Loading...

lundi 19 septembre 2016

L 214........... LES CADAVRES DONT NOUS SOMMES COUPABLES

  Source et suite

 L'association L214, qui dénonce le traitement des animaux dans les abattoirs français, a organisé lundi soir à Paris un rassemblement, avec force cadavres de cochons. Une action choc, pour sensibiliser à la souffrance de ceux qui sont destinés à nos assiettes.

«Notre action d’aujourd’hui, forte et poignante, a pour but de montrer ce que vivent les animaux dans les élevages.» Soigneusement mis en scène, le happening de L214, association connue pour les révélations de vidéos tournées dans des abattoirs dénonçant les pratiques de ces derniers dans la mise à mort des animaux, a effectivement de quoi frapper les esprits. A partir de 18h40 ce lundi soir sur la place Saint-Michel à Paris, une trentaine de militants vêtus de tee-shirts «tous sensibles» accueillent dans leurs bras des cadavres de porcelets, une heure durant, devant les yeux de passants interloqués par la scène. «Nous avons trouvés ces bébés cochons dans les poubelles des élevages déposées sur la voie publique, explique au micro Isis La Bruyère, chargée de campagne pour L214. Ces animaux sont soit morts nés, soit de maladie, soit à cause de leurs conditions d’élevage déplorables.»
Visages des participants graves et fermés, bustes immobiles : le tableau, si l’on peut dire, se veut solennel. La tension est insupportable pour une jeune militante qui éclate en sanglots et doit confier son porcelet mort à un camarade. Des cris de cochons sortent de la sono, suivis d’une musique funèbre.