Loading...

mardi 29 novembre 2016

ACTION PETITION CONTRE FOURRURE ET RECONNAITRE LA VRAIE FOURRURE

 




SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO 

Plus de 56 millions d’animaux sont tués chaque année dans le monde uniquement pour leur fourrure. Renard, visons, lapins… sont victimes de la mode, sacrifies sur l'autel de la futilité. Boutiques de luxe mais aussi prêt-à-porter continuent de proposer des manteaux, des vestes ou des accessoires en fourrure véritable.

Un consommateur averti en vaut 2 !

Il n’est pas toujours facile de distinguer la vraie de la fausse fourrure. D’autant que les prix ne sont plus un indice : la fourrure animale est devenue accessible.
- Bien lire l'étiquette :
Premier réflexe à avoir, vérifier l’étiquette de votre futur achat : les étiquettes conformes* doivent indiquer clairement le mot « fourrure » suivi du nom de l’espèce animale - comme « fourrure de lapin » - et préciser les parties du produit qui sont constituées de fourrure (bordure de capuche, etc.).
Malheureusement, les étiquettes ne sont pas toujours aux normes ou trompeuses. Par exemple, certaines étiquettes indiquent le nom scientifique de l’animal (belette = Mustela frenata / hermine = Mustela erminea) ou son nom en anglais pour perdre le consommateur (raccoon = raton-laveur / fox = renard / mink = vison).
Sans compter que certaines boutiques n’hésitent pas à mentir en affirmant qu’il s’agit de fausse fourrure alors que c’est de la vraie.
- Regarder attentivement la fourrure :
Contrairement à la fausse fourrure, la vraie fourrure a une base de cuir. De plus, si vous soufflez dessus, les poils se diviseront aisément.

Autre test : le toucher ! La fourrure véritable est douce et souple et il est facile d’enrouler les poils autour des doigts. En général, la fausse fourrure est un peu plus rêche.

Si vous avez déjà acheté un produit mais que vous avez un doute, un autre test existe : plantez une aiguille dans la base du produit pour tester sa résistance. Le vrai cuir sera plus résistant. 

Les magasins anti-fourrure

Consciente de la souffrance des animaux et sous la pression des associations de protection animale, de nombreuses enseignes ont arrêté la commercialisation de fourrure. Certaines ont officialisé cette prise de position en signant le pacte de l’Alliance Sans Fourrure internationale (Fur Free Alliance).

Voici une liste non-exhaustive de marques ne vendant plus de vraie fourrure, communiquée sur le site mode-sans-fourrure.com : H&M, Hugo Boss, Armani, Stella McCartney, le groupe Inditex (Zara, Mango, Massimo Dutti, Pull&Bear, Stradivarius), O’Neill…

Les enseignes pro-fourrure

A contrario, certaines enseignes continuent de vendre de la fourrure, toujours selon le site mode-sans-fourrure.com : 123, American Retro, Ba&sh, Burberry, Chanel, Claudie Pierlot, Comptoir des Cotonniers, Cyrillus, Dior, IKKS, Maje, Vanessa Bruno…

Stoppons le massacre des animaux

Considérés avant tout comme des marchandises et une source de profit, les pauvres animaux utilisés pour leur fourrure souffrent de conditions de vie misérables avant de connaître la pire des agonies. Pendaison, rupture de nuque, gazage, injection, empoisonnement... Tous les moyens sont bons pour tuer sans abîmer les peaux. Dans certains pays, les animaux sont électrocutés, subissant d’atroces brûlures internes avant de rendre leur dernier souffle.

La Fondation 30 Millions d’Amis vous invite à signer sa pétition pour la fermeture des fermes à fourrure en Europe et un étiquetage détaillé pour tous les produits en fourrure importés (précisant le nom scientifique et vulgarisé des espèces animales, le pays d'élevage, la méthode de mise à mort).

FILLON SUR CASHER HALAL... PAS ASSEZ

lundi 28 novembre 2016

USINE DES 1000 VEAUX.. DERNIERES NOUVELLES

SOURCE ET SUITE

 ESPERONS TOTALEMENT ABANDONNE??!! CES GENS LA....

 

Communiqué de presse L-PEA – 24 novembre 2016

Usine des 1000 Veaux dans la Creuse : Grande victoire des citoyens et de L-PEA, le Conseil d’État rejette le pourvoi en cassation de la SAS Alliance Millevaches et confirme ainsi la suspension d’ouverture !

Le Conseil D’État a rejeté le pourvoi en cassation de la SAS Alliance Millevaches, donnant ainsi raison au juge des référés qui a ordonné la suspension de l’ouverture de l’Usine, le 29 juillet dernier. Un succès pour L-PEA, qui assoit le bien-fondé de l’action de l’association depuis le début. Un succès qui démontre, une fois encore, que lorsque L-PEA se bat, L-PEA gagne, grâce à la légitimité de ses arguments !
Ce rejet constitue, en outre, un désaveu cinglant pour le Préfet qui a engagé sa responsabilité d’une manière incompréhensible pour un représentant de L’État, mais également pour la SAS dont le projet était prétendument exemplaire et novateur et qui se révèle être un véritable fiasco.
Le projet d’Usine des 1000 veaux est par conséquent bloqué au seuil de 400 bovins (grâce au dépôt d’une déclaration en Préfecture, qui constitue un affront au juge des référés) jusqu’à décision du juge de fond, dans un an / un an et demi. Nous demeurons confiants quant à sa décision qui ne saurait remettre en cause celle du juge des référés.
Aujourd’hui, un nouveau combat s’engage contre le décret auquel fait allusion la SAS Alliance Millevaches, dont la consultation publique a été faite en catimini (sur la France entière, seules 43 personnes ont émis un avis, pour la majorité défavorable). Le gouvernement entend légitimer purement et simplement les projets d’Usine des 1000 Vaches dans la Somme et des 1000 Veaux dans la Creuse, combats retentissants contre le système de « Ferme-Usine », relevant le seuil d’autorisation de 400 à 800 bovins.
Concrètement, tout citoyen pourra se retrouver avec une Ferme-Usine devant sa porte, sans aucun recours, qu’il y ait pollution ou nuisance, puisque aucune étude d’impact ni enquête publique ne seront plus nécessaires.
Le Gouvernement entend ni plus ni moins encourager l’élevage intensif, tout en excluant les citoyens et contribuables au regard de projets subventionnés et gravement nuisibles à la santé publique, au bien-être animal et à l’environnement.

OPERATION NEMESIS POUR SAUVER LES BALEINES

samedi 26 novembre 2016

AH BON!!!

 

 SOURCE ET SUITE

INSUPPORTABLE  ET DESOLANT CES JOURNALISTES QUI NE SAVENT MEME PAS ECRIRE...

BREF.... C' EST REGULIER HELAS....

 LE CONTENU TOUT AUSSI HILARANT.. LES SALARIES CHOQUES PAR LES ACCUSATIONS.............. MAIS PAS PAR LEURS CRIMES ??!!

 

Les salariés de l’abattoir de Limoges, viséS par des révélations de l’association L214, souffrent de ce nouveau scandale qui remet en cause leurs méthodes de travail.

C'est la face cachée du scandale. La direction de l’abattoir de Limoges a mis en place un soutien psychologique pour les salariés choqués d’être mis en cause dans leurs méthodes de travail, rapporte France Bleu jeudi. L’association L214 avait dénoncé il y a trois semaines, dans de nouvelles vidéos, les pratiques d’abattage sur des vaches en gestation. Pour les 85 salariés de l’abattoir, le scandale est lourd de conséquences.
La souffrance des employés. Critiques, insultes, coups de téléphone à l’abattoir… Les employés se sentent violemment pris à partie sans raison et jetés gratuitement sur la place publique. La direction, qui affirme que les normes sont respectées à l’abattoir, a ainsi décidé de mettre en place un soutien psychologique au sein de l’entreprise avec la médecine du travail pour prendre en charge ces salariés éprouvés.

vendredi 25 novembre 2016

TRISTESSE ..HOPE EST MORTE...

SOURCE ET SUITE
 AVEC VIDEO

 APRES TOUT CE QU' ELLE AVAIT DU ENDURER, CETTE FIN INJUSTE ME BRISE..
 VRAIMENT AUCUNE COMPASSION DU SORT..
NOUVELLE DE L' AN DERNIER MAIS MISE SUR PARADIGM  CES JOURS DERNIERS
 PAIX A SON AME!!! ET GRAND MERCI A CEUX QUI L' ONT AIDEE....QUAND AUX BRACONNIERS.. QU' ILS PERISSENT AUSSI TOT QUE POSSIBLE APRES UNE LONGUE AGONIE EN ENFER!!!!



Une femelle rhinocéros d’Afrique du Sud appelée Hope est décédée le 13 novembre dernier. Elle avait fait parler d’elle en 2015 après avoir survécu à une attaque de braconniers, finissant défigurée après que ces derniers lui ont arraché sa corne.
Chaque année en Afrique du Sud, les associations en charge de la protection de la faune réalisent un travail remarquable pour défendre et assister les victimes du braconnage. Si ces efforts parviennent à sauver de nombreuses vies, ils ne sont malheureusement pas gages de succès assuré. Il arrive parfois que les dommages affligés par les braconniers soient trop graves et finissent par avoir raison de l’animal.
C’est le cas de Hope, un jeune rhinocéros blanc femelle pris en charge par l’organisation Saving the Survivors en mars 2015.

Une survivante  

L’animal avait été retrouvé affreusement mutilé le dans Parc naturel Lombardini situé dans la province de Cap-Est. Selon les spécialistes, des chasseurs l’auraient d'abord immobilisée à l'aide d'un tranquillisant avant de lui prélever sa corne.
Pour sauver la femelle, les vétérinaires ont mené une opération d’urgence. Ils ont d’abord nettoyé l’énorme plaie béante puis l’ont recouverte d’un plâtre en fibres de verre fixé à l’aide de vis. Quelques mois plus tard, les spécialistes ont tenté une procédure inédite visant à favoriser la fermeture de la plaie en stimulant la régénération cellulaire.
Depuis, Hope avait été placée dans une zone protégée et faisait l’objet d’un suivi régulier. Malheureusement, ceci n'a pas suffi à assurer sa survie. Huit mois après l’intervention, le rhinocéros a été retrouvé mort.
Son décès a été annoncé le 14 novembre par Saving the Survivors. "C’est avec le cœur lourd et rempli d’une grande tristesse que nous vous annonçons la perte de Hope, notre rhinocéros blanc bien-aimé", a écrit le groupe sur Facebook.

Une possible infection bactérienne

Pour le moment, la cause de sa mort reste encore inconnue. Les soigneurs soupçonnent cependant une infection bactérienne survenue au niveau de son intestin grêle. "Nous envisageons d’effectuer des tests supplémentaires pour faire la lumière sur cette immense tragédie", a fait savoir l’organisation. L’annonce a ému de très nombreux internautes qui ont exprimé leurs condoléances et soutiens à l’organisme de sauvetage. Hope est ainsi devenue le symbole de la lutte contre le braconnage des rhinocéros.
"Errant seule dans la nature pendant des jours, profondément blessée et avec la moitié de sa face arrachée, elle a survécu contre toute attente", a écrit Saving the Survivors.  Chaque année, les rhinocéros sont plus d’un millier à être abattus en Afrique du Sud. Les cornes de ces animaux se vendent à prix d’or en Asie. Elles sont utilisées par les amateurs de médecine traditionnelle chinoise qui lui attribuent de pseudo vertus médicinales. Toutefois, elles sont composées principalement de kératine, à l’instar des ongles ou des cheveux humains.  Publié par Emmanuel Perrin,

jeudi 24 novembre 2016

ESPAGNE.... TERRIFIANT!!!!


 chiens morts association Espagne



 SOURCE ET SUITE
 CREDIT PHOTO

C’est un triste fait divers qui vient ébranler le monde de la protection animale. La présidente d’une association est accusée d’avoir « sacrifié » près de 2 200 animaux en Espagne.
A première vue, le Parque Animal de Torremolinos, en Espagne, pourrait être un lieu idyllique pour les animaux. Refuge animalier d’abord, il est aussi doté d’un salon de toilettage, d’une résidence et d’une clinique privée pour les animaux. Bref, un centre animalier très complet, situé à quelques kilomètres de Malaga, en Andalousie. Mais ce qui se cache derrière est bien loin de ce qu’on pourrait imaginer…
La présidente de l’association – à but non lucratif - est jugée depuis la mi-novembre au tribunal de Malaga pour actes de maltraitance sur des animaux, entre autres. Le procureur a conclu, à l’issue d’une enquête, que la dirigeante et son employé de maintenance avaient « sacrifié et donné à incinérer » 2 183 animaux entre janvier 2009 et octobre 2010 ! Et ce, afin de « réduire les coûts » et de privilégier les activités privées lucratives, estime le procureur.

 

Une lente et douloureuse agonie

Non seulement cette femme et son complice se seraient donc adonnés à plusieurs vagues d’assassinats massives, mais ils auraient en plus soumis les animaux à « une lente et douloureuse agonie » : d’après l’accusation, ils leur injectaient une substance mortelle, à une dose inférieure à celle recommandée « dans le seul but de faire des économies » et sans les avoir préalablement endormis.
« Pour mener à bien ces exterminations massives et programmées (...) les caméras de sécurité du centre étaient déconnectées et de la musique diffusée à fort volume », afin de couvrir les « hurlements », selon les conclusions du parquet.

L’accusée nie en bloc

Malgré ces chefs d’accusation gravissimes, la présidente de l’association nie les faits. Dans une vidéo diffusée par le journal espagnol El Mundo, elle explique avoir « la phobie des injections » et prétend devoir « regarder ailleurs », incapable de « regarder comment s’enfonce l’aiguille ».
La femme, qui ne détient par ailleurs aucun diplôme de vétérinaire, ainsi que son complice risquent quatre ans de prison pour maltraitance animale, exercice illégal de la profession vétérinaire et falsification de documents. Le procès s’achèvera le 9 décembre prochain. Affaire à suivre.

THANKSGIVING NO TURKEY

JULIA ENFIN SAUVEE DE L' ENFER..ET ELLE POURRA S' OCCUPER DE SES PETITS

mercredi 23 novembre 2016

FRANK.... UNE VIE DEVANT LUI...

C' EST L' HISTOIRE DE FRANK SAUVE DE L' ABATTOIR.. NEW YORK.. UN PETIT GARS COURAGEUX QUI NE VOULAIT PAS MOURIR IL S' EST ÉCHAPPÉ PUIS A COURU COURU NE SACHANT TROP OU ALLER POUR SE RÉFUGIER

 LA POLICE LUI A TIRE DESSUS POUR L' ENDORMIR, MAIS RIEN A FAIRE.. IL RESTAIT VAILLANT ET DÉTERMINÉ DANS SON INTENTION D' ÉCHAPPER A LA MORT!!

 AVERTI DE SA CAPTURE UN GROUPE DE PERSONNES INTERVIENT ET PART A SA RECHERCHE. LE RETROUVE ET L' AMÈNE A FARM SANCTUARY

 IL A RÉUSSI ... IL VIVRA PARMI D' AUTRES RESCAPÉS




 C' EST BEAU LA VIE!!!! ET LUI EST MAGNIFIQUE!!!

 MERCI AUX HÉROS QUI ONT RENDU SON RÊVE POSSIBLE!!

CATION PETITION L' INACCEPTABLE DES ABATTOIRS ET CEUX QUI TORTURENT. A SIGNER EN GRAND NOMBRE

 AVEC VIDEO
 SUR PAGE SIGNATURE

C' EST DE PIRE EN PIRE ET MEME SI CELA NE LES EXCUSE PAS.. LES TORTIONNAIRES ETANT DE PLUS EN PLUS FRUSTRES SONT DE PLUS EN PLUS VIOLENTS.


 C' EST UNE VIDEO D' AUSTRALIE, MAIS PAS D' ILLUSION ET NOUS LE SAVONS C' EST PAREIL CHEZ NOUS... ET DANS TOUS LES PAYS DU MONDE!!!!
 DONC ON INFORME UTOUR DE NOUS, ET ON DIT 
 STOP A LA VIANDE!!
STOP A L' INFAMIE!

 ON REDUIT OU SUPPRIME TOUS LES LAITAGES.. 
LE SEUL POUVOIR CONTRE CES SCANDALES EST NOTRE CHOIX D' ALIMENTATION 

ET ON SIGNE ET FAIT SIGNER!!!

A slaughterhouse is a place few people will ever see. But its ‘products’ line the shelves of every supermarket. Behind every bottle of milk or packet of meat is an animal we’ll never know, and whose final moments we cannot comprehend. That is, until, cameras capture what’s really going on.
The inescapable reality is that whenever animals are killed en masse, there will be fear and suffering. But tragically, this is the ‘best case scenario’. New vision supplied to Animals Australia reveals a litany of daily horrors for the unwanted dairy calves, pigs, cows, sheep and goats sent to one of Victoria’s major slaughterhouses.
Equipment designed to reduce suffering is instead being used as a weapon of torture. Frightened animals are violently and repeatedly stabbed in the neck with prongs of an electrified stunner. This is not only painful — it’s ineffective and can leave animals still conscious and sensible to pain as their throats are cut.
Incredibly, this is the second time this slaughterhouse has been investigated for cruelty. Which begs the question, if such routine and entrenched abuse is happening in a facility that should be under increased scrutiny, what hope is there for animals in slaughterhouses across the country, where nobody is watching…?
Mandatory and independently monitored CCTV may help curb extreme abuse. But it’s the demand for meat and dairy that’s fuelling this relentless pressure to kill and butcher animals quickly. Workers become frustrated, corners are cut and cruelty inevitably ensues. That’s partly why 1 in 4 Australians are now choosing to cut back on meat or cut it out completely — removing themselves from this perpetual cycle of cruelty and saving animals from the terror of slaughter.

IL A FINALEMENT EU DE LA CHANCE PAUVRE VICTIME

 CREDIT PHOTO

PUTAINS D' HUMAINS... ORDURES!!

HEUREUSEMENT IL A EU DES ANGES GARDIENS MERCI A EUX!!!!!!!!!

Retrouvé la peau sur les os, emballé dans un sac poubelle, affamé et blessé, l'espérance de vie de Patrick n'était pas rassurante. Mais ce petit chien a eu des anges gardiens, une équipe de vétérinaire l'a récupéré et lui a offert des soins pour le remettre sur pattes. 
C'est grâce à un éboueur que l'équipe a pu intervenir. En plein service, il se rend compte qu'il y a du mouvement dans le sac poubelle, et effectivement, c'était le chien. Patrick a été très courageux, les vétérinaires ont du lui retirer une boule de poil qu'il avait dans l'estomac avant qu'il puisse se nourrir. Et peu à peu, sa santé s'améliorait, aujourd'hui il est en pleine forme et épanoui.
01-7313zwc-620x

EXCELLENTE INITIATIVE... IL EST PLUS QUE TEMPS


SOURCE ET SUITE

A cinq mois des élections présidentielles, les initiatives se multiplient pour faire de la cause animale un enjeu majeur. C'est dans cette perspective que 26 organisations de protection animale se sont rassemblées au sein du Collectif AnimalPolitique. Celui-ci a pour but d’imposer la question animale au cœur des préoccupations des politiques.
La cause animale ? Le sujet a longtemps fait sourire les politiques. « Pourquoi ne t’intéresses-tu pas plutôt aux hommes ? », a maintes et maintes fois entendu la députée Geneviève Gaillard, membre du groupe d’études sur la protection des animaux à l’Assemblée nationale. « Mais s’occuper des animaux, c’est s’occuper des hommes », a rétorqué celle qui, aux côtés de la députée Laurence Abeille, a initié un colloque sur la protection animale le 2 juin dernier.

Le Manifeste du Collectif AnimalPolitique

A l’occasion d’une conférence de presse présentant le Manifeste AnimalPolitique, les deux femmes étaient à nouveau réunies, ce 22 novembre, autour de vingt-six associations de protection animale :  ces dernières se sont unies et ont créé le Collectif AnimalPolitique. « La grande variété d’association était une faiblesse, il fallait fédérer », a expliqué Laurence Abeille. Pour la première fois, ce sont donc les voix de plusieurs associations qui se mutualisent pour un objectif commun : faire entrer la question animale dans le débat politique, et ainsi répondre au décalage entre la préoccupation croissante des citoyens pour les animaux et l’engagement insuffisant des politiques.
Pour ce faire, le Collectif a une arme de choix : un Manifeste. Dans celui-ci, 26 propositions concrètes et applicables maintenant sont exposées autour des six thématiques majeures de la protection animale : les animaux d’élevage, d’expérimentation, de divertissement et de spectacle, de compagnie, de la faune sauvage, ainsi que la place des animaux dans notre société.

Les propositions du Collectif AnimalPolitique pour les animaux de compagnie 

- Instaurer une véritable politique nationale de stérilisation et d’identification des animaux domestiques par des incitations fiscales et des campagnes d’information, en portant une attention particulière sur le cas spécifique des DROM (Départements et Régions d’Outre-Mer).

 SUITE POUR AUTRES POINTS IMPORTANTS

dimanche 20 novembre 2016

VOSGES.. DANGER.. PLANQUEZ VOS CHATS

SOURCE ET SUITE

Il y aurait-il un complot contre les chats dans les Vosges ? C’est ce que tendent à croire les habitants du village de Saint-Pierremont…
C’est là, à 40 kilomètres d’Epinal, que Pilou, Grizou et plusieurs autres chats ont été victimes d’un ou de plusieurs malfaiteur(s). Car il semblerait bien que quelqu’un veuille s’en prendre aux chats du village. Et pas seulement aux chats errants puisque Pilou et Grizou étaient des chats domestiques. Le premier est mort empoisonné. Le second s’est fait tirer dessus à la carabine, puis frappé à la tête, avant d’être finalement empoisonné.
La maîtresse de Pilou a déclaré avoir déjà perdu quatre autres de ses chats en deux ans. Le maire du village est désolé : « Ça se produit toujours sur le même secteur, c’est une personne qui ne doit pas aimer les chats, mais je ne peux rien faire », a-t-il expliqué à Vosges Matin.
Mais alors, qui peut bien en vouloir autant aux chats du village ? A l’heure actuelle, personne ne le sait. La Fondation Brigitte Bardot a été mise au courant de ces tristes faits divers.

Votre chat a été empoisonné ? Voici comment agir !

Votre chat salive, vomit, est en hypo ou hyperthermie, est apathique et/ou présente des troubles neurologiques ? N'attendez pas pour réagir : ces signes peuvent être des symptomes d'un empoisonnement. Consultez un vétérinaire immédiatement.
Si l'intoxication a eu lieu dans les deux heures, vous pouvez tenter de faire vomir votre chat : vous éviterez ainsi que le toxic ne passe dans son estomac et dans son sang. Mais cela ne vous dispense pas d'une visite chez le vétérinaire...

PIERRE MARCEL

MAGNIFIQUE PEINTRE QUE J' AI CONNU A MIAMI.. BEAU TRAVAIL DES TOILES QU FONT REVER C' EST DEVENU SI RARE

A VERIFIER.... BON MAUVAIS???

vendredi 18 novembre 2016

UN VEAU POUR UN EURO!!!!!!!

SOURCE ET SUITE

Le 17 octobre, le veau n°0533 quitte l’exploitation de Guy Vallerand, à Watigny (Aisne) pour être vendu. Le 20 octobre est établi le chèque. La somme inscrite : 1,10 €. Hors taxes, le veau a valu 1 €. « Quand on a reçu le chèque, on a cru qu’il y avait une erreur», commente l’exploitant. Pourtant, Guy Vallerand estime que ce veau lui a coûté environ 60 € depuis sa naissance... « On ne peut pas se permettre de continuer à vendre des veaux à des prix pareils ! », reprend l’éleveur. C’est une société de commercialisation nommée Sicamoc qui est chargée de venir chercher l’animal et de le vendre au meilleur prix. Suite à des restrictions sanitaires, Sicamoc n’a pas pu l’emmener au marché au cadran d’Avesnes-sur-Helpe (Nord), où il aurait été vendu aux enchères. La bête est donc partie pour Rethel (Ardennes), où elle aurait été acquise, pour 1 €, par une entreprise basée en Dordogne, Sobeval.
Sur place, le service administratif de cette société nie la présence de ce veau dans ses circuits. Il se trouverait actuellement en Alsace. Pour dénoncer la situation, l’exploitant a envoyé le 27octobre une lettre au président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand. Sans réponse, pour le moment.

BOF. RIEN DE NOUVEAU... DES FETES SANS FOIE GRAS POUR CEUX QUI RESTENT VIANDARDS .. PT ETRE CETTE ANNEE??

SOURCE ET SUITE
 VOUS SAVEZ SANS DOUTE TT CELA..
 VOUS AVEZ SANS DOUTE VU LES VIDÉOS
 SI VOUS CONSOMMEZ ENCORE DU FOIE GRAS JE ME DEMANDE BIEN QUELLE RAISON VOUS AVEZ... MAIS BON... PAS ENVIE EN FAIT DE SAVOIR...

Les dessous de la production de foie gras
Près de 97% du foie gras produit en France provient de canards mâles (le reste de la production étant issue d’oies mâles et femelles). Les cannetons femelles sont broyés à la naissance, leur « performances » qualitatives et quantitatives étant jugées insuffisantes.
Pendant les 12 à 14 semaines que constituent la période de gavage, les canards mâles sont donc enfermés dans des cages où, deux fois par jour, ils sont gavés par l’insertion d’un tube dans l’œsophage. Ce gavage est extrêmement traumatisant pour les animaux qui doivent ingérer de force près d’1 kg de nourriture par jour. Les canards gavés ont du mal à se déplacer. Ils suffoquent, halètent et ont des difficultés à respirer. Le taux de mortalité en période de gavage est 10 à 20 fois supérieur à la normale.
Exit, le foie gras ?
La souffrance animale qui se cache derrière la production de foie gras amène de plus en plus de consommateurs à la remettre en cause. De nombreux pays comme Israël, la Norvège, l’Italie ou encore la Suisse ont interdit le gavage. Cependant, au sein de l’Union européenne, les pays ne peuvent interdire l’importation de foie gras en raison du principe de libre circulation des marchandises et des règles qui régissent les échanges commerciaux entre pays dans l’Union européenne.
Mais au Royaume-Uni, le Brexit, qui deviendra une réalité en 2019, pourrait enfin permettre l’interdiction du foie gras dans le pays, au nom de la défense du bien-être des animaux. En effet, une majorité de britanniques est indignée par la pratique du gavage des oies et canards. A l’heure actuelle, aucune interdiction n’est prévue mais il est très probable que les opposants au foie gras militent avec force pour l’obtenir lorsque le Royaume-Uni aura définitivement quitté l’Union européenne.
Dans une interview accordée au Times, le député conservateur Henry Smith a affirmé que le Brexit permettra au pays d’avoir de meilleurs standards pour le bien-être animal. Il estime d’ailleurs que c’est à cause des autres pays européens que le Royaume-Uni n’a, jusqu’à présent, pas pu adopter des règles plus strictes en matière de bien-être animal.
Qu’en pense WELFARM ?
WELFARM demande aux consommateurs de ne pas consommer de foie gras.
Par ailleurs, cette année, on peut retrouver le Faux Gras - l’alternative végétale au foie gras de l’association belge GAIA - dans tous les magasins Auchan !
Alors, vous aussi, refusez le foie gras et aidez-nous à combattre la pratique du gavage :
  • Bannissez le foie gras de vos assiettes ;
  • Commandez gratuitement nos flyers et distribuez-les autour de vous ;
  • Partagez cet article sur les réseaux sociaux.
Vous souhaitez nous rejoindre sur le terrain pour dénoncer cette pratique ? Contactez le département Campagnes au 03 87 36 46 05 ou à l’adresse benevoles@welfarm.fr

OIGNON ET TOUT LEGUMES DOUCEURS D' AUTOMNE...

 



POUR MOI DEJEUNER COUSCOUS LEGUMES ET BCP D' EPICES ET BIEN SUR OIGNON ET AIL.. JE VAIS ME REGALER!!
PAS BESOIN DE  CADAVRES DANS MON ASSIETTE
 AMUSANT OU QUE J' AILLE JE TROUVE DES PPL LE NEZ DANS LEUR MOUCHOIR QUI SNIFFENT OU PIRE
 AHHAHAHHA  TOUS DES VIANDARDS!!!

 VOILA  AU SUJET DE L' OIGNON
 CREDIT PHOTO


mercredi 16 novembre 2016

ARIELLE DOMBASLE... PLAIDOYER POUR LES ANIMAUX.. BRAVO!!!!!!!!!!!!

VIDEO DURE... 3 JEUNES VEAUX FLINGUES QQ JOURS APRES LEUR NAISSANCE



 CETTE VIDEO ME FERAIT PLEURER SI JE N' AVAIS PAS DEJA VU TANT D' HORREURS TANT DE CRIMES


 CES ADORABLES VEAUX VONT ETRE FLINGUES A BOUT PORTANT PAR CE FERMIER SANS COEUR ... CAR UN VEAU MALE N' A AUCUNE  VALEUR COMMERCIALE

 TANT PIS SI CES JEUNES BETES SONT SI ADORABLES ET DOIUCES.. TANT PIS SI LA MERE A DU SUPPORTER UNE GESTATION DE PLUS DE 9 MOIS ET UNE MISE BAS DIFFICILE.. TANT PIS.. VOUS ETES TROP CONS VOUS LES ELEVEURS!!!!!


 REFLEXION FAITE.. MIEUX VAUT PEUT ETRE QUE LEUR VIE S' ACHEVE AINSI AVANT QU' ILS NE CONNAISSENT LES DURES REALITES DE L' ELEVAGE.. ENCLOS SOUVENT SANS LUMIERE, AUCUN ACCES AUX PATURAGES,  PRIVATION DE LEUR MERE, ET MORT DANS DES SOUFFRANCES ATROCES SOUS LE COUTEAU DU SACRIFICATEUR PAR EXEMPLE...

dimanche 13 novembre 2016

LE FILM LE PLUS EFFRAYANT DE VOTRE VIE... TOUS LES CRIMES CONTRE LES ANIMAUX.. MEME VOTRE TOUTOU OU CHATON...

LET'S GO VIRAL WITH THIS ONE!!..... ACTION BOUCHERIE.....

MAGNIFIQUE PARTICIPATION DES VEGAN.. UN PEU LEGER COTE PUBLIC...


 MAIS IL FAUT CONTINUER BIEN SUR. ET SURTOUT:

 APPEL AUX CREATEURS DE L' AGRO ALIMENTAIRE POUR DES NOUVEAUX PRODUITS GOUTEUX A INVENTER PROMOUVOIR MAIS C' EST FOU COMME LES PPL MANQUENT D' IMAGINATION ET SONT HYPOCRITES................ ON LES ECOUTE ET ON CROIT REVER.. ILS AIMENT TOUS LES ANIMAUX, DISENT ILS... ET SONT INDIGNES DE VOIR COMMENT ILS SONT ELEVES.. MAIS.............. TELLEMENT PLUS FACILE DE DIRE SIMPLEMENT NON A LA VIANDE

POUTINE DU COTE DES DEFENSEURS DES ANIMAUX.. DEMANDE PLUS DE PEINES CONTRE LES CRIMINELS..


SOURCE ET SUITE


Russian President Vladimir Putin has announced he stands with those who oppose for Animal cruelty in Russia. There may be the legislative initiative which is aimed at increasing penalties for Animal abuse according to Kremlin spokesman Dmitry Peskov.
This is not the first time Putin has stood within the ethics of Animals, last year he gave his annual address and presented plans for Russia to be an "Organic Superpower'.
Sputniknews reports: On Saturday, a rally against the animal cruelty was held in Moscow, demanding the introduction of stronger punishments under article 245 of the Criminal Code. The rally took place after two young women suspected of extreme animal cruelty were arrested in Russia's Khabarovsk Krai.

GRIPPE AVIAIRE EUROPE... VIVE PROGRESSION DES PAYS TOUCHES..

SOURCE ET SUITE

 JE CROIS QU' IL SERAIT BVIEN SI VOUS ETES VIANDARDS DE CESSER TT DE MEME D' ACHETER DES VOLAILLES
 ET DU FOIE GRAS...

 Pays-Bas, dans le village d’Hekendorp. C’est la troisième exploitation touchée en Europe depuis le début du mois de novembre. Le gouvernement néerlandais a précisé qu’il s’agissait de la souche H5N8, extrêmement pathogène et très contagieuse chez les volatiles. Dans des conditions particulières — proximité et contact avec une importante concentration d’oiseaux — elle pourrait être transmise à l’Homme, mais aucun cas n’a encore été signalé.
Le site de production d’œufs où le virus a été trouvé regroupe près de 150 000 poules qui doivent être abattues puis éliminées pour limiter les risques de propagation. Des équipes de l’Autorité néerlandaise pour la sécurité de l’alimentation et des produits de consommation (NVWA) ont démarré des opérations d’assainissement de la ferme. Les autorités ont également interdit, temporairement, les transports d’oiseaux, de leurs œufs, de leurs excréments et du matériel agricole utilisé (cages…). Pour les fermes mixtes, ces règles concernent l’ensemble des animaux de l’élevage. Une zone de sureveillance accrue, d’un rayon de 10 km autour la ferme, a été instaurée conformément aux directives européennes.

La Grande-Bretagne et l’Allemagne aussi

La Grande-Bretagne a fait savoir peu après les Pays-Bas qu’un cas de grippe aviaire avait été dépisté dans un élevage de canards du Yorkshire. Le ministère anglais de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales (Defra) a confirmé, le 19 novembre, qu’il s’agissait également de la variante H5N8. Les 6 000 oiseaux du domaine doivent être progressivement exécutés « d’une façon humaine et prudente par le personnel très qualifié de l’Agence de la santé, des plantes et des animaux (APHA) », a assuré le ministère.
Au début du mois de novembre, l’Allemagne était le premier pays européen à faire face à H5N8. Un élevage de dindes avait été contaminé dans le nord-est du pays. Jusqu’à présent, la souche n’avait été repérée que sur le continent asiatique : en Corée du Sud, au Japon et en Chine. Différentes hypothèses peuvent expliquer comment le virus atteint l’Europe. Il pourrait avoir été introduit par l’import de poussins achetés en Asie ou par le transit, en Europe du Nord, d’oiseaux migrateurs...............
......................................

Un risque économique pour les exploitations

Quels sont les risques liés à l’apparition d’H5N8 en Europe ? Le virus étant mortel chez les volatiles, une propagation rapide et massive dans les élevages européens entraînerait une forte perte économique. Pour ce qui est d’une transmission à l’Homme, « elle est possible, mais serait très limitée », rassure Vincent Enouf, responsable adjoint du Centre National de Référence des virus Influenzae à l’Institut Pasteur de Paris. Il rappelle notamment que cette souche, sous sa forme actuelle, ne se diffuse pas d’humain à humain. Néanmoins, « le virus peut connaître des mutations qui favoriseraient sa propagation à d’autres espèces ou à l’Homme, et qui en augmenteraient le pouvoir infectieux. Il est donc nécessaire de l’éradiquer dans les élevages touchés. »

Vers une meilleure connaissance de la souche

..........................
.........................Après l’annonce du gouvernement néerlandais, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a demandé un renforcement de la vigilance en France et dit se tenir prêt « à activer le plan national d’intervention sanitaire d’urgence » si la maladie se manifeste.
* Hémagglutinine (HA) : protéine à la surface du virus (correspond au « H » de la dénomination).

VERSAILLES... NON AUX MIGRANTS

COMME NOUS AIMERIONS VIVRE EN PAIX ENTRE NOUS ET NE PAS AVOIR A SURVEILLER LES INFOS..

samedi 12 novembre 2016

MANIFS USA ET LES TROUBLES MONDIAUX

QUELQUES NOUVELLES POLITIQUES POUR LE WEEK END.. LES MANIFS PROVOQUEES PAR QUI ON SAIT BIEN SUR... CONTINUENT... AMUSANT CAR JUSTEMENT POUTINE A LANCE UN APPEL CONTRE LUI... IL Y A PEU..
ET NOUS????

NO TURKEY THANKSGIVING DAY

vendredi 11 novembre 2016

QUEL BEAU COQ.. IL REPREND DES PLUMES...

FARM SANCTUARY A SAUCE CE COQ ET MIS FIN A SES COMBATS.. HÉLAS CES COQS ONT DU MAL A VIVRE EN COMPAGNIED' AUTRES GALLINACÉS...APRÈS DE TELLES ÉPREUVES.. ALORS F.S A PLACE CE COQ EN COMPAGNIE DE CHÈVRES.. ET L' HARMONIE EST PARFAITE!!

DEUX AMOURS DE BB

Screen Shot 2016-11-09 at 11.03.04 AM

 DEUX AMOURS QUI AIMENT SE RENCONTRER EN VOISINS ET FAIRE UN CALIN

VIVE LA VIE COMME ELLE DEVRAIT ETRE!!
 SOURCE ET SUITE AVEC PLUS DE PHOTOS
CREDIT PHOTO
We love cute animal stories, but it’s an extra treat when we come across the story of an interspecies friendship. These friendships show there are no boundaries when it comes to love. Animals don’t pass judgment – whether or not you’re furry or  scaly – they all simply want to be loved and cared for. And this story featuring the relationship between a piglet and puppy has captured the hearts of thousands of people from all over the world.

When a piglet was found abandoned, her current guardians took her in and nursed her back to health. They have given her a forever home and named her Piper!




PROGRES POUR LES ANIMAUX USA

On a day when our divisions have been lain bare by the results of the presidential election -- where the two candidates evenly split the popular vote in a race characterized by extreme bitterness -- we again demonstrated that promoting protections for animals is a cause that can unite our nation. In the three major ballot campaigns in which The HSUS and the Humane Society Legislative Fund invested time and energy, we won all three races by overwhelming margins.
In Massachusetts, voters approved Question 3 by an astonishing "yes" vote of 78 to 22 percent. It is the fourth anti-factory farming ballot measure we've waged, and, with each one, we've increased our margin of victory as well as the actual reach of the measure. The first anti-confinement ballot measure came in 2002 in Florida where we banned gestation crates with a very comfortable 55 percent majority. In 2006, we pushed an Arizona measure to ban gestation crates and veal crates, and won in a landslide with 62 percent. Two years later, in a high-water mark for our cause, we helped shepherd Prop 2 to passage in California, winning 63.5 percent of the vote, on a measure to ban extreme confinement of laying hens, breeding sows, and veal calves. The Massachusetts measure, which eclipsed our Prop 2 margin by more than 13 points, not only stops extreme confinement of those species, but applies the same standard of animal welfare to the sale of eggs, pork, or veal, no matter where they are produced.
In Oregon, we won another smashing ballot measure against wildlife trafficking, getting 70 percent of voters to favor a measure to restrict the intrastate trade in ivory, rhino horn, and the parts of 10 other species and taxa. Oregon voters replicated what Washington state voters did a year ago on the ballot, with a similarly high margin of the vote. This is part of our state, national, and international effort to combat wildlife trafficking. We worked with the Obama Administration on regulatory changes, including tighter restrictions on imports, exports, and interstate sales of ivory. We've also passed state bans in California, Hawaii, New Jersey, and New York.
In Oklahoma, we crushed State Question 777, despite a multi-million-dollar campaign by the Oklahoma Farm Bureau, the Oklahoma Pork Producers Council, and other animal agriculture commodity groups. Their measure, referred to the ballot with the vast majority of state lawmakers favoring it, sought to amend the state constitution to bar future limitations on the conduct of agriculture in Oklahoma, unless there was "a compelling state interest." Political observers didn't give us much of a chance to prevail, but we secured a huge margin of victory, defeating it with a 60.3 percent "no" vote. We ran up the score in Tulsa and Oklahoma counties, but we also won in suburban and rural counties throughout the state. We worked to assemble a great coalition that included the Five Civilized Tribes, Save the Illinois River, the League of Women Voters, and so many others. We welcomed family farmers, local governments, and key politicians into our campaign, including the three prior governors Republican Frank Keating and Democrats Brad Henry and David Walters. It was the second time we stopped the Farm Bureau from trying to erode the rights of Oklahoma voters. Twelve years ago, on the same ballot that we overcame their opposition and outlawed cockfighting, we defeated a constitutional amendment that would have essentially prevented any animal welfare reform from appearing on a statewide ballot. We take great hope from the fact that Oklahoma's citizens saw through this measure.
We also endorsed a successful ballot measure in California to affirm a state ban on the sale of plastic bags -- a measure we supported because so many ocean creatures die from ingesting this everlasting debris. The measure, Prop 67, passed 52-48, and a competing measure, Prop 65, failed 55-45, ensuring that the plastic bag ban passed by the legislature and signed by the governor stands.
On the downside, voters in Colorado approved a constitutional amendment to make it virtually impossible for a citizen group to qualify or pass any ballot initiative in that state, and Montana voters rejected a ballot measure to restrict trapping on its public lands. While we endorsed the pro-animal position, we didn't conduct any meaningful spending, since we were fully occupied with the Massachusetts, Oklahoma, and Oregon measures.
I am immensely grateful to our staff, members, volunteers, and voters who carried us to victory in key states last night. We materially advanced animal protection, and prevented an erosion of our rights to drive reform in the future. No matter how you feel about the broader election results, there's reason to celebrate these vital outcomes for animals.
The post Voters say 'no' to factory farming, wildlife trafficking appeared first on A Humane Nation.

ABATTAGE DE BOVINS

LA VIDEO DATE SANS DOUTE DE 2007.. MAIS MISE EN LIGNE IL Y A QQ JOURS Published on Nov 9, 2016 Abattage de bovins, amenée, étourdissement, saignée, début de découpe des animaux. Le meurtre alimentaire à la chaîne. Ouvrons les yeux sur les élevages et les abattoirs. Plus d'info sur http://www.L214.com
 JE NE REGARDERAI PAS.. JE NE SUIS PAS RESPONSABLE NI COUPABLE.. QUOIQUE JE NE SOIS PAS TOTALEMENT VEGAN ENCORE..

MAIS JE SAIS QUE SUPPORTER DES VIANDARDS AUTOUR DE MOI DEVIENT DE PLUS EN PLUS DIFFICILE..
 JE  CROIS QUE JE NE POURRAI PLUS LONGTEMPS M' ASSOCIER A CES PERSONNES..
 DEJA COUPE LES CONTACTS AVEC CEUX QUI M' ETAIENT LE PLUS PROCHE CAR EUX AURAIENT DU AGIR...
 QUAND AUX AUTRES CELA RESTE SURTOUT LE JEU DE SOCIETE.. CES PPL AVEC LESQUELS IL FAUT TRAITER LES AFFAIRES...

ILS PENSENT A ARRETER LA CHAINE D' ABATTAGE.. QUELLE TRISTESSE CES CRIS D' ANIMAUX QUI VONT MOURIR

jeudi 10 novembre 2016

DANS MON COURRIER EXCELLENTE NOUVELLE

Le grand retour des végétariens


Chère lectrice, cher lecteur,

Léonard de Vinci était végétarien. Il ne comprenait pas pourquoi ni comment les hommes acceptaient de se transformer en « cimetières à animaux », en absorbant tous ces animaux morts, dans leur assiette :

« Homme, si vous êtes vraiment, comme vous le décrivez, le roi des animaux – j'aurais dit plutôt le roi des brutes, la plus grande de toutes ! –, pourquoi prenez-vous vos sujets pour satisfaire votre palais, pour des raisons qui vous transforment en une tombe pour tous les animaux ? […] La Nature ne produit-elle peut-être pas en abondance des aliments simples ? Et si vous ne pouvez pas vous contenter de tels aliments simples, pourquoi ne préparez-vous point vos repas en mélangeant entre eux ces aliments [d'origine végétale] de façon sophistiquée ? [1] »

Mais cela faisait très longtemps que les philosophes s’interrogeaient sur le bien-fondé, et la moralité, de manger des animaux.

Le premier végétarien dont on se souvienne

Le philosophe pré-socratique Pythagore (c’est-à-dire ayant vécu avant Socrate, donc avant le Ve siècle avant Jésus-Christ, à Athènes), dont on se souvient surtout aujourd’hui pour ses apports aux mathématiques, est le premier à avoir prôné le végétarisme.

Pour lui, manger des animaux était réservé aux dieux, à qui on offrait des victimes en sacrifices sanglants.

L’alimentation des simples mortels devait se composer de légumes. Ses disciples furent appelés les « légumistes ». Ce furent les premiers végétariens dont on se souvienne (car peut-être certains hommes préhistoriques, ou certains ancêtres de l’homme, étaient-ils herbivores, mais cela reste du domaine de la supposition).

Se contenter de légumes et de fruits, renoncer à la viande, au poisson, et parfois également aux œufs et aux produits laitiers, avait à l’origine une connotation morale, ou sacrificielle.

Ainsi les civilisations et les groupes sociaux qui prônent la retenue, la maîtrise de soi, une certaine forme de rigueur et de sobriété, ont-ils plus eu tendance à être végétariens.

Un acte moral

Chez les chrétiens, les jours de pénitence (vendredi, Carême, Avent) étaient marqués par l’interdiction de manger de la chair (animale). On mangeait donc « végétarien » ces jours-là, afin de se sanctifier, de progresser moralement et spirituellement.

Saint Benoît, qui fonda l’ordre monastique des Bénédictins en 529, imposa à ses moines un régime végétarien. L’ordre de la Trappe, dès sa fondation au XVIe siècle, s’opposa rigoureusement à la consommation de la viande, des œufs et des autres aliments d’origine animale. Aujourd’hui, l’Église adventiste du septième jour recommande fortement le végétarisme à ses membres.

Chez les hindous, les sikhs, les bouddhistes, le végétarisme est également associé à l’esprit de non-violence. Plus de 30 % de la population de l’Inde actuellement est végétarienne, sous la forme hindoue qui exclut les œufs.

Aujourd’hui, le débat fait rage !

Faire du bien en se faisant du bien

En Occident, le végétarisme est à la fois défendu comme l’option la plus éthique pour la planète, mais aussi directement pour la santé humaine, manger végétarien étant présenté comme meilleur pour la santé, indépendamment des bienfaits pour l’environnement.

S’il est possible d’être vertueux tout en se faisant du bien, il faudrait être bien bête pour dire non.

Or, sur le plan de la nutrition scientifique, le régime végétarien se défend très bien actuellement – même si on n’en parle pas beaucoup en Europe, et particulièrement peu en France, où les végétariens restent très minoritaires par rapport à nos voisins.

Dr Dean Ornish, la star californienne du régime végétarien

Le Dr Dean Ornish n’est pas très connu en Europe, mais c’est le Montignac, ou le Dr Cohen, de l’Amérique.

Il y a trente ans, il connut son heure de gloire lorsqu’il utilisa un régime végétarien et pauvre en graisses pour traiter ses patients souffrant de maladies cardiovasculaires.

Toutes les vedettes de Hollywood se précipitaient chez lui. Vous vous en souvenez, c’était les années 1980 quand on nous expliquait de fuir toutes les graisses animales, de manger notre salade sans vinaigrette, notre pain sans beurre, du pain complet, des produits 0 %, de manger de la margarine végétale.

Le Dr Ornish était à la pointe de ce mouvement : chercheur à l’université de Californie, il fut l’un des pionniers du « Lifestyle Heart Trial », une étude clinique rigoureuse, de long terme, qui montra que des changements des habitudes de vie pouvaient améliorer l’état de santé des personnes atteintes de maladies coronaires de manière spectaculaire, sans recours à la chirurgie ni aux médicaments anti-cholestérol.

Son régime consiste à manger beaucoup de fruits, de légumes et de céréales complètes, avec une supplémentation en vitamine B12 et en oméga-3.

Viandes, graisses, alcool, sucres simples et produits laitiers doivent être évités au maximum.

Le régime végétarien est riche en facteurs nutritionnels protecteurs contre les maladies coronariennes (des artères qui irriguent le cœur), dont : les antioxydants, les fibres solubles, les folates, les vitamines et les provitamines (caroténoïdes et flavonoïdes), et un bon rapport d’acides gras oméga-6/oméga-3.

Ce régime est aussi pauvre en cholestérol, graisses saturées et acides gras trans.

SUITE MEDIAS ..................ABATTOIR DE LIMOGES...

SOUTIEN AUX VICTIMES DES ABATTOIRS...POUR CEUX QUI NE SAVENT PAS ENCORE..



LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES POUR LES ANIMAUX C' EST DU PIPEAU..



RIEN NI PERSONNE ACTUELLEMENT NE PEUT LES SAUVER.

INEXORABLEMENT ILS VONT CONTINUER A ÊTRE EXPLOITES TORTURES, MENÉS VERS DES ABATTOIRS OU DES HOMMES (POUR LA PLUPART) FRUSTRES ET VICIEUX SE FERONT UN PLAISIR DE LES MASSACRER...

 COMME LA PLUPART DES DÉFENSEURS DES ANIMAUX,  JE N' AURAIS PAS VOTE, CAR AUCUN HOMME POLITIQUE NE S' OCCUPE DE CONNAÎTRE CE QU' IL SE PASSE DANS LE MONDE DE L' ÉLEVAGE.... TROP OCCUPES PAR LEUR PROPRE GLOIRE ET LES PROFITS GÉNÉRÉS..

 MAIS TOUTEFOIS JE PENSE QUE POUR LE MOMENT LE PIRE A ÉTÉ ÉVITÉ.. UN PAYS QUI SE CROIT LE PLUS PUISSANT DE LA PLANÈTE AUX MAINS D' UNE PERSONNE CORROMPUE ET DÉSÉQUILIBRÉE.. MALADE DE SURCROÎT QUI MENAÇAIT DE METTRE LE FEU A LA PLANÈTE..

 POUR LE RESTE..

 
JE FERME LE CHAPITRE POLITIQUE..
ET JE REVIENS A MON COMBAT AUX RÉSULTATS ILLUSOIRES BIEN SUR DANS L' ÉTAT ACTUEL DES CHOSES... MAIS NÉCESSAIRE POUR LE BÊTES.. ET SI JE TIRE MON CHAPEAU C' EST UNIQUEMENT POUR CES ACTIVISTES QUI OEUVRENT SANS RELÂCHE PORTES PAR UNE PASSION POUR LES BÊTES..ET TENTENT D' OBTENIR AU MOINS UNE AMELIORATION DE LEUR CONDITION DE VIE ET..... DE MORT...

mardi 8 novembre 2016

VICTOIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

JOUR J DONC ENFIN!! D DAY IS HERE

LES ETATS A SURVEILLER QUOIQUE LE SORT EST SANS DOUTE DEJA JETE.. MAIS BON.. A SAVOIR TT DE MEME

INTERVIEW HERO DE LIMOGES.... VEAUX.. FOETUS ET VACHES GESTANTES

GRAND MUR A MUNICH..... BIEN ET VITE CONSTRUIT... A SUIVRE

FRAUDE ELECTORALE VUE PAR ALEX JONES...

VEAUX ARRACHES.. ELEVES QQ JOURS PUIS ABATTUS...OU BIEN.....


 Calves Welcome 6

 ....
OU BIEN  UTILISEES DANS LES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES.... PUIS JETES

SOURCE ET SUITE ICI 
 CELUI DE LA PHOTO A ETE SAUVE!!!


 AVEC VIDEO HORRIBLE  D' UNE VACHE  LEVEES A LA PELLE MECANIQUE
ICI 




In today’s society, babies, at least human ones, are given utmost priority. Mothers are given maternity leave so that babies can start their lives with as much attention and care as possible. Babies are raised and heralded as “the future,” part of a group who will hopefully be wiser, kinder, and better for the world than the generation before them. And of course, they are given all of the care they need to grow up strong and healthy. Sadly, the reality for babies born into the world of animal agriculture is much, much different. Take calves for example. In the dairy industry, these animals are ripped away from their mothers soon after birth so that they do not consume any of their mother’s precious milk (that’s for humans, after all). From here, if the calf is a female, she is moved and set up to follow the footsteps of her mother and become a dairy cow. If the calf is a male, he is transported to the meat industry where he will either be sold as veal or raised for a few more weeks and killed for beef.
Not every single calf lives out one of these two scenarios, though. Two three-day-old calves who were recently rescued by New Life Animal Sanctuary, for example, were actually transferred to pharmaceutical laboratories shortly after birth. They were going to be used for their blood and then discarded promptly after. Thankfully, these calves were rescued and taken to New Life Animal Sanctuary through the “Life After Labs” program.

 SUITE

dimanche 6 novembre 2016

L214 SUPER A VOIR ABSOLUMENT...LES ELEVEURS VONT BOYCOTTER LES ABATTOIRS...........

EXCELLENT REPORTAGE... QUELLE TRISTESSE CES COCHONS QUI VONT MOURIR SANS AVOIR VECU.. CES TRUIES EPUISEES QUI MERITERAIENT D' ETRE LIBRES... 2 JOURS DE TRAJET POUR ALLER SE FAIRE ABATTRE EN ALLEMAGNE.. VIANDE GRASSE............ 30.000 COCHONS/JOUR BRAVO LE DRONE

vendredi 4 novembre 2016

AUTRE INTERVIEW.. AVEC SEBASTIEN ARSAC...

AU SUJET DE L' ABATTAGE DES VACHES GESTANTES

ECOUTEZ LE MEC.. LE SALE ELEVEUR.. ON EST EN TRAIN DE CREVER DIT IL.. IL NE CREVERA JAMAIS AVEC AUTANT DE SOUFFRANCE QUE SES VACHES.. ET POURTANT IL MERITERAIT 100000 FOIS PLUS.. QUELLE SALETE CES ELEVEURS!!! ON VA GAGNER CE COMBAT!! IL LE FAUT!
 HEUREUSEMENT  DES  INTERVENANTS PROTESTENT!! SURTOUT MARIANNE.. MERCI DE TOUT COEUR...  MERCI!!

UNITED KINGDOM... LONDRES..TRISTE SEMI REALITE DE CE QUE SUBISSENT LES BETES...

jeudi 3 novembre 2016

BRAVO POUTINE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! SUR LA CRISE MIGRANTS EN ALLEMAGNE

TT EST DANS LE TITRE..

ABATTAGE RITUEL.. HALAL ET KOSHER


 Workers restrained cows with a sharp tool called a "devil's fork" and by hooking them by the nose. After workers wrenched the cows' heads back, the slaughterer cut the throats of the completely conscious animals, causing their blood to spurt out.


SOURCE ET SUITE
 SUR PAGE SIGNATURE
 CREDIT PHOTO



 VIDEO ET PHOTOS DE PETA QUI DENONCENT L' ABATTAGE KOSHER
 PLEINEMENT CONSCIENTES ABATTUES POUR LE PLAISIR GUSTATIF  ENCORE PLUS VICIEUX DE CERTAINS
 PLEINEMENT CONSCIENTES GORGE TRANCHEE ET DEMEMBREES...

 MERCI DE SIGNER  ET DE PARTAGER 



Many cows like this one remained alive and fully conscious as a worker cut open their skin and drove a spike called a “puntilla” into their spines to paralyze them before other workers started to dismember them.

“A puntilla was used to sever the spinal cord before dressing. This does NOT make the animal unconscious. The head can remain conscious after the spine is severed.” —Dr. Temple Grandin

RAPPEL DE CES AUTRES CRIMES COMMIS.... TRANSPORT/EXPORT ANIMAUX VIVANTS

SOURCE SUITE
 AVEC VIDEO

Qui n’a pas croisé sur l’autoroute ces camions transportant des veaux ou des porcs, entassés les uns contre les autres, sur deux voire trois étages, dans des conditions des plus précaires ? En parallèle de la campagne contre les abattoirs menée par L214, une autre ONG de défense du bien-être animal, la Britannique Compassion in World Farming (CIWF), continue son combat pour dénoncer un aspect différent de la maltraitance animale, moins médiatisé mais tout aussi crucial : les transports d’animaux vivants sur de longues distances. Lundi 26 septembre, elle a publié une nouvelle vidéo dévoilant les conditions sordides de bovins convoyés depuis différents pays européens (France, République Tchèque, Allemagne, Autriche, Hongrie, etc) vers la Turquie, pour y être engraissés puis abattus.
Cette enquête a été réalisée entre le 23 et le 29 juin par les associations allemande, néerlandaise et suisse Animal Welfare Foundation, Eyes on Animals et Tierschutzbund Zürich, qui ont inspecté 109 camions transportant près de 6 000 broutards (jeunes veaux mâles sevrés qui se nourrissent de lait maternel et d’herbe) et vaches gestantes. Contrairement aux précédentes vidéos, qui filmaient les transports des animaux jusqu’à la Turquie, ou encore les voyages interminables de jeunes veaux à travers l’Europe, les enquêteurs ont cette fois posé leur caméra à Kapikule, à la frontière bulgaro-turque.

 

L214 VIDEO CHOC!!.............. ABATTAGE DE VACHES GESTANTES... BRAVO AU LANCEUR D' ALERTE!!!

SOURCE ET SUITE

 AVEC VIDEO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 ATTENTION AMES SENSIBLES.. SI CELA EXISTE ENCORE ??!!

 IMAGES TRES DURES

MAIS POURQUOI???? 180 000 VACHES GESTANTES ABATTUES PAR AN

ILS N' AURONT PAS LE LAIT DU A LA GESTATION  ET LA  CHAIR SERA MEDIOCRE... ALORS??? HERESIE???

 

On pensait avoir vu toutes sortes de sévices et de maltraitances animales perpétrés dans des abattoirs. Cette fois, l’horreur est à son comble. Dans de nouvelles vidéos-chocs, auxquelles Le Monde a eu accès en exclusivité, l’association de protection animale L214 filme pour la première fois l’abattage de vaches gestantes. Si la pratique est légale et régulière, bien que méconnue du grand public, elle reste controversée, au point que plusieurs pays cherchent à l’interdire ou à la limiter en Europe.

Les images, insoutenables, ont été tournées en mai à Limoges, dans le plus grand abattoir municipal de France, avec 1 000 bovins et 1 500 ovins tués par semaine. Elles sont issues de la boyauderie, l’atelier où arrivent les viscères après l’ouverture du ventre des animaux.
On y voit des salariés trancher des utérus au couteau et en sortir, alors que le liquide amniotique se répand, des fœtus à des stades plus ou moins avancés. Certains veaux, longs de plus d’un mètre, ont les sabots formés et parfois même des poils. Les carcasses atterrissent ensuite dans de larges bacs, sur un lit d’utérus et de boyaux.

« Violences choquantes et dérangeantes »

« On jette le veau dans une poubelle pleine de merde. Parfois, il bouge, comme s’il était vivant. On fait ça tous les jours, au moins cinquante fois par semaine. Comment on peut les tuer, nom de Dieu ? Des vaches pleines et des veaux qui sont en train de sortir », s’indigne, dans un entretien au Monde, Mauricio Garcia-Pereira. Cet Espagnol de 47 ans est l’ouvrier qui a filmé avec une caméra GoPro ces scènes qu’il juge « affreuses et criminelles ».
C’est la première fois qu’un lanceur d’alerte témoigne à visage découvert dans le monde occulte des abattoirs. Alors qu’il travaille depuis sept ans dans l’établissement de Limoges, il dit ne « plus y arriver ». « Je sais que je vais perdre mon travail. Je l’espère même, assure-t-il. Je veux que le peuple français soit au courant. »

......................
......................Quelle est l’ampleur du phénomène en Europe ? Aucune donnée chiffrée n’existe dans l’Hexagone. Mais, comme le rappelle l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), des études menées en Allemagne, en Italie, en Belgique et au Luxembourg ont prouvé que de 10 % à 15 % des vaches sont abattues alors qu’elles sont pleines, souvent durant la dernière période de gestation. « Si l’on applique ce pourcentage au 1,76 million de vaches réformées par an en France, cela donne comme ordre de grandeur 180 000 vaches gestantes abattues chaque année », calcule Sébastien Arsac.