Loading...

vendredi 29 avril 2016

269 LIFE LIBERATION ANIMALE



ILS ACCUSENT LA RELIGION ET ILS ONT RAISON!!

 Dimanche 24 avril 2016 à 11h, l’association 269 Life Libération Animale a organisé un happening d’envergure, sur la place symbolique Saint-Jean à Lyon (face à la cathédrale), dans le but de dénoncer la complicité idéologique des grandes religions monothéistes dans le traitement infligé aux animaux par notre société que l’on appelle le spécisme. Le christianisme était spécifiquement visé pour son anthropocentrisme caractérisé et son enracinement dans la culture française. Nous vivons dans une société très largement façonnée par l’humanisme chrétien. Les Pères de l’Église ont insisté sur la supériorité du genre humain véhiculant ainsi un mépris envers tout ce qui n’est pas nous - c’est-à-dire d’abord les animaux. Pour les chrétiens, il faut nous éloigner d’eux pour marquer notre singularité. La vision du monde humaniste que nous a léguée l’Église implique que l’espèce humaine soit une espèce élue par la divinité alors nous avons cru, longtemps, être les maîtres et possesseurs de la nature, et une espèce si supérieure qu’elle pouvait considérer les autres animaux comme des êtres à assujettir. L’humanisme a ainsi subtilement fait passer le meurtre des animaux du côté du « bien » et aujourd’hui pour la société, renoncer à la mise à mort des animaux, c’est renoncer à un droit institué. L’idée vient alors de repenser la place de l’humain en acceptant sa parenté avec les autres animaux. Afin d’utiliser une image symbolique et représentative pour le public, nous avons choisi de reproduire la « Cène » à notre manière. Un activiste jouait le rôle d'un « prêcheur » sur une estrade face à la mise en scène en lisant les nombreux passages de la Bible présentant les animaux comme des êtres dont la seule raison d’exister est de servir les intérêts humains. N'en déplaisent à certains esprits, le mouvement 269 Life que nous représentons entend s’attaquer à tous les pans de notre culture de domination sur les animaux dont fait partie la religion. La tradition judéo-chrétienne continue de nous faire regarder les animaux comme des êtres inférieurs au regard d’un « humanisme » exacerbé qui divinise l’Homme.