Loading...

lundi 18 avril 2016

NICOLAS A CRAQUE EN FIN DE COMPTE, MAIS COMMENT FONT LES AUTRES POUR TENIR?? POUR L214

SOURCE ET SUITE
 AVEC VIDEOS

 C' EST UNE QUESTION QUE JE NE CESSE DE ME POSER
 COMMENT PEUT ON ACCEPTER DE TORTURER ET DE VOIR MOURIR DANS DES SOUFFRANCES EXTREMES TANT DE BETES????

Un «espion» au service des animaux
En quelques semaines, Nicolas passe donc de bénévole à militant salarié de l'association et ne compte pas se contenter de la fermeture d'un seul couvoir. Pendant plus d'un an, il postule au sein de différents abattoirs, couvoirs et élevages. Objectif: obtenir un poste qui lui permette de tourner d'autres vidéos chocs. Mais certains contrats sont trop courts pour avoir l'opportunité de filmer et d'autres correspondent à des postes trop éloignés des lieux de maltraitance. Toutefois, à force de patience, il parvient à gagner le cœur de certains établissements. Le jeune homme profite alors de moments de solitudes pour tourner des images violentes que l'association diffuse afin de faire réagir l'opinion publique. Une de ses vidéos est tournée dans un élevage de canards à foie gras où les canes sont inséminées deux fois par semaine. «Tous les matins, on ramassait des canes mortes dans la nuit. D'autres avaient les parties génitales qui s'infectaient et on devait leur tordre le cou», raconte-t-il au site internet.
...............
........................
À l'hiver 2015, Nicolas, usé, décide de mettre fin à ses infiltrations. «C'est très fatigant physiquement et psychologiquement. Il faut avoir le temps de s'en remettre», confie le jeune homme à Francetv info. À la suite de cette expérience, Nicolas a changé son mode de vie, il est devenu végétarien puis vegan.
Après l'abattoir d'Alès et celui du Vigan, l'association a récemment mis au piloris l'abattoir bio et Label rouge de Mauléon-Licharre en dévoilant une nouvelle vidéo. Cet énième scandale a conduit le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à ordonner des inspections dans tous les abattoirs de France d'ici un mois.