Loading...

dimanche 28 février 2016

ETOURDISSEMENT DES ANIMAUX.. PIPEAU.. VETERINAIRES IDEM... RESPECT DES ANIMAUX AUCUN...

SOURCE PARADIGME ICI

 UN GRAND MERCI A EUX (LUI?, ELLE??) QUI ONT TOUJOURS DES INFOS PERTINENTES..
 PROFIT PROFIT... LA SEULE CHOSE QUI COMPTE
 MAIS BON, PAS DE PROBLEME PUISQUE VOUS ETES TOUJOURS VIANDARDS COMPLICES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 


Martial Albar, ex-inspecteur assermenté des Services Vétérinaires et consultant en sécurité alimentaire, nous livre son expérience en tant que professionnel dans plusieurs abattoirs de France. Il décrit une situation qui l'a poussé à démissionner après 15 ans de service. Nous le remercions vivement d'avoir accepté de témoigner.
#####
Durant toute notre formation en inspection vétérinaire à Lyon Corbas en 1996 et 1997, nous allions nous former à l'abattoir Cibevial.
Nous y avons vu toutes les horreurs pratiquées par les négociants concurrents dans les écuries de l'abattoir (sabotage d'animaux vivants pour déprécier leur valeur marchande lors de l'inspection sur la chaîne) comme perforer les reins par des aiguilles à tricoter, introduire des bâtons avec des piquants au bout dans le vagin des vaches.
Sur la chaîne, nous avons vu toutes les maltraitances pour faire avancer les animaux jusqu'au piège à coup d'aiguillons électriques ou de barres de fer, tous les défauts d'étourdissement et les égorgements conscients, avec le retrait du masque et la section des antérieurs alors même que la vache avait perdu à peine 5 litres de sang.
Je ne parle pas des abattages rituels pratiqués avec des cadences élevées, des jets de sang de plus de 3 mètres lors de l'égorgement de bovins de 800 kgs.