Loading...

jeudi 21 avril 2016

OU EN EST L' AVANCE DU HALAL??!!ET INVESTISSEMENT ETRANGER ET DANGER SANTE


 NOUS SURVEILLONS LA PROPAGATION DU HALAL CAR CELA SIGNIFIE PLUS DE BÊTES ABATTUES SANS ÉTOURDISSEMENT  AVEC NON SEULEMENT ET LE PLUS IMPORTANT A MES YEUX DES SOUFFRANCES QUI POURRAIENT ETRE ATTÉNUÉES, MAIS AUSSI DES PROBLÈMES DE SANTÉ TRES GRAVES DUS A LA REGURGITATION DES SUCS GASTRIQUES CONTAMINES PAR LE E COLI SUR LES CHAIRS MISES A LA VENTE.....

 

L'établissement Multifood, présenté comme le plus grand fast-food halal de France, tarde à rouvrir ses portes à Saint-Etienne.
Quatre ans après son ouverture, l’enseigne de restauration rapide halal Multifood est en fermeture prolongée à Saint-Etienne. Le magasin de 750 m2,  avec près de 200 places assises rue de la Talaudière, dans le quartier de Méons, a licencié son personnel et cessé son activité mi-janvier. Bien qu’une banderole annonce l’arrivée d’un nouveau concept « à partir de la mi-mars 2016 », le lieu reste vacant depuis trois mois. La rénovation préalable au démarrage d’une nouveau concept de cuisine du monde, avec buffet et pizzas à volonté, se fait toujours attendre.
Son gérant, Amor Benderraji, originaire de la région stéphanoise, avait ouvert ce fast-food halal dans la Loire en 2012, après deux autres, à Saint-Fons et à Villeurbanne, en région lyonnaise où il réside. Il explique les difficultés de ses restaurants par « la guerre des prix que se livrent les grandes enseignes comme Quick, McDonald’s et KFC, avec des produits à 5 €, voire moins (…) on était 10 à 20 % plus cher ».
Amor Benderraji indique disposer d’un Multifood en franchise à Gaillard, près d’Annemasse, mais il n’a pas réussi à maintenir l’activité de ses trois établissements du Rhône et de la Loire. Celui de Saint-Etienne affichait des pertes croissantes (104 000 € en 2012, 130 000 € en 2013, 196 000 € en 2014). Il est probable que l’ouverture d’un KFC à proximité de cet établissement n’a fait qu’empirer les choses. Par ailleurs, Quick a engagé, avec succès au plan commercial, son fast-food de la Plaine Achille sur le créneau du halal voici plusieurs mois.
Le gérant de Multifood ne baisse pas les bras pour autant, évoquant un simple « retard du chantier à Saint-Etienne ». Associé à deux footballeurs formés à l’Olympique lyonnais, Laurent Courtois et Frédéric Kanouté, il explique avoir des projets de master franchises à l’étranger (Maroc, Malaisie, Moyen-Orient). Il précise que sa recherche d’investisseurs a échoué l’été dernier, alors qu’« elle était très avancée avec un fonds d’investissement saoudien, qui a fait marche arrière après l’épisode de Vallauris (lors du séjour du roi d’Arabie Saoudite, dont la privatisation d’une plage a provoqué une polémique, Ndlr) ».
Denis Meynard