Loading...

mardi 16 mai 2017

VOTER MELENCHON AUX LEGISLATIVES POUR LES ANIMAUX.. POURQUOI PAS??


 SOURCE ET SUITE

 EN TOUS CAS PAS MACRON C' EST SUR!! 
 CE QUI EST CERTAIN EGALEMENT C' EST DE VOIR QUE MARINE N' EST PAS CITEE, (MERCI CARON ET LIBE !!)
 ALORS QUE SES PRISES DE POSITION POUR LES ANIMAUX SONT RECONNUES (MAIS PAS PAR L214 NON PLUS...  CHERCHEZ L' ERREUR!!)
 ARGH!! ECOEURANT  TT DE MEME..
 QUAND AU PARTI ANIMALISTE... TRES BIEN MAIS FAIRE CONNAITRE PLUS..



Pour la première fois en France, la cause animale s’est invitée dans une élection présidentielle. Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué, mais chaque candidat ou presque y est allé de sa promesse pour les animaux: l’un a promis d’«éradiquer la maltraitance envers les animaux», un autre a défendu le «respect des plus hautes exigences en matière de bien-être de l’animal», d’autres encore se sont engagés à «faire de la protection animale une cause nationale» voire une «priorité nationale»
Même le nouveau président Emmanuel Macron s’était senti obligé de mentionner le «bien-être animal» dans son programme -ce qui ne l’a pas empêché d’humilier les militants des associations de défense des animaux lors d’une allocution devant la FNSEA. Les révélations de maltraitances répétées dans les élevages et les abattoirs, la prise de conscience des effets néfastes de la viande sur l’environnement et la santé, ou encore les enseignements toujours plus nombreux de l’éthologie ont imposé les droits des animaux comme un sujet de société incontournable.
En mars dernier, un sondage Ifop pour le Collectif AnimalPolitique avait d’ailleurs révélé que 39% des personnes interrogées pourraient voter en fonction des propositions des candidats pour le bien-être animal. Un candidat en particulier a retenu l’attention des militants de la protection animale: Jean-Luc Mélenchon.
Régulièrement, en meeting ou dans les médias, celui-ci a glissé un mot à leur égard. Il a défendu la réduction des protéines carnées, dénoncé la cruauté de l’élevage intensif, rappelé la nécessité de respecter la sensibilité des animaux: avec ses prises de position, Mélenchon a su séduire nombre de végétariens et vegans, en offrant une vitrine et une reconnaissance publique à leur combat.
Quelques jours avant le premier tour, Jean-Luc Mélenchon a même poussé l’hommage jusqu’à reconnaître aux vegans une longueur d’avance idéologique: «Etre vegan, c’est être révolutionnaire», avait-il affirmé en interview, reprenant par la même occasion le point de vue que je défends dans mon livre Antispéciste.
L’association L214, qui a fait connaître au public les vidéos d’abattoir qui ont traumatisé l’opinion, a donné un coup de pouce au candidat de la France Insoumise en lui offrant la première place d’un classement très relayé sur les réseaux sociaux: les postulants à l’Elysée jugés d’après leurs propositions en faveur des animaux.

......
.....Dans les tractations que vous menez en ce moment-même avec d’éventuels partenaires en vue des législatives, réservez au moins deux postes au Parti animaliste. Il vous suffit pour cela de présenter, dans deux circonscriptions acquises, en lieu et place du représentant de la France insoumise, un(e) candidat(e) des Animalistes.