Loading...

mardi 28 février 2017

GOULASH VEGETARIEN

ENVIE D' UN GOULASH VEGETARIEN AUJOURD' HUI
 DONC J' AI DEMANDE A GOOGLE ET AI TROUVE QQ RECETTES PARMI LESQUELLES CELLE CI  DONT JE VAIS M' INSPIRER , EN AJOUTANT  QQ CHAMPIGNONS EMINCES SANS DOUTE..
LE PRINCIPAL EST  DE NE PAS OUBLIER LE  PAPRIKA BIEN SUR

 SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO


 vegecarib455





Pour deux gros mangeurs :
75 g de protéines de soja texturées, gros morceaux
1 CC de bouillon de légumes en poudre
1 CS d'herbes de Provence
1 CS sauce soja
1 gros oignons ou deux moyens
2 gousses d'ail
2 ou 3 tomates pelées (facultatif, mais je ne rechigne jamais à mettre un peu de légumes dans mon assiette)
1 CS de farine
2 CS de paprika
1 CC de cumin
1CC de marjolaine (je n'en avait pas, j'ai mis un mélange grillade qui en contient)
75 cl de bouillon de légume
huile
sel, poivre

 POUR LES AUTRES RECETTES  DE CE BLOG VEGETARIEN C' EST ICI



samedi 25 février 2017

RETOUR SUR IMAGES .... CLIPS DE MR SAUVONS LES ANIMAUX

LA POULE EN INDE



APRES LA CHINE ET LES USA L' INDE EST LE PLUS GROS PRODUCTEUR DE POULES ET A ADOPTE HELAS LES MEME METHODES D' ELEVAGE SANS COMPASSION

vendredi 24 février 2017

UNE IMPRESSION DE PRINTEMPS A FARM SANCTUARY

ILS OSENT!! ...LES ELEVEURS

SOURCE ET SUITE

 

MAUVAIS PRETEXTES ET HYPOCRISIE  DU DISCOURS DE LA FDSEA ....

MAIS BIEN SUR IL N' EXISTE QU' UNE SEULE SOLUTION.... FERMER TOUS LES ABATTOIRS 

AUSSI...VOIR LES LIENS ANNEXES BIEN SUR...

 Quelque 150 éleveurs porcins selon les gendarmes, 220 selon les manifestants, se sont rassemblés jeudi en soutien à l'abattoir de Houdan, dans les Yvelines.

Des éleveurs se sont rassemblés jeudi soir devant l'abattoir porcin de Houdan, dans les Yvelines, en soutien à l'abatteur récemment visé par une action de l'association de défense des animaux L214 qui l'accuse de "maltraitance" animale, a-t-on appris auprès de la FDSEA et des gendarmes.
Accusations de maltraitance. Quelque 150 éleveurs porcins selon les gendarmes, 220 selon les manifestants, venus - pour certains en tracteurs - du département, mais aussi de l'Eure, l'Eure-et-Loir, la Seine-et-Marne, l'Orne et la Seine-Maritime, se sont rassemblés à l'appel de la FDSEA devant le site, rejoints notamment par des élus locaux. Des vidéos tournées dans l'abattoir, diffusées la semaine dernière par L214, montraient, selon l'association qui milite notamment contre la consommation de viande animale, des cas de "maltraitance" de porcs par un employé. L214 avait également dénoncé une capacité d'accueil de la porcherie "sous-dimensionnée" où "les cochons sont entassés sans avoir tous la possibilité de se coucher".
Des images "pas excusables" mais... "Les images diffusées ne sont pas excusables, l'employé a été licencié depuis et le nécessaire doit être fait pour améliorer cette partie de l'abattoir", a reconnu François Lecoq, responsable de la FDSEA à Houdan. "Nous sommes à 200% contre la maltraitance animale", a-t-il ajouté. "Mais il faut absolument que l'on conserve cet abattoir car on veut garder une filière courte de production. Si on importe de la viande ou si on abat (à l'étranger), celle-ci ne respectera évidemment pas la réglementation française", s'inquiète le responsable syndical. L'abattoir emploie 90 salariés pour une production de 2.500 porcs par semaine.
Plainte déposée contre l'abattoir. Brigitte Gothière, porte-parole de l'association L214, a indiqué avoir déposé plainte, le jour-même de la diffusion des images le 17 février, pour "maltraitance" contre l'abattoir de Houdan auprès du tribunal de grande instance de Versailles. Fin 2016, deux militants de L214 avaient été interpellés dans cet abattoir des Yvelines alors qu'ils venaient recharger les caméras filmant l'endormissement au CO2 des porcs avant abattage. Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Versailles le 12 juin. L214 a publié depuis 2013 plusieurs vidéos montrant des dysfonctionnements dans des abattoirs français dans le but affiché de "démontrer l'impact négatif de la consommation de produits animaux".

jeudi 23 février 2017

mercredi 22 février 2017

CALIFORNIE... SITUATION D' URGENCE




LES BARRAGES NE SONT PLUS CAPABLES DE RETENIR LES EAUX QUI SE DÉVERSENT EN FURIE SUR LA COTE CALIFORNIENNE DE SAN FRANCISCO A LOS ANGELES. COULÉES DE BOUE ET PLUIES TORRENTIELLES DUES AUX TEMPÊTES... LES ÉVACUATIONS OBLIGATOIRES ET CONSEILLÉES AUGMENTENT ET LES PERSONNES ÉVACUÉES ONT POUR CERTAINES BESOIN D' ÊTRE DÉCONTAMINÉES CAR LES EAUX USÉES SONT AUSSI RELÂCHÉES..

 BEURK..

AUCUNE ACTION AU PROGRAMME DE LA PART DE LE FOLL SHAME!!!!!!!!!!!

OROVILLE



 C' ÉTAIT CRAINT DEPUIS PLUS DE 15 JOURS.. LE BARRAGE A ATTEINT SON MAX DE CAPACITÉ DE RETENUE DES EAUX....MORGAN HILL ET ANDERSON AUSSI EN DANGER...

 TRUMP AVAIT RAISON LES DÉMOCRATES ONT BRÛLÉ LE FRIC SANS RÉPARER,NI ENTRETENIR LES INFRASTRUCTURES..

CAMERA CACHEE ELEVAGE DE POULES EN ESPAGNE

BB ET LES ELECTIONS

SOURCE ET SUITE

L'ancienne actrice française Brigitte Bardot accuse les politiques français de ne rien faire pour mettre un terme à "l'atroce souffrance" des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune mercredi, à deux mois de l'élection présidentielle.
"Les gouvernements passent et la douleur (des animaux) reste !", écrit l'égérie de la cause animale, appelant les "politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien", à se "bouger un peu".
"Qu'avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV ? Vous avez fait du bla-bla-bla, rien de concret, immédiat, afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent jour après jour", lance-t-elle dans ce texte diffusé via son compte Twitter.
Brigitte Bardot interpelle également les "conseillers vertueux" sur les "images cruelles" de visons d'élevage "jetés aux chiens" qui "ont scandalisé l'opinion publique" et sur "l'atroce souffrance des lapins encore épluchés vivants".
Une association française militant pour le bien-être animal et l'abolition de la consommation de viande, L214, a diffusé ces derniers mois plusieurs vidéos choc montrant différents cas de maltraitance animale dans des abattoirs en France qui ont suscité l'émoi.
Leur diffusion a conduit à des inspections, à des fermetures d'abattoirs et au lancement d'une enquête parlementaire sur la souffrance des animaux de boucherie.
Quant aux "animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d'un dressage douloureux, qu'attendez-vous pour les interdire comme l'ont déjà fait la plupart des pays de l'UE, à commencer par la proche Belgique ?", demande l'ancienne actrice.
"En cette période électorale, le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !", avertit Brigitte Bardot, en rappelant que le code pénal "condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux".

LES ELEVEURS DE CANARDS NOUS GAVENT.. GEREMIADES HONTEUSES

SOURCE ET SUITE

 ILS N' ONT QUE CE QU' ILS MERITENT... QU' ILS ARRETENT DE GEMIR.. ILS NOUS GAVENT
 APRS AVOIR GAVE LES CANARDS SANS AUCUNE HONTE.. C' EST REPUGNANT!!!IL EST JUSTE SOUHAITABLE QU' ILS EN TIRENT LA CONCLUSION QUE L' ELEVAGE DE CANARDS C' EST PAS UNE VIE!!



Pour les trois quarts d’entre nous, c’est quasiment la fin », raconte, dépité, Jérémy Guihon, jeune propriétaire d’une petite exploitation d’élevage de canards des Landes. Comme la plupart des manifestants, qui attendaient Stéphane Le Foll, le ministre de l’agriculture, mardi 21 février, devant la chambre de commerce et d’industrie de Mont-de-Marsan, où s’est tenue une rencontre avec les services sanitaires et les acteurs d’une filière en crise, M. Guihon avait fait le voyage de la région de la Chalosse, dans le sud du département.
Là où se concentrent une multitude d’éleveurs « autarciques », qui élèvent, gavent, abattent puis commercialisent les animaux en circuit court. Contrairement aux trois grandes coopératives, qui se répartissent environ 70 % du marché français : Vivadour (et ses marques Delpeyrat et Comtesse du Barry), Lur Berri (Labeyrie) et Euralis (Rougié et Montfort).
Fissure entre « petits et grands » Mi-février, 5 600 canards de M. Guihon ont été abattus. Les huissiers sont venus lui rendre visite, car il n’a pas pu assurer le paiement de crédits pour deux machines à gavage. « Le Crédit agricole a annulé les prêts en cours et on ne produit plus rien. Si cette situation continue encore trois mois, je suis mort… »
Un constat repris par Christophe Mesplède, éleveur et président du Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) dans les Landes. « La filière est à un tournant. Les abattages n’ont pas été maîtrisés, la gestion du gouvernement est approximative. Il faut, aujourd’hui, retrouver la confiance, que le gouvernement donne des garanties et que les banques nous soutiennent »,a-t-il déclaré devant un parterre davantage dans l’attente que revendicatif.
Plus de deux mois après les premiers cas de grippe aviaire dite H5N8 détectés dans le Tarn, toute la profession est abattue. Le virus, non transmissible à l’homme, mais qui décime en quelques heures les « parcours », ces élevages en plein air, s’est propagé comme une traînée de poudre. La France, seul pays en Europe à opérer des abattages préventifs, a le plus grand mal à stopper l’épizootie. Et ce, malgré des mesures de biosécurité déjà prises en 2016, dans les élevages et les moyens de transport, après les dégâts causés par une épidémie fin 2015.
« Février sera un mois blanc » Après le Tarn et le Gers, où plus de 1 million de palmipèdes ont déjà été abattus, c’est dans les départements des Landes...

lundi 20 février 2017

LA FIN DE LA SOUFFRANCE ANIMALE 28 FEVRIER SUR FRANCE 5



Mardi 28 Février 20h50
Documentaire Durée : 1h10min
SOURCE 


Des enquêtes menées par des associations de militants de la cause animale, comme L214, ont permis de révéler les souffrances des animaux dans certains élevages. Ces images d'abattoir ont scandalisé la France entière et la prise de conscience du grand public a été rude. Aujourd'hui la science reconnait que les animaux sont des êtres sensibles. Ils sont protégés par la loi et des millions d'euros sont investis pour améliorer leur bien-être. Avec quels résultats ? Aujourd'hui, comment est prise en compte la souffrance des animaux d'élevage ? Des abattoirs, des transporteurs, et des éleveurs ont accepté de témoigner dans ce documentaire.

Autres

dimanche 19 février 2017

IMPAYABLES CES PANDAS!!!

POUR VIVRE SANS VIANDE A LYON

 Avec des images et des pancartes choc, les militants de l’association L214 sont venus samedi à la rencontre des passants pour les informer des conditions de mises à mort de 3 millions d’animaux abattus quotidiennement en France.  Photo P. AUGROS


SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO 

 A LYON AUSSI ILS ETAIENT DANS LA RUE AVEC LEURS PHOTOS DE SOUFFRANCE

Alors que c’est une réalité de violence, ce qui se passe dans les abattoirs ». Une action menée, une fois de plus, au cœur d’une actualité brûlante puisque la diffusion d’“Envoyé spécial” jeudi dernier a marqué les esprits, lorsque l’on y voit, une fois de plus, des images insupportables, mais aussi le témoignage d’un ouvrier d’un abattoir, avouant qu’il est suivi psychologiquement pour faire ce métier « qui casse les hommes ». « Ces employés disent qu’il faut bien le faire et qu’ils ne le font pas de gaieté de cœur.

 Nous répondons que, scientifiquement, nous pouvons vivre sans viande et sans faire souffrir des animaux qui, on le voit bien dans les vidéos, sont abattus cruellement. Certains tentent de s’enfuir... », considère Amélie Aubut.

BOURGES.. L 214 MILITANTS ET ABATTOIRS FRANCAIS


 AVEC VIDEO

L’antenne berruyère de l’association L214 a répondu à un appel national, samedi 18 février. Pendant trois heures, une dizaine de militants ont tenus des panneaux représentants des photos prises dans des abattoirs français.
En se promenant rue Mirabeau, dans le centre-ville de Bourges, samedi 18 février, entre 15h et 18h, les flâneurs passent d’une ambiance musicale festive, animée par un accordéoniste, à des cris de cochons dans un abattoir.

Des images chocs d’abattoirs entre deux boutiques de vêtements

Ces cris viennent de la tablette de Gaël Beurdin. Le jeune militant de l’association L214, végétarien depuis deux semaines, montre à qui veut bien s’approcher pour la voir une compilation de vidéos tournées dans des abattoirs français par des membres de l’association ou bien des lanceurs d’alerte.
Parmi elles, la dernière, tournée dans un établissement à Houdan, dans les Yvelines, à la fin de l’année 2016, et publiée la veille sur le site internet de l’association. On y voit Guillaume Meurice, notamment humoriste sur France Inter, et ouvertement engagé pour la cause animale, y comparer les observations d’un rapport légal réalisé en avril 2016 dans l’abattoir spécialisé dans la viande porcine, avec les images filmées quelques mois plus tard.
La vidéo dénonce le trop grand nombre de cochons dans un espace réduit ou encore les coups qui leur sont adressés pour qu’ils se déplacent. C’est la huitième fois qu’un abattoir est épinglé par l’association. Cela permet de montrer ce qui est caché au consommateur de viande, selon Gaël Beurdin.
Il n’y a pas de respect, les animaux sont entassés, on les balance. Même pour ceux qui mangent encore de la viande, vous avez un animal stressé donc ça ne fait pas de la bonne viande. - Gaël Beurdin, militant de l’association L214 à Bourges
A côté de lui, Véronique Houradou tient un panneau qui dénonce l’étourdissement de l’animal avant son abattage. "Bien souvent, il ne l’est pas à fond donc c’est une souffrance supplémentaire. L’animal ressent tout ce qui va lui arriver", explique-t-elle.
Les militants portent huit panneaux en tout - quatre de chaque côté de la rue - entre lesquels marchent les passants. Certains sont très sanglants, des mises à morts, des carotides tranchées, des vaches égorgées, des amas de restes d’animaux accompagnés d'une phrase de légende : "trois millions d'animaux sont abattus chaque jour en France".

Des réactions partagées, entre félicitations et indifférence

En arrivant à leur hauteur, Angélique lève son pousse. "Enfin ça bouge !", se réjouie la végétarienne. Un couple et leurs enfants s’arrêtent, une famille végétarienne également, conclusion d’un processus de deux ans, explique le père, Olivier.

..............................................
On dirait que ça leur fait peur de voir ces images. Il y en a qui aiment les chevaux, jamais ils ne mangeraient du cheval. Il y en a qui aiment les chiens, jamais ils ne mangeraient du chien. S’ils éprouvaient des sentiments envers sur les animaux qui vont dans les abattoirs, ils n’en mangeraient jamais. - Alain Houradou, militant de l’association L214 à Bourges
Le nombre de végétariens a atteint 3 % de la population française en janvier 2016, selon un sondage de TerraEco. Le sujet fait souvent la une des journaux, notamment lors des publications de nouvelles vidéos par L214. Le travail de sensibilisation est fait, mais arrêter de manger de la viande est compliqué voire inenvisageable pour certaines personnes.

30 MILLIONS D' AMIS LE DERNIER SAUVETAGE

FARM SANCTUARY.. ADORABLES ET LIBRES




UN BEAU SAUVETAGE... UNE FOIS LIBÉRÉS ET A L' ABRI, LES LIENS FAMILIAUX SE SONT NATURELLEMENT REFORMES

C' ETAIT LEUR SALADE DE SAINT VALENTIN...

CHOC DES CIVILISATIONS.. DJIHAD.. GRAND REMPLACEMENT.. TT SE DISCUTE

CONSTAT.... POUR M. ONFRAY LA SEULE CAUSE EST LA DEMOGRAPHIE, PAS DE COMPLOT... IL DETAILLE LA CAUSE DE L' AFFLUX MASSIF DES MIGRANTS....ET LE DJIHADISME EST UNE FORME NORMALE DE CHOC DE CIVILISATION
LA VERSION WEB DE L' AGENDA L214
 C' EST ICI
UN EVENEMENT   A ANTIBES EN COURS CE DIMANCHE

HIER A PARIS REPUBLIQUE

LA POLICE DESEMPAREE.... ET SI ON LAISSAIT FAIRE CA DONNERAIT QUOI????? CAR C' EST BIEN INUTILER TT CELA A PART NOUS COUTER UNE FORTUNE.. HEUREUSEMENT CERTAINES VOIX S' ELEVENT POUR LA POLICE... EXCELLENTE VIDEO!!

samedi 18 février 2017

PEUPLE US CONTRE ETAT PROFOND

SOURCE ET SUITE

 C' EST UN  ARTICLE DE PAUL GRAIG ROBERTS EN FRANCAIS..

TRES PESSIMISTE,  MAIS NE TIENT PT ETRE PAS COMPTE DE LA DETERMINATION DE TRUMP A GAGNER.... 

 UN COMBAT A MORT A LIEU AU USA...
ET MEME LES PLUS CONVAINCUS DOUTENT DU SUCCES DE TRUMP CONTRE LE DEEP STATE..

  IL FAUT DIRE QUE LA RESPONSABILITE ET COMPLICITE  DES NEO CONS  EST ECRASANTE.
 ALORS SEUL CONTRE TOUS COMMENT TENIR ET GAGNER ???

  A SUIVRE  CAR L' HEURE EST GRAVE..ET .L' ENNEMI EST HYPER PUISSANT
 (COMME CHEZ NOUS D' AILLEURS)


 ""Depuis le tout début j'avais prévenu que Trump manquait singulièrement d'expérience et de connaissance pour choisir un gouvernement qui lui serait fidèle et servirait son agenda. Trump a maintenant viré la seule personne sur laquelle il pouvait vraiment compter. La conclusion la plus évidente est celle-ci: Trump est de la viande froide.

L'effort du peuple américain pour ramener le gouvernement sous contrôle via Trump a été défait et vaincu par l'état profond.

L'argument de Chris Hedges qui dit que la révolution est maintenant la seule façon pour les Américains de reprendre le contrôle de leur pays, continue à gagner en crédibilité.

Voici les mots qui ont condamné Trump lorsqu'il a déclaré la guerre à l'establishment avant même d'avoir assemblé son armée:

"Il n'y a rien que ne fera pas l'establishment politique, aucun mensonge qu'il ne proférera pas, pour conserver son prestige et le pouvoir à vos dépens. L'establishment de Washington et les corporations médiatiques et financières qui le financent, n'existe que pour une seule raison: se protéger et s'enrichir. Ceci représente un carrefour dans l'histoire de notre civilisation qui déterminera si oui ou non, nous, le peuple, allons reconquérir le contrôle de notre gouvernement. L'establishment politique qui essaie de nous en empêcher est le même groupe responsable de nos désastreux rapports commerciaux, de l'immigration illégale massive et de politiques économiques et étrangères qui ont saigné ce pays à blanc.
..
 SUITE
 

LE BON VEGETAL DE HERTA

 

 

 DANS MON HYPER U LES RAYONS AUGMENTENT REGULIEREMENT. HERTA EST EN BONNE PLACE....

 HIER BONNE SURPRISE J' AI TROUVE DES LASAGNES VEGETALES DE LEUR MARQUE.. JE VOUS EN REPARLERAI QUAND JE TROUVERAI LE LIEN.... 

 EN ATTENDANT LES PRODUITS VEGETARIENS DE HERTA SONT INTERESSANTS...

 

 

Les recettes gourmandes
avec Le Bon Végétal

 TOUTE LA GAMME ICI 

Cuisiner avec Le Bon Végétal, c’est l’assurance de faire plaisir à tous les gourmands de la famille et de vivre des moments de bonheur simple !
Manger équilibré et avec gourmandise n'a jamais été aussi simple ! Diversifiez vos sources de protéines avec ces 10 nouveautés totalement végétariennes !
Herta® s'appuie sur son savoir-faire pour vous faire découvrir la gamme Le Bon Végétal : des recettes gourmandes à base de protéines végétales, et hyper simples à cuisiner !
Steak de soja, galettes de légumes, galettes de lentilles, boulettes de légumes, nugget de soja, et encore pleins d'autres produits faciles à préparer qui vont égayer vos repas et réveiller vos papilles !

MASSACRE DES ANIMAUX............ LA SEULE SOLUTION POUR CESSER C' EST...

SOURCE ET SUITE


La philosophe Florence Burgat, spécialiste de la question animale, publie une somme passionnante sur “l’Humanité carnivore”. Paradoxalement, cette végétalienne affirmée pense qu’un des remèdes au massacre des animaux viendra des viandes végétales et de la viande de synthèse.

A l’heure des vidéos de L214, des récits de Jonathan Safran Foer ou, plus récemment, du témoignage de Geoffrey Le Guilcher dénonçant dans Steak machine les conditions d’abattage, alors que le véganisme est “tendance”, on pourrait espérer que cette prophétie de Claude Lévi-Strauss datant de 1996 soit en voie de réalisation :
“Un jour viendra où l’idée que, pour se nourrir, les hommes du passé élevaient et massacraient des êtres vivants et exposaient complaisamment leur chair en lambeaux dans des vitrines, inspirera sans doute la même répulsion qu’aux voyageurs du XVIe ou du XVIIe siècle, les repas cannibales des sauvages américains, océaniens ou africains.”
Hélas, il n’en est rien, le carnage continue. Des milliards d’animaux sont massacrés annuellement, le burger saignant est presque devenu un plat national… Et cela alors que les progrès agricoles permettraient aujourd’hui de produire toutes les protéines végétales dont notre organisme a besoin, que nos sociétés tolèrent de moins en moins le sort atroce réservé aux animaux, et qu’elles prennent de plus en plus conscience que l’élevage industriel est insoutenable d’un point de vue écologique et économique, surtout si les pays émergents persistent à adopter nos modes de consommation à base de steaks et de chicken wings............
.................
.................Une des grandes spécialistes de la question animale, avocate vigoureuse de leurs conditions de vie et de mort, la philosophe Florence Burgat, réfléchit à cette contradiction depuis des années. Elle vient de publier un ambitieux ouvrage intitulé L’Humanité carnivore, qui fait appel à l’anthropologie, la paléontologie, l’histoire, la mythologie pour s’interroger sur la transformation mystérieuse de l’omnivore Homo sapiens en carnivore institué, et même dans certaines sociétés en cannibale meurtrier, par goût pour la chair humaine, une pratique que beaucoup, mal à l’aise avec cette gastronomie tabou, ont longtemps niée.

SUITE

vendredi 17 février 2017

ESPAGNE.. UN PEUPLE SANGUINAIRE DE CRIMINEL!!!!!


 becerrada-veau-corrida-espagne-2

CA NE DATE PAS D' AUJOURD' HUI MAIS COMME LA SAISON VA COMMENCER.. PRENONS DE L' AVANCE POUR SIGNALER CETTE DEBILITE ET CES CRIMES
 CES JEUNES VEAUX NE SONT MEME PAS SEVRES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 SOURCE ET SUITE AVEC VIDEO



C’est un scandale qui vient ternir encore davantage l’image de la tauromachie.

Début août, dans la petite ville de Valmojado située dans le centre de l’Espagne, de jeunes veaux pas encore sevrés ont été forcés de combattre des toreros amateurs dans le cadre d’un festival populaire baptisé Becerrada (« becerro » signifiant « veau » en espagnol).

(Attention, les images sont difficiles.)

Les animaux, dont les cornes étaient encore minuscules du fait de leur jeune âge, n’avaient bien sûr aucune chance face au déchaînement de violence et de cruauté qui les attendait dans l’arène.

Des veaux torturés par des toreros inexpérimentés


Le spectacle est en effet particulièrement choquant. Inexpérimentés et très jeunes, portant jeans et baskets, les toreros amateurs font preuve d’une barbarie sans limite à l’égard des animaux sans défense. Sous les yeux de centaines de spectateurs enthousiastes, ils les blessent à coup de banderilles et d’épée maladroitement envoyées.......
.......................
.................
C’est le parti de défense des animaux espagnol, le Pacma, qui est à l’origine de la diffusion des images, filmées le 7 août dernier. Sa présidente, Silvia Barquero, explique à The Mirror :

Les membres de l’équipe qui ont tourné cette vidéo ont tous eu le coeur brisé. Même si nous sommes habitués à ce genre de scène, il nous a été impossible de retenir nos larmes. Nous n’oublierons jamais.

Le Pacma n’a pas manqué de condamner vigoureusement ce festival amateur et barbare et les sévices qui y ont lieu.

RTOULOUSE CE WEEK END ET AUTRES VILLES MANIF L 214

SOURCE ET SUITE

Ce week-end, l'association L214 organise dans 30 villes de France dont Toulouse une campagne choc. Elle vise à montrer en pleine rue des images de mise à mort d'animaux dans les abattoirs aux passants. Pour les sensibiliser à la cause animale.
Un couloir humain que les passants sont presque obligés de traverser. Et de chaque côté des images sanguinolentes, photos ou films, qui montrent la mise à mort des animaux, accompagnées d'un fond sonore mêlant cris et machineries enregistré à l'intérieur d'abattoirs.

L'action fait écho à  une nouvelle vidéo que vient de tourner l'association L214 dans l'abattoir de Houdan dans les Yvelines, mise en ligne sur son site internet. Dans un communiqué, elle accuse l'établissement de maltraitance animale, dénonçant des "chocs électriques et des coups (...) constamment distribués", des "couloirs et rampes (...) très mal conçus" et une capacité d'accueil de la porcherie "sous-dimensionnée". Interrogé par l'AFP, le directeur de l'abattoir a indiqué "ne pas cautionner" le comportement de l'employé mis en cause, qui a depuis été "écarté" de ce poste.

Une opération commune à 30 villes de France


En lançant une grande opération ce week-end dans 30 villes de France, L214 veut forcer le public à voir ce qu'il se passe avant que les animaux ne se retrouvent dans leur assiette. A Toulouse, une cinquantaine de militants se sont positionnés sur la rue Lafayette, près du Square Charles-de-Gaulle et interpellent les passants. Si certains n'y prêtent pas attention, d'autres s'arrêtent : "C'est assez ignoble. On mange quand même de la viande, mais raisonnablement, de le voir... Petit à petit, on se pose de plus en plus la question", réagit un jeune homme.

L'association n'en est pas à sa première action coup de poing : "Montrer la réalité de la détresse et de l'agonie des animaux dans les abattoirs permettra d'engager des discussions sur la légitimité de continuer à les considérer comme des ressources alimentaires alors même que nous n'avons besoin d'aucun produit d'origine animale pour vivre en bonne santé." explique L214 dans un communiqué. Pour défendre sa cause, elle invite aussi les internautes à écrire aux candidats à l'élection présidentielle, pour leur demander de se positionner.

 ET A CLERMONT FERRAND INFOS ICI

 AUTRES  VILLES PT ETRE ANNONCEES PROCHAINEMENT SUR TWITTER?
 ICI 

EN BD LA FOLIE DU TRANSPORT D' ANIMAUX VIVANTS.. CRIMINEL!!

SIGNER LA PETITION EN SUIVANT LE LIEN QUI APPARAIT A DROITE AU DEBUT DE LE VIDEO

RETOUR A CALAIS... ECHEC!! TANT MIEUX ILS SONT MIEUX A CALAIS QU' AILLEURS

CABOURG UNE ARTISTE EX PARISIENNE EXPOSE AU GD PALAIS..

 http://www.lepaysdauge.fr/files/2017/02/07AS_286957_2.jpg

SOURCE ET SUITE
 AVEC VIDEO
 VOUS ME DIREZ CE QUE VOUS EN PENSEZ......

Ce qui frappe en premier lieu lorsque l’on rentre dans l’atelier, c’est la taille des toiles étendues sur les murs et sur lesquelles Arnaud laisse aller son inspiration. Pour elle, l’art se vit en long en large et en travers. Et surtout, en grand format ! Cette Parisienne débarquée il y a six ans à Cabourg (Calvados) afin de trouver le calme indispensable à son travail artistique, s’est installée dans un atelier à deux pas de l’église Saint-Michel, « au début, je peignais dans ma maison, mais je me suis rendu compte que je n’arrivais plus à y travailler, on ne peint pas où l’on veut. Pour faire une oeuvre, il faut se poser, c’est trépidant » explique-t-elle.
C’est ce qui a notamment entraîné son choix d’emménag

GUILLAUME MAURICE A ECOUTER.. ABATTOIR DE HOUDAN

SOURCE ET SUITE
 AVEC VIDEO
 ET NOMBREUSES PHOTOS 
 VIDEO ASSEZ DURE
 IL EST TEMPS DE CESSER DE MARTYRISER CES PAUVRES BETES
 GOI VEGAN
 LES HURLEMENTS SONT ASSOURDISSANTS.. BRAVO  GUILLAUME MEURICE

Dans cet abattoir, comme dans tous les autres, la violence est omniprésente. Cette violence est ici accentuée par des infractions à la réglementation malgré le contrôle vidéo installé dans cet établissement, la présence des services vétérinaires et un rapport d’inspection qui avait déjà pointé les mêmes dysfonctionnements en avril 2016.
Dans cette vidéo sarcastique, le comédien Guillaume Meurice analyse l’(in)efficacité des services vétérinaires et montre une fois de plus le contraste entre les déclarations rassurantes sur le “bien-être animal à l’abattoir” et les souffrances endurées par les animaux.

 INTERESSANT
 En cas de panne, comme c'est le cas ici, les cochons sont entassés à même le sol. Des employés marchent sur les corps pour continuer leur travail.

L214 ABATTOIR DE HOUDAN .. CAMERA VIDEOS NE SERVENT A RIEN ??

SOURCE ET SUITE

 VIDEO SUR LIEN  SURLIGNE EN  ROSE

 BIEN SUR.. LE VICE EST DANS LA PEAU DES EMPLOYES... ET DANS LES PATRONS QUI IMPOSENT LA CADENCE!!


De nouvelles vidéos montrant des actes de maltraitance envers des cochons ont été tournées dans un abattoir des Yvelines et diffusées par l'association L214.

L'association L214, qui milite contre la consommation de viande, a diffusé vendredi de nouvelles vidéos montrant selon elle des cas de "maltraitance" de cochons à l'abattoir de Houdan, dans les Yvelines, contre lequel elle entend porter plainte.
"Des choses électriques et des coups". Ces nouvelles vidéos tournées fin novembre et début décembre 2016 montrent des porcs contraints d'avancer dans un couloir étroit sous la menace d'un employé muni d'un battoir et d'un pistolet électrique. L'association dénonce dans un communiqué des "chocs électriques et des coups (…) constamment distribués", des "couloir et rampes (…) très mal conçus" et une capacité d'accueil de la porcherie "sous-dimensionnée" où "les cochons sont entassés sans avoir tous la possibilité de se coucher".
Sous l'oeil de caméras de surveillance. L214 est coutumière de ce genre de dénonciations publiques. Elle a publié depuis 2013 plus d'une dizaine de vidéos montrant des dysfonctionnements dans des abattoirs à travers la France, dans le but affiché de "démontrer l'impact négatif de la consommation de produits animaux". Selon l'association, l'abattoir de Houdan "est un des premiers abattoirs à avoir installé des caméras de contrôle vidéo, mais les images sont uniquement consultées par le directeur de l'abattoir".
Disposer de caméras de contrôle vidéo "n'est en rien un rempart à la maltraitance des animaux en abattoir", a commenté Brigitte Gothière, porte-parole de l'association, citée dans le communiqué. "Tant que les vidéos resteront en circuit fermé au sein des abattoirs, il ne faut pas espérer que ce dispositif permette un contrôle efficace", a-t-elle ajouté.
Des militants interpellés. L'association a indiqué qu'elle allait porter plainte pour "maltraitance" contre l'abattoir de Houdan auprès du tribunal de grande instance de Versailles. En décembre 2016, deux militants de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, avaient été interpellés de nuit dans cet abattoir des Yvelines alors qu'ils venaient recharger les caméras filmant l'endormissement au CO2 des porcs avant abattage. L'association avait toutefois déjà pu collecter des images issues de cet abattoir, indique-t-elle. Les deux militants sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Versailles le 12 juin 2017.
>> Attention, les images diffusées par L214 peuvent être choquantes :

jeudi 16 février 2017

BLA BLA ET PROGRAMME TELE CE SOIR

IMPOSSIBLE DE VOUS DIRE A QUEL POINT JE SUIS GAVÉE DE TOUTE CETTE MASCARADE POLITIQUE NATIONALE ET GÉOPOLITIQUE
 CE SONT TOUS DES ÊTRES INFECTS  NUISIBLES ET VAINS!!!! DES MALADES A MON AVIS PAS POSSIBLE D' EXPLIQUER AUTREMENT CET ACHARNEMENT INUTILE


 CES GENS LA QUI NOUS PRENNENT VRAIMENT POUR DES CONS (OU PLUTÔT POUR UN VOTE QUI LES MÈNERA TT LA HAUT SUR CE PODIUM QUI LES FAIT BAVER!!)


 BREF, IL FAUT QUE JE LÂCHE LES NOUVELLES ET QUE JE ME CONSACRE A MES PROJETS DE PRINTEMPS
 ACTUELLEMENT RÉORGANISATION COMPLÈTE DES BIBLIOTHÈQUES,CLASSEMENT PAR THEME.. PUIS ALPHABETIQUE

 DUR MAIS QUEL PLAISIR DE TOUCHER RANGER CES LIVRES ET DE FEUILLETER  QQ PAGES...
N' EN DEPLAISE A CERTAINS, LA CULTURE C' EST BON!!


 AUSSI PROJET CRÉATION COMME TOUJOURS EN CETTE SAISON, ÇA BOUME!! MAIS CE NE SERONT PAS DE TOILES, LA PEINTURE C' EST FINI DANS UN MONDE DÉCADENT PLUS LA PEINE.... ET PLUS LA PLACE DE TTE MANIÈRE

 CE SOIR POUR CEUX QUI ONT ENCORE LA TELE
 VOILA UNE IDEE:

L214 dans Envoyé spécial

ce soir jeudi 16 février à partir de 21h

Envoyé spécial
Ce soir, dans l’émission Envoyé spécial sur France 2, un sujet sera consacré aux abattoirs. Il y sera largement question du travail de L214. N’ayant pu visionner le reportage, nous ne connaissons pas exactement la teneur de son contenu mais, pour sûr, ce sera une nouvelle occasion de braquer les projecteurs sur les abattoirs et la mise à mort massive des animaux.
Le reportage a choisi de s’intéresser aux conséquences de nos enquêtes, notamment sur les employés mis en cause. L’occasion pour L214 de rappeler la responsabilité collective de la tuerie de masse des animaux. La France est un des plus gros pays consommateur de produits d’origine animale au monde et les animaux sont les premières victimes de ce modèle alimentaire destructeur.
Telerama profite de cet événement pour consacrer un gros dossier aux abattoirs. Le lendemain de la diffusion, vendredi 17 février à 13h, vous pourrez retrouver sur leur page Facebook, en vidéo et en direct, un débat avec Geoffrey Le Guilcher, auteur du livre Steak Machine et co-réalisateur du sujet d'Envoyé spécial, et Brigitte Gothière de L214.

mardi 14 février 2017

TV CE SOIR A NE PAS MANQUER

POUR CEUX QUI ONT ENCORE UNE TV
POUR UNE FOIS PT ETRE DE LA QUALITE POUR VOS SOUS
 SUITE


Le suspense est insoutenable. L'œuf d'un iguane vient d'éclore sur une plage des îles Galapagos, au large de l'Equateur. Le bébé reptile émerge. Soudain, il fait face à un serpent, puis est encerclé par trois, puis cinq, au final par vingt serpents. Cet extrait de la série documentaire animalière Planet Earth II de la BBC, posté le 8 novembre 2016, a été vu près de 9 millions de fois. "C’est une scène à la 'Indiana Jones'", s'exclame Mike Gunton, l'un des deux producteurs du documentaire événement qui arrive sur France 2. Planète animale sera diffusé mardi 14 février, à 20h55.
Le documentaire de 90 minutes compile les meilleures séquences des six épisodes de 60 minutes diffusés outre-Manche. Planet Earth II est en fait la suite d'un premier volet, sorti il y a dix ans au cinéma et à la télévision, et qui a été vu par plus de 500 millions de personnes dans le monde.

dimanche 12 février 2017

ENQUETE GRIPPE AVIAIRE... QUI EST COUPABLE??? A SUIVRE

SOURCE ET SUITE

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tromperie aggravée. L'épizootie de grippe aviaire H5N8 pourrait avoir été sciemment propagée dans le Sud-ouest. 

Les élevages du Sud-ouest sont décimés. Plus de 200 foyers de grippe aviaire ont été repérés en France. Dans 415 communes, des abattages préventifs sont organisés. Cette hécatombe aurait-elle une origine criminelle ? Le pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris s’est en tout cas saisi du dossier, révèle l’AFP ce 9 février. Il a ouvert une enquête pour « tromperie aggravée ».
Cette enquête préliminaire découle directement d’un rapport du ministère de l’Agriculture. Celui-ci évoque les mouvements suspects d’un camion provenant d’Almayrac (Tarn), où le virus H5N8 a contaminé plusieurs élevages. Le chargement de volatiles infectés aurait propagé l'agent pathogène. Mais d’après les informations de l’AFP, la coopérative d'Almayrac aurait pris le risque de ce transport, malgré les soupçons de contamination. La livraison a été mortifère, puisqu’elle s’est dirigée vers le Lot-et-Garonne, le Gers et les Hautes-Pyrénées. Trois départements lourdement touchés par la grippe aviaire.

ACTION PETITION GAIA......ARRETONS LES CAMIONS

SOURCE ET SUITE
 SUR PAGE SIGNATURE
 AVEC VIDEO..
 MERCI DE SIGNER



Chaque année, près d’un milliard de volailles et 37 millions de bovins, cochons, moutons, chèvres et équidés sont transportés vivants à l’intérieur de l’Union européenne et vers des pays tiers. Les animaux sont fréquemment transportés sur de très longues distances, souvent des milliers de kilomètres. Ces trajets peuvent durer plusieurs jours avant qu’ils n’atteignent leur destination finale.
Les citoyens européens sont majoritairement favorables à une limitation de la durée de transport des animaux vivants ; pourtant, leurs attentes ont été jusqu’à présent largement passées sous silence. GAIA lance cette campagne en collaboration avec Eurogroup For Animals.

samedi 11 février 2017

AGRESSION VIOLENTE!!!!! FERME DES 1000 VEAUX



 CES 2 FEMMES ONT ÉTÉ VIOLEMMENT AGRESSÉES EN TENTANT DE S' OPPOSER A CETTE FERME DES 1OOO VEAUX.... QUE NOS POLITIQUES LAISSENT CONSTRUIRE

vendredi 10 février 2017

jeudi 9 février 2017

FOIE GRAS.... ENQUETE.. PAS UN MOT SUR LES CANARDS..



SOURCE ET SUITE


 Le Parquet de Paris a ouvert récemment une enquête préliminaire pour "tromperie aggravée" pour tenter de déterminer les responsabilités dans la propagation fin 2016 de l'épidémie de grippe aviaire qui sévit depuis dans plusieurs départements du sud-ouest de la France, a-t-on appris jeudi de source judiciaire....
..................
.......................Mais chaque opération se fait sur des sites différents, obligeant à transporter les animaux à chaque étape, d'un département à l'autre parfois. Cette organisation est remise en cause par la Confédération paysanne (syndicat classé à gauche), pour qui c'est "l'industrialisation de la production" qui "provoque et amplifie les crises sanitaires", au lieu de privilégier des élevages à l'ancienne, où tout est fait au même endroit, qui permettraient d'endiguer la propagation.

mercredi 8 février 2017

PRIVILEGIER LES LEGUMINEUSES... ANSES RECOMMANDE


Pas prêt de plaire aux industriels de la viande, un nouveau rapport de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) a été publié en janvier, actualisant les recommandations de l’agence en termes d’alimentation pour les institutions hexagonales. Des recommandations qui sont connues pour entrer en ligne de compte dans la définition même d’une politique sanitaire nationale au travers de diverses instances décisionnelles. Parmi celles-ci, on retrouve en particulier une injonction à consommer davantage de légumineuses, et à diminuer les quantités de charcuterie et de viande dans nos assiettes. De nouveaux repères, à contre courant de ce qui était communément accepté, qui vont dans le sens d’une alimentation plus saine, mais aussi plus responsable et moins carnée, au regard de la situation écologique.
Les légumineuses en vedettes
Encore trop peu présentes dans les assiettes françaises, les légumineuses s’inscrivent au cœur du rapport rédigé par l’Anses et publié il y a une dizaine de jours. Contenant des quantités importantes de micronutriments comme le fer ou le calcium et étant sources importantes de fibres et de protéines, les légumineuses telles que les lentilles, les pois ou les fèves ont de nombreux atouts nutritifs. Les légumineuses constituent une alternative et un complément facile et bénéfique aux pâtes et au riz encore très apprécié des Français. À propos de ces derniers, d’ailleurs, l’Anses recommande de privilégier les produits céréaliers les moins raffinés. C’est-à-dire des produits complets ou semi-complets.
En outre, les légumes et les fruits conservent une place importante dans les recommandations énoncées par l’agence. En consommer 5 portions par jour reste d’actualité. La consommation d’huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (un oméga 3 essentiel) telles que l’huile de colza ou de noix est aussi encouragée. Les poissons gras, quant à eux, continuent de voir leur consommation bihebdomadaire conseillée par le rapport....
......
...En parallèle, la pression démographique mondiale allant grandissant, la nécessité de repenser nos habitudes alimentaires afin de permettre à 10 milliards d’individus de se nourrir se fait de plus en plus grande. Face à des ressources limitées et à une situation climatique inquiétante, il a été prouvé qu’une alimentation très faible en viande ou végétarienne était plus respectueuse de l’environnement — en plus d’épargner aux animaux des traitements souvent effroyables. S’il n’est pas exigé de tous devenir végétariens pour sauver la planète aussi bien que notre peau, réduire notre consommation de viande reste en tout cas souhaitable et urgent au regard du rapport de l’Anses.

dimanche 5 février 2017

LE BUZZ TRUMP DE YOUTUBE

VUE PLUS DE 6 MILLIONS DE FOIS... ET REPRISE DES MILLIERS DE FOIS..
 A GARDER EN MEMOIRE!!


America is on the verge of what could be the very downfall of our country. Extremely swift and accurate steps must be taken to avoid the destruction of American life as we know it. Donald Trump is on the same page, and has made it his personal goal in life to restore America to its former Roman-like glory.
When referring to the Muslim migrant invasion in Europe that has led to recent terror attacks on a large scale, he called the situation a “Trojan Horse.”
The snake is an Al Wilson creation, and it is based around the fable of the Farmer and the Viper, which was written in 1968. Mr. Trump thinks that the lyrics paint a very accurate warning of what could happen to our country if we do not act before it is too late. He’s begun to unleash executive orders to ban would-be evildoers from our country, but is currently facing sharp opposition, especially from lawyers at the American Civil Liberties Union who’ve just temporarily stopped the Muslim ban from going through completely.
Please watch the video and grasp the importance of this movement. It isn’t about any one man or idea–it’s about making sure we learn from history to avoid making the same mistakes! Undoubtedly, the only civilization to compare America to is Rome, for it is the only historical city that bears the same level of power. People of that time and day would have never considered the fall of Rome to be a possibility. In the end, their arrogance, failed policies, and corruption caught up to them. It’s time for Democrats to wake up and realize that Trump isn’t here to do damage–he’s here to make sure we don’t suffer the same perilous fate as the once-great nation that led before us.

TEMOIGNAGES DE MEDECINS ALLEMANDS... MIGRANTS..

samedi 4 février 2017

ACTION PETITION POUR LES GALGOS

SOURCE ET SUITE
 SUR PAGE SIGNATURE

LA GRANDE TUERIE A COMMENCE..

IL PARAIT QUE C' EST ENCORE PIRE QUE LES ANNEES PRECEDENTES... SANS AUCUNE PITIE ET AVEC VICE BIEN SUR POUR TOUS CES FRUSTRES!!


 MERCI DE SIGNER CAR AVEC BB CETTE PETITION C' EST DU SERIEUX!!
 VOUS POUVEZ AUSSI IMPRIMER FAIRE SIGNER AUTOUR DE VOUS ET ENVOYER..




C’est un cri, un appel, un S.O.S urgent et grave que je lance à L’Espagne, à sa Majesté le Roi Felipe VI, au Premier Ministre, au gouvernement, aux médias, et au peuple espagnol.

Il faut abolir d’urgence, sans délai ce que les GALGUEROS appellent « la chasse aux Galgos ». Cette pratique cruelle, barbare, infâme qui, du dressage inhumain à la punition de mort lente et insoutenable, est encore pratiquée dans l’unique pays du monde au 21ème siècle : L’ESPAGNE !

Les chiens Galgos ne doivent plus servir d’assouvissement sadique à des individus primaires et cruels qui usent impunément de leur prédominance pour se défouler sur des innocents, leur faisant des tortures indécentes et obscènes dignes des djihadistes. Je reçois énormément de courrier dénonçant cette abomination, comparant l’abject sort des Galgos au massacre immonde des bébés phoques au Canada et me suppliant d’user de ma notoriété pour faire éclater ce scandale qui évoque la même violente souffrance, la même injustice, et la grande lâcheté humaine.

C’est ce que je m’apprête à faire sans une réponse urgente et officielle déclarant l’abolition immédiate du martyre infligé aux Galgos.

Quel pays pourrait encore accepter que des chiens qui n’ont pas été à la hauteur d’une chasse au lapin soient punis de pendaison, qu’on leur crève les yeux, qu’on les ampute à vif, qu’on les écorche vivants, qu’on les brûle à l’acide, qu’on les empoisonne de produits extrêmement toxiques ? Et même qu’on les traîne derrière une voiture jusqu'à ce que mort s’ensuive.

C’est indigne d’un pays comme l’Espagne. C’est indigne d’un être humain. C’est indigne pour l’humanité dans son ensemble.

Je vous supplie tous de prendre conscience de ces actes de barbarie atroces et de faire le nécessaire pour que cela cesse sans délai, immédiatement, tout de suite.

Merci pour eux !                                

Brigitte Bardot
Présidente


Télécharger ICI la pétition papier.



Esto es un grito, una llamada, un SOS urgente y grave que lanzo a España, a su Majestad el Rey Felipe VI, al Presidente del Gobierno, a los miembros del Gobierno, a los medios de comunicación y al pueblo español.
Es necesario abolir con carácter urgente e inmediato lo que los GALGUEROS denominan «la caza con Galgos». Esta práctica cruel, salvaje, infame que, abarca desde el adiestramiento inhumano hasta el castigo con una muerte lenta e insoportable, se práctica aún en el siglo XXI en un solo país en el mundo: ESPAÑA.
Los galgos deben dejar de servir para la satisfacción sádica de individuos primarios y crueles que se sirven impunemente de su supremacía para desfogarse con seres inocentes, haciéndoles sufrir torturas indecentes y obscenas dignas de yihadistas. Recibo una enorme cantidad de correo denunciando esta abominación, comparando el abyecto destino de los galgos con la repugnante masacre de los bebés foca en Canadá, en los que me suplican que utilice mi influencia para hacer que estalle este escándalo que evoca el mismo sufrimiento violento, la misma injusticia y la gran cobardía del ser humano.
Esto es lo que me dispongo a hacer si no recibo una respuesta urgente y oficial en la que se declare la abolición inmediata del martirio infligido a los galgos.
Qué país podría seguir aceptando que perros que no han estado a la altura en una caza de conejos sean castigados con el ahorcamiento, que les revienten los ojos, los amputen o les despellejen vivos, que los quemen con ácido o los envenenen con productos extremadamente tóxicos. O incluso que los arrastren detrás de un coche hasta morir.
Esto es indigno de un país como España. Es indigno de un ser humano. Es indigno para la humanidad en su conjunto.
Les suplico a todos que tomen consciencia de estos actos de barbarie atroces y que hagan todo lo necesario para que esto cese inmediatamente, enseguida.

En su nombre, gracias.

Brigitte Bardot
Présidente


Objectif : 100 000
64 584
 
Masquer SIGNER LA PÉTITION
(*) champs obligatoires
Vous allez recevoir un e-mail de confirmation, pour que votre signature soit prise en compte, ouvrez-le et cliquez sur le lien.
Signez nos autres pétitions
Confidentialité de vos données
imprimer

Partager

vendredi 3 février 2017

CITATIONS A MEDITER.. SUR LES ANIMAUX



"L’homme a peu de chances de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à apprendre sur l’animal son métier de bourreau."
Marguerite Yourcenar (1903-1987)

"Tant qu’il n’étendra pas le cercle de sa compassion à tous les êtres vivants, l’homme ne trouvera pas de paix."
Dr Albert Schweitzer (1875-1965)

"Nous pouvons juger le cœur d’un homme par son comportement envers les animaux."
Emmanuel Kant (1724-1804)

"Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l’amour."
Pythagore (570-480 av. JC)

"L’homme est le seul animal qui rougit, ou a besoin de le faire."
Mark Twain (1835-1910)........
..............................
"S’élever contre les corridas, c’est défendre notre part d’humanité, une part qui dans notre société est en grave danger."
Albert Jacquard

"Les naturels sanguinaires à l’endroit des bêtes témoignent d’une propension naturelle à la cruauté."
Michel de Montaigne (1533-1592)

"La question n’est pas : peuvent-ils raisonner ? Peuvent-ils parler ? mais : peuvent-ils souffrir ? ."
Jeremy Bentham (1748-1832)

"La cruauté envers les animaux est la violation d’un devoir de l’homme envers lui-même."
Emmanuel Kant (1724-1804)

SUITE 

VOUS MANGEZ SOUVENT DU CADAVRE????

SOURCE ET SUITE

 ARTICLE ANCIEN.. MAIS C' EST SANS DOUTE PIRE AUJOURD' HUI...



Vous ne regarderez plus votre hamburger ou vos lasagnes surgelées de la même manière. L’envie de vous convertir au végétarisme va même s’emparer de votre être, chamboulé et nauséeux à la lecture de Omerta sur la viande, un témoin parle (Grasset), le livre de Pierre Hinard à paraître ce jeudi. Ingénieur agronome, il est nommé en 2006 directeur qualité chez Castel Viandes, l'une des plus grandes entreprises de transformation de la viande de Loire-Atlantique et découvre l’envers peu ragoûtant d’une industrie agroalimentaire qui, motivée par la quête du gain, n’a pas de scrupule «à faire bouffer de la merde aux consommateurs». Après avoir tenté les choses de l’intérieur, en vain, Pierre Hinard est viré pour avoir alerté les services vétérinaires à propos d’un lot de viande impropre à la consommation. Retourné auprès de sa trentaine de vaches Salers engraissées à l’herbe bio et soignées aux huiles essentielles, il signe un brûlot qui jette un pavé dans la mare et se confie à 20 Minutes.

Votre livre dénonce les travers peu ragoûtants des «usines à viandes», que retrouve-t-on de pire dans nos assiettes?

Evidemment, et heureusement, cela ne concerne qu’une partie de la production, mais dans les faits, j’ai vu des viandes vertes, puantes, parfois bourrées d’asticots et qui, au lieu de finir à la benne comme je l’avais ordonné, ont été transformées en steaks hachés, ceux-là même qui finissent dans l’assiette des enfants. Et des steaks taillés dans les invendus d’une grande surface, eux aussi bons pour la poubelle, être expédiés à une chaîne de restauration plus de quarante jours après l’abattage des bêtes -au lieu du délai de huit jours prévu par la loi. Sans compter les viandes congelées, décongelées et recongelées au mépris de la chaîne du froid, l’absence de traçabilité, le trafic d’étiquetages et autres joyeusetés.

On a du mal à concevoir que ces viandes passent au travers des contrôles sanitaires, la chaîne est-elle corrompue à tous les échelons ?

Bien sûr! Les clients, grande distribution, chaînes de restauration, fast-foods et sociétés agroalimentaires qui fabriquent les plats cuisinés, tous ferment les yeux pourvu qu’ils achètent leur viande au prix le plus bas. Ils n’hésitent pas à nourrir les vaches avec des céréales et du soja, alors qu’elles devraient être nourries à l’herbe et au foin. On vous fait passer des vaches laitières, usées jusqu’à la corde et qui ne sont pas des races à viandes, et du cheval pour du bœuf de qualité supérieure! L'industrie ne tire pas les enseignements du passé, la vache folle ne les a visiblement pas calmés.
Pour ce qui est des contrôles sanitaires, les usines à viande bernent facilement les services de l’Etat qui, en plus d’être en sous-effectifs, ne font parfois pas correctement leur travail sciemment et détournent le regard plutôt que d’incriminer un gros employeur local. Il y a une passivité et une impunité déconcertantes. Dans mon cas, sur les douze agents vétérinaires qui étaient affectés dans mon abattoir, seuls deux ont accepté de témoigner des horreurs qu’ils ont vues devant la justice et ils ont été placardisés. Les autres, complaisants, ont bénéficié de promotions.

ACTION.. PETITION CONTRE LES ELEVEURS DE CANARDS

SOURCE ET SUITE
 SUR PAGE SIGNATURE


 ILS NE SAVENT PAS GÉRER LEURS BÊTES, LES MALTRAITENT, LES ABATTENT, NE VERSENT PAS UNE LARME DEVANT CETTE HECATOMBE DONT ILS SONT COUPABLES..

ET EN PLUS CHOUINENT ET NOUS DEVRIONS PAYER POUR LES INCAPACITE..
 REVOLTANT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un dédommagement à hauteur de 10 millions d'Euros est sur le point d'être accordé aux producteurs de foie gras.
Nous nous opposons à cette dépense d'argent pour les raisons suivantes :
1. Ce sont des pratiques contraires à la loi de 2015 sur les animaux reconnus comme êtres sensibles
2. C'est la sur-concentration des animaux dans ces élevages en vue de maximiser les profits qui génère des effets pathogènes prévisibles (grippe aviaire) et les producteurs sont donc entièrement responsables des risques qu'ils encourent en utilisant de telles méthodes.
3. Ce dédommagement coûterait très cher à la société - et totalement inutilement puisqu'il s'agit d'un commerce "produit de luxe" - à l'heure où tellement de français vivent en dessous du seuil de pauvreté.
Que signifie d'entretenir au frais du contribuable un type de métier fondé sur la violence (problème moral) et qui ne vit déjà que sous perfusions de subventions européennes (problème économique) ?
4. Dédommager ces producteurs reviendrait à encourager les nouveaux agriculteurs à suivre ce modèle de sur-production dans des exploitations totalement irrespectueuse du bien-être animal et de l'écologie.
This petition will be delivered to:
  • Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement
    Stéphane Le Foll

jeudi 2 février 2017

IL ONT SAUVE 15 COCHONS, BELLE HISTOIRE

SOURCE ET SUITE

An animal rescue centre said it had to go undercover to save 15 pigs headed for slaughter.
They were advertised by a farmer who was selling up in Cambridgeshire.
Fenland Animal Rescue's Joshua Flanagan posed as a farmer to get the asking price down from £1,400 to £800, raised by crowdfunding.
Farm owner Emma Wallis said there was no need for the centre to go undercover and that they just needed a quick sale ahead of moving home.
Danielle Page, a pig lover, spotted the advert and when she was told the price began a Go Fund Me page calling on Fenland Animal Rescue to help her out.
"I had to do something to save them," she said.

TEMOIGNAGE... ET L' HORREUR DES JUMENTS EXPLOITREES

SOURCE ET SUITE

It was Bob Geldof who finally turned me vegetarian when, in 1986, I read his autobiography Is That It? He writes about his time working in a slaughterhouse, where, he said, the cows awaiting their fate actually screamed and poo-ed themselves in terror.
That image has never left me and it’s why, for over 30 years, I haven’t touched meat, nor products tested on animals.
You only have to go online to see images of the horror we inflict upon the creatures we live side by side with, in the pursuit of their flesh and organs to satisfy our overweeningly greedy demands.
At least 22 million animals are killed for food every single day in the UK – more than a billion a year. Some endure wretched lives in terrible conditions so that we can fuel our fat, insatiable, overblown lifestyles.
On the front page of this paper on Thursday, we carried a horror-strewn expose of the meat industry’s vile exploitation of beautiful pregnant horses...
 .. SUITE

POURQUOI LA PROTEINE ANIMALE EST NOCIVE

SOURCE ET SUITE
 7 RAISONS BIEN DOCUMENTEES

Today, of course, we know that most proteins from both plants and animals are “complete proteins” (meaning they contain all of the essential amino acids we need).1 However, people sometimes use the term “low quality” to refer to plant proteins because they typically have a lower proportion of these essential amino acids as compared to animal proteins.
But it’s important to understand that having a higher proportion of essential amino acids, as animal protein does, is actually damaging (not advantageous) for our health. We outline seven ways that animal protein damages your health.

1. Animal Protein and Fiber (or total lack thereof)

Unlike plant protein, which comes packaged with fiber, antioxidants, and phytonutrients, animal protein comes with exactly none of the foregoing. To this point, meat, eggs, poultry, dairy, fish and other animal foods have absolutely no fiber whatsoever.......
............
...................

3. Animal Protein and TMAO

Consuming animal protein also results in us having higher circulating levels of trimethylamine N-oxide (TMAO).
TMAO is a substance that injures the lining of our vessels, creates inflammation, and facilitates the formation of cholesterol plaques in our blood vessels. And that, of course, is highly problematic for cardiovascular health.9,10
TMAO is created by complex interactions involving our gut flora and the nutrients in the food we eat. And when we eat animal foods, it alters our gut flora in such a way that facilitates the creation of TMAO.9,10

LE COMBAT CONTRE L' ELEVAGE ET LES PRODUITS LAITIERS CONTINUE!!!!!!!!!!!!!

SOURCE ET SUITE

AVEC VIDEO


If almond milk were called “almond beverage,” would you still buy it? Of course, you would. But the dairy industry, in a desperate bid to reverse nosediving sales, is appealing to the Food and Drug Administration (FDA) to ban almond, soy, and other plant-based milk from using the term “milk” on their labels, because it believes that they don’t adhere to the FDA’s current “standard of identity” for milk.
We think the real milk dud is dairy, and we’ve responded by urging the FDA to expand its archaic definition to include beverages made from almonds, cashews, coconuts, hemp, rice, soy, and other plant-based ingredients, which are known as “milk” all over the world.
We’re also reminding the agency that milk obtained from cows with mastitis (udder infections) and other illnesses commonly found on dairy factory farms shouldn’t be called “milk” under the existing definition, either. Government regulations currently allow pus from infected cows in every jug of cow’s milk.

LUTTE CONTRE L' ABATTAGE RITUEL.. C' EST PAS GAGNE...


SOURCE ET SUITE

L’Assemblée nationale a voté la proposition de loi déposée par Olivier Falorni (PS) en présence de 32 députés sur 577. C’est dire si le sujet passionne…
Cette proposition relative au respect de l’animal en abattoir :
– instaure un comité national d’éthique des abattoirs, composé de représentants du secteur de l’abattage, de représentants des organisations de salariés, d’éleveurs, d’associations de protection animale, d’associations de consommateurs, de vétérinaires, de personnalités qualifiées en matière de bien-être animal, de représentants des cultes concernés par l’abattage rituel et de parlementaires ;
– rend obligatoire l’installation de caméras dans les abattoirs français à partir de 2018 ;
– alourdit les peines maximales pour mauvais traitement envers les animaux dans certains établissements, en y intégrant les abattoirs.
Si les associations et militants du bien-être animal se réjouissent de la mesure de vidéosurveillance, il y a pourtant loin de la coupe aux lèvres pour plusieurs raisons. Les vrais problèmes demeurent et ne seront pas résolus par la présence de caméras.
La première raison de l’échec annoncé est financière : ce type d’installation est un véritable investissement et beaucoup d’abattoirs sont déjà exsangues. Sans contrôle et sans sanctions en cas de non-respect, cette obligation restera lettre morte. Cela sans compter que, pour aller vérifier les enregistrements de mauvaises pratiques, il faut savoir quoi et quand chercher !
La deuxième raison est économique : une grande partie de la viande consommée en France est désormais abattue en Allemagne avant de revenir sur nos étals. Cette obligation n’existe pas en Allemagne.
La viande sera-t-elle étiquetée « abattue en France sous l’œil des caméras » ? On revient, ici, sur les problèmes souvent évoqués de libre circulation des marchandises et d’application, en France, de normes plus drastiques qui contribuent à rendre nos entreprises moins compétitives sans contrepartie de protection des marchés. La troisième raison, sans doute plus importante, est la persistance de l’abattage sans étourdissement sur notre territoire. Pourtant, la loi « relative au respect de l’animal en abattoir » n’aborde ce sujet que pour dire qu’il faut des représentants religieux dans le comité d’éthique institué à cette occasion. Elle entérine, par là même, une pratique qui est passée de l’interdiction à la dérogation et qui est désormais majoritaire !
Cette proposition a été votée car elle ferait écho à une question de société : celle du bien-être animal. Une vraie mesure répondant aux préoccupations des consommateurs, comme les élus du Front national le demandent de longue date, reposerait sur deux actions : tout d’abord l’interdiction totale de l’abattage rituel, sans dérogation, ainsi que l’étiquetage sans ambiguïté du type d’abattage. Cette information permettrait, ainsi, de faire le tri entre une viande abattue en France selon nos normes nouvellement édictées et un animal tué sans étourdissement dans un abattoir étranger.
Les socialistes et les Républicains ne font plus illusion en entretenant un clientélisme électoral sur un sujet aussi sensible. La question du traitement des animaux, qu’il s’agisse d’élevage ou d’abattage, est un enjeu de civilisation. Sur ce sujet comme sur d’autres, nous devons rester éveillés pour détecter les fausses mesures.

LE MASSACRE VA COMMENCER!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


SOURCE
SUITE

CREDIT PHOTO
 ILS N' ONT DE TTE MANIERE JAMAIS AIME LES CHIENS LES ESPAGNOLS..
 VOUS DEVINEZ SANS DOUTE POURQUOI??!!
 POUR LES AIDER.. LIRE TT L' ARTICLE ET PARTAGER MERCI



C’est un scandale qui se répète chaque année. En février, en Espagne, des milliers de Lévriers sont brutalement mis à mort alors que la saison de chasse se termine. Appelés « Galgos », ils sont les chiens privilégiés des chasseurs espagnols qui les font naître par milliers tous les ans.

À la clôture de la saison, s’ils sont trop vieux ou que leur propriétaire les considèrent déjà « usés », ou encore parce qu’il ne veut pas continuer d’assumer les frais de nourriture jusqu’à la prochaine période de chasse, ils sont exterminés ou abandonnés.


Les Lévriers sont alors victimes d’un déchaînement de violence sans égal. Les « galgueros », les chasseurs, rivalisent de cruauté pour se débarrasser de ces animaux devenus encombrants. Ils sont ainsi nombreux à les prendre quand ils vont pas jusqu’à les jeter au fond d’un puits ou d’une falaise, ou encore à les brûler vifs…

STEAK MACHINE...GEOFFREY LE GUILCHER


LE JOURNALISTE DE L' ARTICLE VIENT DE PUBLIER UN LIVRE POUR RACONTER SON EXPERIENCE..
 PAS TROUVE ENCORE SUR LA LIBRAIRIE DE L 214, CAR LE LIVRE  VIENT JUSTE DE SORTIR..

 RAPPEL DE LA PAGE DES LIVRES DE L214..  POUR D' AUTRES LIVRES..


SOURCE

 EN ATTENDANT VOUS POUVEZ ACHETER  STEAK MACHINE A LA FNAC
 ICI 
 EN NUMERIQUE SEULEMENT 4,99 EUROS..



Un CV imaginaire, une fausse identité, et un crâne rasé. Steak Machine est le récit d'une infiltration totale de quarante jours dans un abattoir industriel en Bretagne. Geoffrey Le Guilcher a partagé le quotidien des ouvriers : les giclées de sang dans les yeux, les doigts qui se bloquent et les défonces nocturnes. Un univers où, selon un collègue de l'abattoir, "si tu te drogues pas, tu tiens pas". L'usine ciblée par le journaliste abat deux millions d'animaux par an. Une cadence monstrueuse qui mène inéluctablement au traitement indigne des hommes et des animaux. Après trois ans passés aux Inrockuptibles, Geoffrey Le Guilcher, 30 ans, est devenu journaliste indépendant. Il collabore avec Mediapart, Le Canard enchaîné, Streetpress et Les Jours. En janvier 2016, il a publié une biographie-enquête non autorisée : Luc Besson, l'homme qui voulait être aimé (Flammarion). Fermer