Loading...

vendredi 31 juillet 2015

TRISTE CONSTAT............. AGRICULTURE ET ELEVAGE EN FRANCE.. TRAHISON ET PEU D' ESPOIR..

SOURCE

La France fut longtemps paysanne avant d'être industrielle. Nous sommes tous des paysans de souche et ce lien ancestral permet au monde agricole de bénéficier encore aujourd'hui d'une sympathie particulière lorsqu'il engage des actions revendicatives pour attirer l'attention des pouvoirs publics. Mais, derrière la bataille engagée aujourd'hui, une nouvelle fois, par nos éleveurs, se cachent les intérêts contradictoires de deux conceptions de l'agriculture et le combat ambigu de la FNSEA et de son président Xavier Beulin. Juchés sur leurs énormes engins agricoles, le plus souvent de marques étrangères, tandis qu'ils arborent des pancartes « Achetez français », noyés dans la fumée dégagée par des monticules de pneus enflammés, les ruraux du syndicat majoritaire ne sont plus des paysans mais les représentants d'un maillon de l'agro-industrie soumis à la mondialisation et à la concurrence libre des autres produits européens. Leurs difficultés s'apparentent finalement à celles que peuvent éprouver les salariés d'autres secteurs industriels car, bien que théoriquement indépendants, ils sont, dans les faits, tenus, enfermés, dans des liens de subordination particulièrement stricts et contraignants.

« La fin des paysans », annoncée dans un ouvrage resté célèbre du sociologue Henri Mendras, est en passe de devenir une réalité ; elle est inscrite dans les lois d'orientation agricole qui se sont succédé depuis les années 60. Sous les coups de butoir conjugués de l'UE, du ministère de l'agriculture et de la FNSEA, les paysans français disparaissent inexorablement pour laisser la place à des exploitants sous contrats qui sont en fait des ouvriers spécialisés et les maillons faibles d'une agro-industrie préoccupée avant tout de productivité et d'économie d'échelle. Il faut nourrir la planète à moindre coût, l'agriculture française doit relever ce défi et affronter la concurrence mondiale.

Mais les agriculteurs de ce système productiviste nourrissent désormais avant tout le capital emprunté aux banques et découvrent qu'ils ne sont plus maîtres de leur destin, de leur avenir. Ils ont perdu leur identité culturelle pour rejoindre l'immense cohorte des exploités de l'économie financière mondialisée. Ils ont été progressivement dépossédés :

- dépossédés de leurs terres et de leurs terroirs qui s'asphyxient et se minéralisent sous les engrais et les pesticides ;

- dépossédés de leurs savoirs, de leurs techniques et de leurs semences en devenant les clients obligés de fournisseurs en tous genres (notamment des firmes semencières et des fabricants d'aliments ) ;

- dépossédés de leurs outils de représentation et de coopération : les organisations professionnelles agricoles et notamment les coopératives sont devenues des instruments d'aliénation au service du modèle agricole dominant. Ainsi par exemple, Invivo, premier groupe coopératif français, développe un CA de 5,7 milliards d'euros, est présent dans 28 pays, et emploie 8000 personnes. Qui peut croire que cette coopérative sert une logique paysanne ?

- dépossédés de leurs instances représentatives : la FNSEA, principale organisation syndicale, est présidée par Xavier Beulin, PDG de la société Avril-Sofiprotéol, multinationale aux multiples activités (de la presse spécialisée à l'huile de palme en passant par les additifs alimentaires), le n°1 de l'alimentation animale en France après le rachat de Sanders. (lire ici l'article de Reporterre sur Xavier Beulin) . La société Sofiprotéol-Avril ( lire ici)est une véritable pieuvre qui est en train d'enlacer et de parasiter l'ensemble de la filière agro-industrielle. Xavier Beulin est par ailleurs vice-président du Copa-Cogeca, structure qui rassemble des syndicats et organisations agricoles au niveau européen, particulièrement favorable à la signature du traité TAFTA ( le traité de libre-échange en négociation entre les USA et l'UE) qui « constitue une occasion unique de supprimer des obstacles règlementaires inutiles , une des grandes priorités de l'industrie agro-alimentaire européenne ».Imagine-t-on un loup chargé de garder des brebis ? Imagine-t-on un fournisseur exhorter ses clients à différer le paiement de leurs dettes ? Les conflits d'intérêts et le mélange des genres ne semblent pas effrayer le président de la FNSEA, qui continue, faussement bravache, à encourager ses troupes tout en reconnaissant, sans le moindre embarras, que les mesures prises par le gouvernement vont « dans le bon sens ». (Stéphane Le Foll avait notamment pointé l'endettement des éleveurs vis-à-vis des fournisseurs d'aliments) ;

- dépossédés enfin de leur culture et du fameux bon sens paysan. La technostructure agricole a instillé aux jeunes générations le culte du rendement à tout prix, du machinisme, du progrès technique, l'obsession de la nature maîtrisée, domestiquée, conquise : vivre de la nature, dans la nature, tout en lui étant étranger, tout en étant furieusement réfractaire au respect de la vie et de l'environnement, au point même, pour certains, d'être dépossédés de leur humanité comme en ont témoigné les débordements scandaleux de certains militants de la FNSEA, dans le cadre de l'affaire de Sivens.
Aujourd'hui, les agriculteurs qui manifestent sous la bannière de la FNSEA sont nus, aussi dépouillés et désorientés que les animaux qu'on mène à l'abattoir.

Seule une agriculture plus extensive - notamment dans le domaine de l'élevage - et soucieuse avant tout de qualité pourrait permettre au monde paysan de se réapproprier son destin, de préserver les milieux naturels et de respecter les consommateurs. Mais cette agriculture, défendue par la Confédération paysanne, ne correspond évidemment pas aux intérêts de l'agro-industrie et elle n'a pas les faveurs des pouvoirs publics.
L'Etat français, malgré le lancement de l'an 1 de l'agro-écologie le 30 janvier dernier, a clairement fait le choix de l'agriculture intensive pour alimenter la très grande masse de la population mais aussi les moteurs de nos voitures avec les agro-carburants. Le colloque organisé en décembre 2013 pour fêter les 30 ans de Sofiprotéol - Avril avait été l'occasion pour le chef de l'Etat d'expliquer sa position et de choisir son camp : « Dans dix ans l'agriculture française sera un secteur extrêmement dynamique (...) C'est mon rôle de rappeler que l'on doit croire dans le progrès (...) Les protéines végétales et la chimie verte font partie des sept ambitions d'avenir reconnues par la commission "Innovation 2030" ».

Le plan de sauvetage des éleveurs démontre qu'il n'y a pas de jurisprudence des erreurs passées. En appeler à la responsabilité des acteurs est probablement assez vain dans un monde où la morale des affaires est tout de même dictée par la recherche du profit maximum. Et quelques centimes de plus au litre de lait ou au kilo de viande, arrachés par les éleveurs, ne changeront rien à la logique générale d'un système qui pousse à la concentration. Des aides comme le soutien à l'investissement et la promotion de la viande française à l'export seront captées, pour l'essentiel, par les plus gros.

Cette guerre des « paysans » profitera aux généraux de l'arrière, aux bâtisseurs d'empire comme Xavier Beulin, qui n'hésitent pas à envoyer au front, pour des batailles désespérées, les soldats perdus de l'agriculture industrielle.

ENFIN UNE BONNE NOUVELLE POUR LES ELEPHANTS ET LES RHINO

SOURCE ET SUITE

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté jeudi une résolution visant à combattre plus efficacement le commerce illégal des espèces sauvages menacées comme les éléphants et les rhinocéros.
Cette résolution non contraignante, la première du genre, avait été présentée par le Gabon et l’Allemagne et a été co-parrainée par plus de 70 pays.
Elle encourage les pays à «prendre des mesures efficaces pour prévenir et combattre» le braconnage et la contrebande, à la fois dans les régions d’Afrique où sévissent les braconniers et du côté des consommateurs comme les pays d’Asie friands d’ivoire et de cornes de rhinocéros.
Elle demande aussi aux pays de renforcer leur législation «afin de faire du commerce illicite d’espèces protégées de la faune et de la flore sauvages impliquant le crime organisé un grave délit».
Les pays sont invités à intensifier la coopération régionale et internationale et à impliquer davantage les communautés locales dans cette lutte, en en faisant des partenaires actifs dans la préservation et l’utilisation durable des ressources naturelles.
Le ministre gabonais des affaires étrangères Emmanuel Issoze-Ngondet, présent lors du vote, a affirmé la volonté du Gabon d’éradiquer le braconnage et la contrebande d’animaux sauvages.
Pour le ministre, bien que non contraignante,«cette résolution a une force morale et on peut penser qu’elle servira de moteur pour mener à bien des actions concrètes».

MOBILISATION GIGANTESQUE POUR CECIL

SOURCE ET SUITE

Les dons, appels ou campagnes sur les réseaux sociaux se multiplaient jeudi aux Etats-Unis pour venir en aide aux félins en danger, après la mort du lion Cecil tué par un chasseur américain qui a scandalisé le monde.
Après un appel lancé par Jimmy Kimmel, un animateur très populaire d'une émission du soir sur ABC, des dizaines de milliers de dollars ont été promis à l'unité de recherche et de préservation de la faune de l'Université d'Oxford qui étudiait Cecil.
L'animateur manifestement en colère, en qualifiant le chasseur, un dentiste du Minnesota (nord), d'"homme le plus détesté d'Amérique", avait appelé aux dons en faveur des scientifiques britanniques de façon à ce "qu'au moins, nous montrions au monde que tous les Américains ne sont pas comme cet abruti".
Selon le magazine de télévision The Wrap citant ABC, 150.000 dollars auraient été donnés en moins de 24 heures.
Le professeur David Macdonald, fondateur et directeur de l'unité d'Oxford qui ne vit que de dons, a indiqué jeudi dans un communiqué sur le site internet du laboratoire avoir reçu "des centaines de messages de soutien".
A cause du trafic sur le site, "des gens qui essayaient de faire une donation se sont vus répondre +revenez plus tard+. On vous en supplie", ajoute-t-il avec humour, ne nous oubliez pas et s'il vous plaît, revenez plus tard !".
L'African Wildlife Foundation (AWF), basée à Nairobi avec un bureau à Washington, a noté une augmentation du nombre des appels et des courriels à destination de cette association d'aide à la préservation de la faune et des communautés d'Afrique.
"La plupart des commentaires sont émouvants", a indiqué à l'AFP Mayu Mishina, chargé de la communication, "les gens expriment leur tristesse, leur dégoût ou leur colère contre ce genre de chasse au trophée ou comment la faune sauvage est maltraitée".
"D'autres veulent savoir si le dentiste va être poursuivi en justice, que va-t-il arriver aux petits de Cecil ou comment l'AWF protège les lions", a-t-elle ajouté.

jeudi 30 juillet 2015

CONSEILS A SUIVRE POUR SAUTER LE PAS..ET DEVENIR VG

DE NOMBREUSES INFORMATIONS INTERESSANTES POUR CEUX QUI SONT PRETS A DEVENIR VEGETARIENS... BRAVO POUR CETTE VIDEO.... ET POUR CET ENGAGEMENT. Pour adopter ou diffuser des photos de Brownie: Contact : Audrey : http://www.youtube.com/user/PariginaM... ou sur facebook: https://www.facebook.com/pages/Parigi... Merci infiniment pour lui !! Documentaire Earthlings: http://www.youtube.com/watch?v=qsQhQT... Conférence Gary Yourovsky: http://www.youtube.com/watch?v=9ivPJU... Livre : Ces bêtes qu'on abat, JL Daub http://www.amazon.fr/Ces-bêtes-quon-abat-enquêteur/dp/2296084249%3­FSubscriptionId%3DAKIAIVNQMZEXR7C6K52A%2­6tag%3Dlibronli0f7-21%26linkCode%3Dxm2%2­6camp%3D2025%26creative%3D165953%26creat­iveASIN%3D2296084249 L'Etude Campbell: http://www.amazon.fr/Lenquête-Campbell-Professeur-T-Colin/dp/23520­42410/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&­;qid=1373571230&sr=1-1&keywords=­campbell Chaines Youtube Vegan: Juliana: http://www.youtube.com/user/FitnessBi... N'hésitez pas à me rejoindre et à poser vos questions : Mon Facebook: http://www.facebook.com/pages/Georgia... Mon Adresse mail: Georgiasecrets@hotmail.fr mon blog: georgiasecrets.blogspot.com georgiasecrets.fr Merci d'être chaque jour plus nombreuses sur ma chaîne ! N'oubliez pas de vous abonner, ça me ferait plaisir et en plus c'est gratuit!! Georgia

MAXIME

CETTE VACHE S' ETAIT ECHAPPEE ALORS QU' ELLE ETAIT DESTINEE A ETRE ABATTUE. FARM SANCTUARY EST INTERVENU ET L' A AMENEE DANS SON REFUGE.

AVEC UN MAGNIFIQUE TEMOIGNAGE D' UNE FEMME QUI REALISE SOUDAIN QUE LE HAMBURGER QU' ELLE ET SA FAMILLE MANGENT A UN VISAGE ............. ET SON ENGAGEMENT A NE PLUS ACHETER DE VIANDE..

CECIL ET DR PALMER ....SUITE DE L' ENQUETE

LE DENTISTE EST INTROUVABLE...MERCREDI
SOURCE MSN  AVEC VIDEO A VOIR
300 000  SIGNATURES SUR UNE PETITION
 SUITE ICI
 

Les deux Zimbabwéens soupçonnés d'avoir aidé un dentiste du Minnesota à tuer Cecil, le lion emblématique de la réserve de Hwange, font face à la justice mercredi. Pendant ce temps, le chasseur américain est introuvable.
Theo Bronkhorst, un organisateur de chasse professionnel, et Honest Tyrone Ndlovu, le propriétaire de la ferme où la dépouille de Cecil a été retrouvée, sont accusés de braconnage.
Ils doivent comparaître devant un tribunal de Hwange, à 800 kilomètres à l'ouest d'Harare, la capitale.
Le dentiste américain qui a tué le lion au début du mois de juillet, Walter James Palmer, n'est pas présent; il était déjà rentré aux États-Unis lorsque le scandale a éclaté.
On ne sait pas s'il est formellement accusé de quoi que ce soit dans cette affaire. La police du Zimbabwe a affirmé hier qu'il était recherché.
Dans une déclaration publiée hier, M. Palmer a affirmé qu'il avait fait « confiance à l'expertise des guides locaux professionnels afin de chasser dans un cadre légal ».
L'Américain habitant Eden Prairie, au Minnesota, a aussi dit qu'il n'a pas été contacté par les autorités zimbabwéennes, mais qu'il demeurait à leur disposition pour leur enquête.


Des animaux en peluche ont été laissés devant la clinique du Dr Palmer au Minnesota.Des animaux en peluche ont été laissés devant la clinique du Dr Palmer au Minnesota. Photo : AP/Scott Takushi

TAFTA ET AGRICULTURE FRANCAISE CE SERA ENCORE PIRE

Image
© Inconnu
 
AVEC TAFTA ON VA BOUFFER ENCORE PLUS MAL...
MAIS AU MOINS SI LES PPL REALISENT ILS DEVIENDRONT VEGETARIENS PEUT ETRE??
 
Et pourtant... Et pourtant, la distorsion de prix entre viandes françaises et viandes « européenne » tourne autour de quelques dizaines d'euros à la tonne. Mais se présente à l'horizon une menace d'un tout autre calibre...Un risque qui risque de balayer irrémédiablement non seulement l'élevage français (axé sur la qualité et les exploitations de 80 à 200 bêtes) mais aussi européens (axé, en Allemagne, au Pays-Bas, sur les volumes et les exploitations de 1000 à 3000 têtes). Cette menace de mort à un nom : TAFTA.

Il est prévu, dans ces accords transatlantiques menés dans la plus sournoise opacité, l'importation annuelle en Europe de 300.000 à 600.000 tonnes de bœuf, soit entre 4 et 8%, de la production européenne, en provenance du Canada, des Etats-Unis, et du Brésil, puisqu'un accord doit être signé simultanément entre les Etats membres du Mercosur et de l'Europe. Des viandes produites dans des conditions qui n'ont rien à voir avec ce qui se fait en Europe ! Qu'on en juge :
En Europe, la traçabilité est strictement établie à tous les stades, de la naissance à la commercialisation de l'animal. Aucune traçabilité aux États-Unis et au Brésil.

Alimentation

- Aux États-Unis et au Brésil, les hormones et les antibiotiques comme facilitateurs de croissance sont la norme. Ces produits sont strictement interdits en Europe pour des raisons sanitaires et surtout de risque de résistance aux antibiotiques.

- Outre-Atlantique, les farines animales, les litières de volailles sont autorisées dans la nourriture de ces bovins « mange-merde » ! Ils sont rigoureusement interdits en Europe depuis la catastrophe de la « vache folle ».

- Dans les gigantesques parcs de gavage des bovins (jusqu'à 30.000 bêtes dans chaque « feedlots »), la nourriture des animaux comportent à plus de 80 % des maïs et des sojas OGM. Eu Europe, en tout cas en France, les animaux sont nourris à 70 % de fourrages et de céréales produits sur l'exploitation ou dans la région. Les OGM sont interdits (encore que...)

mercredi 29 juillet 2015

BOUCHERIE VEGETARIENNE A PARIS

 Boucherie végétarienne



SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO

Ça a l’aspect, l’odeur et le goût de la viande, mais ce n’est pas de la viande. Les simili-carnés, auparavant disponibles exclusivement sur internet et dans certaines boutiques spécialisées, ont désormais pignon sur rue à Paris avec l’ouverture de la première Boucherie Végétarienne. Situé place d’Aligre, en plein coeur du 12e arrondissement, le magasin combine une boutique et un espace snacking à base de wraps et burgers 100 % végétariens. Rencontre avec Philippe Conte, co-fondateur de la Boucherie Végétarienne.

consoGlobe – Comment est né le concept de la Boucherie Végétarienne ?

Philippe ConteTout a commencé en 2012 lors d’une invitation à dîner chez des amis en Hollande. C’est là, qu’avec mon associée Isabelle Bensimon, on a goûté pour la première fois à des substituts de viande. On s’est rendu compte que ce concept n’existait pas en France alors qu’il est très développé aux Etats-Unis, en Suisse, aux Pays-Bas et en Allemagne. On a donc décidé de se lancer dans cette aventure.

En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/la-boucherie-vegetarienne-paris-pour-amener-vers-le-vegetarisme-cg#WSDFMBHwTDTYPtKV.99

CECIL INFOS OFFICIELLES SUR CNN AU DEBUT DE L' ENQUETE

CECIL EN FAMILLE RIP

CECIL LE LION .... LE CABINET DENTAIRE FERME ET LUTTE CONTRE LES FANS DE TROPHEES USA


 


SOURCE SUITE ET VIDEO DE CECIL
CREDIT PHOTO 
 AVEC PETITION A SIGNER

 CE FOU DE LA GACHETTE MASSACRAIT DES ANIMAUX  DEPUIS LONGTEMPS  DONT RHINOCEROS BUFFLES  ET AUTRES
 60% DU BUSINESS DE CARNAGE SAFARI  EST CONSTITUE D' AMERICAINS!!!

With one shot of his bow, Walter Palmer went from being a Minneapolis dentist to the world’s most reviled big game hunter.
The public outcry following his hunt of Zimbabwe’s famous tourist attraction, Cecil the Lion, has not only led to the closure of his dental office but could be a galvanizing force in altering the trophy hunting industry in the United States that’s fueling wildlife loss in Africa, according to conservationists.

Killing rare animals is nothing new for the dentist, who has crossbow records for killing a menagerie’s worth of wildlife, including rhino, warthogs, buffalo, and more. But none of his kills brought a spotlight on the contentious issue of trophy hunting until he and his hired Zimbabwean hunters lured the black-maned Cecil out from the protection of national park boundaries with bait.
The heavily studied lion—he had a GPS collar on when he was shot—wandered wounded for 40 hours before finally being tracked down and shot with a gun by the hunters.
“I’ve never seen any sort of animal issue resonate like this before,” said Beth Allgood, campaigns director at the International Fund for Animal Welfare. When she first heard the reports about Cecil’s death at the hands of a Spaniard, Allgood was a little surprised, but then it was revealed the hunter was an American—a story line Allgood with her 20 years in conservation work is familiar with.
“Americans don’t like to accept the role we play in wildlife trade,” Allgood said. “We like to look at China fueling demand and Africa not doing enough to protect these animals, but when it comes to lions, we have a big part in it.”
RELATED: An American Dentist Killed Zimbabwe’s Famous Lion
Americans traveling to Africa make up more than 60 percent of the foreign-participated lion trophy hunts carried out each year, according to John Jackson, president of the lobbying group Conservation Force. About 15,000 hunters make the trek annually, and a majority of them want to bring back a trophy, Jackson said. The group argues that lion hunts are integral to the species’ conservation, and the big game industry—worth $675 million in South Africa alone—brings in money for habitat expansion and species conservation efforts.
SUITE

EXPLOITATION ANIMALE AVEC BRIGITTE GOTHIERE

Published on Jul 11, 2015 Dans le cadre des conférences autour du thème "Ethique et Responsabilité face à l'Exploitation Animale", retrouvons: Intervenants et Associations /Organisation : - Mme Samia FALOUTI et Mr Stéphan MANDINE de l'Association Végétarienne de France du Var, Conduite des conférences : - Mr Christian RAZEAU du Collectif Animalier Département 06. Conférence : - Mme Brigitte GOTHIERE de l'Association de Protection Animale L214, http://www.l214.com/ véritable Organisation de Défense des Animaux en France, les employés réalisent des investigations de terrain (élevages, abattoirs ...) qui arrivent souvent devant les tribunaux pour maltraitance et cruauté envers les animaux. L'Association Végétarienne de France remercie Brigitte GOTHIERE pour sa participation. Pour retrouver l'Association Végétarienne de France : Notre site officiel : http://www.vegetarisme.fr/ Notre page facebook : https://www.facebook.com/associationv... Notre page Instagram : https://instagram.com/associationvege... Notre page Pinterest :https://www.pinterest.com/vegetarisme/

BONDUELLE MET DE LA VIANDE DANS CERTAINES DE SES CONVBERSES DE LEGUMES

DURE VIDEO MONTRANT DES COCHONS EN ROUTE VERS LA MORT



JE NE SAIS PAS COMMENT ELLE TIENNENT LE CHOC CES FILLES QUI TRAINENT AUTOUR DES BETAILLIERES POUR ABREUVER LES COCHONS QUI MEURENT DE SOIF. C' EST A TORONTO PRES DE L' ABATTOIR Published on Jul 29, 2015 The pigs are dying of heat in the hot transport trucks. "Think occasionally of the suffering of which you spare yourself the sight." – Albert Schweitzer" This footage was taken at our #‎AllDayPigVigil at "Fearman's Pork Inc." slaughterhouse on July 27, 2015. The scorching temperatures felt like 40°C or 103 Fahrenheit with the humidity index, and unimaginably hotter for the pig victims in the concentration camp trucks. Please join us. Go vegan, share the video, and attend our weekly vigils or start a Save group in your community. Please visit our Patreon page to support our work: https://www.patreon.com/torontopigsave When the suffering of another creature causes you to feel pain, do not submit to the initial desire to flee from the suffering one, but on the contrary, come closer, as close as you can to him who suffers, and try to help. – Leo Tolstoy, A Calendar of Wisdom http://www.TorontoPigSave.org

ACTION PETITIONS POUR STOPPER LA CONSOMMATION DE VIANDE DE CHIEN EN COREE


 Xb

SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO 

 DOSSIER TRES COMPLET SURTOUT SUR LA SOURCE
LA SEULE BONNE NOUVELLE DANS CE DOSSIER EST LA MOBILISATION DE PLUS EN PLUS IMPORTANTE DANS LE PAYS MALGRE TOUT IL Y A ENCORE 2,5 MILLIONS DE CHIENS  ET CHATS ABATTUS ET MANGES!!!!  CHAQUE ANNEE

 QUELQUES ACTIONS A SUIVRE CI DESSOUS LIEN EN BLEU..REGROUPE DE NOMBREUSES PETITIONS FACILES A SIGNER
 MERCI!!


SEE  the photos from the Gyeongdong Dog Meat Market in Seoul, South Korea (Sharing from Nami Kim’s Facebook Page):  https://www.facebook.com/savekoreandogs/posts/535542933262438
South Korea has the world’s 14th largest economy and is home to global brands such as Samsung, Hyundai, Kia, LG, SK, and Daewoo. Yet this is also a country where an estimated 2.5 million dogs and thousands of cats are slaughtered and eaten each year.
These poor dogs don’t have a voice but we do and we must speak up for them now, not later.
The most powerful tool for changing the behavior of countries and companies alike is the imposition of economic sanctions.  Write to these South Korean exporters and urge them to take immediate action against dog meat consumption in their country. Let them know that until the horrific cruelty of the dog meat industry ends, the world will continue to boycott all South Korean products and tourism.  Click to write to the South Korean exporters!
http://koreandogs.org/what-you-can-do/contacts-for-protest-s-korean-companies/write-to-south-korean-exporters/
Compassion Through Action
► Homepage: http://koreandogs.org/
► Facebook: https://www.facebook.com/koreandogs
► Twitter: https://twitter.com/Koreandogs
Petitions: http://koreandogs.org/petitions/
► Calls for Action: http://koreandogs.org/what-you-can-do/call-for-action/
► Call the UN Secretary General Ban Ki-Moon's Office today: http://koreandogs.org/respond-to-unsg-ban-ki-moon/
► Call the S. Korean Embassy and Consulate General Offices in your country: http://koreandogs.org/call-south-korean-embassy

ELEVEURS CRIMINELS MAUVAIS TRAITEMENTS LE MOT EST FAIBLE!!!

SOURCE ET SUITE

 

MARRE DE CES ELEVEURS  CRIMINELS

COMMENT PEUVENT ILS?? AH OUI, CERTAINS SE SUICIDENT DIT ON....

ILS FERAIENT MIEUX DE CESSER LEUR ACTIVITE ET DE SE RECYCLER.

 VIVEMENT LA FIN DE L' ELEVAGE!! 

VOUS IMAGINEZ VOUS L' ANGOISSE DE CES PAUVRES BETES AU MILIEU DES CARCASSES DE LEURS AMIES??? 

MERCI 30 MILLIONS D' AMIS DE VEILLER   ET SOUHAITONS PLUS D' INTERVENTIONS SI NECESSAIRE

 

Quelque 70 bovins ont été retirés à un éleveur, dans le sud de l'Ille-et-Vilaine, pour mauvais traitements. La Fondation 30 millions d'amis est intervenue.

Certaines vaches laitières « étaient de véritables cadavres ambulants », rapporte Arnauld Lhomme, chargé des enquêtes au niveau national pour la Fondation 30 millions d’amis. Sur les 82 vaches laitières de race Prim’Holstein identifiées sur cette exploitation du Pays de Redon, dans le sud de l’Ille-et-Vilaine, il n’en restait plus que 70, ce mardi 23 juin : amaigries, voire efflanquées, les bêtes vivaient entre les carcasses d’une dizaine de leurs congénères... Les boxes, souillés d'excréments « empêchaient les animaux de se coucher et de se mouvoir correctement »... Lire la suite >>>

mardi 28 juillet 2015

VICTOIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! GADHIMJAI FESTIVAL ANNULE

SOURCE ET SUITE

 

Victory! Animal Sacrifice Banned at Nepal's Gadhimai Festival, Half a Million Animals Saved

Gadhimai Temple Trust agrees to cancel all future animal sacrifice, urges devotees not to bring animals to the festival 
New Delhi—In a move that will spare the lives of millions of animals over coming years, animal sacrifice has been cancelled indefinitely at Nepal's Gadhimai festival, the world's biggest animal sacrifice event held every five years for around 265 years. The decision announced by the Gadhimai Temple Trust follows rigorous negotiations and campaigning by Animal Welfare Network Nepal and Humane Society International/India.
Gauri Maulekhi, HSI/India consultant & Trustee, People for Animals, who petitioned India’s Supreme Court against the movement of animals from India to the Gadhimai festival, said, “This is a tremendous victory for compassion that will save the lives of countless animals. HSI/India was heartbroken to witness the bloodshed at Gadhimai, and we've worked hard to help secure this ban on future sacrifice. We commend the temple committee but acknowledge that a huge task lies ahead of us in educating the public so that they are fully aware. HSI/India & People for Animals will now spend the next three and a half years until the next Gadhimai educating devotees in the states of Bihar, Jharkhand, Uttar Pradesh and West Bengal on the Temple Trusts’ decision not to sacrifice animals. Animal sacrifice is a highly regressive practice and no nation in the modern world should entertain it.”

9000 ANIMAUX EN DETRESSE ABANDONNES.......... AUGMENTATION

SOURCE ET SUITE AVEC VIDEO

SIMPLEMENT POUR ALLER S' ENTASSER DANS LES CAMPINGS, BOUFFER DE MAUVAIS HAMBURGERS ET SE FAIRE CRAMER LA COUENNE

..

 TELLEMENT STUPIDE, CRUEL ET CRIMINEL

 MAIS QUE DEMANDER AUX FRANCAIS??!!!!!

 

D'après la Société protectrice des animaux, la période estivale est particulièrement dure cette année : des abandons en hausse, et des adoptions en baisse. 9.000 animaux attendent un nouveau maître.

Chaque année, environ 100.000 animaux sont abandonnés en France. Pendant l'été, le chiffre monte à 40.000 abandons, que les animaux soient lâchés en pleine nature, attachés à un arbre ou laissés à des refuges.

9.000 chiens et chats en attente d'adoption 

Les départs en vacances marquent donc une période traditionnellement difficile pour les refuges de la SPA, qui recueillent 10.000 bêtes en moyenne pendant les grandes vacances. Cette année, non seulement le nombre d'abandons augmente, mais en plus,  les adoptions diminuent. Conséquence : les refuges de la SPA sont débordés.

lundi 27 juillet 2015

TAFTA ET AGRICULTURE FRANCAISE ET SIGNER CONTRE TAFTA/TTIP

SOURCE ET SUITE

Alors que les agriculteurs français ne décolèrent pas, un autre motif pourrait venir s'ajouter à leur ire : le TAFTA. Sous cet acronyme, un traité entre l'Europe et les USA de zone de libre échange. Peut-être là la fin d'un certain modèle agricole.

L'agriculture française est-elle en souffrance ou à l'agonie? Les manifestations de ces derniers jours montrent des agriculteurs en colère dénonçant pêle-mêle la grande distribution et leur marge prohibitive. Beaucoup s'insurgent également contre un système européen qui empêche les producteurs agricoles de vivre de leur travail. C'est dans ce contexte déjà tendu que certains agriculteurs s'inquiètent des conséquences que fera peser sur leur métier le TAFTA, ce traité qui doit théoriquement créer une gigantesque zone de libre échange entre l'Europe et les États-Unis, un marché de 800 millions de consommateurs sur 14 millions de km2. Un territoire représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux. Alléchant sur le papier, mais beaucoup moins dans la réalité. Emmanuel Aze, agriculteur, décrypte pour RT France les conséquences de ce traité sur le secteur agricole.

RT France : D'après ce qu'on sait, quel sera l'impact du TAFTA sur l'agriculture européenne et plus spécifiquement française ?

Emmanuel Aze : Prenons le cas de la viande bovine qui agite les agriculteurs en ce moment. Cette filière est encore relativement protégée par les barrières tarifaires en Europe. Cela permet de produire et de consommer encore de la viande européenne et de se protéger d'importation de viande américaine à des prix extrêmement bas. Dans le cadre du TAFTA, une fois ces barrières douanières levées, on estime que le revenu des producteurs de viande bovine en France chuterait de 40 à 50%. Cela signifierait une arrivée massive sur le marché européen de viande canadienne et américaine. Ce serait tout simplement l'effondrement du secteur de la viande bovine.

RT France : Par quels mécanismes précisément tout cela se fera ?

Emmanuel Aze : Le TAFTA est composé de plusieurs volets. Il y a le volet classique des barrières tarifaires. La partie coopération réglementaire qui institue un organisme de coopération réglementaire où siègeraient un certain nombre de fonctionnaires, entourés de représentants de l'industrie. Cet organisme statuerait sur l'homogénéisation des systèmes de réglementation des deux côtés de l'Atlantique. Il court-circuiterait les instances politiques démocratiques. Le troisième volet est le mécanisme de règlement des différents entre États. Ces trois mécanismes vont concerner évidemment l'agriculture et vont l'impacter.

RT France : Que pensez-vous des déclarations de Pierre Moscovici qui estime que le TAFTA va profiter plus à l'Europe qu'aux États-Unis puisqu'il ouvrira le marché américain ?

Emmanuel Aze : C'est n'importe quoi. D'abord de quel produit parle-t-il ? De toute façon, il faut regarder le projet politique que porte le Tafta. Il ne faut pas l'envisager à travers les différents secteurs concernés par ces négociations. Chaque secteur économique est hétérogène. Quelle est l'idée sous-jacente au TAFTA ? Que le mieux être collectif procède d'un accroissement de la compétition économique. C'est un projet de société qui considère les citoyens comme des consommateurs. Il vise à la baisse des prix et à l'accroissement du profit pour seulement quelques multinationales. Tous les petits agriculteurs seraient en danger. Dans le domaine agricole, ne survivraient que les grosses unités industrielles qui ont des moyens de production à bas prix, une mécanisation à outrance. Pourquoi la FNSEA défend-elle cet accord alors qu'on sait que le Tafta va nuire à l'agriculture européenne et française ? Tout simplement parce que la FNSEA est dirigée par des multinationales agricoles et non plus par de petits agriculteurs. 



POUR PLUS D' INFOS  ICI 

 POUR SIGNER CONTRE C' EST ICI 

Nous appelons les institutions de l'Union européenne et de ses pays membres à arrêter les négociations avec les Etats-Unis sur le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP ou TAFTA) et à ne pas ratifier l'Accord Economique et Commercial Global (CETA) avec le Canada.
Principaux objectifs :
Nous souhaitons empêcher que soient conclus les accords TTIP/TAFTA et CETA car ils contiennent plusieurs points critiques tels que le règlement de conflits investisseurs-Etats et de règles sur la coopération réglementaire qui constituent une menace pour la démocratie et l’Etat de droit. Nous souhaitons empêcher que les droits du travail, les normes sociales, environnementales, de protection de la vie privée et des consommateurs soient abaissées et que les services publics (tels que ceux liés à l'eau) et le patrimoine culturel soient dérégulés dans le cadre de négociations non transparentes. Nous soutenons une politique commerciale et d'investissement alternative au sein de l'UE.

POITIERS LISTE DE ANIMAUX TROUVES EN JUILLET


SOURCE


Les animaux trouvés mi-juillet
Voici la liste des animaux trouvés, amenés ou signalés au SPA de Poitiers entre le 10 et 17 juillet.
> Chiens. Beaumont: un griffon korthal marron et blanc, rue du Petit Foin. Chenevelles: un anglo mâle tricolore. Jaunay-Clan: une chienne croisée labrador-border, noire bout des pattes blanc. Poitiers: une chienne noire et blanche, avenue Robert-Schumann. Saint-Benoît: un ratier blanc femelle, chemin du Val Béni. Saint-Jean-de-Sauves: un chien mâle, type berger malinois.
> Chats. Poitiers: un chat tigré et blanc, rue des Petits Bornais; un chaton tricolore, rue Léopold-Thézard; une portée de chatons, rue de la Roche; un chaton roux, rue du Haut-des-Sables; un chaton roux angora et une chatte tricolore angora, avenue du Plateau des Glières.
Les animaux trouvés entre le 17 et le 24 juillet
Chiens. La Grimaudière: une chienne croisée fox-griffon tricolore, craintive. Saint-Georges-les-Baillargeaux: un chien croisé mâle, yorkshire marron feu, 9 ou 10 ans.
Chats. Buxerolles: une portée de chatons, rue des Fleurs. Chasseneuil-du-Poitou: un chat roux et blanc, rue de l'Ormeau; un chat tigré gris et blanc, rue de la Grenadière; une chatte écaille de tortue, rue de la Grenadière; un chat ticked gris, rue de la Grenadière; un chaton tigré gris, rue de la Grenadière. Jaunay-Clan: une chatte tricolore tigrée, dominante blanche, impasse des Pirogues; deux chatons: un ticked gris cendré et un siamois crème, environ 2 mois. Loudun: un chat mâle roux, poil mi-long. Migné-Auxances: une chatte noire et chatons, rue de la Péninguette. Neuville-de-Poitou: trois jeunes chats noirs, rue des Antiquaires. Nieuil-l'Espoir: un chat roux et blanc, graves brûlures. Poitiers: un chaton écaille de tortue, allée de Villenon; un chaton tabby gris, CHU pharmacie pavillon Jamet; un chaton tigré gris, rue de la Roche. Vouneuil-sous-Biard: un chat gris et blanc; un chat gris et chatons, au Château d'eau; un chat gris et chatons, allée du Clos Bonnet.
Les animaux provenant de Poitiers et Grand Poitiers sont amenés à la fourrière qui est joignable au 05.49.47.32.53. Pour les autres communes, téléphoner au 05.49.88.94.57.
Refuge et fourrières ouverts du lundi au samedi, de 14h à 18h. Fermé dimanche et jours fériés. Courriel: spapoitiers@wanadoo.fr

BB SUR TOUS LES FRONTS COMME D' HABITUDE BRAVO!!!

SOURCE ET SUITE

Au royaume des kangourous, on savait qu’il ne faisait pas bon être un lapin, mais la gente féline se trouve elle aussi désormais menacée avec l’abattage annoncé de 2 millions de chats, une mesure qui soulève l’indignation de l’opinion publique mondiale, et qui, en France, provoque le courroux de Brigitte Bardot.
On le sait, les lapins sont extrêmement nombreux en Australie, et régulièrement décimés en vue de « réguler » leur population. Mais ce sont aujourd’hui les chats errants qui se retrouvent dans le collimateur des autorités du pays, qui souhaitent tuer 2 millions d’entre eux, afin de réduire leur effectif (qui est actuellement estimé à 20 millions d’individus sur tout le territoire).

Un budget de 6 millions de dollars

Cette opération a un coût annoncé de 6 millions de dollars, qui « seraient bien plus utiles à la mise en place d’une campagne de stérilisation », comme le souligne Brigitte Bardot dans la lettre ouverte qu’elle vient d’adresser à Greg Hunt, le ministre australien de l’Environnement.
« Cet inhumain génocide animalier est ridicule (…) Tuer des chats pour protéger d’autres animaux est scandaleux, vous allez disperser dans la nature des produits nocifs, dangereux pour toutes les espèces, sans distinction et la mort par empoisonnement est une terrifiante souffrance. En plus d’être cruel, tuer des chats ne sert à rien, d’autres chats errants se multiplieront. Ma Fondation travaille depuis des années sur le sujet et je vous garantis qu’il n’y a pas d’autre alternative que stériliser. (…) C’est pourquoi je vous supplie, Monsieur le Ministre, de consacrer ce budget de 6 millions de dollars non pas à l’abattage de 2 millions de chats mais à la mise en place d’une vaste campagne de stérilisation », lui écrit-elle.
Brigitte Bardot sera-t-elle entendue par Greg Hunt (qui s’était récemment positionné contre l’import de trophées de chasse) ? A suivre.

dimanche 26 juillet 2015

CAMERA CACHEE.... DES CHIENS MASSACRES POUR LEUR CUIR

C' EST FOU, MAIS AUCUN DOUTE C' EST UNE REALITE L'enquête en caméra cachée de PETA Asie révèle que les chiens sont tabassés et tués pour que leur peau puisse être utilisée pour la fabrication de gants, ceintures, cols de vestes et d'autres accessoires en cuir. Les produits fabriqués avec du cuir de chien sont souvent exportés à travers le monde pour être vendus à des consommateurs qui ne se doutent de rien. http://bit.ly/1ymV2fV

L' ELEVAGE EST UNE ABERRATION

SOURCE ET SUITE
 A LIRE EN TOTALITE!!!

Des pneus brûlés, des cochons lâchés dans un supermarché ou des marchandises jetées sur la chaussée... Les images de la colère des éleveurs, exaspérés par la faible rémunération de leur production, n'ont pas échappé à L214. "Il est urgent de changer de modèle, non de l'entretenir", a réagi le mouvement de défense des animaux, mercredi 22 juillet, jour de l'annonce par le gouvernement d'un plan d'urgence de 600 millions d'euros pour la filière.
Francetv info a interrogé Brigitte Gothière, la porte-parole de cette association qui prône la fin de l'élevage au profit de productions végétales.
Francetv info : Comprenez-vous la colère des éleveurs ?
Brigitte Gothière : La mobilisation montre bien leur détresse. Evidemment, il y a un gros problème par rapport à leur niveau de revenus. Ce sont des professions sous perfusion, avec des subventions diverses et variées. On a poussé ces éleveurs dans un modèle qui, économiquement, ne marche pas. On le voit, crise après crise, je ne sais pas ce qu'il faut comme preuve supplémentaire.
Ces productions créent de la misère humaine, mais aussi une très grande misère au niveau des animaux, qui sont des êtres sensibles et qui aimeraient eux aussi vivre leur vie de la meilleure manière possible. Sans compter qu'on a des terres en surface limitée et de l'eau en quantité limitée. Il faut beaucoup plus d'énergie pour produire une calorie d'origine animale qu'il n'en faut pour une calorie d'origine végétale : l'élevage est une aberration de ce point de vue-là. Le système marche vraiment sur la tête.
Que pensez-vous de la réponse des autorités ?
Le gouvernement est en train de remplir une passoire, c'est sans fin. On ne résout rien en augmentant le prix du lait artificiellement. On a l'impression que le gouvernement se dit : "Débarrassons-nous du problème rapidement, dans quelques mois, on réinjectera de l'argent, au fur et à mesure des râleries".
 SUITE
 

60 000 ANIMAUX ABANDONNES CHAQUE ETE EN FRANCE ET PETITIONS

SOURCE ET SUITE

Chaque été, des milliers de chiens et de chats sont abandonnés. Surchargés, les refuges ont donc particulièrement besoin d’aide en cette période charnière. La Fondation 30 Millions d’Amis leur a octroyé une aide de 1 327 920 euros.
60 000 animaux abandonnés chaque été, c’est la triste réalité que connaissent tous les refuges. Déjà surchargés, ils recueillent aussi les animaux amenés en fourrière car ils sont euthanasiés au bout de 8 jours si personne ne vient les chercher. C’est pourquoi la Fondation 30 Millions d’Amis soutient activement les refuges en cette période charnière.
Grâce à notre campagne 2015 contre l’abandon et vos dons, la Fondation a pu octroyer cet été une aide de 1 327 920 euros à 213 refuges répartis dans toute la France. Finançant à hauteur de 679 800 euros des soins vétérinaires ou encore 118 tonnes d’aliments pour chiens et chats, la Fondation a contribué à sauver des milliers de laissés-pour-compte qui ont besoin d’être nourris, soignés et choyés.
 LEURS AUTRES COMBATS AVEC QUELQUES VICTOIRES ET PETITIONS A SIGNER 

POULE TEST D' INTELLIGENCE

samedi 25 juillet 2015

DANEMARK, SEA SHEPERD, 5 MILITANTS ARRETES

 

 

SOURCE ET SUITE

 AVEC VIDEO

 

Les images sont choquantes. Mais les autorités danoises laissent se perpétuer une cruelle tradition des Iles Féroé: le massacre de dauphins. Cinq activistes de l'ONG Sea Shepherd, dont un Français, ont été arrêtés pour s'être interposés. De leur côté, les autorités locales affirment défendre "une chasse régulée, durable et faisant partie intégrante du mode de vie féringien".

Le dauphin globicéphale encore appelé "baleine pilote" est une espèce protégée, mais certaines traditions de pêche locales s'affranchissent de cette considération. Ainsi, jeudi des habitants des Iles Féroé, qui dépendent du Danemark, ont exterminé en deux fois, vers 16 et 20 heures, quelque 283 cétacés rabattus vers la plage de Thorshavn par une quarantaine de bateaux.
L'ONG Sea Shepherd, qui s'est donné pour mission de défendre la faune et la flore marine, avait tenté d'empêcher ce massacre qui n'a épargné aucun des mammifères marins pourchassés. Les cinq militants, de nationalités française, sud-africaine, belge, italienne et luxembourgeoise, ont tous été arrêtés par les autorités locales. "Nous attendons des nouvelles de notre avocat cet après-midi", explique à BFMTV.com Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France. Après que la "législation locale s'est durcie après nos actions de l'année dernière, ils (les militants Sea Shepherd, Ndlr) risquent jusqu'à deux ans de prison contre quatre mois auparavant, pour s'être interposés dans une opération de pêche légale", explique-t-elle.

Les cris des dauphins massacrés

La page Facebook de l'ONG montre des images de cette curée, dans une mer rougie par le sang de ces "dauphins pilotes" connus pour suivre l'étrave des bateaux.

POUR LES CHIENS DE YULIN A LONDRES

BRAVO A CET HOMME QUI TOUT SEUL S' EXPRIME EN FAVEUR DES CHIENS DE YULIN A LONDRES NOUS DEVRIONS TOUS NOUS EN INSPIRER!!

TEMOIGNAGE D' UNE ACTIVISTE CHINOISE POUR STOPPER YULIN

une activiste chinoise explique le parcours qui l' a amené a participer au combat pour stopper le festival de Yulin et assure que OUI, NOUS POUVONS GAGNER

15 000 TONNES DE LAIT DEVERSE ET RIVIERE POLLUEE

ILS SONT VRAIMENT TROP CON!!
 QUELLE RACAILLE
 SOURCE



C'est ce qu'on appelle un dommage collatéral. En Haute-Saône les agriculteurs ont marqué leur mécontentement en déversant 15.000 litres de lait sur le parking du Cora de Vesoul. Une partie de ce lait s'est retrouvée dans la rivière du Durgeon...

Inquiets, les pêcheurs de Haute-Saône le sont. Les actions des agriculteurs ne sont pas sans conséquences sur l'état de la rivière du Durgeon et par ricochet sur l'état des poissons. La situation est catastrophique. De nombreux poissons sont déjà morts et ça ne risque pas de s'arranger car le lait ne s'écoule pas.

Le technicien de la fédération de pêche de Haute-Saône a relevé un taux d'oxygène dans l'eau quasiment nul ce matin à 06h30. En amont du rejet la teneur en oxygène était de 7.5mg/l et en aval de 1.5mg/l. Insuffisant pour que les poissons vivent.
La température de l'eau était déjà de 23° à 06h30. Les fortes chaleurs ne vont pas améliorer la situation.
Le lait, après s'être déposé au fond de la rivière, coagule, remonte en surface et forme des plaques qui ne peuvent pas s'écouler.


MIAM MIAM... FEUILLES DE CHOU FARCIES VEGAN


 Feuille de Chou Farci Végétarienne (Grec)


SOURCE ET CREDIT PHOTO

CE MATIN LE TEMPS EST SUPERBEMENT FRAIS, ON SE CROIRAIT DÉJÀ EN AUTOMNE
 J' ADORE L' AUTOMNE ET SI CONTENTE DE NE PAS VOIR LE SOLEIL
DES COURSES CHEZ MON MARAÎCHER J' AI RAPPORTE UN CHOUX VERT....

ILS SONT MAGNIFIQUES DÉJÀ CES CHOUX TOUT FRAIS
J' AI TROUVE UNE RECETTE ICI MAIS JE VAIS  REMPLACER LE RIZ PAR DES FLOCONS D' AVOINE OU DU RIZ COMPLET AU MOINS..

vendredi 24 juillet 2015

SECHERESSE BOVINS EN DANGER...


Soixante départements sont ce vendredi 24 juillet soumis à des restrictions d'eau à cause de la sécheresse. Des restrictions qui compliquent sérieusement le quotidien de certains professionnels de l'agriculture.
Dans le Massif Central, les vaches de Didier Blanquet sont les premières victimes de cette sécheresse. Elles n'ont plus rien à manger. Depuis 15 jours, il a dû puiser dans ses stocks de fourrages pour nourrir ses animaux. Cette année, sa récolte a quasiment été divisée par quatre. Seule solution : en racheter. "Il va falloir à peu près 35 000 euros d'achat de fourrages, le bénéfice d'une année", confie l'éleveur au micro de France 2.

ELEVEURS QUI NE PRONONCENT JAMAIS LE MOT ""ANIMAL""

ENFIN UN ARTICLE QUI PARLE DES ANIMAUX ET NON PLUS DE VIANDE
 BRAVO LES MOUTONS ENRAGES VOUS ÊTES LES MEILLEURS, VOUS ÊTES LES SEULS!!!
LAISSER DES COMMENTAIRES CAR LA EST LE VRAI SUJET!!!! LE RESTE C' EST DU BLA BLA DE FRIC ET POLITIQUE ET ÇÀ PUE!!
SOURCE ET SUITE



On a bien compris que les éleveurs ne veulent pas parler des animaux. Ce n’est pas le sujet. C’est une lutte sociale point-barre. Circulez. Vouloir parler des animaux à cet instant, c’est insulter les éleveurs, les dévaloriser ? Eh bien non. Tout au contraire, c’est juste poser le vrai sujet sur la table.
En effet, dans nos sociétés, de plus en plus de personnes s’opposent à la façon dont les animaux sont traités. Mieux, une frange grandissante remet en question le fait de manger des produits ou des sous-produits animaux.

Produits. Sous-produits… Quelles termes atroces pour des êtres vivants, capables d’émotions, aptes à ressentir la souffrance ou la joie. On ne peut plus sérieusement remettre ça en question aujourd’hui, depuis que la Science est sortie de l’ornière de l’animal-machine creusée avec conviction par un René Descartes qui a porté un sale coup aux animaux (malgré tout, être ‘cartésien’ est toujours considéré comme une qualité n’est-ce pas ?)
Ah j’en vois certains qui se disent : ça y est, le débat bifurque vers de la sensiblerie pour les animaux alors que c’est vraiment pas le sujet là ! Les hommes d’abord. L’emploi d’abord. C’est une lutte so-ci-ale.
Chers éleveurs, si vous croyez que vous luttez contre les patrons de la grande distribution que vous accusez de s’en mettre plein les poches, vous vous trompez. Au contraire, en mettant la pression pour que l’élevage perdure coûte que coûte, vous les arrangez bien. Vous êtes leur porte-voix. Vous êtes même leur caution humaniste contre toute évolution de société. Vous êtes manipulés. Évidemment vous luttez pour pouvoir continuer à faire ce que vous faites, on le comprend bien (est-ce la seule chose que vous pourriez faire ?). Enfin si on était à votre place on ferait peut-être pareil (pas sûr à 100% non plus hein).
Mais comme on n’est pas à votre place, alors on en profite pour essayer d’y voir plus clair. Résumons : au regard d’une vraie évolution de société, vous êtes main dans la main avec toute la filière pour ne pas disparaitre. Vous êtes tout à la fois les sacrifiés et les fers de lance du conservatisme le plus délétère. Vous défendez votre gagne-pain. Marrant comme expression. Moi j’aime bien le pain. Le pain quotidien comme on dit. Mais vous savez, il y a plein de gens qui ont un gagne-pain qui n’est pas un gagne-viande. Parce qu’ils ont compris que manger de la viande, surtout en de telles quantités, n’est absolument plus viable. Vous entendez, ce n’est plus possible ! Les études les plus sérieuses corroborent désormais ce constat : il faut réduire énormément nos consommations animales. Le mieux étant bien sûr de stopper. Je ne vous parle pas d’éthique hein, je sens que c’est encore un peu tôt.
 SUITE

jeudi 23 juillet 2015

ELEVEURS.. QUE DU MEPRIS POUR LES ANIMAUX


 © Stéphane L'Hôte



SOURCE ET SUITE
 CREDIT PHOTO

 HE OUI, LES ANIMAUX MORTS POUR RIEN SONT ENCOMBRANTS.
COMME QUOI CE QUE LES VIANDARDS ADORENT CE N' EST QUE DU CADAVRE..



Les éleveurs bovins et porcins ont bloqué plusieurs ponts de Haute-Normandie ce jeudi 23 juillet 2015. Ils ont notamment mis en place des barrages filtrants sur le pont de Normandie pour arrêter les camions transportant de la viande et du lait d'origine étrangère. Poulet polonais utilisé dans une chaîne de fast-food, viande allemande servant à fabriquer de l'andouille de Vire, lait belge employé dans la crème d'Isigny : les agriculteurs ont mis en avant la quantité de nourriture importée en France, au détriment de la production locale.

Après s'être réunis avec le secrétaire général de la préfecture de Seine-Maritime, les représentants des éleveurs ont décidé de suspendre les blocus et les barrages dans la région. Ils se sont mis d'accord sur l'application des premières mesures d'urgence du plan d'aide gouvernemental annoncé la veille par Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture.

LES ELEVEURS ET LA VIANDE...

les éleveurs se lâchent.. rien ne les  arrête!!

 ils déversent des viandes sur les mairies ou autres bâtiments

 publics, ils trimbalent des cochons dans les hypers... etc etc

 ce qui prouve une  fois de plus que la viande pour eux n' est qu' une marchandise.. 

leur cervelle est un pois chiche... a part le son des espèces trébuchantes ils ne connaissent rien n' ont jamais éprouvé de honte quand au sang sur leurs mains... ils torturent et tuent comme ils respirent..

 la souffrance animale , l'impact de la viande sur la planète ils n' y ont jamais pensé..

 et pourtant:

 source avec video

 


L'élevage et la pêche ont aujourd'hui des conséquences dramatiques pour les humains, les animaux et l'environnement.
Des solutions existent mais vont à l'encontre d'intérêts économiques. Face à l’inertie des pouvoirs publics, des citoyens, des personnalités et des organisations se mobilisent. Ils demandent des mesures énergiques pour faire baisser la production et la consommation de produits d'origine animale.

ACTION PETITION POUR LES CHATS ERRANTS D' AUSTRALIE

SOURCE
ILS DISENT QUE CES  (GROS) CHATS SONT  RESPONSABLES DE DECES D' AUTRES ESPECES ....(75 MILLIONS?)  CHAQUE JOUR....

POUR LUTTER CONTRE CE GENOCIDE  SIGNER EN SUIVANT LE LIEN SURLIGNE DE ROSE



Australia has an endangered species problem and, in an effort to save their rare and diverse creatures, the government is planning to slaughter other animals: feral cats.
Feral cats are hunters by nature with no understanding that they’re taking out the last of a particular species when they kill for food and sport. Officials believe that the best way to fix the situation is to murder approximately two million feral cats over the next five years. However, a new Care2 petition is calling on the Australian government to find another solution.
Feral cats – which tend to be more than twice of the size of a common house cat – are responsible for killing about 75 million native Australian creatures each day. As a result of the cats’ prowling, roughly 120 species of Australian birds, mammals, reptiles and amphibians are on the brink of extinction. “Of the 29 mammals that we’ve [already] lost to extinction, feral cats are implicated in 28 out of those 29 extinctions,” said Australia’s Threatened Species Commissioner, Gregory Andrews.
This poses a difficult situation for animal lovers in particular. On the one hand, safeguarding endangered species is a priority, but on the other hand, killing millions of cats to accomplish this task is not desirable either.
Though the government acknowledges it is trying to kill the cats “efficiently,” it also pledges to try to complete this task “humanely.” Unfortunately, shooting or poisoning them, the two most popular methods of cat disposal currently being employed, are far from the types of euthanasia we picture when putting down our own pets.
As the PAW Project points out in its petition, Australia has used this method of catch-and-kill for years now. The problem has only exacerbated in the meantime, so why do officials think they’ll finally be able to effectively quell the cat population by trying more of the same?
While the petition authors admit that the program saw some success when it was implemented on a couple of tiny islands, they don’t consider it a practical way to wipe out cats on the main continent since there’s too much space to systematically catch all of the cats in a practical manner. Instead, they advocate that the cats be trapped, neutered and released to help keep the feral cat population down.
Australian officials are worried that releasing the cats back into the wild will only allow the cats to kill more animals in the short term. “It’s very important to emphasize, too, that we don’t hate cats,” said Andrews. “We just can’t tolerate the damage that they’re anymore to our wildlife.”
If you disagree with Andrews and the Australian government’s current plan to exterminate as many feral cats as they can round up, voice your opinion with the Care2 petition. One would think it’s possible to save some animals without having to kill other ones.

MANGER VEGETARIEN ... SANS CUISINER.

VEGORESTO PROPOSE UNE LISTE DES EVENEMENTS  SUR CE LIEN.

DECOUVERTE DE L' ALIMENTATION VEGETARIENNE  EN  SOIREES ET AUTRES QUI ONT LIEU CHAQUE MOIS DANS TOUTE LA FRANCE

VegOresto facilite la présence d’une alternative sans produit animal en restauration standard. Ce type d’alimentation séduit une part de plus en plus grande de la population, que ce soit pour des raisons éthiques, spirituelles, gustatives ou de santé.
Les lieux de restauration qui souhaitent proposer ce type de repas peuvent grâce à VegOresto présenter un repère clairement identifiable à la clientèle intéressée.
Ils peuvent également profiter de conseils sur la végétalisation de leur cuisine, ainsi que d’une valorisation auprès des personnes potentiellement intéressées – via l’annuaire géolocalisé du site VegOresto.fr, les guides locaux et touristiques, les offices de tourisme, les réseaux sociaux.


S' INSCRIRE POUR ETRE TENU AU COURANT ICI  

TROUVER UN RESTO VG PAR DEPARTEMENT C' EST ICI
 

mercredi 22 juillet 2015

CAMERA CACHEE DANS UNE FERME INDUSTRIELLE USA

Is your milk and cheese the product of blatant animal cruelty? A new undercover investigation by Mercy For Animals shows workers at Cactus Acres—a member of Dairy Farmers of America—violently punching, stabbing, and beating animals. Take action at http://GotMisery.com. 


AVEC PETITION A SIGNER

FRANCE.... 70 % DES POULES ELEVEES EN CAGE

ATROCE COMMENT PEUT ON ACCEPTER CELA??? A LA PLACE DE CES POULES IL ME PLAIRAIT DE VOIR CERTAINS HOMMES POLITIQUES.... PEUT ETRE Y AURAIT IL ENFIN UNE REACTION?? 69% des œufs produits en France sont toujours issus de poules élevées en cage. Les enquêteurs de CIWF se sont rendus dans plusieurs élevages français pour témoigner de la vie de ces poules. Pour agir contre les cages : www.ciwf.fr/poulesencage

mardi 21 juillet 2015

STEFA EST MAGNIFIQUE



STEFA EST UNE MAGNIFIQUE BB COCHON QUE SA MAITRESSE A EU L' IDEE D'ENTRAINER A PERFORMER DES PETITS TRUCS MARRANTS ""AGILITY TRICKS "" EN ANGLAIS... QUI PROUVENT QU' ELLE A (AU MOINS) L' INTELLIGENCE D' UN CHIEN. AIMO NS LES COCHONS COMME NOUS AIMONS LES CHIENS ET PAS DANS NOS ASSIETTES!!!

LE FOLL ET LES CRISE DES ELEVEURS

REGARDEZ CETTE ORDURE D' ELEVEUR QUI GARDE SON VEAU EN CAGE!! PUIS QUI LUI PLACE LE NUMERO D' IDENTIFICATION DANS L' OREILLE.. LES ELEVEURS C' EST DES GROSSES MERDES....

HORS SUJET: TSYPRAS LA STAR DE L' ARNAQUE

SOURCE

Cher Nikolaos, quel courage ! Tu as osé dire non aux pauvres contribuables européens. Non, nous ne vous rembourserons pas les milliards que vous nous avez prêtés. Quelle rébellion sublime ! Je dois te dire, Nikolaos, que les Français ne t’en veulent pas. Nous ne reverrons pas nos 70 milliards, et alors ? Nous t’abandonnons nos économies de bon coeur. Et puis tout cet argent, nous n’aurions pas su quoi en faire… La France est pratiquement en situation de plein emploi, nos services publics croulent sous le pognon. Allez Nikolaos, foin de scrupules : garde tout !
Garde aussi l’argent que les autres peuples européens t’ont prêté. Je pense en particulier aux millions de contribuables dont le salaire minimum se situe entre 300 et 400 euros. Ceux-là travailleront sans doute jusqu’à 70 ans pour payer ta confortable retraite. Ils sont tchèques, lituaniens, hongrois, slovaques, estoniens, croates, polonais… Bien sûr, ces pauvres contribuables ont un peu marqué le coup quand ils ont découvert que le smic grec était deux fois supérieur au leur… Mais ils ont besoin de travailler pour vivre, alors ils bossent. J’en profite pour te dire bravo pour ces reportages cousus de fil blanc à la télévision sur la souffrance du petit retraité grec ! L’imposture est parfaite. Car, à part quelques naïfs, tout le monde sait parfaitement que le taux de remplacement d’une retraite grecque est largement supérieur à celui d’une retraite allemande ! D’ailleurs, il y a davantage de pauvres en Allemagne qu’en Grèce… Mais chut ! ça ne doit pas se savoir. Côté manipulation de l’opinion publique, c’est toi le plus fort, Nikolaos.
Ami, je me propose de défendre ton modèle : peu d’impôts, des services de recouvrement super cool (76 milliards d’impayés depuis dix ans) ; des millions d’habitations construites sans permis, avec un simple accord oral ; pas de fiscalité locale, peu d’impôts fonciers (et pourtant, 70 % de la population adulte est propriétaire). Vive le modèle grec !
Nikolaos, tu es fait pour rêver et aimer, pas pour vivre cette insupportable austérité imposée par des peuplades nordiques peu sophistiquées… Laisse la dette aux soutiers de l’Europe : les Portugais, Espagnols, Irlandais… Laisse transpirer ces bas du front laborieux. Toi, tu es un aristocrate sublime. Auréolé de ton passé glorieux, contemple ces petits contribuables oeuvrer pour toi. Amoureux de la feta et des manifestations anticapitalistes, tu dois continuer ta vie indolente.
J’espère seulement, Nikolaos, que tu accepteras (s’il te plaît) que je me serre la ceinture, moi, vulgaire Européen, pour sauver ta belle insouciance qui ne date pas d’hier. Déjà, en 1854, l’intellectuel français Edmond About écrivait : « La Grèce est le seul exemple connu d’un pays vivant en pleine banqueroute depuis le jour de sa naissance ».
Alors emprunte, ami Nikolaos, et je rembourserai !

lundi 20 juillet 2015

OABA...ANIMAUX, ELEVAGE ET ABATTOIRS

Dans le cadre des conférences autour du thème "Ethique et Responsabilité face à l'exploitation Animale", retrouvons: Intervenants et Associations :Intervenants et Associations : - Mr Frédéric FREUND d'Oeuvre d'Assistance Aux Bêtes d'Abattoirs (OABA), fondée en 1961, http://www.oaba.fr/ - Mme Michèle JUNG de Animals Asia, http://www.animalsasiafrance.fr/ (France) https://www.animalsasia.org/ (International) Organisation : - Mme Samia FALOUTI et Mr Stéphan MANDINE de l'Association Végétarienne de France du Var, Conduite des conférences : - Mr Christian RAZEAU du Collectif Animalier Département 06. L'Association Végétarienne de France remercie Frédéric FREUND et Michèle FUNG pour leur contribution. Pour retrouver l'Association Végétarienne de France : Notre site officiel : http://www.vegetarisme.fr/ Notre page facebook : https://www.facebook.com/associationv... Notre page Instagram : https://instagram.com/associationvege... Notre page Pinterest :https://www.pinterest.com/vegetarisme/

RAPPEL LES CHIENS LAISSES DANS LES VOITURES PAR CANICULE SONT EN DANGER

SOURCE ET VIDEOS
 VALABLE AUSSI POUR CEUX QUI LAISENT LES CHIENS SANS ABRI  ET SANS EAU....AU SOLEIL DANS LES JARDINS..OU DANS LES RUES
 Le chien d' une amie est décédé hier d' un coup de chaleur dans son jardin   IL AVAIT MOINS DE 10 ANS..

ANIMAUX - Des vidéos qui donnent à réfléchir. L'été est une saison qui suscite la vigilance chez les défenseurs des animaux, que ce soit au sujet des abandons lors des départs en vacances mais aussi de la chaleur. Trop de propriétaires d'animaux de compagnie, en particulier de chiens, continuent à laisser leur compagnon à quatre pattes dans leur voiture en pleine chaleur, ce qui peut conduire à leur mort brutale.
Pour dénoncer ces négligences et alerter le public, Peta a décidé de faire appel à Tyrann Mathieu, un joueur de football américain qui s'est porté volontaire pour faire le "cobaye". l'objectif de l'association de protection des animaux? Montrer à quel point rester dans une voiture fermée en plein soleil, même quelques minutes, peut être insupportable et dangereux. Le sportif n'a tenu que huit minutes, alors que la température était de près de 49°C dans l'habitacle.

dimanche 19 juillet 2015

ABATTAGE HALAL FRANCE RAPPEL


 JUSTE UNE AFFAIRE DE FRIC CAR MEME CEUX QUI NE VEULENT ACHETER QU' HALAL  OU CACHER SONT DUPES 
EN ATTENDANT LES RISQUES SANITAIRES SONT ENORMES ET LA SOUFFRANCE DES ANIMAUX REVOLTANTE 


15/07/2015 – 08H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Le siteSaphirNews a publié en 2014 une liste des abattoirs « autorisés à déroger à l’obligation d’étourdissement et donc pratiquant l’abattage halal » pour la Bretagne (B4) . On y retrouvait 11 abattoirs bretons dont deux appartenant à la société Socopa Viandes, un des leaders des filières bovines (et porcines) en France. Pour l’année 2015, la liste n’a pas encore été publiée.
Les sociétés qui utilisent ces abattoirs commercialisent ainsi de la viande provenant d’animaux étourdis avant abattage mais aussi d’animaux non étourdis, abattus de façon rituelle, en présence d’un sacrificateur agrée et rémunéré par trois des établissements religieux autorisés (Mosquée de Paris, d’Evry, de Lyon, et Grand Rabinnat pour la viande Casher) . Une taxe religieuse est également perçue par ces organismes pour chaque kilode viande abattue, faisant du consommateur, un contributeur financier à cette religion.
Comme l’étiquetage du mode d’abattage n’est pas obligatoire, le consommateur peut acheter de la viande provenant de ces établissements « mixtes » sans être informé qu’elle es celle issue d’abattages sans étourdissement. Plusieurs enquêtes ont en effet démontré que certains morceaux de viande, refusés par les circuits de distribution halal et cachère, pouvaient être reversés dans le circuit de distribution classique.
L’OABA (oeuvres d’assistance aux bêtes d’abattoirs) avait publié, en 2013, une liste des abattoirs qui pratiquaient l’étourdissement des animaux de manière généralisée . On peut constater que la société Quintin Viandes, tout comme la société Lucien Corre au Faou (29), le groupe AIM (Antrain), ou encore la société vitréenne d’abattage (Tremorel et Liffré) , qui abattaient avec étourdissement généralisé, ont demandé et obtenu des dérogations pour procéder aux abattages rituels.
Dans son livre « vérités sur la viande halal »le Dr Alain De Peretti , qui avait réuni pour l’occasion un collège de scientifiques et de spécialistes, analysait tous les aspects (sanitaires, religieux ainsi qu’en terme de souffrance animale) de la viande halal, tandis que le site Al Kantzdénonce fréquemment (le « Halalgate ») les agissements d’industriels qui ont trouvé par ce biais une manne financière importante, en trompant l’ensemble des consommateurs avec l’approbation des autorités sanitaires.

NORMANDIE ELEVEURS EN COLERE

 
 QUAND COMPRENDRONT ILS QUE NOUS NE VOULONS PLUS D' ÉLEVEURS MAIS DES ANIMAUX LIBRES ET HEUREUX
 
J' ai voulu rencontrer des éleveurs  il y a un an pour voir un peu qui ils étaient.. ce sont des gens sans âme et sans pitié.... alors qu' ils récoltent ce qu' ils sèment....
 
 

 
Plusieurs centaines producteurs de lait, et d'éleveurs de porcs et de bovins, venus à bord de quelque 330 tracteurs et engins agricoles, selon la préfecture, avec des bennes pleines de fumier et de gravats, se sont donc rassemblés dimanche en début d'après-midi à Fontenay-le-Pesnel, à l'ouest de Caen. Un groupe a pris la direction de Villers-Bocage, où des déchets ont été déversés devant trois entreprises: un abattoir, une plateforme de distribution et une entreprise de transformation de viande de porc. "Agriculteurs en colère", "Vous nous laissez mourir, "Le Foll t'es où ?" pouvait-on lire sur des banderoles accrochées à des tracteurs. "C'est une des plus grosses mobilisations dans le Calvados de ces dernières années", s'est félicité Sébastien Debieu, secrétaire général de la FDSEA du Calvados. "On va bloquer jusqu'à ce que (le ministre de l'Agriculture Stéphane) Le Foll vienne à Caen", a-t-il menacé. Objectif: "trouver des solutions pour les trésoreries des exploitations".

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/france/agriculteurs-la-colere-gronde-aussi-en-normandie-19-07-2015-10710821.php

samedi 18 juillet 2015

CANICULE POUR EUX AUSSI PEUT ETRE MORTEL, CONSEILS

SOURCE SUITE ET VIDEO

Ne jamais laisser son animal dans la voiture
Ça va de soi. Lorsque la température grimpe à l’extérieur, l’intérieur de l’habitacle peut rapidement devenir très chaud. Par conséquent, il ne faut jamais laisser un animal dans la voiture. Par exemple, selon une étude réalisée par CAA-Québec, avec une température extérieure de 22 °C, la température intérieure atteint 50 °C entre les deux sièges avant à la hauteur de l'accoudoir central, en peu de temps. Ainsi, si la température extérieure grimpe à 40,5 °C, celle de l'intérieur atteint 100 °C à la hauteur des appuie-tête des sièges avant.
L’ombre – un précieux allié
Si vous prévoyez aller à la plage avec votre animal ou encore dans un parc, il est essentiel que ce dernier ait un accès à un coin d’ombre. Avec les chauds rayons, les animaux peuvent se déshydrater rapidement.

CANICULE: BETAIL ET ANIMAUX EN SOUFFRANCE

SOURCE ET SUITE

Situation qui affecte en première ligne les éleveurs, qui puisent déjà dans leurs stocks d'hiver de foin pour nourrir les troupeaux qui n'ont plus un brin d'herbe à se mettre sous la dent. Et si la récolte de maïs, qui dans la région sert avant tout à nourrir le bétail, est mauvaise, les choses vont s'envenimer pour des éleveurs déjà soumis à d'importantes difficultés économiques.
"Dans le Beaujolais, un millésime qui pourrait sortir de l'ordinaire"
"On cherche de la paille et de la luzerne. Les éleveurs en agriculture biologique sont eux pas loin de demander une dérogation pour pouvoir utiliser du foin conventionnel", non produit selon leur cahier des charges, complète Rémy Fabre. Dans la Drôme, la préfecture a rappelé mercredi les bonnes conduites à adopter vis-à-vis des animaux, insistant sur la nécessaire ventilation des bâtiments dans les élevages à forte densité comme les volailles ou les porcs.
"Des cas de mortalité massive peuvent survenir à la suite d'une panne de ventilation et des poulaillers sont fréquemment signalés en surchauffe lors de tels épisodes, nécessitant un refroidissement par aspersion d'eau sur le toit du bâtiment", explique-t-elle.
De l'avis de tous, la sécheresse n'est pas si rare dans la région, même si les deux derniers étés avaient été très arrosés. Ce qui est inhabituel, c'est sa précocité dans la saison. Ce qui pourrait réserver des surprises dans les verres. Dans le Beaujolais, la vigne, pourtant résistante à la chaleur, commence à souffrir. Mais avec un taux de sucre rarement atteint dans les grappes, le millésime pourrait sortir de l'ordinaire.