Loading...

samedi 27 février 2016

DUPONT AIGNAN .. LETTRE OUVERTE... ET AGRICULTURE

SOURCE ET SUITE

 COMME CHAQUE ANNÉE C' EST UN DÉFILÉ DE MARIONNETTES  QUI VONT S' ARRETER QUELQUES SECONDES DEVANT CES MAGNIFIQUES ANIMAUX ESCLAVES.. PAS UN SEUL NE PARLERA DE LA SOUFFRANCE  DES BÊTES, MAIS BIEN SUR D' ARGENT ET  DE POLITIQUE...ET MONTRERA DU DOIGT LA FAUTE D' UN AUTRE POLITIQUE.... ARRHFF

DUPONT AIGNAN NON PLUS NE PARLE PAS DES ANIMAUX EXPLOITES, MAIS AU MOINS IL PARLE DU TAFTA..MÊME SI BIEN SUR TOUTE CETTE LETTRE RESTE LÉGÈRE..
 DE TOUTE MANIÈRE JE VOIS MAL COMMENT IL SERAIT POSSIBLE DE SE RELEVER DE CE QUE L' ON NOMME A TORT PEUT ÊTRE UNE CRISE.... PUISQUE C' EST UN SYSTÈME ENTIER QUI S' ÉCROULE

MAIS BON, IL Y AURAIT BEAUCOUP DE REMARQUES A FAIRE TANT LES CAUSES SONT NOMBREUSES, ET SI JE COMPATIS AVEC LES AGRICULTEURS JE N' AI PAS UNE LARME POUR LES ÉLEVEURS... MÊME SI JE DOIS RECONNAÎTRE QU' AU MOINS EN FRANCE LES PETITS ÉLEVEURS SORTENT LES BÊTES  DANS LES CHAMPS..

  A COTE DE LONDRES, UK, CERTAINS ÉLEVEURS ONT PRIS CONSCIENCE DES PROBLÈME DE BAISSE DE CONSOMMATION DE  PRODUITS LAITIERS DUE AU VEGANISME.... ET DE LA BAISSE DES PRIX DU LAIT.

 ILS ONT RÉFLÉCHI, ET ONT DÉCIDÉ DE SÉDUIRE CETTE CLIENTÈLE PERDUE.

 ILS SE SONT DONC ENGAGES  A VENDRE DU LAIT SANS SOUFFRANCE.

 ILS LAISSENT LE VEAU AVEC SA MÈRE, IL PEUT TÉTER A SATIÉTÉ (DU MOINS J' ESPÈRE..) ET GARDENT LES MÂLES AU LIEU DE LES ENVOYER A L' ABATTOIR DANS LES 3 MOIS SUIVANTS LA NAISSANCE...  COMME NOUS LE FAISONS EN FRANCE
AVEC CE LAIT SANS SOUFFRANCE, ILS FABRIQUENT FROMAGES ET GLACES  AVEC  VENTE EN BOUTIQUE DIRECTEMENT A LA FERME..... BRAVO!!




Alors que le salon de l'agriculture s'ouvre le 27 février, Nicolas Dupont-Aignan reproche aux gouvernement successifs d'avoir capitulé à Bruxelles et bradé la politique agricole commune.


Il faut remettre les choses sur les rails, c'est un préalable indispensable: réguler certaines productions comme le lait et établir un dispositif de prix garantis planchers et de quotas nationaux, mettre fin au travail détaché en Europe, supprimer les charges salariales sur les employés agricoles contre la création d'une taxe minime sur la grande distribution qui profite de marges trop abusives, rétablir la préférence communautaire et immédiatement mettre un terme aux négociations sur le TAFTA.