Loading...

jeudi 1 juin 2017

ACTION PETITION... A SIGNER IMPERATIVEMENT ET A PARTAGER

 L' AUGMENTATION DES ACTES DE CRUAUTÉ CONTRE LES ANIMAUX EST ALARMANTE. CES VOYOUS CRIMINELS QUALIFIES DE "" JEUNES"" COMME D' HABITUDE PROLIFÈRENT COMME DES RATS.
LES PPL REGARDENT, FILMENT, S' INDIGNENT POUR CERTAINS,  MAIS D' UNE MANIÈRE GÉNÉRALE  N' INTERVIENNENT JAMAIS, C' EST TRISTE!!
NOTRE SOCIÉTÉ DEVIENT GLAUQUE,  C' ÉTAIT A PRÉVOIR QUAND LE SYSTÈME ÉDUCATIF A DÉMISSIONNÉ, ET QUE LES PARENTS SONT INCAPABLES DE TRANSMETTRE LES VALEURS INDISPENSABLES A UNE VIE  EN SOCIÉTÉ...NE LES  POSSÉDANT PAS EUX MÊMES.
UNE SEULE SOLUTION: PLANQUEZ VOS BETES,  LA RUE DEVIENT UN ENFER!
MERCI DE SIGNER!!


 SOURCE ET SUITE
 SUR PAGE SIGNATURE
 CREDIT PHOTO ( probablement sans doute une photo d' archive..)






Dans la nuit du 30 au 31 mai 2017, dans le centre de Draguignan, un chat a été atrocement torturé et ses yeux arrachés par une bande de sauvages dans le centre de Draguignan. Ces actes de cruauté gratuite envers les animaux ne doivent pas rester impunis. Selon un article publié dans le quotidien 20 minutes, des témoins hésiteraient à témoigner de "peur des représailles". Signez en masse cette pétition pour que les témoins de cette scène atroce acceptent de se manifester et que ces criminels puissent être lourdement condamnés par la justice.

 AUSSI VOIR ICI DONT:

La scène, relatée par des témoins, a été d’une violence inouïe. Dans la nuit de mardi à mercredi, à Draguignan (Var), un chat a été torturé dans le centre-ville à l'aide de tessons de bouteille, avant que ses yeux ne lui soient arrachés. 

Le quotidien Var Matin rapporte, ce jeudi, plusieurs témoignages : celui d’«une femme en pleurs au téléphone», racontant ce qu’elle avait vu à l’aube, mercredi, dans le centre-ville de Draguignan (Var). Une autre qui a pris des photos de l’animal «massacré», et qui se remémore avoir entendu «attrape le chat, attrape le chat»…

Dans la nuit de mardi à mercredi, «des jeunes» ont saisi la pauvre bête et l'ont mise à mort à l'issue d'un supplice épouvantable. La police municipale évoque un animal découvert avec les yeux arrachés après avoir été torturé et décharné à coups de tessons de bouteille, du côté de la place aux Herbes, dans la vieille ville. C'est l'Association des amis des chats de Draguignan qui a pris en charge la dépouille au petit matin. Sur sa page Facebook, une adhérente parle d’une «scène macabre», d’un «supplice» 

 ET ICI DONT:

Un chat a été torturé à mort dans la nuit de mardi à mercredi en plein centre-ville de Draguignan par un groupe d’individus, qui a fini par crever les yeux de l’animal. Horrifiées, les associations vont déposer plainte et lancent un appel à témoins. Une pétition a été lancée pour inciter ces derniers à parler.
Un chat a été torturé jusqu’à la mort dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 mai, Place aux herbes, dans le centre-ville de Draguignan (Var). Les faits seraient survenus entre 1 h 30 et 5 h du matin.
Le cadavre de ce chat, qui était nourri par des habitants du quartier, a été retrouvé au petit matin par l’association des Amis des chats de Draguignan.

« Salopards »

Les coupables auraient tout d’abord frappé l’animal à coups de pied, puis avec des tessons de bouteille, avant de lui crever les yeux, rapporte Var Matin qui n’hésite pas à qualifier les auteurs de « salopards », car « tel est bien le qualificatif qu’ils méritent », ose le quotidien régional.
Le commissariat de police de Draguignan évoque des faits « inqualifiables » et promet à ses auteurs « la plus grande sévérité », relate encore Var Matin.
Ulcérée par cet acte de torture, une militante de l’association souligne sur Facebook l’importance de stériliser les chats errants, comme les chats domestiques pour éviter la prolifération des félins dans les rues, et la tentation pour certains individus de les maltraiter.