Loading...

jeudi 12 janvier 2017

GRIPPE AVIAIRE... ENCORE PLUS DE CAS.. LES 2 SEVRES NOUVEAU FOYER??

SOURCE ET SUITE

 ET PAS SEULEMENT LES CANARDS HELAS....


Alors que des millions de canards sont actuellement abattus dans les élevages du Sud-Ouest, on pouvait craindre le pire après la découverte d'un cas de grippe aviaire chez un particulier à Fors, dans les Deux-Sèvres, fin décembre. Les analyses ont en effet montré qu'il s'agissait de la souche la plus virulente et la plus pathogène du virus, nommée H5N8, la même qui sévit actuellement dans le Sud-Ouest. Le 2 janvier, la préfecture avait instauré une zone de contrôle temporaire de 10 km autour du village ( ci-dessous : les zones de contrôle autour de Fors et de La Chapelle-Bâton), qui obligeait les éleveurs à confiner leurs volailles et à limiter les mouvements, mesures de précaution que la plupart d'entre eux appliquaient déjà. Coup sur coup, un autre cas avait été détecté à La Chapelle-Bâton, où l'éleveur avait perdu près de 5.000 dindons en 48 h, décimés par cette même souche de grippe aviaire H5N8.
Depuis, les services de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) ont multiplié les contrôles chez les professionnels et les particuliers de tout le département, craignant le départ d'une épizootie (épidémie qui touche les animaux) massive. Ces prélèvements ont permis de détecter deux nouveaux cas : dans un élevage à Augé, où les volailles ont été abattues samedi, et un cas suspect à Missé, placé sous surveillance hier pour une durée de 21 jours.
Si le cas de Missé est en cours d'analyses, celui d'Augé a livré un résultat surprenant : ce n'est pas le H5N8 ! Il s'agit bien d'une grippe aviaire qui a touché cet élevage, mais du type H5N1, pathogène mais beaucoup moins virulente, celle-ci a donc moins de risques de se répandre.