Loading...

lundi 22 mai 2017

WALLONIE VOTE INTERDICTION ABATTAGE SANS ETOURDISSEMENT..

SOURCE ET SUITE

 AVEC VIDEO 

 

 

 COMME JE NE ME SOUVIENS PLUS D' AVOIR PARTAGE OU PAS, VOICI PLUS D' INFO

 ENCORE UN GRAND BAVO.. QUASI UNANIMITE... CE SE FETE!!

 

 

Le Parlement wallon a voté l’interdiction de l’abattage sans étourdissement

Très cher(e) ami(e) des animaux,
Ce mercredi 17 mai 2017 restera, pour GAIA et pour le bien-être animal, résolument gravé dans les mémoires : après 22 années de longs et intenses combats, les députés wallons ont finalement voté à la quasi-unanimité l’interdiction de l’abattage sans étourdissement.
Vous l’avez bien lu. Notre persévérance a à nouveau payé pour les animaux !
J’aimerais ainsi profiter de ce message pour remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui, comme vous KATIA, ont contribué à ce résultat sans précédent et historique !
Mes remerciements incluent particulièrement tous nos membres et sympathisants, mais également les courageux initiateurs de ce décret, les députés Christine Defraigne et Josy Arens, ainsi que le Ministre du bien-être animal Carlo Di Antonio. Nous leur avons d’ailleurs remis hier des moutons en chocolat en guise de remerciement pour leurs précieux efforts.
Beaucoup me feront remarquer que cette interdiction prendra effet le 1er septembre 2019. J’aurais bien-sûr préféré que cela se fasse sans délai. Mais le plus important est, et reste, que l’interdiction ait été effectivement votée. Une réalité impensable il y a encore à peine six mois ! (Le Ministre Carlo Di Antonio a d’ailleurs annoncé avoir tenu ce matin, sa première réunion avec les abattoirs afin d’établir un programme des étapes de réalisation).
Enfin, pour rassurer les plus dubitatifs, suite aux évocations de recours à la Cour Constitutionnelle de la part des communautés religieuses, je tiens à rappeler qu’un avis du Conseil d’Etat a déjà été rendu quelques mois auparavant, et que la proposition de loi adoptée cette semaine s’en est largement inspirée. La demande du Consistoire Central Israélite et de l’Exécutif des musulmans de Belgique de solliciter l’avis du Conseil d’Etat avant le vote n’a d’ailleurs pas abouti.
Prochaine étape de notre campagne pour mettre un terme à la souffrance inutile et évitable de l'égorgement en pleine conscience : l’interdiction de cette pratique inadmissible en Flandre. Restez attentif !
Animalement vôtre,
Michel Vandenbosch, président de GAIA