Loading...

mardi 4 avril 2017

DESSALEMENT DE L' EAU... NOUVEAU FILTRE/TAMIS

SOURCE ET SUITE

 J' ADORE CE GENRE DE NOUVELLES.. DES PPL PAS INUTILES.. CA CHANGE

 

Le prix Nobel de physique 2010 Andre Geim et une équipe de scientifiques britanniques ont connu une avancée significative en matière de dessalement de l’eau. Ils ont créé un filtre utilisant un «tamis» spécial en graphène, une première mondiale.

Fabriquer des outils efficaces pour dessaler de l'eau devient de plus en plus actuel. Un article, paru dans la revue Nature Nanotechnology, dévoile les particularités du projet réalisé par le prix Nobel Andre Geim et une équipe de scientifiques britanniques : ils ont conçu un filtre avec un « tamis » en graphène qui laisse passer les molécules d'eau, mais pas les éléments salins.
« Pour la première fois, nous avons réussi à montrer que le graphène, avec des pores d'une taille précise, pouvait servir de membrane. Par ailleurs, nous avons montré que nous pouvions […] lancer la production de masse de ces structures avec des pores du diamètre nécessaire », explique un des auteurs de l'article, Rahul Nair, chercheur à l'Université de Manchester, en Angleterre.
Le graphène est un nouveau matériau basé sur le carbone et créé par les scientifiques Andre Geim et Konstantin Novoselov en 2004. Le matériau peut être utilisé en tant que « tamis » nucléaire spécial, étant donné le comportement de divers ions entourés par des molécules d'eau.

Les « tamis » en graphène ne laissent passer que 2 % des ions notamment de magnésium, de sodium, de potassium et de lithium, ce qui fait de ces appareils des outils autonomes très efficaces pour le dessalement de l'eau. Les physiciens s'apprêtent également à vérifier la réaction de ces membranes à la pollution. L'eau potable devient une ressource de plus en plus précieuse sur Terre. Selon les estimations de l'Organisation des Nations unies (Onu), plus de 14 % de la population mondiale pourrait être confrontée à des difficultés d'accès à l'eau potable vers 2025. Les méthodes existantes de dessalement de l'eau ont des lacunes importantes : les technologies sont très onéreuses, consomment beaucoup d'énergie et se salissent très vite.