Loading...

lundi 25 avril 2016

VIDEO CHOC A VOIR.. BOVINS EXPORTES VERS LA TURQUIE.... 80 000 BOVINS FRANCAIS... EN 2015

 AVEC VIDEO

 LES ELEVEURS SONT DES ETRE4S ABJECTS..
 ILS SONT CAPABLES DE TOUT!!!
 NE ME DITES PAS QU' ILS NE SAVENT PAS.... 
C' EST PEUT ETRE UN ELEVEUR PRES DE CHEZ VOUS QUI EST SI CRUEL???

La France est le 1er exportateur européen d’animaux vers la Turquie. Derrière ce chiffre se cache la douleur de milliers d’animaux qui voyagent dans des conditions indignes. Une vidéo tournée par des ONG révèle la réalité de ce scandale. La Fondation 30 Millions d’Amis poursuit son combat à leurs côtés pour faire cesser de telles ignominies.
4000 kilomètres parcourus enfermés, sans boire ni manger. Ce sont les conditions cruelles dans lesquelles ont transité 1,5 million d’ovins et de bovins venant de toute l’Europe vers la Turquie entre 2010 et 2014. Après 5 ans d’enquête, plusieurs associations (CIWF*, Animal Welfare Foundation, Tierschutzbund Zurich et Eyes on Animal) dénoncent cette maltraitance en publiant une vidéo choc (22/02/2016).

Des conditions indignes

En 2015, 80 000 bovins français ont été envoyés en Turquie pour y être engraissés ou abattus. Un chiffre qui fait de la France le 1er exportateur européen d’animaux vers cette destination.
Entre octobre 2010 et fin juillet 2015, plusieurs associations mènent l’enquête et se concentrent à la frontière turque où de nombreux camions de transport d’animaux d’élevage attendent une autorisation d’entrée sur le territoire. Un sésame qui peut prendre jusqu’à plusieurs jours pendant lesquels les animaux restent confinés dans les camions sur une aire de repos sans zone d’ombre. Ils n’y sont jamais déchargés ni abreuvés, enfreignant ainsi la réglementation européenne CE 1/2005 sur le bien-être des animaux : elle précise clairement l’obligation de décharger les animaux à intervalles réguliers pour une période de repos.
« Globalement, nous avons observé de graves soucis au niveau de la surcharge des camions, laissant à peine aux animaux la place de bouger. Également des problèmes concernant la durée du voyage, l’accès à l’eau et à la nourriture et de l’absence de soins » décrit Aurélia Greff, responsable de campagne pour CIWF France. « En 2015, sur les 38 camions inspectés transportant des animaux français, 89  % étaient en infraction à la règlementation européenne » conclut-elle.
En effet, la vidéo montre des bovins entassés dans des camions des journées entières, peinant à bouger, piétinant leurs excréments. En l’absence de nourriture, les plus affamés d’entre eux finissent par s’en nourrir… Nombreux sont ceux qui sont blessés ; les moins chanceux n’en réchappent pas et leurs cadavres gisent parmi leurs congénères. 
« L’été est un calvaire. En 2015, la température atteignait les 35°C dans les camions : une vraie fournaise pour les bovins qui y étaient confinés. D’autant qu’aucune eau n’était donnée aux animaux. Par exemple, nous avons été confrontés à des camions prévus à la base pour le transport de cochons et qui avaient donc des systèmes d’abreuvement inadaptés aux bovins » détaille Aurélie Greff.
Entassés, les animaux ne peuvent ni sortir
des camions ni s'abreuver ou se nourrir.
© TSB/ AWF & Eyes on Animals

Un transport non-réglementaire

Bien qu’informés de ces conditions de transports déplorables, ni l’Union Européenne ni le ministère de l’Agriculture Français ne semblent avoir pris des mesures pour améliorer le sort de ces pauvres animaux, selon le CIWF.
Pourtant, en avril 2015, la Cour européenne de Justice a confirmé que la réglementation sur le bien-être des animaux vivant dans la Communauté s’appliquait durant le transport, même en dehors des frontières.

La Fondation indignée

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui milite pour le respect de tous les animaux de ferme, a toujours milité contre ces conditions de transport indignes. Elle apporte tout son soutien à l’association CIWF qui appelle les citoyens à écrire au Ministre de l’Agriculture pour lui demander de faire cesser les exportations d’animaux vivants vers la Turquie.