mardi 13 mars 2018

UNE ANALYSE DU DISCOURS DE MLP ET DE BANNON A LILLE

SOURCE ET SUITE

La présence de Steeve Bannon, le samedi, a créé l’hystérie chez les bien-pensants épouvantablement vexés. Steeve Bannon a été le principal organisateur de la victoire de Donald Trump aux USA et bien qu’il ait démissionné du gouvernement américain, il reste un fidèle ami du président américain ainsi qu’il l’a manifesté à plusieurs reprises durant son intervention. L’homme est un fervent catholique qui milite pour le catholicisme, pour les chrétiens persécutés, et contre l’avortement, il est aussi un identitaire de la civilisation européo-chrétienne, un ensemble de critères qui forcément ne peuvent qu’attirer contre lui toutes les haines bien-pensantes de la Maçonnerie et de la Libre-pensée qui dirigent les médias et la classe dirigeante. Voilà un aspect de la campagne de Trump qui ne lui sera pas pardonné. Steeve Bannon a, par ailleurs, louangé Marion Maréchal Le Pen dont il estime qu’elle est l’une des personnes qui comptent le plus dans le monde, dont il a suivi l’intervention à Washington dernièrement. On peut donc penser que la petite-fille de Jean-Marie Le Pen n’a probablement pas été étrangère à la présence de M. Bannon au Congrès du FN, ce que l’ensemble des commentateurs de grand chemin qui se répandent sur ce congrès, se donne bien garde de relever.
Marine Le Pen entame son discours sur une habile mise en confrontation du nationalisme face au mondialisme et du nomadisme face à la sédentarité, et des Marcheurs de Macron sans racines ni culture face aux nationaux enracinés dans leur identité, leur terre et leur civilisation: