Loading...

vendredi 11 août 2017

OEUFS CONTAMINES.. CHACUN POUR SOI ET DIEU POUR TOUS


 SOURCE ET SUITE
 CREDIT PHOTO

DE  NOMBREUSES VIDEOS..
 EN BREF: 
 LE PAYS LE PLUS TOUCHE EST .. LE ROYAUME UNI...
 SUR 16 PAYS EUROPEENS

 CENTAINES DE MILLIONS  D' EUROS DE PERTE..
ET LES POULES????????  PERSONNE N' EN PARLE...

 CONTROLES MOINS REGULIERS...
 LE DEBUT DE CETTE AFFAIRE REMONTE A NOVEMBRE 2016!!!


 LA FOLIE CETTE CRISE QUI PROUVE UNE FOIS DE PLUS QUE MIEUX VAUT PRIVILEGIER LES CIRCUITS COURTS..

IL SERAIT INTERESSANT D' AVOIR LA LISTE COMPLETE DES PRODUITS TRANSFORMES CONTENANT  DES TRACES DE CES OEUFS, ESPERONS QUE  L' ENQUETE VA SE POURSUIVRE..


 La crise des oeufs contaminés continue de s'étendre


Au total, 17 pays, dont 15 membres de l'UE, sont donc touchés. 


Premier pays d'Asie concerné, Hong Kong "a indiqué avoir trouvé des oeufs" néerlandais contaminés, a précisé l'exécutif européen.
Les oeufs bio ne sont pas épargnés, puisque l'antiparasitaire au fipronil utilisé frauduleusement en Belgique et aux Pays-Bas était présenté comme un produit à base d'eucalyptus et de menthol.
Aux Pays-Bas, les éleveurs biologiques "se sentent dupés par l'entreprise ChickFriend, qui leur avait vendu un produit propre et naturel", a souligné auprès de l'AFP Miriam van Bree, porte-parole de l'organisation pour l'agriculture biologique Bionext.
-Pas de 'risque aigu'-
Dans le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants de la société ChickFriend, soupçonnée d'avoir "appliqué le produit dans les élevages avicoles", ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, où la justice a aussi dans son collimateur "le commerçant" qui a distribué du fipronil dans le pays.............
......................
................
En Belgique, l'enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes, dont des vétérinaires, selon les médias. Près de 6.000 litres "de produits interdits" -- du fipronil selon les médias -- ont été saisis en juillet chez Poultry-Vision, a précisé la justice.
Les oeufs contaminés présentent a priori des risques limités pour la santé, puisque les doses de fipronil potentiellement ingérées restent largement en-deçà des quantités considérées comme nocives.
"La quantité maximale d'œufs (contaminés) pouvant être consommés varie de un (pour un enfant de 1 à 3 ans) à dix par jour" pour un adulte, "sans s'exposer à un risque aigu", a estimé l'Agence de sécurité de l'alimentation (Anses) en France.
Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. A haute dose, il peut provoquer des troubles neurologiques et des vomissements.