Loading...

jeudi 15 octobre 2015

L' ABATTOIR D' ALES FERME

SOURCE ET SUITE

 COMMENT PEUT ON TRAITER DE TELLE MANIERE DES ANIMAUX ET SE DIRE HUMAIN???
 C' EST CE QUE JE NE COMPRENDRAI JAMAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 GO VEGAN!!

L214 «se réjouit de la suspension des activités de l'abattoir». Mais l'association souligne que «la commune d'Alès, en tant qu'exploitant de l'abattoir régional, porte la responsabilité des pratiques qui s'y déroulent quotidiennement, et déplore que seul un scandale médiatique soit de nature à inciter les autorités à agir».
Et si les autorités ont rapidement réagi, c'est que les images diffusées sont violentes. On peut notamment y voir un employé découper la patte d'un cheval encore vivant, dans cet abattoir municipal où chaque année, 3000 chevaux, 20.000 cochons, 40.000 moutons et 6000 bovins sont tués et qui fournit les boucheries locales, mais aussi des collèges, des lycées et des hôpitaux, précise l'association ainsi qu'une filière bio. D'autres équidés, mal étourdis, reprennent conscience sur la chaîne d'abattage. De nombreux chevaux refusent de rentrer au poste d'étourdissement, certains reçoivent des coups de bâton, d'autres se cognent à la porte du box qui se referme sur eux. «Des chevaux montrent des signes de reprise de conscience au moment de l'accrochage par un membre sur la chaîne et au moment de leur saignée. À aucun moment, les employés ne réalisent un étourdissement de secours devant les signes de reprise de conscience des chevaux», s'indigne l'association.