Loading...

lundi 2 mai 2016

FOIE GRAS.. GRIPPE AVIAIRE ......DES FONDS ENGAGES POUR CONTINUER LE CARNAGE

SOURCE SUITE
AVEC VIDEOS

Pour éradiquer l'épidémie de grippe aviaire, la production de foie gras est à l'arrêt dans le Sud-Ouest depuis lundi. Une mesure sanitaire sans précédent qui pourrait avoir des conséquences sur le coût du repas de fête à la fin de l'année. Détails.
Depuis novembre dernier, la grippe aviaire sévit dans le Sud-Ouest. Pour empêcher sa propagation, le gouvernement a décrété un vide sanitaire dans 18 départements de cette région connue pour son foie gras d'exception. Abattoirs et usines de production n'accueilleront donc plus de canards jusqu'au 15 août prochain.

Par conséquent, il devrait y avoir neuf millions de canards en moins sur le marché national en 2016, selon le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog). Un réel manque à gagner pour l'ensemble des professionnels du secteur qui devrait se répercuter sur les consommateurs.

"Une légère augmentation"

Secrétaire générale du Cifog, Marie Pierre Pé confirme à MYTF1News qu'il y aura bel et bien une hausse, légère, des prix du foie gras à l'approche des fêtes de fin d'année. "A Noël, il y aura forcément une légère augmentation des prix du foie gras. Pour le moment, il est toutefois impossible d'établir des prévisions chiffrées définitives : certaines variables -notamment la durée de remise en élevage des canetons- n'étant pas encore arrêtées", précise-t-elle.

Face à la pénurie, les firmes françaises vont-elle s'approvisionner à l'étranger ? "C'est inévitable", poursuit Marie Pierre Pé. "Les entreprises qui auront besoin d'apprivoisement vont forcément importer du foie gras de Bulgarie ou de Hongrie. Mais cela devrait être un phénomène limité. Les consommateurs souhaitant acheter 'français' devront toutefois être attentifs à la présence de la mention IGP et Label Rouge sur l'étiquette" avertit-elle.
 
VIDEO. Grippe aviaire : les volailles périgourdines confinées dans leur poulailler