Loading...

samedi 4 juillet 2015

ACTION:PETITION CONTRE LA PEAU ET LA FOURRURE

 Hermès-Paris-George-V-1[1]

 CREDIT PHOTO
SOURCE ET SUITE

Paris – une sympathisante de PETA aux allures de crocodile s’est étendue gisante dans une marre de « sang » devant le magasin Hermès de l’avenue George V. L’action a eu lieu après la publication de l’exposé de PETA sur les élevages qui fournissent les peaux de crocodile et d’alligator aux tanneries détenues par Hermès, révélant des reptiles confinés dans des bassins glauques et surpeuplés. Le responsable d’un élevage a scié la nuque d’alligators, et ceux-ci remuaient encore plusieurs minutes après qu’il a essayé de les tuer de manière barbare.
« L’exposé de PETA dévoile l’ignoble source des accessoires de « luxe » d’Hermès où des animaux vivants et sensibles ont été mutilés et ont connu une lente et douloureuse agonie dans des élevages sordides », déclare Isabelle Goetz, porte-parole de PETA France. « Nous demandons à Hermès de cesser de tirer profit de la vie atroce vécue par ces animaux et de leur mort en renonçant définitivement aux peaux exotiques. »

Des crocodiles sciés vivants

Comme il est documenté dans l’enquête de PETA – dont la devise dit en partie que « les animaux ne sont pas faits pour que nous les utilisions comme vêtements (ou accessoires) » – les employés ont tiré sur des alligators, à la tête, plusieurs fois d’affilé, avec un pistolet d’étourdissement, et leur ont scié la nuque à l’aide d’un cutter pour rompre les vaisseaux sanguins. Certains animaux ont survécu à cela et ont été vu en train de bouger dans les bennes d’eau glacée quelques minutes plus tard. Lorsque les pistolets d’étourdissement semblaient ne pas fonctionner, le responsable de l’établissement a demandé à un employé de découper des centaines d’alligators conscients et d’essayer de disloquer leurs vertèbres et ensuite d’enfoncer une tige métallique dans leur colonne vertébrale afin de broyer leur cerveau.
Demandez à Hermès de cesser d’utiliser la peau de crocodile et d’alligator.