Loading...

jeudi 3 novembre 2016

L214 VIDEO CHOC!!.............. ABATTAGE DE VACHES GESTANTES... BRAVO AU LANCEUR D' ALERTE!!!

SOURCE ET SUITE

 AVEC VIDEO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 ATTENTION AMES SENSIBLES.. SI CELA EXISTE ENCORE ??!!

 IMAGES TRES DURES

MAIS POURQUOI???? 180 000 VACHES GESTANTES ABATTUES PAR AN

ILS N' AURONT PAS LE LAIT DU A LA GESTATION  ET LA  CHAIR SERA MEDIOCRE... ALORS??? HERESIE???

 

On pensait avoir vu toutes sortes de sévices et de maltraitances animales perpétrés dans des abattoirs. Cette fois, l’horreur est à son comble. Dans de nouvelles vidéos-chocs, auxquelles Le Monde a eu accès en exclusivité, l’association de protection animale L214 filme pour la première fois l’abattage de vaches gestantes. Si la pratique est légale et régulière, bien que méconnue du grand public, elle reste controversée, au point que plusieurs pays cherchent à l’interdire ou à la limiter en Europe.

Les images, insoutenables, ont été tournées en mai à Limoges, dans le plus grand abattoir municipal de France, avec 1 000 bovins et 1 500 ovins tués par semaine. Elles sont issues de la boyauderie, l’atelier où arrivent les viscères après l’ouverture du ventre des animaux.
On y voit des salariés trancher des utérus au couteau et en sortir, alors que le liquide amniotique se répand, des fœtus à des stades plus ou moins avancés. Certains veaux, longs de plus d’un mètre, ont les sabots formés et parfois même des poils. Les carcasses atterrissent ensuite dans de larges bacs, sur un lit d’utérus et de boyaux.

« Violences choquantes et dérangeantes »

« On jette le veau dans une poubelle pleine de merde. Parfois, il bouge, comme s’il était vivant. On fait ça tous les jours, au moins cinquante fois par semaine. Comment on peut les tuer, nom de Dieu ? Des vaches pleines et des veaux qui sont en train de sortir », s’indigne, dans un entretien au Monde, Mauricio Garcia-Pereira. Cet Espagnol de 47 ans est l’ouvrier qui a filmé avec une caméra GoPro ces scènes qu’il juge « affreuses et criminelles ».
C’est la première fois qu’un lanceur d’alerte témoigne à visage découvert dans le monde occulte des abattoirs. Alors qu’il travaille depuis sept ans dans l’établissement de Limoges, il dit ne « plus y arriver ». « Je sais que je vais perdre mon travail. Je l’espère même, assure-t-il. Je veux que le peuple français soit au courant. »

......................
......................Quelle est l’ampleur du phénomène en Europe ? Aucune donnée chiffrée n’existe dans l’Hexagone. Mais, comme le rappelle l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), des études menées en Allemagne, en Italie, en Belgique et au Luxembourg ont prouvé que de 10 % à 15 % des vaches sont abattues alors qu’elles sont pleines, souvent durant la dernière période de gestation. « Si l’on applique ce pourcentage au 1,76 million de vaches réformées par an en France, cela donne comme ordre de grandeur 180 000 vaches gestantes abattues chaque année », calcule Sébastien Arsac.