Loading...

lundi 4 juin 2018

SUEDE... L' EUROPE EN SUSPENS

 SOURCE ET SUITE


Cependant, l’exceptionnalisme suédois en matière d’intégration est remis en question par le climat politique actuel. Le système de pension, autrefois généreux, est désormais sous pression avec l’arrivée de 160 000 réfugiés en 2015. La crise migratoire est un sujet pris très au sérieux par les  Démocrates Suédois. Dans le clip de campagne diffusé en novembre, le leader du parti démocrate déclarait : « L’immigration de masse n’est pas profitable, nous le savons aujourd’hui […] Mon nom est Jimmie Åkesson et je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour résoudre ce chaos que vous les sociaux-démocrates et les libéraux avez créé. ».
Ce message trouve de nombreux destinataires, comme les habitants de Kristianstad, petite ville au sud de la Suède de 35 000 habitants, dont quasiment la moitiés sont nés dans un pays étranger. Niclas Nilsson, leader du parti au conseil de Kristianstad, déclare dans un journal local que l’intégration des musulmans, difficile du fait d’une culture basée sur l’islam, risque de « diluer » la citoyenneté suédoise. Lars-Åke, 55 ans, déclare au journal britannique The Guardian : « Il y a trop de réfugiés. Tellement d’arabes que j’ai l’impression de devoir apprendre à parler arabe. »

L’Europe en suspens