Loading...

dimanche 19 février 2017

POUR VIVRE SANS VIANDE A LYON

 Avec des images et des pancartes choc, les militants de l’association L214 sont venus samedi à la rencontre des passants pour les informer des conditions de mises à mort de 3 millions d’animaux abattus quotidiennement en France.  Photo P. AUGROS


SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO 

 A LYON AUSSI ILS ETAIENT DANS LA RUE AVEC LEURS PHOTOS DE SOUFFRANCE

Alors que c’est une réalité de violence, ce qui se passe dans les abattoirs ». Une action menée, une fois de plus, au cœur d’une actualité brûlante puisque la diffusion d’“Envoyé spécial” jeudi dernier a marqué les esprits, lorsque l’on y voit, une fois de plus, des images insupportables, mais aussi le témoignage d’un ouvrier d’un abattoir, avouant qu’il est suivi psychologiquement pour faire ce métier « qui casse les hommes ». « Ces employés disent qu’il faut bien le faire et qu’ils ne le font pas de gaieté de cœur.

 Nous répondons que, scientifiquement, nous pouvons vivre sans viande et sans faire souffrir des animaux qui, on le voit bien dans les vidéos, sont abattus cruellement. Certains tentent de s’enfuir... », considère Amélie Aubut.