Loading...

lundi 29 février 2016

ACTION PETITION: STOP AUX TRANSPORTS DES ANIMAUX DE FERME VERS LA TURQUIE

 

PAGE SIGNATURE AVEC VIDEO

 

Une enquête exceptionnelle

Pendant cinq ans, nos partenaires Tierschutzbund Zurich, Animal Welfare Foundation et Eyes on animals ont inspecté à la frontière turque plus de 350 camions bondés, transportant des bovins et des ovins élevés en Europe et destinés à être abattus, engraissés ou utilisés pour la reproduction en Turquie. Le résultat de l’enquête est alarmant : 89% des camions transportant des animaux français étaient en infraction à la législation européenne.


Des souffrances intolérables

Le constat est sans appel et les images révèlent une souffrance que l’on peine à envisager.
  • Les camions, avec les animaux à bord, restent bloqués à la frontière pendant des jours, voire plus d’une semaine, en plein soleil et sous des températures souvent caniculaires.
  • Les véhicules sont souvent mal équipés, provoquant des blessures ou rendant impossible pour les employés de fournir de l’eau en quantité suffisante aux animaux.
  • Les animaux, déjà éprouvés par le manque d’espace et la chaleur, souffrent de la faim et de la soif et de l’accumulation des excréments, si bien qu’ils sont parfois forcés de les manger.
  • Beaucoup d’animaux sont malades et certains meurent avant de passer la frontière, dans les pires souffrances. Leurs corps ne sont souvent même pas retirés des camions.
  • Finalement, épuisés ou blessés, ils sont parfois frappés, trainés par les pattes…

Des violations autorisées par nos représentants

Ces conditions de transport sont illégales au regard de la législation européenne. Les autorités françaises et européennes sont au courant de ces problèmes, mais ne font rien. Pire, la France continue d’approuver ces exportations et souhaite même les renforcer.
Merci d’écrire au Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll pour lui demander de faire cesser les exportations d’animaux vivants vers la Turquie.

LE BIO A LA COTE .. AVIS AUX AGRICULTEURS!!


 des légumes bio sur un étal

 CREDIT PHOTO 

 
 ILS ONT ENFIN COMPRIS QUE SI ON NOUS PROPOSE DU BIO ON EN ACHÈTERA PLUS FACILEMENT
 Je me souviens des yeux de merlan frit de l' employé rayon fruits/légumes il y a une dizaine d' années lorsque je lui demandais ou étaient les fruits/légumes bio...
 il ne semblait absolument pas savoir de quoi je parlais...
 trop drôle!! trop triste
IL Y A EU DES PROGRÈS QUOIQUE L' ALLÉE EST UN PEU PAGAILLE ET  LES PRODUITS PAS TOUJOURS IMPECCABLEMENT FRAIS.
  
L’Agence Bio a dévoilé son bilan annuel et bonne nouvelle, le bio a la côte, encore et toujours. 2015 est l’année record d’acheteurs et de consommateurs de bio, une alternative qui séduit aussi les agriculteurs.
Tous les indicateurs du bio sont au vert: emploi, agriculture et consommation. 2015 fut une année propice à l’implantation du bio que ce soit sur nos terres (+17% de surfaces cultivées par rapport à 2014) ou dans nos assiettes, puisque 65 % des Français ont régulièrement consommé bio en 2015.

9 français sur 10 consomment bio

En 2015, le bio a enregistré un taux record de consommateurs et d’acheteurs puisque 89% des Français ont consommé bio (contre 54% en 2003) et 65 % d’entre eux en ont consommé au moins une fois par mois. Une tendance qui ne fait que croître depuis les années 2000 où seuls 37 % des Français étaient tentés par ce choix.
Aujourd’hui, 82% des Français font confiance aux produits bio qui font désormais partie de la liste de leurs courses (contre 43% en 2003), notamment avec des produits bio incontournables tels que les oeufs, l'huile et le lait. Rappelons-le, toutes traces de substances chimiques déclassent le produit ou le champs sur lequel il pousse. C’est pourquoi la première raison invoquée lorsqu’on demande aux Français pourquoi ils font désormais le choix du bio est la santé.
ADVERTISEMENT

Le bio comme une solution d’avenir

Pour l’Agence Bio, c’est indéniable, l’agriculture bio est une “agriculture d’avenir qui respecte l’environnement, contribue aux bienfaits de la société et participe au développement économique”. Les Français sont aussi convaincus puisque 78% des sondés estiment que l’agriculture bio est une solution face aux problèmes environnementaux. Ils consomment d’ailleurs bio pour soutenir l’agriculture biologique à 59% et à 58% pour préserver l’environnement.

Le bio séduit les agriculteurs

Portée par une demande toujours croissante des consommateurs et en réponse à une crise agricole, les agriculteurs tendent progressivement à convertir leur exploitation au bio (+7% par rapport à 2014).
Bien que le bio ait connu une année faste, il n’a tout de pas été épargné par le scandale de l’abattoir de Vigan en ce début d’année. Les prix plus élévés des produits bio restent aussi un frein pour les consommateurs.
Sources: L'Agence bio

OMEGA 3 VEGETAUX.. SEULEMENT 6 OU 7 NOIX PAR JOUR PROTEGENT VOTRE COEUR

SOURCE ET SUITE 

 

Quels oméga-3 végétaux ?

On trouve des oméga-3 végétaux dans certaines huiles : colza, lin, chanvre, noix, soja, germe de blé pour les plus courantes. Comment choisir au mieux ? En privilégiant celles qui ne renferment pas trop d’oméga-6 aux effets inflammatoires. C’est l’un des chevaux de bataille de Michel de Lorgeril1, cardiologue et chercheur au CNRS, à l’origine de ce qu’on a appelé « l’Étude de Lyon ». Réalisée auprès de plus de 600 patients qui avaient eu un infarctus, elle a mis en évidence l’efficacité – spectaculaire pour leur survie – d’une alimentation de type méditerranéen enrichie en oméga-3 d’origine végétale. « Oméga-3 et oméga-6 sont en concurrence dans notre organisme. Il faut donc sélectionner des huiles à la fois riches en oméga-3 et pas trop en oméga-6, ce qui est le cas du colza. Une cuillerée par jour couvre aux deux tiers nos besoins en ALA », explique le cardiologue. Autre argument en faveur du colza : comme l’huile d’olive, il renferme en quantité des oméga-9 qui gênent le métabolisme des oméga-6. Michel de Lorgeril conseille donc d’associer au quotidien huiles de colza et d’olive, cette dernière étant, de plus, riche en antioxydants protecteurs. On peut bien sûr, piocher mais occasionnellement, dans les autres huiles renfermant des oméga-3.

Comment les consommer ?

Cuisiner à l’huile d’olive et réserver le colza pour les salades. On peut aussi la chauffer sans détruire les ALA, à condition de ne pas dépasser 180 °C. Une fois la bouteille ouverte, mieux vaut la conserver au froid et la consommer dans les trois mois. Parmi les graines et les fruits oléagineux, les noix fournissent un excellent apport en ALA : six ou sept noix par jour couvrent nos besoins. Si on les achète dans leur coque, elles sont protégées de l’oxydation et elles apportent d’autres nutriments précieux, comme le phosphore ou le magnésium. Les graines de courge et de citrouille, de lin, de chanvre, de chia (une sauge mexicaine), de soja en renferment également beaucoup. Dans une moindre mesure, le pourpier, la citrouille, les blettes, le chou apportent également de l’ALA, comme les pépins de framboise et de kiwi. Et, parmi les épices, l’origan et le clou de girofle. « Des études récentes montrent que la consommation de polyphénols potentialise la conversion de l’ALA en EPA », souligne le cardiologue.
1. Et auteur de Le Pouvoir des oméga 3 (Alpen) et de Prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral avec Patricia Salen (éd. Thierry Souccar).

A lire

L214 LA MISE EN PIECES DES ANIMAUX ABATTOIR VIGAN.. BIO!!!

NOUVEAU SAUVETAGE DE HOPE FOR PAWS...

VIGAN ON N' OUBLIE PAS...

UN MARINE ET SON CHIEN QUI REVIENT D' AFGHANISTAN



Il parvient a le faire revenir d' Afghanistan.. ET NOUS ASSISTONS A LA REUNION

Agriculture biologique, la solution??

Source mais suite payante

« C’est comme un fumeur qui a envie d’arrêter de fumer. Un jour, il décide qu’il arrête. » Après avoir longtemps réfléchi, Philippe Hébert a choisi, en juin 2015, de franchir le pas vers l’agriculture biologique. Les motivations de ce céréalier d’Ile-de-France de 39 ans ? D’abord économiques, loin de celles des pionniers ayant jeté aux oubliettes engrais chimiques et pesticides par idéologie.
« Cela me sortait par les yeux de dépenser autant en produits phytosanitaires », confie-t-il. Sa facture atteignait 90 000 euros par an. Mais le cheminement vers le bio a été long. En 2000, M. Hébert commence à travailler sur 50 hectares. « En parallèle, j’ai créé une société de location de vaisselle pour cérémonie », raconte-t-il. Dix ans plus tard, ses parents lui cèdent 160 hectares. Avec en héritage du...

ABATTOIR DE VIGAN LETTRE DE MR FREUND, DIRECTEUR DE OABA


 SOURCE ET SUITE

Frédéric Freund, Directeur de l’OEuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoir, évoque plusieurs pistes :
  • Les individus
Au niveau des individus, d’abord, il y a un problème de comportement du personnel qui n’a visiblement pas la pleine conscience de manipuler des êtres vivants. Oui, ce sera de la viande à consommer, mais plus tard. Là ce sont des animaux vivants. Même si on n’attend pas d’un professionnel travaillant dans un abattoir qu’il ait été touché par l’esprit de Brigitte Bardot, il est quand même supposé respecter les règles élémentaires d’abattage. On n’entrera pas dans les détails pour les âmes sensibles.
  • La formation
Au niveau de leur formation ensuite : il y a une formation théorique pour travailler dans un abattoir. Un certificat de compétence est délivré après quelques demi-journées. Cette formation qui n’est que théorique doit enseigner la manière adéquate de se servir du matériel. Cette formation est-elle insuffisante ? Ou, dans le cas des individus mis en cause par les vidéos diffusées, inexistante ?
  • Un lieu fermé
Enfin, l’abattoir est un lieu qui n’est pas ouvert au public. Derrière les murs on ne sait pas toujours ce qui se passe.
  • Des inspecteurs vétérinaires en voie d’extinction
C’est l’État qui réglemente le nombre de vétérinaires inspecteurs. Frédéric Freund fait remarquer que le contrôle devant être pratiqué par un vétérinaire est en réalité très difficile à réaliser désormais. Et pour cause : l’État a fait en sorte de décimer les vétérinaires inspecteurs (même l’Italie et le Portugal ont proportionnellement plus d’inspecteurs que la France) : entre 2006 et 2012, ce sont pas moins de 1000 postes qui n’ont pas été renouvelés (non-remplacement des départs à la retraite).
Ce sont même parfois des vétérinaires installés en exercice libéral qui se déplacent pour les contrôles : c’est-à-dire qu’en plus de leur travail en clinique ou au domicile d’agriculteurs, ils font des vacations dans les abattoirs. Mais une urgence peut les retenir et comme ils ne peuvent être partout à la fois, ils donnent priorité à celle-ci. Résultat : aucun vétérinaire sur place à l’abattoir pour examiner les bêtes et faire une inspection.
Bref, il n’y a plus le personnel nécessaire pour effectuer les contrôles. Et les politiciens proclamant aujourd’hui qu’ils vont résoudre le problème l’ont en fait créé ! Encore une fois, l’État s’attribue des tâches qu’il n’arrive pas à gérer. La surveillance de l’abattoir du Vigan, dont le financement est public, n’a pas été convenablement effectuée malgré les avertissements répétés. Et il n’est pas impossible que ce triste scandale concernant pour l’heure des abattoirs de petite taille ne soit pas un cas isolé.
Au passage, les Français, via leurs impôts, contribuent au financement de l’abattoir, achètent leur viande en payant une TVA, viande qui par ailleurs a reçu quantité de subventions versées aux agriculteurs. L’État est décidément présent depuis le pré jusqu’à votre assiette, et on s’étonne que ça ne fonctionne pas.
Mais ce n’est pas fini : nous allons bientôt participer financièrement à un projet où des personnes réfléchiront à ce problème qui a pourtant été déjà identifié : le ministre Stéphane Le Foll va prochainement lancer une « Stratégie nationale 2016-2020 pour le bien-être animal ». Quand on voit le peu de préoccupation témoignée à cette cause, on se doute que la stratégie est davantage politique. Et il ne faudrait pas prendre les Français pour des moutons…

ACTION SIGNER CONTRE LES LAPINS EN CAGE...... POUR LES LAPINS

SOURCE SUITE SUR PAGE DE SIGNATURE
  AVEC VIDEO


Through the summer of 2014, Compassion’s Investigation Unit operated undercover in 16 separate rabbit farms throughout Italy, Greece, Czech Republic, Poland and Cyprus. What they found was appalling.
Since Compassion’s initial undercover work on Europe’s rabbit farms in 2012, we have made real progress identifying humane alternatives to barren cages. But, sadly, this wide-ranging investigation revealed just how far from humane most of Europe’s rabbit farms are right now.
Time and again, our team found unspeakable welfare conditions, the most barren environments imaginable, and hotbeds for disease, dependent on the routine use of antibiotics just to keep animals alive.
The video footage and some of the images from the investigation may shock you, but this only goes to highlight why we need to act.
Please take the time to sign the petition. Call on the European Parliament and all 28 European Agriculture Ministers to demand legislation to end the use of cages in rabbit farming.

dimanche 28 février 2016

NOTRE RELATION AVEC LES ANIMAUX.

LAIT= FRAGILISATION OSSEUSE

Source et suite

 Une étude jette le trouble sur les bienfaits du lait chez les adultes. Autrefois idéalisé, il serait à l'origine d'une fragilisation osseuse. Mais pas seulement.

CONTROVERSE. Le lait serait-il néfaste lorsque bu en grande quantité par des personnes vieillissantes ? Une étude suédoise, publiée dans la revue The BMJ, jette le trouble sur ses bienfaits couramment vantés pour les adultes, mais les auteurs appellent à accueillir leurs observations avec "prudence".
"Nos résultats pourraient remettre en cause la validité des recommandations" à consommer du lait pour prévenir les fractures liées à l'ostéoporose - maladie à l'origine d'une fragilisation osseuse chez les personnes âgées, relèvent les chercheurs de l'université d'Uppsala, en Suède, qui signent ces travaux.

Trois verres par jour néfaste pour la survenue de fractures et de décès

Cette étude se base sur l'analyse des données recueillies dans le cadre de deux "cohortes" : l'une portait sur environ 60.000 femmes de 39 à 74 ans, questionnées sur les habitudes alimentaires et de vie dans le cadre d'une campagne de dépistage du cancer du sein. L'autre cohorte concernait un groupe de 45.000 hommes de 45 à 79 ans.
Les chercheurs ont voulu savoir si pouvait être établi un lien statistique entre la quantité de lait et de produits laitiers consommés et la survenue de fractures, en particulier de la hanche, ainsi que la survenue de décès.
RÉSULTATS. Les femmes qui consomment trois verres ou plus de lait par jour ont un risque relatif de décès "de 90 % plus élevé" et un risque de fracture de la hanche "de 60 % plus élevé" par rapport à celles qui boivent moins d'un verre par jour, explique à l'AFP, le Pr Karl Michaelsson principal signataire de l'étude.

 ...................

CRITIQUE. Mais quelques décennies plus tard, l’image du lait s’est troublée. Il a ses détracteurs parmi les scientifiques, les médecins, les naturopathes, les journalistes. Désormais, il ne s’écoule pas trois mois sans qu’une étude n’en critique les bienfaits attendus, comme récemment pour l’ostéoporose. Des livres ont disséqué le discours du lobby laitier, qui finance largement la recherche publique et notamment l’Inra. Des forums sur Internet accusent le lait de provoquer une kyrielle de pathologies, des otites aux cancers. Certains sites l’assimilent même à "du pus, de la colle, des hormones".

PROTEINES PROTEINES.... VOUS ALLEZ MANQUER DE PROTEINES DISENT LES VIANDARDS AUX VEGETARIENS

POURTANT C' EST SI FACILE D' EN TROUVER DES PROTEINES


SOURCE ET SUITE
 15 CHOIX AU TOTAL ICI 
 ET LE CHOUCHOU DES VEGETARIENS EST..
 LE POIS CHICHE BIEN SUR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 
 Choisir de devenir végétarien ou décider de limiter sa consommation de viande implique de se passer des protéines animales. Heureusement, la nature est bien faite et nous fournit des protéines végétales qui permettent de compenser ce manque. Voici les 15 ingrédients riches en protéines végétales.
1. La spiruline : 65 g (de protéines) pour 100 g
La spiruline est de loin la meilleure source de protéines. Cette super algue fournit 65 g de protéines pour une portion de 100 g soit deux fois plus que le soja. De par sa teneur exceptionnelle en protéines et en acide aminées, elle est utilisée comme alternative à la viande dans les pays en développement.

Smoothie detox chocolat et spiruline - Pinterest The Chalkboard Mag
2. Le Soja : 36 g pour 100 g
La graine de soja est particulièrement riche en protéines puisqu’elle fournit 36 g de protéines au 100 g. Le soja est une alternative de poids à la viande puisqu’à volume égal, il renferme plus de fer et de protéines que le boeuf. C’est aussi une très bonne source d’acide gras essentiels qui permettent de lutter contre le cholestérol.
3. Les graines de chanvre : 26 g pour 100 g
En plus d’être riche en oméga-3, en vitamine A, D et E, les graines de chanvre sont une source non négligeable de protéines végétales. Elles fournissent 26 g de protéines pour une portion de 100 g.
4. Les graines de courge : 25 g pour 100 g
Natures ou grillées, les graines de courge sont une source importante de protéines végétales, elles contiennent 25 g de protéines pour une portion de 100 g. Elles sont aussi très bien pourvue en vitamines A, B1, B2 ainsi qu’en minéraux (fer, zinc, cuivre, potassium calcium).
5. Le beurre d’arachide : 25 g pour 100 g
Bien qu’il soit particulièrement gras et calorique, le beurre d’arachide n’a pas que des défauts. Il est riche en zinc, en phosphore, en vitamine B3 et surtout en protéines, puisque 100 grammes de beurre d’arachide fournissent environ 25 grammes de protéines.
6. Les haricots Azuki : 25 g pour 100 g
L’azuki est un petit haricot rouge qui nous vient tout droit du Japon. Méconnu en France, il est mérite son moment de gloire puisqu’il contient un taux intéressant de protéines, 25 g pour 100 g. Cet haricot est le plus souvent associé à des légumineuses comme les lentilles ou les pois-chiches mais peut tout aussi se consommer en purée.
 SUITE

ACTION PETITION CONTRE LE FESTIVAL DE YULIN, 10 000 CHIENS A SAUVER

la page pour signer


Monsieur le Maire

Nous demandons au gouvernement de la province de Guangxi  en Chine de stopper le festival de viande de chiens et de chats de YULIN qui va avoir lieu du 21 au 23 juin prochain.

10.000 chiens et 4.000 chats vont être atrocement tués après une capture et un voyage traumatisants pour être mangés durant la semaine du festival. Egorgés conscients, certains sont plongés dans l’eau bouillante encore vivants pour retirer leur fourrure. Ces chiens et chats viennent de la rue ou ont été volés. Ce trafic immonde doit être poursuivi par la loi.

Participons ensemble à bannir cette cruelle tradition. Le temps presse, les préparations vont commencer début juin.

Non au Festival de YULIN !

MANGER DU POULET??!! OUI MAIS VEGAN....

TOUTES LES CREATIONS DE POULET VEGAN
 CHEZ UN MONDE VEGAN
ICI

 LES CHARCUTERIES SONT SYMPA AUSSI
 ICI
 ET BIEN SUR TOUT LE RESTE
 QUOIQUE ..
 TOUJOURS PAS DE MARGARINE SANS HUILE DE PALME!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

AVOCAT... JAMAIS TROP

Le fruit magique contre le vieillissement cellulaire


Vous entendez beaucoup parler des « radicaux libres », ces molécules agressives qui attaquent vos cellules, et même votre ADN. Ils accélèrent le vieillissement et contribuent à déclencher de nombreuses maladies liées à l'âge, comme l'athérosclérose, les problèmes de vue, les démences, et le cancer.

D'où viennent les radicaux libres ? De la pollution, des produits chimiques, de la cigarette, mais également du fonctionnement normal de vos cellules.

Pour fonctionner, vos cellules ont besoin de brûler un combustible (le glucose), dans de petites usines électriques appelées mitochondries. C'est cela qui leur fournit de l'énergie pour, par exemple, se contracter dans le cas des cellules musculaires, ou émettre des signaux électriques pour communiquer, dans le cas des cellules nerveuses.

Vos cellules fument

Tout comme un moteur émet toujours un peu de fumée, même s'il est bien réglé, vos cellules « fument » et émettent des radicaux libres lorsqu'elles travaillent, même si vous vivez sainement.

Plus vous faites de sport, plus vous utilisez votre cerveau, plus vous éprouvez d'émotions, bref, plus vous vivez intensément, plus vous fabriquez de radicaux libres.

Et il n'existe qu'un seul moyen, dans l'état actuel des connaissances, d'éliminer les radicaux libres : les antioxydants, des substances qui sont naturellement présentes dans votre corps et dans les fruits et légumes frais, surtout colorés.

Le problème est que vos cellules n'absorbent pas facilement les antioxydants que vous mangez. La plupart restent à l'extérieur de vos cellules et sont éliminés de votre organisme sans avoir détruit le moindre radical libre.

Comment faire pour aider les antioxydants que vous manger à pénétrer dans vos cellules ?

Les prodigieux effets des graisses

Il existe un moyen simple d'augmenter considérablement votre taux d'absorption des antioxydants : manger vos fruits et légumes avec un corps gras. Pas nécessairement du beurre ou de la charcuterie : de nombreux aliments contiennent de bonnes graisses et vous pouvez facilement les manger avec vos fruits ou ajouter à vos plats de légumes : il s'agit des fruits à coque (noix, amandes, noisettes...), de l'avocat (ou l'huile d'avocat), des olives, ainsi que toutes les graines (courge, graines de lin broyées, graines de tournesol).

Dans une étude réalisée avec de l'avocat, les chercheurs ont constaté qu'en consommer en même temps que des crudités dans une salade multiplie : (1)

  • le taux d'absorption du lycopène par 4 (le lycopène est un antioxydant que l'on trouve dans les tomates) ;

  • le taux de bêta-carotène par 2,6 (le bêta-carotène est un précurseur de la vitamine A que l'on trouve en abondance dans les carottes et dans une moindre mesure dans les légumes verts à feuille).

L'avocat est très riche en acides gras, mais ce sont de bons acides gras, nécessaires à votre santé.

Lorsque c'est de l'huile d'avocat qui a été ajoutée aux crudités, ils ont constaté une multiplication :

  • du taux d'alpha-carotène par 7,2 ;

  • du taux de bêta-carotène par 15,3 ;

  • du taux de lutéine par 5,1 (la lutéine est un antioxydant rouge-orangé que l'on trouve dans le jaune d'œuf, le maïs, les carottes, les épinards et l'oseille, et qui protège en particulier la rétine).

Un avocat au petit-déjeuner

Les avocats sont aussi une puissante source d'acides gras mono-insaturés qui contribuent à :

  • contrôler la glycémie (sucre sanguin) ; (2)
  • entretenir la paroi des artères ; (3)
  • réduire l'hypertension artérielle. (4)

J'aime manger un bon avocat au petit-déjeuner. Assaisonné d'un jus de citron et d'un filet d'huile d'olive, avec un œuf à la coque cuit à basse température (eau à 80 °C, pour qu'ils devienne crémeux et non caoutchouteux), une tranche de jambon de pays ou un filet de maquereau, une tasse de thé (sans sucre et sans lait), quelques amandes, noix de Grenoble et une salade de fruits rouges et noirs, cela fait un petit-déjeuner consistant qui me permet de me sentir bien et plein d'énergie toute la journée, en faisant des repas modérés le midi et le soir.

Si vous n'avez pas gros appétit ou si vous faites peu d'activité physique, vous pouvez bien sûr vous contenter d'un demi-avocat le matin, c'est déjà très nourrissant.

Truc pour que vos avocats soient toujours bons

Lorsque vous achetez des avocats dans le commerce, ils sont en général durs comme du bois. Bien sûr, vous parvenez à les faire ramollir en les laissant traîner dans votre corbeille à légumes. Mais la cruelle réalité est qu'alors, bien souvent, d'affreuses tâches noires auront colonisé la tendre chair de l'avocat le jour où vous l'ouvrez. Des fils noirs et filandreux se seront formés à l'intérieur, et ce qui reste de chair sera aqueux et insipide. Rien à voir, donc, avec la texture d'un beau vert amande, onctueuse et fondante, de l'avocat mûr à point qui en fait une des plus grandes merveilles de la Création.

Pour éviter cette déception, il existe un truc simple : emballez vos avocats dans du papier journal dès votre retour du supermarché, et mettez les dans un tiroir ou une armoire bien obscure. Attendez deux ou trois jours et vous aurez le plaisir de manger des avocats comme si vous les aviez cueillis sur l'arbre au bon moment.

Cela paraît tout simple mais il y a une difficulté majeure : ne pas oublier vos avocats. Une fois qu'ils sont bien cachés au fond d'un placard, le risque est de ne remettre la main dessus que... 6 mois plus tard, et croyez-moi, ils ne seront plus bons à manger.

Autres avantages des avocats

A noter que les avocats sont pleins de vitamines très importantes :

  • la vitamine K est importante pour la coagulation du sang. Elle contribue aussi à la solidité de vos os ;

  • Les folates, ou vitamine B9, sont importantes pour une bonne reproduction cellulaire et le développement de vos tissus ;

  • La vitamine E protège les tissus contre les radicaux libres et peut protéger le cœur ;

  • La lutéine est nécessaire pour protéger les yeux et la peau ;

  • La vitamine C renforce le système immunitaire et neutralise les radicaux libres ;

  • La vitamine B6 renforce elle aussi le système immunitaire, aide aux fonctions nerveuses et à la synthèse des globules rouges. (5)
A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Publicité :

L'action conjointe de l'Union Européenne et des lobbys de l'industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d'être interdits, mais les sources d'information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.

Prenez dès aujourd'hui les devants ! Abonnez-vous aux Dossiers de Santé & Nutrition restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.

Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n'a pas encore eu le temps d'interdire en visitant la page ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer.

Si vous n'êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement, rendez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir la lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.


La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France

ELLE A ADOPTE 700 CHIENS .. MALAISIE

SOURCE ET SUITE AVEC DE NOMBREUSES PHOTOS
 DONT:
 pak-3

Le courage et la générosité de cette femme méritent d’être reconnus. Halijah Idris a dédié 50 ans de sa vie au sauvetage de chiens errants de Malaisie, défiant les croyances religieuses locales qui considèrent les chiens comme des êtres impurs.
Halijah Idris est connue de tous sous le nom de Mak Intan. Elle habite Tanjung Bendhara, une bourgade située au nord-est de la Malaisie Péninsulaire. C’est à l’âge de 20 ans que Halijah a commencé à s’occuper de chiens errants, avec l’aide de son mari.
.........................
.................................. POUR L' AIDER
Si vous avez été touchés par l’histoire de Mak Intan, vous avez la possibilité d’attribuer vos dons, juste ici.

ETOURDISSEMENT DES ANIMAUX.. PIPEAU.. VETERINAIRES IDEM... RESPECT DES ANIMAUX AUCUN...

SOURCE PARADIGME ICI

 UN GRAND MERCI A EUX (LUI?, ELLE??) QUI ONT TOUJOURS DES INFOS PERTINENTES..
 PROFIT PROFIT... LA SEULE CHOSE QUI COMPTE
 MAIS BON, PAS DE PROBLEME PUISQUE VOUS ETES TOUJOURS VIANDARDS COMPLICES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 


Martial Albar, ex-inspecteur assermenté des Services Vétérinaires et consultant en sécurité alimentaire, nous livre son expérience en tant que professionnel dans plusieurs abattoirs de France. Il décrit une situation qui l'a poussé à démissionner après 15 ans de service. Nous le remercions vivement d'avoir accepté de témoigner.
#####
Durant toute notre formation en inspection vétérinaire à Lyon Corbas en 1996 et 1997, nous allions nous former à l'abattoir Cibevial.
Nous y avons vu toutes les horreurs pratiquées par les négociants concurrents dans les écuries de l'abattoir (sabotage d'animaux vivants pour déprécier leur valeur marchande lors de l'inspection sur la chaîne) comme perforer les reins par des aiguilles à tricoter, introduire des bâtons avec des piquants au bout dans le vagin des vaches.
Sur la chaîne, nous avons vu toutes les maltraitances pour faire avancer les animaux jusqu'au piège à coup d'aiguillons électriques ou de barres de fer, tous les défauts d'étourdissement et les égorgements conscients, avec le retrait du masque et la section des antérieurs alors même que la vache avait perdu à peine 5 litres de sang.
Je ne parle pas des abattages rituels pratiqués avec des cadences élevées, des jets de sang de plus de 3 mètres lors de l'égorgement de bovins de 800 kgs.

 

L214 DOIT ANNULER LE HAPPENING DU SALON

ANNULÉ - Happening au salon de l'agriculture

1 Place de la Porte de Versailles, Parc des expositions
75015 Paris Ile-de-France
ANNULATION DU HAPPENING
Nous sommes contraints d'annuler notre happening, la préfecture ne nous autorisant pas l'emplacement que nous souhaitions, devant l'entrée du Salon...
Nous sommes bien sûr désolés de devoir annuler cette action, qui nous tenait à cœur tout comme vous, et avait pour objectif de dénoncer l'hypocrisie et le décalage spectaculaire entre le monde merveilleux de l'élevage décrit par les professionnels, et la réalité de cet enfer.

samedi 27 février 2016

DANGERS DU LAIT PROFESSEUR JOYEUX

LE LAIT EST POUR LES VEAUX.. FACTEURS DE CROISSANCE = DANGER LES FEMMES QUI CONSOMMENT LE PLUS DE LAIT ONT PLUS D' OSTEOPOROSE

LAIT PESTICIDES, HORMONES DE CROISSANCE ET OGM

DUPONT AIGNAN .. LETTRE OUVERTE... ET AGRICULTURE

SOURCE ET SUITE

 COMME CHAQUE ANNÉE C' EST UN DÉFILÉ DE MARIONNETTES  QUI VONT S' ARRETER QUELQUES SECONDES DEVANT CES MAGNIFIQUES ANIMAUX ESCLAVES.. PAS UN SEUL NE PARLERA DE LA SOUFFRANCE  DES BÊTES, MAIS BIEN SUR D' ARGENT ET  DE POLITIQUE...ET MONTRERA DU DOIGT LA FAUTE D' UN AUTRE POLITIQUE.... ARRHFF

DUPONT AIGNAN NON PLUS NE PARLE PAS DES ANIMAUX EXPLOITES, MAIS AU MOINS IL PARLE DU TAFTA..MÊME SI BIEN SUR TOUTE CETTE LETTRE RESTE LÉGÈRE..
 DE TOUTE MANIÈRE JE VOIS MAL COMMENT IL SERAIT POSSIBLE DE SE RELEVER DE CE QUE L' ON NOMME A TORT PEUT ÊTRE UNE CRISE.... PUISQUE C' EST UN SYSTÈME ENTIER QUI S' ÉCROULE

MAIS BON, IL Y AURAIT BEAUCOUP DE REMARQUES A FAIRE TANT LES CAUSES SONT NOMBREUSES, ET SI JE COMPATIS AVEC LES AGRICULTEURS JE N' AI PAS UNE LARME POUR LES ÉLEVEURS... MÊME SI JE DOIS RECONNAÎTRE QU' AU MOINS EN FRANCE LES PETITS ÉLEVEURS SORTENT LES BÊTES  DANS LES CHAMPS..

  A COTE DE LONDRES, UK, CERTAINS ÉLEVEURS ONT PRIS CONSCIENCE DES PROBLÈME DE BAISSE DE CONSOMMATION DE  PRODUITS LAITIERS DUE AU VEGANISME.... ET DE LA BAISSE DES PRIX DU LAIT.

 ILS ONT RÉFLÉCHI, ET ONT DÉCIDÉ DE SÉDUIRE CETTE CLIENTÈLE PERDUE.

 ILS SE SONT DONC ENGAGES  A VENDRE DU LAIT SANS SOUFFRANCE.

 ILS LAISSENT LE VEAU AVEC SA MÈRE, IL PEUT TÉTER A SATIÉTÉ (DU MOINS J' ESPÈRE..) ET GARDENT LES MÂLES AU LIEU DE LES ENVOYER A L' ABATTOIR DANS LES 3 MOIS SUIVANTS LA NAISSANCE...  COMME NOUS LE FAISONS EN FRANCE
AVEC CE LAIT SANS SOUFFRANCE, ILS FABRIQUENT FROMAGES ET GLACES  AVEC  VENTE EN BOUTIQUE DIRECTEMENT A LA FERME..... BRAVO!!




Alors que le salon de l'agriculture s'ouvre le 27 février, Nicolas Dupont-Aignan reproche aux gouvernement successifs d'avoir capitulé à Bruxelles et bradé la politique agricole commune.


Il faut remettre les choses sur les rails, c'est un préalable indispensable: réguler certaines productions comme le lait et établir un dispositif de prix garantis planchers et de quotas nationaux, mettre fin au travail détaché en Europe, supprimer les charges salariales sur les employés agricoles contre la création d'une taxe minime sur la grande distribution qui profite de marges trop abusives, rétablir la préférence communautaire et immédiatement mettre un terme aux négociations sur le TAFTA.

PIMENT DOUX

SOURCE ET SUITE
 BIENFAITS DU PIMENT DOUX:

Le piment est une source de :
  • Vitamine C : propriétés anti-oxydantes, soutient le système immunitaire, favorise l'absorption du fer et aide à la cicatrisation.
  • Vitamine E : stoppe les phénomènes d'oxydation dans notre organisme. Certaines variétés de piment sont une bonne source d'α-tocophérol qui serait impliqué dans un rôle de prévention de certains cancers, de maladies cardiovasculaires et alzheimer.
  • Vitamine A : sous forme de β-carotène, qui facilite le métabolisme,
  • Vitamine K : aide à combattre les hémorragies et les différents troubles hépathiques.
  • Vitamine PP : reste inaltérée dans le piment séché.
  • Minéraux : fer, cuivre, manganèse, magnésium et potassium.
À noter : les doses de piment consommées étant le plus souvent réduites, le rôle des vitamines et minéraux qu'il contient reste assez limité.
Le piment est surtout connu pour contenir de la capsaïcine, substance qui lui confère son goût piquant et est à l'origine d'une part importante de ses vertus sur la santé.
Il contient également deux autres anti-oxydants : la lutéoline et la quercétine. Ces flavonoïdes faisant l'objet de nombreuses études pour mieux cerner leur potentiel santé qui semble très prometteur.
..........................................
.............................

Autres vertus du piment

Le piment possède de nombreuses autres vertus :
  • Il soigne rhume et autres grippes et, appliqué sur la peau, soulage l'arthrite, les rhumatismes et la dystrophie (trouble de la croissance d'un organe).
  • Il diminue le besoin en insuline après un repas et a donc un rôle intéressant dans la lutte contre le diabète (American Journal of Clinical Nutrition, 2006).
  • Il élève les taux sanguins d'adrénaline et de noradrénaline, ce qui lui vaut sa réputation d'aphrodisiaque.
  • Il réduit le cholestérol sanguin, l'agrégation plaquettaire et les triglycérides et est donc un atout dans la protection contre l'arthérosclérose.
  • Il libère des endorphines et déclenche alors une sensation de bien-être, c'est pourquoi il peut parfois être considéré comme une substance entraînant une dépendance.

700 000 VIANDARDS AU SALON

PAUVRES BETES!!!

CURCUMA ... ANTIDOULEUR

Le curcuma aussi efficace que l’ibuprofène contre l'arthrose

REçU DANS MON COURRIER CE MATIN..
JE VOUS CONSEILLE DE VOUS ABONNER... ET DE CONSOMMER DU CURCUMA BIEN SUR


2 g de curcuma est aussi efficace que 800 mg d’ibuprofène pour soulager les douleurs de l’arthrose, les effets secondaires en moins (l’ibuprofène peut provoquer des trous dans l’estomac). [1]

Ce simple conseil rend déjà très utile la lecture du nouveau Dossier de Santé & Nutrition du docteur Jean-Paul Curtay. Dans cette édition, le docteur Curtay vous donne toutes les clés pour prévenir et soigner l’art hrose

Vous y découvrez :


  • 3 anti-douleurs naturels pour SOULAGER les crises d’arthrose ;

  • 8 compléments anti-inflammatoires pour STOPPER la progression de l'arthrose ;

  • 4 substances qui permettent de nourrir et reconstruire le cartilage pour INVERSER les effets de l'arthrose ;

Le docteur Curtay vous explique à chaque fois, de manière simple et passionnante, comment ces substances agissent sur votre organisme. À la lecture de ce dossier vous trouverez naturellement celles dont vous avez besoin. Vous saurez quels aliments privilégier et quels compléments alimentaires choisir.

C’est une stratégie anti-arthrose complète que vous propose le docteur Curtay et pour peu d’accepter quelques changements dans vos habitudes, elle sera efficace. Vous apprendrez notamment :

  • Les activités anti-arthrose (saviez-vous que Michel-Ange avait de l’arthrose des mains qu’il ne savait soulager que lorsqu’il peignait ?) … mais aussi celles qui la favorisent ;

  • Pourquoi vous devriez prendre soin de votre sommeil, ne serait-ce que pour éviter les coups et blessures que la fatigue rend presque certains ;

  • Les aliments délicieux et anti-inflammatoires : fruits rouges, chocolat noir, choucroute… et ceux à bannir IMMÉDIATEMENT ;

  • Comment retrouver votre poids de forme pour soulager vos articulations ;

  • Eviter que du plomb se retrouve dans vos articulations (et la vertu d’une cure détoxifiante) ;

  • Combattre les phénomènes de glycation (quand la peau se caramélise comme celle d'un poulet rôti) et de stress oxydatif…naturellement.

Ce dossier est à ma connaissance le meilleur compagnon pour toute personne souhaitant prévenir ou soigner une arthrose efficacement et pour de bon.

Nous lançons l'impression lundi prochain à la première heure. Je vous propose de vous l'envoyer directement chez vous par la poste avec tout abonnement d'essai aux Dossiers de Santé & Nutrition du docteur Curtay. Cliquez ici pour en savoir plus sur les Dossiers de Santé & Nutrition et demander votre exemplaire du dossier "Arthrose : arrêtez de souffrir inutilement".

vendredi 26 février 2016

LE VEGANISME C' EST QUOI???

SOURCE ET SUITE

F ace aux scandales sanitaires à répétition, des voix s'élèvent pour dénoncer la souffrance animale et adoptent un régime à base de végétal, comme une nouvelle philosophie de vie. 

Tous ont longtemps dévoré des côtes de bœuf au barbecue, mangé des hamburgers au fast-food ou se sont délectés d'une tranche de foie gras à Noël. Jusqu'au jour où la viande n'est plus passée. Le déclic ? Une vidéo dans un abattoir comme celles de L214 à Alès et au Vigan, un reportage sur un scandale alimentaire comme les lasagnes au cheval à Castelnaudary... Des images choc à l'origine d'une indigestion définitive.

2 % de végétariens en France

Ces néo-végétariens, végétaliens ou encore végans - ils seraient 2 % en France -, n'ont a priori pas grand-chose en commun. Ils sont artisan, informaticien, scientifique ou journaliste. Vivent en ville ou en zone rurale. Beaucoup se retrouvent au sein d'associations ou collectifs pour militer au nom des droits des animaux. Dans la région, cet univers est traversé par divers courants. Joëlle Verdier, précurseure du bien-être animal à Montpellier, recense une douzaine d'associations actives.

Approche holistique avec Veg'Nature

Basée à Montpellier, Veg Nature propose une approche holistique du véganisme. "L'action n'est pas notre priorité, plutôt les rencontres conviviales", explique le représentant régional, Nicolas Coppa. Apéro-buffets, ateliers cuisine, balades et pique-niques sont autant de prétextes pour échanger autour d'une philosophie de vie en osmose avec la nature. Cet Italien, Montpelliérain d'adoption, est devenu végan avant même d'en connaître la signification. Alimentation, lien social, écologie et bien-être forment un tout indissociable pour ces sympathisants.

TRAFIC D' ESPECES SAUVAGES


La Commission européenne et la présidence néerlandaise du Conseil de l'UE ont lancé aujourd’hui un plan d’action européen intergouvernemental pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages.
IFAW salue cette approche globale qui vise à mieux lutter contre ce trafic et prend la mesure du danger que représente la criminalité liée aux espèces sauvages.
Cette décision constitue une grande victoire dans la lutte contre les groupes criminels impliqués dans le braconnage et le trafic de certaines des espèces les plus menacées au monde.
Cette décision intervient après une campagne de plus de trois ans menée par IFAW. Elle offre un cadre de travail solide aux pays européens pour lutter contre cette forme de criminalité à l’échelle internationale.

LETTRE AU PREMIER MINISTRE

SOURCE ET SUITE
AVEC VERSION PDF

Suite aux scandales des abattoirs d'Alès et du Vigan, ainsi qu'aux infractions récurrentes dans les abattoirs en France, 11 ONG interpellent le 1er Ministre pour qu'enfin une réponse à la hauteur de la situation soit apportée.
Après avoir dénoncé auprès du Ministre de l’Agriculture en octobre dernier les graves infractions révélées par le rapport de l’Office Vétérinaire et Alimentaire (OAV) et le scandale à l’abattoir d’Alès, et alors que L214 vient de révéler de nouvelles images choquantes dans un abattoir français, CIWF et 10 autres associations de protection animale françaises ont décidé d’interpeller le 1er Ministre, Manuel Valls, pour que des mesures fortes soient enfin prises.

Des réponses largement insuffisantes

Les images choquantes de l’abattoir du Vigan, 4 mois plus tard, le montrent : le Ministre de l’Agriculture n’agit pas à la mesure de la gravité de la situation des abattoirs en France et sa réponse à nos demandes répétée est encore largement insuffisante.
Le Plan d’action Abattoir qui a été annoncé en novembre est une première réponse, mais force est de constater que cela ne suffit pas. La "Stratégie bien-être animal 2016-2020", récemment élaborée « à droit constant » par le ministère de l’Agriculture, ne permet pas davantage de répondre aux attentes en matière de protection animale en abattoirs.

Nos demandes au 1er Ministre

CIWF et 10 autres organisations de protection animale demandent au gouvernement des mesures fortes contre les infractions généralisées en abattoirs, qui perdurent depuis trop longtemps en France, avec :
  1. La création d’une commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage des animaux
  2. Un contrôle régulier du poste d’abattage par des vétérinaires inspecteurs
  3. Un renforcement du niveau des sanctions administratives et pénales et de leur application

BRAVO


SOURCE


Vendredi, l'abattoir de la Sicarev à Roanne a été bloqué pendant près de trois heures par une dizaine de militants de la cause animale, de l'association 269 life qui se se sont enchainés aux grilles comme ils l'avaient fait il y a un mois devant l'abattoir de Saint-Etienne.
Le secrétaire général de la sous préfecture de Roanne était allé à leur rencontre pour leur demander de défaire leurs chaines, arguant que les salariés qui ont travaillé cette nuit devaient pouvoir quitter l'entreprise.
A 10h40, le blocage de l'abattoir a été levé. Les policiers ont coupé les chaines des manifestants.

NOUVEAU CAS DE GRIPPE AVIAIRE 8000 VOLAILLES MASACREES DE PLUS

SOURCE

 MOI JE SERAIS VOUS, JE CESSERAIS DE MANGER DU CANARD POUR COMMENCER ET BIEN SUR DU FOIE GRAS.... 

 MEME LA ILS SONT INCAPABLES DE GERER.... ALORS.....

 

8 000 volatiles vont être abattus après la découverte de nouveaux cas de grippe aviaire dans deux exploitation en Dordogne.

Deux nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés en Dordogne, à Beauregard-et-Bassac et Saint-Paul-La-Roche. 8 000 volatiles vont être abattus. Sur la commune de de Beauregard-et-Bassac, l'exploitation concernée par le virus influenza pratique le « prêt-à-gaver » et va nécessiter l'abatage de 6 000 canards rapporte France 3 Aquitaine.

Des problèmes de transport ou d'assainissement ?A Saint-Paul-La-Roche, au nord-est de Périgueux, le foyer de contamination se situe dans la salle de gavage d'une exploitation qui avait déjà été touchée par le virus lors de sa précédente apparition, précise 20Minutes. A l'époque, 8 000 volatiles avaient été abattus, soit bien plus que les 2 000 touchés cette fois-ci par la mesure de précaution.

Alors que les installations avaient été décontaminées, les services vétérinaires du département pointent un problème de transport ou encore un assainissement mal maîtrisé. Un vide sanitaire consistant à vider tous les élevages pendant un mois a été décidé dans le sud-ouest à partir de la fin du mois d'avril.

30 CHIENS SAUVES DE COREE GRACE A HUMANE SOCIETY INTERNATIONAL

jeudi 25 février 2016

CHIENS COUPABLES

PS TRES HYGIENIQUE MAIS SI MIGNON

IMAGINEZ QUE VOUS VIVEZ LA VIE DES ANIMAUX DE FERME

ACTION PETITION CONTRE L' EXPORT DES BOVINS VERS LA TURQUIE



 LA PETITION EST ICI
 AVEC VIDEO



Cette vidéo résume cinq ans d’enquête à la frontière turque avec nos partenaires Tierschutzbund Zurich, Animal Welfare Foundation et Eyes on animals. Plus de 350 camions ont été inspectés – des camions bondés, transportant des bovins et des ovins élevés en Europe et destinés à être abattus, engraissés ou utilisés pour la reproduction. 89% des camions transportant des animaux français étaient en infraction à la législation européenne.
Le constat est sans appel et les images révèlent une souffrance inimaginable pour les animaux :
Bloqués à la frontière à bord des camions pendant des jours, voire plus d’une semaine, en plein soleil, avec des températures souvent caniculaires.
Souffrant très souvent de la soif et de la faim, parfois réduits à manger leurs propres excréments.
Nombre d’entre eux blessés, malades, voire morts avant même de passer la frontière.
Régulièrement frappés, trainés par les pattes...

FERME LAITIERE QUAND LA MERE EST-ELLE SEPAREE DE SON VEAU??? ET LE BIO????

 Pixabay



CREDIT PHOTO

Dès l’âge de deux ans, les vaches mettent bas d’un veau chaque année, conçu par insémination artificielle. Un veau a besoin à la naissance de 5L de lait par jour mais la sélection génétique a permis aux éleveurs des cheptels français traditionnels2 d’avoir des bêtes produisant jusqu’à 12 000L de lait sur toute leur lactation. Cette production démesurée serait comparable à un entraînement de 6 à 8 heures par jour pour un sportif de haut niveau3, ce qui leur provoque bien souvent des complications physiques comme les mammites.
Une séparation de la mère et de son petit peu maîtrisée
Dans la filière laitière, les petits sont systématiquement séparés de leurs mères afin de garder le lait pour la production. Parmi les nouveaux-nés chez les vaches, seuls 9% des mâles deviennent des bœufs et la moitié des génisses deviennent des vaches laitières. Les autres sont vite engraissés et abattus. Il en est de même pour les brebis et les chèvres.
Trois systèmes de séparation sont possibles :
  • dès la naissance et avant même que la mère ne voit le bébé ;
    Pixabay
  • 24h après la naissance ;
  • 10 jours après.
Cependant, les avis sont contradictoires et personne ne sait vraiment quelle est la « meilleure méthode »4. Et si nous considérons que les animaux sont des êtres « sentients », comme le conclut La Déclaration de Cambridge, cela devient paradoxal de concevoir qu’une séparation puisse se faire sans aucun traumatisme.
Des labels pour se repérer ?
La fin des quotas laitiers votée par l’Union européenne depuis avril 2015 a ouvert la voie aux industriels qui maîtrisent d’autant plus les volumes de production et les prix. Pour produire plus, les fermes françaises ont besoin d’augmenter le nombre de vaches dans leurs cheptels, qui tournent habituellement aux alentours d’une cinquantaine d’animaux. La folie de l’industrialisation de l’élevage -comme la ferme des 1000 vaches  – ne fait donc que commencer, et ce, bien souvent au détriment des animaux. Alors comment se repérer dans les produits ? Le label bio est-il suffisant pour garantir un bien-être animal ?

NON A LA FERME DES 1000 VACHES, ESPERONS QUE LE COMBAT CONTINUERA

C’est finalement un avis favorable que l’enquête publique a rendu, lundi 22 février, sur l’extension de 500 à 880 vaches laitières de la ferme dite des « mille vaches », située à Drucat (Somme). La commission d’enquête, constituée de trois commissaires enquêteurs, a jugé, « à l’unanimité de ses membres, que les critiques et craintes formulées par les opposants ne sont pas véritablement fondées et ne reposent pas sur des bases scientifiques aujourd’hui réellement vérifiées ».

SOURCE ET SUITE

ENCORE UNE DECEPTION.. CETTE FERME DEVRAIT FERMER. LE DOSSIER EST ACCABLANT
 MAIS IL A DU Y AVOIR DES ARROSAGES.. ET QUI RESISTE AU FRIC QUAND IL NE S' AGIT QUE D' EXPLOITATION ANIMALE??

Selon eux, « le département de la Somme présente un manque de production de lait de l’ordre de 27 millions de litres par an par rapport aux capacités dont il dispose », le contraignant à une forte importation de lait. « Face à la suppression des quotas, à la libéralisation du marché, et de fait à la concurrence européenne, ce type de ferme est une réponse pour faire face aux importations de lait (Allemagne, Danemark) », soutiennent ainsi les enquêteurs.
En outre, « les regroupements d’élevages sont un atout pour l’emploi et de meilleures conditions de travail et de qualité de vie pour les éleveurs et leurs salariés qui peuvent s’organiser, prendre des congés et ne plus être esclaves des traites quotidiennes ».

« Un vulgaire passage obligé »

L’association Agir pour l’environnement, opposée au projet, a critiqué ces conclusions.
« L’augmentation du cheptel accueilli dans cette ferme-usine portant les effectifs de 500 à 880 vaches n’est soutenue que par 0,028 % des personnes s’étant manifestées durant l’enquête publique. (...) Force est de constater que cette enquête publique s’est résumée à un exercice de style, un vulgaire passage obligé. »
L’avis de l’enquête publique, qui a duré 46 jours du 2 novembre au 17 décembre, n’est que consultatif. Le préfet de la Somme devrait prendre une décision concernant l’extension du cheptel à l’issue d’un conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst), qui se tient mi-mars.
L’exploitation bovine de Drucat-Le Plessiel, près d’Abbeville, était initialement conçue pour 1 000 bêtes. Sa capacité autorisée avait été ramenée à 500 en février 2013 par la préfecture, mais elle en comptait 763 à fin juillet 2015. Le directeur d’exploitation avait alors expliqué avoir « anticipé » sur la réponse à sa demande d’extension à 880 vaches laitières.

mercredi 24 février 2016

LE LOUP MOINS CRUEL QUE L' HOMME???!!! ABATTOIR

SOURCE ET SUITE
 AVEC VIDEOS ABATTAGE DES BREBIS 

Les éleveurs intensifient depuis quelques temps leurs campagnes de communication à destination du grand public pour convaincre de la nécessité d’éradiquer le loup, pour clamer que le pastoralisme est utile à la biodiversité.
Cependant, on sait que les troupeaux de moutons dégradent le milieu naturel en montagne, et on sait aussi que le loup sera toujours moins cruel pour la brebis que l’employé de l’abattoir où l’animal devra finir ses jours.
C’est tellement plus émouvant et « vendeur » de présenter des brebis blessées ou égorgées par les méchants loups, tout en versant une larme de compassion pour leurs bêtes tant aimées… Ces mêmes bêtes qu’on laisse divaguer ou sans protection face aux prédateurs.
L’éleveur omet toujours de rappeler l’existence des brebis de réforme, et surtout de présenter la triste réalité de l’abattage. Nous pourrions évoquer les conditions de transport des animaux vers un abattoir, mais il n’en est pas besoin. Les circuits courts ne sont pas épargnés, comme l’a démontré, une fois de plus, l’association L 214 avec l’enquête menée à Vigan dans le Gard.
Ales, Vigan… Les cas de maltraitance, voire d’actes barbares dans les abattoirs français sont plus nombreux que l’on pense.
Par ailleurs, 500 000 ovins de réforme sont envoyés tous les ans à l’équarrissage !!
De qui les éleveurs se moquent-ils ?
Voilà donc le véritable visage de ceux qui se disent les garants d’une biodiversité à visage humain. Aucune tolérance pour une espèce animale sauvage, aucune compassion pour une espèce animale domestique exploitée.
La prochaine fois que vous verrez ou entendrez un éleveur se plaindre de la cruauté des loups, regardez les images de l’abattoir de Le Vigan ou de celui d’Alès. Et demandez où qui est le sauvage, du loup ou de l’homme.

ABATTOIR DE VIGAN... NE PAS SE REJOUIR TROP VITE DE LA FERMETURE ANNONCEE

L'abattoir est fermé

Quelques heures après la révélation des images

Hier matin, nous révélions les conditions de mise à mort des animaux derrière les murs de l'abattoir certifié bio du Vigan. Les réactions ont été vives et nombreuses, à la hauteur de la violence des images.
Quatre heures après la diffusion de l'enquête, l'abattoir fermait à titre conservatoire et le procureur de la République ouvrait une enquête.
L214 a répondu aux médias tout au long de la journée : plateaux de télévision, de radio, presse écrite. Le nombre de retours médiatiques est conséquent, le sujet a été traité avec beaucoup de sérieux.

 SOURCE ET SUITE AVEC QUELQUES VIDEOS 


 VOUS POUVEZ ENCORE SIGNER LA PETITION:
 Grand merci à vous pour votre mobilisation. En 24h, vous avez été 100 000 à signer notre pétition et près de 10 000 à interpeller vos députés pour demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire. 


 JE ME SOUVIENS DE CELUI D' ALES FERME SUITE AUX VIDEOS, C' EST EXACT, MAIS REOUVERT QUELQUES SEMAINES PLUS TARD
 A SUIVRE DONC!!

L214 ET ABATTOIR DE VIGAN A LA TV

ABATTOIR DE VIGAN... L' APPROCHE PHILOSOPHIQUE

SOURCE ET SUITE

 AVEC LES VIDEOS A VOIR ICI ET LA ..POUR CEUX QUI ONT LE COEUR BIEN ACCROCHE

Comme si elle cherchait une confirmation, un assentiment, elle jette un bref regard à gauche de la caméra qui la filme. On ne saura pas sur qui ni sur quoi, on apprendra en revanche que Nili Hadida, la chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, ne veut plus rien avoir à faire avec ce qu'elle vient de dénoncer et que, par conséquent, elle ne mange plus d'animaux. Comment lui en vouloir? Les images révélées par l'association L214 sont d'une atrocité rare. Il faut avoir le récit de Jean-Luc Daub, Ces bêtes qu'on abat, Journal d'un enquêteur dans les abattoirs français, pour comprendre que l'abattoir de Vigan est loin d'être un cas isolé. Il faut avoir vu "Earthlings", le documentaire de Shaun Monson sur les violences faites aux animaux et raconté par l'acteur Joaquin Phoenix pour se confronter à des images aussi insoutenables. Comment ne pas respecter le travail de l'association L214 puisqu'elle est l'une des seules à révéler ce qui se passe derrière les murs des abattoirs français? Dans un contexte de crise, de réduction du personnel dans les services d'hygiène et vétérinaire, et donc de moindre contrôle sur les établissements d'abattage, mais aussi de transformation de viande, ces images, ces documents sont précieux.
Reste que le choix de cet abattoir, un abattoir certifié AB (agriculture biologique), ce qui ne veut pas dire grand chose sinon que l'équipement et les pratiques répondent à un cahier des charges dont personne ne vérifie l'application au quotidien, n'est évidemment pas anodin. En attaquant Le Vigan, l'association L214 s'attaque à un concept, une idée, et peut-être plus qu'une idée, une volonté: la viande heureuse. On ne sait pas trop ce que c'est sinon celle que nous, les omnivores, nous voudrions tous manger. C'est la viande d'un animal élevé décemment, dans le respect de ses besoins et tué selon les mêmes exigences. On voudrait que l'animal n'ait pas été transporté pendant des heures d'un bout à l'autre du pays. On voudrait qu'il n'ait pas vu la mort venir. On voudrait qu'il ait été traité avec respect, jusqu'à ce qu'il se soit trouvé dans le piège, où l'on voudrait qu'il ait été étourdi avant d'être tué, sans qu'il ait bien évidemment eu le temps de se réveiller entre ces deux opérations. C'est le mieux que nous puissions espérer, cela ne devrait pas s'appeler la viande heureuse, puisqu'il y aura eu mort, c'est ce à quoi nous devrions penser lorsque nous prononçons le mot viande.
Il semblerait pourtant que la viande que nous consommons n'ait pas grand chose à voir avec celle que nous mangeons. C'est tout du moins ce que L214 voudrait que nous pensions, et à défaut de pouvoir leur prouver le contraire, nous sommes contraints de leur donner raison. C'est ce qu'a d'ailleurs fait la Confédération française de la boucherie dans la foulée de cette publication en réclamant, à l'instar de L214, une commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs. Alliance de circonstance. Car si l'on voit mal les bouchers jeter leur tablier, l'association L214 voudrait pourtant qu'ils le fassent. Ses membres se réclament d'une idée, l'antispécisme, qui met sur le même plan la discrimination entre espèces (ici, l'humain d'un côté et, de l'autre, tous les animaux que nous abattons), que la discrimination entre sexe, dite sexisme, ou la discrimination entre races, dite racisme. Celle-ci se fonde sur la reconnaissance d'une capacité à souffrir chez l'homme comme l'animal. Comment nier en effet, lorsqu'on voit ces images, qu'un animal ne ressente pas la douleur ou ne puisse pas souffrir? N'importe qui ayant vécu avec un animal de compagnie ou des animaux de ferme le sait, ces animaux sont des êtres sensibles et conscients. Par conséquent, estime l'antispécisme, il ne faudrait plus leur infliger aucune souffrance à commencer par leur retirer la vie.
......
........ Si nous devons continuer à manger de la viande, acceptant par là-même la responsabilité qui est la nôtre depuis que nous avons choisi de vivre avec ces espèces animales, alors c'est aussi ce que nous devrions faire et réduire à zéro le risque d'accident. Cela impliquerait de réformer en profondeur l'abattage en abattant à la ferme et dans des abattoirs de proximité, d'accepter que la viande soit donc beaucoup plus chère, et par conséquent d'en manger beaucoup moins. C'est peut-être ainsi que nous prendrons conscience que la consommation de viande n'a rien d'anodin.
Dans un très beau texte, le zooanthropologue François Poplin rappelait il y a quelques années que c'est pour résoudre le dilemme de la mise à mort d'un animal qui nous était devenu proche que l'homme a inventé Dieu. En attendant que nous ayons collectivement décidé du sort de ces animaux, puissions-nous nous rappeler cette sacralité et leur offrir une mort digne de ce qu'ils sont.