Loading...

mardi 22 août 2017

ACTION PETITION.. CONTRE UN PROJET DE POULALLIER INDUSTRIEL

 Pétition : Stop au poulailler industriel de Chalamont (39.990 poulets) !

  SOURCE ET SUITE

 SUR PAGE SIGNATURE

 CREDIT PHOTO

 

À l'attention : du Maire de Chalamont, Préfet de l'Ain


À Chalamont (01320), Lieu-dit « Les Bourbonnières » un projet de poulailler industriel se prépare.

Le projet est à l’initiative de  Monsieur Nicolas BUSI, qui a signé un contrat d’intégration avec LDC (Groupe industriel), dont les marques commerciales sont :  LE GAULOIS, MARIE, LOUÉ, MAITRE COQ et TRADITION D’ASIE.

39.990 poulets de chair (occasionnellement dindes) en batterie !
  • Densité de peuplement élevée : 22 poulets par m2 : Une feuille A4 par animal !
  • Du premier au dernier jour de leur vie, les animaux ne verront jamais la lumière du jour !
  • Sol nu, aucun perchoir…
  • Ramassage des cadavres 2 fois par jour : 34 morts annoncés par jour !
Ces conditions de détention ne respectent pas le bien-être animal !

Les poussins, livrés par LDC, sont transportés dès l’âge de 1 jour. Ils viennent des départements 70, 71, 44 , 45 et 49.

Ils vont ensuite rester 35 jours dans le hangar. Durant cette période, le sol ne sera pas nettoyé, la litière (copeaux de bois) restera inchangée. L’odeur d’ammoniac (émanant des fientes) va vite devenir insupportable. Des  inflammations cutanées vont apparaitre chez les animaux.

Comme indiqué dans le dossier du projet (page 11), les aliments distribués contiennent tous des OGM !

Sélectionnés pour leur rythme de croissance élevé, les poulets vont atteindre leur poids d’abattage en seulement 35 jours. Le muscle grandit mais pas la structure des pattes, du cœur et des poumons. Beaucoup meurent ainsi de problèmes cardiaques.

Privés d’exercice, les animaux vont souffrir de problèmes de locomotion, voire de paralysie. Certains ne peuvent plus se déplacer jusqu'aux mangeoires : Ils meurent de faim et de soif.
Conséquences pour la santé humaine
SUITE