Loading...

vendredi 24 février 2017

ILS OSENT!! ...LES ELEVEURS

SOURCE ET SUITE

 

MAUVAIS PRETEXTES ET HYPOCRISIE  DU DISCOURS DE LA FDSEA ....

MAIS BIEN SUR IL N' EXISTE QU' UNE SEULE SOLUTION.... FERMER TOUS LES ABATTOIRS 

AUSSI...VOIR LES LIENS ANNEXES BIEN SUR...

 Quelque 150 éleveurs porcins selon les gendarmes, 220 selon les manifestants, se sont rassemblés jeudi en soutien à l'abattoir de Houdan, dans les Yvelines.

Des éleveurs se sont rassemblés jeudi soir devant l'abattoir porcin de Houdan, dans les Yvelines, en soutien à l'abatteur récemment visé par une action de l'association de défense des animaux L214 qui l'accuse de "maltraitance" animale, a-t-on appris auprès de la FDSEA et des gendarmes.
Accusations de maltraitance. Quelque 150 éleveurs porcins selon les gendarmes, 220 selon les manifestants, venus - pour certains en tracteurs - du département, mais aussi de l'Eure, l'Eure-et-Loir, la Seine-et-Marne, l'Orne et la Seine-Maritime, se sont rassemblés à l'appel de la FDSEA devant le site, rejoints notamment par des élus locaux. Des vidéos tournées dans l'abattoir, diffusées la semaine dernière par L214, montraient, selon l'association qui milite notamment contre la consommation de viande animale, des cas de "maltraitance" de porcs par un employé. L214 avait également dénoncé une capacité d'accueil de la porcherie "sous-dimensionnée" où "les cochons sont entassés sans avoir tous la possibilité de se coucher".
Des images "pas excusables" mais... "Les images diffusées ne sont pas excusables, l'employé a été licencié depuis et le nécessaire doit être fait pour améliorer cette partie de l'abattoir", a reconnu François Lecoq, responsable de la FDSEA à Houdan. "Nous sommes à 200% contre la maltraitance animale", a-t-il ajouté. "Mais il faut absolument que l'on conserve cet abattoir car on veut garder une filière courte de production. Si on importe de la viande ou si on abat (à l'étranger), celle-ci ne respectera évidemment pas la réglementation française", s'inquiète le responsable syndical. L'abattoir emploie 90 salariés pour une production de 2.500 porcs par semaine.
Plainte déposée contre l'abattoir. Brigitte Gothière, porte-parole de l'association L214, a indiqué avoir déposé plainte, le jour-même de la diffusion des images le 17 février, pour "maltraitance" contre l'abattoir de Houdan auprès du tribunal de grande instance de Versailles. Fin 2016, deux militants de L214 avaient été interpellés dans cet abattoir des Yvelines alors qu'ils venaient recharger les caméras filmant l'endormissement au CO2 des porcs avant abattage. Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Versailles le 12 juin. L214 a publié depuis 2013 plusieurs vidéos montrant des dysfonctionnements dans des abattoirs français dans le but affiché de "démontrer l'impact négatif de la consommation de produits animaux".