Loading...

mercredi 21 juin 2017

YULIN AURA LIEU...LES CAMIONS CHARGES A BLOC DEchats et chiens arrivent.

SOURCE ET SUITE

 DONC 1000 CHIENS ET CHATS CONDAMNES A ETRE DEVORES DANS LA FESTIVITE
 LES CHINOIS N' ONT VRAIMENT PAS D' IMAGINATION... SAUF POUR TORTURER
 POURTANT IL EXISTE D' AUTRES MOYENS DE FAIRE LA FETE QUE DE TRANCHER LES PATTES DES CHIENS A VIF, ET DE LES CARAMELISER...
 MAIS BON, UN CHINOIS RESTERA UN CHINOIS.. COMME CHEZ NOUS UN AFICIONADO RESTERA UN AFICIONADO..  ET AU TOTAL UN  (DIT) HUMAIN RESTERA CE QU' IL EST CAD UN ETRE VICIEUX IMPITOYABLE....  UN VIANDARD OU UN DESEQUILIBRE..

Contrairement aux rumeurs qui annonçaient une possible annulation du festival chinois de Yulin, les autorités chinoises ont publiquement démenti cette interdiction. La Fondation 30 Millions d’Amis fait le point sur cette terrible nouvelle.
L’espoir aura été de courte durée. En mai dernier, des associations américaines annonçaient que les autorités chinoises étaient sur le point d’interdire la vente et la consommation de viande de chien lors du festival de Yulin le 21 juin 2017.
Malheureusement, cette rumeur vient d’être démentie par les autorités locales dans le journal Beijing News. Elles précisent que l’événement n’étant pas officiellement autorisé, elles n’ont pas le pouvoir de l’interdire… De plus, elles indiquent n’avoir jamais communiqué à propos d’une possible interdiction et ne savent pas comment est née la rumeur.

Faux espoir

L’association Animals Asia, soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis, se bat chaque année localement contre Yulin et tente d’expliquer l’origine de ce cafouillage : « Il est possible que cette année le gouvernement de Yulin ait vraiment tenté de mettre en place une interdiction en douceur, communiquée par voie orale. Mais en raison de la fuite de cette information, ils ont dû revenir dessus » suppute Irene Feng, directrice de la protection animale au sein d’Animals Asia.
Plusieurs signes montraient d’ailleurs que le festival aurait bien lieu : dans son article il y a un mois, 30milliondamis.fr citait la BBC qui indiquait avoir contacté plusieurs restaurants et marchands de Yulin qui affirmaient n’avoir jamais entendu parler de cette interdiction ni été avisés par les autorités.
Sur place, les défenseurs des animaux étaient plusieurs à témoigner voir affluer vers Yulin des camions remplis de chiens et de chats.