Loading...

lundi 14 mars 2016

MELENCHON BIEN CLASSE POUR LA CAUSE ANIMALE

SOURCE ET SUITE

 

 

Interrogé sur la question des gros allègements de charges consentis par l’Etat aux exploitations agricoles, le leader du Front de Gauche répond :
Ce qu’il faut mettre en cause, c’est le modèle de marché, le modèle européen et de l’agriculture industrielle qui martyrise les animaux, détruit la santé des paysans, les sols, l’eau et l’air.
Il est l’un des seuls représentants de la classe politique, à notre connaissance, à parler explicitement des souffrances endurées par les animaux d’élevage.

« Il faut changer nos mœurs »

Plus étonnant, à la question — relativement floue — « dans un monde ouvert, que peut faire une gauche radicale ? », monsieur Mélenchon répond (après avoir mentionné la relocalisation de l’agriculture) :
(…) Créer une nouvelle attitude de consommation. Les protéines carnées, ça a une limite. Il est normal, compte tenu de l’étroitesse des salaires, que les gens aillent au moins cher. Les protéines végétales seraient les bienvenues. C’est une affaire de mode, de goût. Il faut changer nos mœurs. Nous savons que le changement climatique a commencé. Mais le changement pour la santé aussi

Pour aller plus loin

L’excellent site Politique & Animaux a classé le Front de Gauche dans la catégorie « Penche pour les animaux ». C’est mieux que la plupart des autres partis (par exemple, le MoDem « penche contre les animaux », idem pour Les Républicains) mais encore un cran au-dessous d’Europe Ecologie Les Verts (« agit pour les animaux »).