Loading...

mardi 11 avril 2017

POSITION DES CANDIDATS / ANMAUX

CE JOURNAL ICI
MIDI LIBRE

DONNE SON POINT DE VUE QUAND A LA POSITION DES CANDIDATS SUR LES MALTRAITANCES CONTRE LES ANIMAUX


Certains sont clairement contre, d'autre délèguent le choix, tandis que certains veulent la préserver. La corrida fait toujours polémique, même au sein de cette campagne présidentielle, à en croire les réponses très variées obtenues par l'alliance anticorrida sur la question.
Des prises de positions également confirmées par l'observatoire national de la culture taurine, se réjouissant que trois d'entre eux (lire ci-dessous), "respectent la législation actuelle", malgré les pressions "de la part des milieux animalistes et végans".
 MÉDITER... ET SI CELA DOIT DÉCIDER DE VOTRE VOTE
 PAS DE CHANCE.. AUCUN  NE  PREOCCUPE  VRAIMENT DES  ANIMAUX...


. D' APRÈS CE JOURNAL, AUCUN N' EST ENGAGE CONTRE LA CORRIDA OU  SI SUPERFICIELLEMENT QUE CELA NE VEUT RIEN DIRE

 LES PIRES SONT LES VRAIS TRADITIONALISTES DONT CERTAINS CONMME FILLON VYU A UNE CORRIDA ET PRO CHASSE... 


 TRES DÉÇUE PAR DUPONT AIGNAN QUI MÊME S' IL PENCHERAIT POUR L' ABOLITION RESTE TIMORÉ...:
 

Nicolas Dupont-Aignan : l'abolition pédagogique

Le candidat de Debout la France est lui aussi pour aller vers l'abolition de la corrida. "Mais je privilégie la stratégie de la pédagogie et de la sensibilisation des jeunes générations au choc brutal des cultures régionales, qui pourrait cabrer certaines populations", écrit-il, diplomate.

 CORRIDA ...SEUL POUTOU S' ENGAGE

 Philippe Poutou, via la réponse de son équipe de campagne, apparaît encore plus direct : il se prononce pour l'abolition définitive des corridas. "Se divertir en voyant souffrir et mourir des animaux - et parfois aussi, des êtres humains atteints de blessures mortelles - relève d'un autre âge et nous combattons ce type de rapports entre les êtres humains et les animaux", est-il précisé dans la réponse transmise à l'association.


 MAIS MARINE LE PEN PRONE LE DÉBAT PARLEMENTAIRE
 "Je ferai voter une loi afin d'interdire l'accès aux corridas aux moins de 16 ans et je suis tout à fait favorable à l'ouverture d'un grand débat parlementaire sur la corrida afin que chacun, opposant et défenseur, puisse exprimer son opinion". Pour elle, le spectacle est reconnu comme choquant, mais doit faire l'objet d'un débat.

 ETC ETC SUR LA SOURCE