Loading...

dimanche 22 janvier 2017

DUNKERQUE... TROP DE CAS DE MALTRAITANCE.. FOLIE

SOURCE ET SUITE

Douze chiens, quatre chats, «  sans compter les tortues et autres poissons rouges qu’on retrouve dans à peine un quart du niveau d’eau normal  », selon un bénévole de l’association : depuis le début d’année, la SPA de Dunkerque est régulièrement sollicitée pour des cas de maltraitance sur des animaux de compagnie, «  soit autant de cas signalés sur le seul mois de janvier que sur l’ensemble de l’année 2016  », illustre Michel Vanwaefelghem, directeur de l’établissement.
Par maltraitance, il ne faut pas forcément comprendre violences, mais aussi malnutrition et animaux livrés à eux-mêmes, soit la grande majorité des cas constatés ces dernières semaines dans le Dunkerquois et en Flandre (lire ci-dessous).

Solution à l’amiable…

Illustration avec Jean-Jacques Caenen, bénévole à la SPA, qui joue le rôle d’« enquêteur » pour l’association. «  En général, nous sommes prévenus d’un cas de maltraitance 
par téléphone ou via des contacts personnels comme Facebook pour ceux qui nous connaissent. Avec une autre bénévole, on se déplace alors à l’endroit signalé, sans jamais mentionner le nom de la personne qui nous a avertis. Sur place, on présente notre carte de la SPA et on se renseigne sur l’animal en question, d’où le terme d’enquêteur».  »
Reste que l’accueil n’est pas toujours des plus conviviaux… «  Parfois, il arrive que les gens nous laissent entrer, mais souvent, soit ils refusent de discuter, soit ils s’emportent, comme ça a été le cas récemment à Hardifort et Hondschoote.  »