Loading...

mercredi 27 janvier 2016

BONNE NOUVELLE

SOURCE

Le gouvernement sud-africain a décidé cette année de ne délivrer aucun permis de chasse pour les léopards, une décision saluée par les organisations de défense des animaux ce lundi. "Les autorités provinciales chargées de la protection de la faune et de la flore ont été informées que la chasse aux léopards ne serait pas autorisée en 2016", a indiqué le ministère de l'Environnement, suivant les recommandations de l'Autorité scientifique chargée notamment de la régulation des espèces menacées ou protégées.
Selon la Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées (Cites), l'Afrique du Sud est autorisée à allouer chaque année 150 permis de trophées de léopards destinés à l'exportation.
"Le sens commun l'a emporté", s'est réjouie Helen Turnbull de l'organisation Cape Leopard Trust. "Tant que nous ne connaissons pas le nombre de léopards, nous ne devrions pas les chasser", a estimé pour sa part Andrew Muir de Wilderness Foundation.
"Il est important de s'assurer que tout commerce animalier prend en compte le développement durable" des espèces, a ajouté Kelly Marnewick de l'ONG Environmental Wildlife Trust, estimant que tant que ce n'était pas le cas, la chasse devait rester interdite.
L'Afrique du Sud tire un revenu substantiel de la vente de permis de chasse à des étrangers fortunés, prêts à payer des milliers, voire des dizaines de milliers de dollars pour tirer l'un des "Big Five" (lion, léopard, éléphant, rhinocéros, buffle). Selon le ministère de l'Environnement, la chasse génère un revenu annuel de 6,2 milliards de rands (347 millions d'euros).