Loading...

mardi 1 décembre 2015

ACTION: 269 LIFE A NANCY LE 5 DECEMBRE CONTRE LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE DES ANIMAUX

SOURCE ET SUITE SUR FACEBOOK


Le collectif 269 Life France organise une action contre la consommation alimentaire d'animaux et de produits animaux le samedi 5 décembre 2015

Comme la dernière fois, nous vous donnons rendez-vous à 13h30 place André Maginot à Nancy, à côté de la Fnac (centre ville, très très proche de la gare). Les responsables sur place vous prêteront des pancartes pour l'occasion et plus de personnes seront chargées de tracter pour sensibiliser les passants. Nous disposerons d'un stand d'information et de sensibilisation au véganisme, une bande sonore avec bruits des animaux dans les abattoirs, et un mégaphone. Il y aura le marché de Noël, donc beaucoup de passants !

Parce que tous les individus conscients et sensibles partagent des intérêts fondamentaux, le collectif citoyen 269 Life s'oppose à la discrimination par l'espèce (spécisme) dont sont victimes les animaux non humains, considérés comme de simples ressources à disposition des caprices humains. Négliger volontairement et sans nécessité les intérêts fondamentaux des autres sous prétexte qu'ils ne font pas partie de la communauté (ici d'espèce) à laquelle on revendique une appartenance ne peut être justifié moralement. Parce que la consommation de produits animaux n'est pas une question de santé, de survie, de subsistance ou d'auto-défense, mais simplement d'habitude, de tradition, de commodité et de goût, 269 Life reconnaît la nécessité morale de ne pas soutenir l'élevage, l'exploitation, la marchandisation et le génocide programmé et organisé des non-humains. Le but de cette action est de faire prendre conscience des dommages que subissent les victimes du spécisme et d'informer sur la non-nécessité de cautionner cette discrimination arbitraire élevée au rang de norme dans la société en payant les futures inséminations d'animaux esclaves.

Le collectif 269 Life France lutte pour un monde plus respectueux et une meilleure répartition des ressources, c'est à dire pour des animaux non humains libres et indépendants et une agriculture végane, en tant que réponse la plus pertinente face à la destruction des écosystèmes et aux enjeux planétaires auxquels est confrontée l'humanité.

Soyons nombreux pour défendre les intérêts des victimes !