Loading...

samedi 30 avril 2016

VOLONTAIREMENT OPAQUE ET INFECTE CETTE AFFAIRE DE TESTS SUR ANIMAUX POUR COSMETIQUES...

SOURCE ET SUITE

La législation européenne interdit depuis 2013 les tests sur animaux en cosmétique. Comment se peut-il alors que la majorité des cosmétiques vendus dans le commerce fasse encore l’objet d’expérimentations animales ? Voici un point sur la réglementation actuelle et mes conseils pour y voir plus clair dans les rayons cosmétiques. 
Que dit la réglementation européenne sur les tests animaux ?
L’expérimentation animale est très répandue dans différentes industries. Les animaux, généralement des lapins sont utilisés comme cobayes pour tester des produits finis ou des ingrédients afin d’évaluer leur potentiel d’irritation cutanée ou oculaire. Les méthodes pratiquées sont pour beaucoup considérées comme barbares, elles consistent à raser la peau du lapin pour y placer la substance de test ou à injecter le produit directement dans l’oeil du lapin. Bien que le Règlement européen de mars 2013 interdit désormais les tests animaux pratiqués en cosmétiques, ces méthodes peu humaines perdurent.
Vous devez sûrement vous demander pourquoi les tests animaux sont toujours pratiqués en cosmétiques alors qu’une loi européenne les proscrit ? Et bien ces tests sont toujours autorisés et même obligatoires, pour trois raisons :
1 - Parce que l’ensemble des produits et ingrédients qui ont été testés sur les animaux avant la loi de 2013, continuent d’être vendus et sont difficilement identifiables pour le consommateur.
2 - Parce que certains ingrédients cosmétiques de types conservateurs et parfums sont utilisés dans d’autres secteurs (pharmaceutique, agro-chimie, et bâtiment pour ne citer qu’eux) pour lesquels les tests animaux ne sont pas interdits.
3 - Parce qu’un règlement européen (REACH) oblige à tester sur animaux, des substances principalement chimiques qui fabriquées à plus d’une tonne par an en Europe.
Ainsi, la majeure partie des cosmétiques vendus dans le commerce sont encore testés sur les animaux. Pourtant il existe des alternatives à l’expérimentation animale. La science a en effet, développé de nouvelles méthodes très avancées qui pourraient mettre fin à ces pratiques.
Tests animaux : les labels qui nous aident à y voir plus clair
​ Comment reconnaître les cosmétiques non testés sur les animaux ? Je vous conseille d’identifier les labels. Il en existe de différents types qui peuvent vous aiguiller dans les rayons.
A noter que les labels bio ne signifie pas forcément qu'il n'y a pas eu de tests animaux. Les cosmétiques bio peuvent être soumis comme tous les autres à la réglementation REACH s’ils ne sont pas certifiés “cruelty free”. En outre, les marques de cosmétiques (même bio) qui exportent sur les marchés étrangers peuvent être dans l’obligation d’effectuer des tests sur les animaux avant la mise en vente de leurs produits.