Loading...

dimanche 19 juin 2016

LES CHIMPANZES SONT ALTRUISTES

SOURCE ET SUITE
AVEC VIDEO



INTELLIGENCE. Les hommes sont-ils les seuls à faire preuve d'altruisme ? Non ! Nouvelle démonstration avec les chercheurs Felix Warnecken et Michael Tomasello, qui ont mené en 2005 une étude sur l'altruisme chez les chimpanzés. Ils souhaitaient comparer le désir d’aider les autres chez les singes avec celui des nourrissons. L’étude a montré de manière significative que les très jeunes enfants font preuve d’altruisme dans plusieurs situations tandis que les chimpanzés ont aidé des humains seulement dans un cas particulier. Ce comportement implique que les primates sont capables de comprendre que d'autres êtres ont aussi des objectifs. Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont confronté trois chimpanzés à 4 cas de figure : un objet tombé hors de portée, un obstacle physique empêchant d’arriver à ces fins (par exemple une armoire fermée ne permettant pas la mise en place de livres), une action ayant produit un résultat non désiré (un livre a été placé sur le dessus d’une pile mais a glissé) ou encore l’utilisation de mauvais moyens pour atteindre un objectif (une cuillère est tombée dans une boîte mais au lieu d’ouvrir le rabat pour la récupérer, l’examinateur tente de l’atteindre par un petit trou).
Alors que des bambins de 18 mois ont aidé les chercheurs à résoudre ces problèmes dans chacune des situations, les trois primates n’ont réagi que pour la première. Sur la vidéo, l’un d’eux se saisit des objets que l’humaine tentait d’atteindre et les lui donne. Ce résultat interviendrait en moyenne après un temps moyen d'attente de 13 secondes. Si des comportements altruistes ont déjà été remarqués chez les chimpanzés en milieu naturel, c’est la première fois qu’ils sont observés envers notre espèce. Quant à savoir pourquoi les primates n’ont pas aidé dans les trois autres types de situations, les chercheurs avancent que les chimpanzés n’ont pas reconnu l’aide nécessaire. Il ne s’agirait donc pas d’un manque de motivation mais plutôt d’un manque de compréhension de la situation…