Loading...

mercredi 24 février 2016

LE LOUP MOINS CRUEL QUE L' HOMME???!!! ABATTOIR

SOURCE ET SUITE
 AVEC VIDEOS ABATTAGE DES BREBIS 

Les éleveurs intensifient depuis quelques temps leurs campagnes de communication à destination du grand public pour convaincre de la nécessité d’éradiquer le loup, pour clamer que le pastoralisme est utile à la biodiversité.
Cependant, on sait que les troupeaux de moutons dégradent le milieu naturel en montagne, et on sait aussi que le loup sera toujours moins cruel pour la brebis que l’employé de l’abattoir où l’animal devra finir ses jours.
C’est tellement plus émouvant et « vendeur » de présenter des brebis blessées ou égorgées par les méchants loups, tout en versant une larme de compassion pour leurs bêtes tant aimées… Ces mêmes bêtes qu’on laisse divaguer ou sans protection face aux prédateurs.
L’éleveur omet toujours de rappeler l’existence des brebis de réforme, et surtout de présenter la triste réalité de l’abattage. Nous pourrions évoquer les conditions de transport des animaux vers un abattoir, mais il n’en est pas besoin. Les circuits courts ne sont pas épargnés, comme l’a démontré, une fois de plus, l’association L 214 avec l’enquête menée à Vigan dans le Gard.
Ales, Vigan… Les cas de maltraitance, voire d’actes barbares dans les abattoirs français sont plus nombreux que l’on pense.
Par ailleurs, 500 000 ovins de réforme sont envoyés tous les ans à l’équarrissage !!
De qui les éleveurs se moquent-ils ?
Voilà donc le véritable visage de ceux qui se disent les garants d’une biodiversité à visage humain. Aucune tolérance pour une espèce animale sauvage, aucune compassion pour une espèce animale domestique exploitée.
La prochaine fois que vous verrez ou entendrez un éleveur se plaindre de la cruauté des loups, regardez les images de l’abattoir de Le Vigan ou de celui d’Alès. Et demandez où qui est le sauvage, du loup ou de l’homme.