Loading...

jeudi 31 décembre 2015

ELEVAGE ET ANTIBIO RESISTANCE




 LA GROSSE RACLURE, UNE CONNAISSANCE DE MES PARENTS, HARCELAIT IL Y A QQ JOURS MA MÈRE  EN LUI DISANT QU' ELLE AVAIT MANGE UNE PINTADE ENTIÈRE ET QUE C' ÉTAIT SIIIIIIIIIIII  BON, ET EN PLUS  SI EXCELLENT POUR LA SANTÉ,  D' AVOIR UN RÉGIME CARNE PLEIN DE PROTÉINES ANIMALES !!!!!

 MA MERE MANQUE TOUJOURS D' ARGUMENTS POUR RÉPONDRE A CE GENRE DE PROVOCATIONS.... ET CE MATIN J' AI TAPE ÉLEVAGE ET ANTIBIOTIQUES SUR GOOGLE. IL Y A DES CENTAINES DE PAGES D' INFORMATION SUR LES MÉFAITS DE LA VIANDE CAR SURDOSAGES D' ANTIBIOTIQUES UTILISES DANS L' ÉLEVAGE ET BIEN SUR EFFET BOOMERANG SUR LA SANTÉ DES VIANDARDS...
 MAIS BON,  INUTILE LA PLUPART DU TEMPS DE DONNER DES INFOS A CEUX QUI NE VEULENT PAS SAVOIR...

 SOURCE ET SUITE 

L'un des secteurs qui consomment le plus d'antibiotiques est l'élevage industriel. Les antibiotiques y sont utilisés pour guérir les animaux malades, mais aussi à titre préventif pour compenser les réactions aux conditions malsaines dans lesquelles ces derniers sont élevés, comme le stress et la vulnérabilité aux maladies découlant de la trop grande promiscuité.
Ils sont aussi employés pour stimuler la croissance depuis que les éleveurs de volailles ont découvert après la Seconde Guerre mondiale que certains composés de tétracycline pouvaient avoir cet effet lorsque mélangés aux aliments. En fait, l'utilisation mondiale d'antibiotiques pour l'élevage industriel dépasse de loin celle de la consommation humaine. Selon les données disponibles en 2011, on estime ainsi qu'environ 73% des antibiotiques vendus aux États-Unis ont été ingérés par les animaux d'élevage, soit l'équivalent de 13,6 millions de kilos contre 3,49 par les humains.

En sus des souffrances indues causées aux animaux, les effets négatifs de l'élevage industriel sur l'environnement comme la contamination de l'eau par le fumier, la dégradation de la qualité de l'air et la consommation excessive de ressource alimentaires et énergétiques sont bien connus. Ce n'est toutefois que depuis une dizaine d'années que des scientifiques ont fait le lien entre l'absorption systématique d'antibiotiques par les animaux d'élevage et l'apparition de «super-bactéries», pouvant survivre aux plus puissants antibiotiques. En 2004, des médecins hollandais ont ainsi découvert le Staphylococcus aureus dans l'organisme d'un bébé vivant dans une ferme. La souche 398 de cette bactérie lui avait été transmise par les cochons élevés à proximité.

En dépit des dénégations de l'industrie, de nombreuses études démontrant la forte probabilité de la transmission de bactéries résistantes aux antibiotiques des animaux d'élevage aux humains ont été menées depuis en Europe et en Amérique du Nord. Parmi celles-ci on peut en citer deux, publiées en 2010 dans la revue mBio; l'une décrivant la corrélation entre le pourcentage de cochons et de fermiers canadiens contaminés par la souche 398 du staphylocoque doré et l'autre concernant la similarité entre la souche retrouvée chez les porcs d'élevage industriel et dans le corps d'une adolescente morte d'une pneumonie.
 



ET AUSSI
  • SOURCE ET SUITE
  •  
  • Accroissement de l'antibiorésistance

    Comme les élevages sont propices aux maladies infectieuses, les éleveurs sont obligés d’utiliser beaucoup d’antibiotiques pour soigner leurs animaux. À cela s’ajoute que les antibiotiques à faible dose stimulent la croissance des animaux. Bien qu’ils soient interdits comme promoteurs de croissance en Europe depuis 2006, ils le sont encore dans de nombreux pays. L’utilisation massive des antibiotiques, comme thérapeutiques ou comme promoteurs de croissance, favorise le développement de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.
    Constat inquiétant : bien qu’on ait réussi à modérer l’usage global des antibiotiques ces dernières années, les éleveurs ont de plus en plus recours aux antibiotiques dit “de dernière ligne”, ceux qu’on n’utilise que quand les antibiotiques classiques ont échoué (ANSES, 2015).
    Un rapport récent sur l'antibiorésistance n'invite pas à l'optimisme :
    "Les considérations les plus pessimistes nous invitent à nous préparer à un monde sans antibiotique à l’horizon 2030 . Le directeur adjoint de l’OMS, Keiji Fuguda, estime ainsi que mourir des suites d’une infection banale ou d’une blessure mineure pourrait bientôt redevenir une réalité courante. Dans la même optique, une récente étude britannique estime qu’en 2050 le risque lié aux antibiorésistances pourrait conduire, au niveau mondial, à la perte annuelle de 10 millions de vies humaines" (Ministère de l'agriculture, 2015).
     

mercredi 30 décembre 2015

TROP MIGNON

LE MANQUE DE DISCERNEMENT ET D' EMPATHIE DE L' ALLEMAGNE.. CONFIRMATION, ON VA DROIT DANS LE MUR!!!


LA MERE MERKEL VA CAUSER LE  DÉSASTRE DE L' EUROPE, ET EN PLUS LE ""TUE SANS PITIÉ "" ET SANS JUGEMENT LE "'J' ADORE LE SANG QUI COULE""  FAIT AUSSI PLONGER LES ÉLEVEURS ALLEMANDS 
 SI AU MOINS DU COUP ON POUVAIT CESSER CES HÉCATOMBES D' ANIMAUX CE SERAIT DÉJÀ UNE COMPENSATION APPRÉCIABLE... MAIS FAUT PAS RÊVER... LE MONDE EST VRAIMENT FOU...

Grâce à cette brillante politique, les filières bovine et laitière ont connu une crise de surproduction en ( Le facteur « Russie » pèse lourd en Allemagne, qui y exportait beaucoup avant l'embargo, notamment du fromage.) Europe, qui a frappé de plein fouet les éleveurs français… et n’a finalement pas épargné les éleveurs allemands.
La stratégie allemande, qui est en fait une non-stratégie et une série de choix à courte vue, explique largement la faillite communautaire à laquelle 2015 a donné lieu. Merkel, ce n’est pas la PanEurope, mais la panne de l’Europe.

ACTION : PETITION CONTRE LA FERME DES 1000 VEAUX ET PREMIERE VICTOIRE


 


 L'ACTION SE POURSUIT ......
 IL EST DONC VITAL DE CONTINUER DE FAIRE SIGNER CETTE PETITION SI IMPORTANTE
 POUR MA PART J' AI DEPOSE CHEZ MON VETERINAIRE DES FEUILLES A FAIRE SIGNER ET  JE RECOLTE LES PAGES PUIS LES SCANNE ET LES ENVOIE A OEDA

 TOUTES LES INFORMATIONS NECESSAIRES ICI

PARCE QUE LES SAUVER DU COULOIR DE LA MORT EST  ENTRE NOS MAINS.
MERCI

Communiqué OEDA 20 décembre 2015

Contre toute logique, l'enquête instruite contre la Ferme des 1000 Veaux n'est pas suspensive. Les travaux vont donc continuer...Cependant, suite à l'annonce d'une ouverture au mois de janvier, on passe maintenant à février/mars. Nous avons gagné du temps et tout est encore possible selon le résultat de l'enquête. Quoi qu'il en soit, les médias se font l'écho de cette procédure qui va jeter le discrédit sur le projet, en dévoilant les irrégularités et les rouages de petits arrangements...

Continuons à informer et à envoyer des courriers au groupe Intermarché, pour les dissuader de s'allier à ce projet !

Je participe !

Communiqué de presse OEDA / 18 décembre 2015

Ferme-Usine des 1000 Veaux : Le Procureur de la République instruit le dossier !

Nous venons de recevoir une réponse de la part de Monsieur le Procureur de la République, suite à notre plainte, déposée le 27 octobre dernier, au sujet du projet de Ferme Usine des 1000 Veaux, à St Martial le Vieux dans la Creuse : « J’ai saisi le 12 novembre la gendarmerie nationale de cette enquête dont le développement prendra plusieurs mois. » (Voir le courrier en totalité).
Le projet, qui devait ouvrir ses portes courant janvier 2016, est par conséquent stoppé, dans l’attente des suites données à notre plainte. Une première victoire pour l’éthique et l’OEDA !
Nous avions écrit à Monsieur Hollande, le 12 novembre dernier, comme le rappelait, Corinne Touzet, en direct sur FR3 Limousin, le jour même. La réponse de son cabinet, nous est parvenue le 18 novembre :
« A la demande du chef de l’Etat, je n’ai pas manqué de transmettre votre courrier à Monsieur Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement, ainsi qu’au préfet de la Creuse, afin qu’il soit procédé à un examen attentif de votre intervention. » (voir la lettre en totalité).

L'action citoyenne d'envoi massif de courriers de soutien auprès du Procureur de la République prend fin avec cette première victoire, dans l'attente des suites données à l'affaire.

Nous devons continuer, ensemble, à montrer notre opposition à cette "ferme" concentrationnaire, en faisant pression sur son unique client ! Nous rappelons qu'aucune autre enseigne n'a répondu favorablement aux propositions de la SAS Alliance Millevaches. Si le Groupe Les Mousquetaires Intermarché se désolidarise du projet, cela signera sa perte !

ACTIONS CITOYENNES CONTRE LA FERME USINE DES 1000 VEAUX


 

mardi 29 décembre 2015

BELLE VICTOIRE DE PETA POUR LES BEBES SINGES

SOURCE 

 LES  SINGES SERONT  ENVOYES DANS DES REFUGES 


The National Institutes of Health (NIH) says it will end controversial monkey experiments at a lab that is part of the Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development (NICHD).
For years, the lab in Poolesville, Maryland, under the direction of Stephen Suomi, conducted behavioral research using baby monkeys. Some studies involved separating young monkeys from their mothers at birth, startling the monkeys with loud noises, and subjecting them to invasive procedures such as spinal taps. Officials said the aim of the research was to help develop more effective treatments, or even preventive measures, for developmental problems in humans.
Last fall, the animal rights group People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) launched a campaign against this work, which involved the release of undercover videos that they said showed inhumane experiments in the lab, as well as an ad campaign across Washington, D.C. and petitions to government officials.
"This is really an historic moment, so we're happy and relieved that after 30 years the agency will stop breeding hundreds of baby monkeys to suffer from depression and tearing them from their mothers at birth to cause them lifelong trauma," Justin Goodman, director of PETA's Laboratory Investigations Department told CBS News in an email.
NIH did not say that their decision to close the lab was impacted by PETA. In a statement to CBS News, NICHD said, "This decision was based on internal programmatic priorities and the desire to optimize research efficiency."
When PETA released the video last year, Dr. Constantine Stratakis, the scientific director of the NICHD, who oversees non-human primate research including that conducted by Suomi, told CBS News these studies had been closely monitored by the NIH and U.S. Department of Agriculture and that they complied with animal treatment standards.
NICHD said they have developed a three-year plan to close the facility that will ensure "the safe transition of the animals to other facilities." There are roughly 300 monkeys at the facility. NICHD plans to transfer approximately 100 monkeys per year to other places.
"Ending these horrendous experiments on infant monkeys is great progress and now we will work to ensure that these long-suffering monkeys will be sent to reputable sanctuaries where they can recover and live out their lives in freedom and peace," Goodman said.
The news comes a few weeks after NIH announced it would retire the last of its research chimpanzees.

CETTE VIDEO EST MERVEILLEUSE

BLA BLA PERSO.



QUELQUES NOUVELLES D'UGO QUE VOICI SUR LA PHOTO ALORS QU' IL ATTENDAIT QUE JE LUI DONNE SON CADEAU QU' IL AVAIT DÉJÀ REPÉRÉ... MALIN LE PETIT!!
 CE N' EST PAS ENCORE LA GRANDE FORME LES PATTES SONT DE PLUS EN PLUS ANKYLOSÉES, MAIS LE MORAL EST BON, ET L' APPÉTIT AU TOP.
 ET LA GOURMANDIS EST AU RENDEZ VOUS...
C' EST DÉJÀ UN BON POINT!
 IBS?? TOUJOURS CE ZIG ZAG ENTRE BONS JOURS ET MAUVAIS MOMENTS..  IL FAUT FAIRE AVEC.. DONC RÉGIME SÉCURITÉ  AVEC DES CARENCES SANS DOUTE MAIS BON.... PAS MOYEN ACTUELLEMENT DE FAIRE MIEUX....
CHOIX D' INGRÉDIENTS MOINS SUSCEPTIBLES DE DÉCLENCHER LES CATASTROPHES.

 PAS TROP EU LE TEMPS DE TROUVER DE NOUVELLES RECETTES INTÉRESSANTES A PARTAGER, PAR CONTRE POUR LE BLOG JE SUIS TRÈS OPTIMISTE..
 J' OBSERVE UN NOUVEAU MOUVEMENT QUE VOUS AVEZ COMME MOI PU CONSTATER EN VISIONNANT LES VIDÉOS.....  NOTRE GÉNÉRATION EN FRANCE EST ASSEZ MAL BARRÉE POUR EMBRASSER LE VÉGÉTARISME.... JE LE CONSTATE AUSSI DANS MES CONTACTS EXTÉRIEURS A FACEBOOK, A MON GROUPE D' ACTIVISTES ET DE VEGETARIENS

 POUR LES VIEUX C' EST CARRÉMENT DÉSESPÉRÉ.. ILS NE LÂCHERONT JAMAIS LE STEAK... ACCROS DE CHEZ ACCROS!!!!!!!!!!!!!!!!!!
..... ..
  PAR CONTRE POUR LES JEUNES GÉNÉRATIONS, SI BIEN SUR NOTRE CIVILISATION TIENT LE COUP.... (PAS CERTAIN HÉLAS) JE PENSE QUE L' EMPATHIE FERA PARTIE DE LEUR IDENTITÉ..
 D' AILLEURS JE DIS BRAVO A TOUS CEUX QUI ONT COMPRIS QUE C' EST JUSTEMENT AUX JEUNES QU' IL FAUT S' ADRESSER.
DONC ON RESTE OPTIMISTE, ON PENSE GLOBALEMENT ET ON AGIT LOCALEMENT,  ON CONTINUE DE DIFFUSER LES INFOS, ET ON CONTINUE A CHOYER ET  ADORER NOS PROPRES BETES....


PARC ANIMALIER LIQUIDATION JUDICIAIRE, EVACUATION DES ANIMAUX SOUS TENSION

 

La Fondation 30 millions d'amis procède ce mardi à l'évacuation du parc animalier Val d'Hérault nature. Un déménagement sous tension pour ce zoo en liquidation judiciaire.

L'évacuation par la Fondation 30 millions d'amis de plusieurs centaines d'animaux d'un parc animalier de l'Hérault en liquidation judiciaire a commencé mardi matin dans un climat de tension. Près de 600 animaux, dont environ 500 oiseaux (perroquets, perruches, cacatoès, flamands roses...) et une soixantaine de mammifères comme des buffles d'Asie, daims, dromadaires, renards doivent être transférés à partir de mardi vers des « centres adaptés » selon la fondation.
« Dans le cadre de la liquidation judiciaire » du parc c, « les autorités ont cédé tous les pensionnaires de l'établissement à la Fondation 30 millions d'Amis », a expliqué cette dernière dans un communiqué qualifiant l'opération de « sauvetage d'envergure ». Les journalistes et les employés du parc qui se trouvaient sur le site de Saint-Thibéry, à 20 kilomètres à l'est de Béziers, ont notamment été évacués par les gendarmes.

Les salariés protestent

Mardi matin, des employés présents sur place ont manifesté leur opposition à l'évacuation, qui est pour eux synonyme de pertes d'emploi. Le parc employait jusqu'à une cinquantaine de personnes en comptant les saisonniers. Vincent Gaudy, maire PS de Florensac et conseiller départemental du canton de Saint-Thibery se trouvait également sur les lieux. « Il y a trois offres de reprises et le liquidateur judiciaire me répond qu'il n'a pas cette information. On est dans une opacité énorme et quand il y a de l'argent public on se doit à une certaine transparence », a-t-il déclaré. « Quand il n'y aura plus d'animaux il n'y aura plus de reprise possible. », a souligné l'élu.
Le propriétaire du foncier Jean Clause Asset est également opposé à l'évacuation. Le parc lui doit 600 000 euros. « Je vois le site totalement dépouillé des animaux et du bâti. Je me questionne énormément car il a des repreneurs sérieux et le liquidateur judiciaire n'en tient aucun compte », assure-t-il. Le parc Val d'Hérault a été ouvert officiellement le 4 octobre 2014 par un jeune homme alors âgé de 20 ans, Damien Lerasle avec un investissement de 3,5 millions d'euros, dont des fonds publics. La ligue de protection des oiseaux (LPO) de l'Hérault avait refusé de le soutenir, son président Pierre Maigre, jugeant le projet « trop beau pour être honnête ».

Peste aviaire sur des colombes

Le parc n'a jamais réellement fonctionné et a été placé en liquidation judiciaire il y a deux semaines. Le 19 décembre, la peste aviaire (syndrome de Newcastle) avait été détectée sur des colombes du Sénégal, ce qui avait entraîné le placement sous quarantaine du parc, théoriquement jusqu'au 6 février. « Cette affaire m'intéresse de moins en moins, car j'ai l'impression que c'est un panier de crabes », a commenté le représentant de la Fondation 30 millions d'Amis sur place, Arnaud Lhomme.
M. Lhomme a expliqué que la Fondation ne tenait pas compte de la quarantaine car le parc n'offrait pas les garanties nécessaires pour qu'elle soit respectée. « Si on attend, il faudra abattre les animaux », a-t-il affirmé. 

SUCCES DE GAIA EN 2015.. BRAVO MIEUX QUE CHEZ NOUS

EXPLICATION DES DIFFERENCES ENTRE LES REGIMES VG ET +

SOURCE ET SUITE

Manger ou ne pas manger de viande, telle est la question. Deux mois après le scandale de la viande rouge cancérogène, beaucoup s’interrogent sur leurs habitudes alimentaires. Dans ce contexte, le véganisme, variante du végétarisme, en séduit plus d’un. Zoom sur un mode de consommation alternatif, véritable « philosophie de vie » pour ses adeptes.
Il y a deux mois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publiait un rapport accablant sur la consommation de viande rouge et de viande transformée. Elle établissait un lien direct entre cancer et tissus musculaires de mammifères (bœuf, porc, agneau, veau, etc.) ou charcuterie. Que ce soit pour des raisons de santé, d’écologie ou de respect des animaux, certains optent pour le véganisme : un concept anglosaxon né au milieu du 20ème siècle, et qui prend de plus en plus d’ampleur en France.

Le véganisme : une « philosophie de vie »

JPEG - 22.5 ko
Différences entre végétarisme, végétalisme et véganisme
Les végétariens ne mangent ni viande ni poisson.
Les végétaliens ne consomment pas de viande, de poisson, de lait, de miel ou d’oeufs.
Les véganes s’alimentent comme les végétaliens et adoptent un mode de vie plus global (loisirs, vêtements, cosmétiques, etc.).
Crédit : Nejma Brahim
Végétarisme, végétalisme, véganisme… Les intitulés sont nombreux et un tantinet barbares. « Un végétarien exclut de son alimentation toute chaire animale, un végétalien ne mange rien qui soit produit par un animal », explique Emeline Bacot, diététicienne/nutritionniste basée à Paris. Autrement dit, le végétalien ne mange ni poisson ni viande tout comme le végétarien, mais s’abstient en plus de consommer lait, miel ou œufs. Le véganisme englobe les deux, mais incarne avant tout le refus de toute exploitation animale (impact sur les loisirs, les vêtements, les cosmétiques). « C’est une philosophie de vie en accord avec nos opinions et valeurs », lance Emeline Bacot, elle-même végane et membre de la commission diététique de l’association Végétarienne de France. « On fait attention à tout l’environnement qui nous entoure », poursuit-elle.
Une vision partagée par Lauren, 30 ans, habitante de Montpellier et végane depuis cinq ans. « C’est à la fois très idéologique et très marginal… Penser que les animaux sont dignes de considération, c’est révolutionnaire ! », lance cette diplômée de biologie, parcours reproduction des animaux. Un détail important, car son choix pour le véganisme entre directement en lien avec ses études : élevage et rentabilité, conduite des porcs en bande, comportement social et d’attachement des animaux… Autant d’éléments qui ont conduit à une « prise de conscience violente » chez la jeune femme : « C’était monstrueux, j’en faisais des cauchemars la nuit », confie nerveusement Lauren. Elle ira malgré tout jusqu’à la fin de son cursus en master, avant de prendre la décision difficile de claquer la porte au nez de la recherche.

Zéro viande = risque zéro ?

Côté santé, des études américaines ont démontré que les véganes « ont moins de chances d’être diabétiques ou obèses et réduisent leurs risques de décès précoce », affirme Emeline Bacot. S’il y a des maladies auxquelles ils s’exposent moins, comme les troubles cardio-vasculaires ou les cancers, Lauren prévient malgré tout : « Beaucoup pensent être "immunisés" et consultent très peu, ce qui empêche de détecter les maladies à temps », précise-t-elle.
Bien que bannir la viande de son alimentation serait bénéfique pour la santé, il subsiste certains risques pour les véganes. Le principal : les carences en vitamine B12. « Elle n’est pas produite naturellement par l’intestin de l’homme, mais on la retrouve chez les animaux », explique Emeline Bacot. Pendant longtemps, le véganisme a été décrié car on ignorait son importance pour la santé de l’homme. Aujourd’hui, on sait que le seul moyen de s’en procurer pour un végane est la version supplémentée : « Elle est proposée en pharmacie, sous forme de cachets, d’ampoules buvables ou intramusculaires, et de sprays pour les enfants », ajoute la nutritionniste.
Car le véganisme n’a pas d’âge. Lauren est mère d’un enfant en bas âge, qui n’a jusqu’ici, jamais mangé de viande : « Il a déjà goûté des gâteaux à base de lait ou d’œufs à la crèche, mais à la maison, il nous parait naturel de ne pas lui donner ce que son père et moi ne mangeons pas », développe-t-elle, précisant qu’au-delà de la nourriture, ce sont avant tout les valeurs qu’ils souhaitent lui transmettre. Cependant, Lauren veille méticuleusement à ce que son fils ait tous les apports nécessaires en calcium (laits végétaux), en iode (algues), et en vitamines (B12 et D). De quoi passer le flambeau à la nouvelle génération.

MENUS VEGETARIENS DANS LES CANTINES OUI OUI OUI

SOURCE ET SUITE

Sans vouloir couper l’appétit aux lecteurs de Boulevard Voltaire entre deux réveillons, je souhaiterais réagir à une information qui vient de tomber. La pétition d’Yves Jégo récolte plus de 150.000 signatures pour l’instauration de menus végétariens dans les cantines. Le député UDI va contacter le Premier ministre afin qu’il renouvelle sa réflexion sur le sujet.
Dans les esprits, le végétarisme évoque des images de manques, de carences, de déficiences. Or, les végétaux sont de loin supérieurs aux produits animaux d’un point de vue nutritionnel. Je ne donnerai qu’un seul exemple. Contrairement à une idée répandue par l’industrie agro-alimentaire, ce sont bel et bien les végétaux qui contiennent le plus de protéines. « En ce qui concerne la teneur en protéines, la comparaison d’une centaine d’aliments, établie par la FAO [Food and Agriculture Organization of the United Nations, Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, NDLR], montre que les treize premiers de la liste sont des végétaux (dont le soja, 38,2 %, le pois carré, 33,1 %, le haricot rouge et les lentilles, 23,5 %) et un champignon (la levure de bière, 48 %). La première viande (le jambon de porc) vient en 14e position avec 22,5 %, le premier poisson (le thon) en 23e position avec 21,5 %, tandis que les œufs et le lait viennent respectivement en 33e et en 75e position avec seulement 12,5 % et 3,3 % de protéines » (blog Ecolo). Mais ce n’est pas tout : on oublie de dire que fruits et légumes sont riches en fibres et en antioxydants, alors que les produits animaux en sont dépourvus. Autrement dit, une calorie animale ne vaut pas une calorie végétale.
Il ne s’agit pas, avec des menus végétariens, de faire plaisir à l’islam ou au judaïsme. Il s’agit d’éduquer les enfants et de veiller à leur santé sur le long terme. On le savait, mais il est désormais de notoriété publique que charcuterie et viande rouge sont cancérigènes. Des études attestent qu’une grande consommation de viande rouge est associée à un cancer du colon. En outre, la consommation quotidienne de viande est associée à un risque accru de maladie cardio-vasculaire. Avec un menu végétarien à l’école, nous n’offrons pas seulement un repas de qualité à nos têtes blondes, nous leur offrons également un avenir meilleur.
Au-delà des raisons médicales et environnementales – qui restent importantes -, les menus végétariens à la cantine sont aussi une façon de montrer aux enfants que l’on peut se nourrir sans avoir à tuer des êtres vivants pour cela. La paix commence dans notre assiette, et plus tôt on devient végétarien, plus tôt on étend notre bienveillance à tous les animaux, sans exception – car quel sens y a-t-il à martyriser un cochon pour sanctifier un chat ? Le cochon n’est-il pas, lui aussi, un être sensible ? Nous autres, adultes, avons perdu ce contact direct et privilégié avec les bêtes, mais pas les enfants, pour qui il est encore un espoir de faire le lien entre le caniche qu’ils caressent à la maison et le veau qu’ils dévorent à table. Plus tôt ils feront le lien, plus tôt ils briseront leurs chaînes et prendront la clef des champs, où ils trouveront tout ce qui leur est nécessaire pour se nourrir sans faire de mal à autrui.
L’éthique nous enjoint de respecter les animaux. Nul besoin de religion pour cela. Élevage industriel, pêche intensive, chasse à la baleine, chasse à courre, cirques, zoos, combats de chiens, corridas… Il ne fait pas de doute que l’être humain est souvent inhumain dans son comportement avec les bêtes. Il l’est également dans son comportement avec ses semblables. Peut-être qu’en devenant végétarien dès l’enfance, l’homme parviendra-t-il à respecter toutes les créatures qui peuplent la planète Terre.
Laissons les enfants manger en paix avec les animaux et en paix avec leurs camarades.

lundi 28 décembre 2015

RAPPEL DES CONDITIONS DE VOYAGE DES ANIMAUX EN EUROPE ET.. SAUVETAGE ENSUITE

LECTURE AUX ENFANTS D' UN MESSAGE DE LIBERTE POUR LES ANIMAUX...

EXCELLENTE IDEE EXPLIQUER AUX ENFANTS COMMENT LES ANIMAUX SONT EMPRISONNES DANS DES CAGES ET COMMENT ILS SONT PRIVES DE CETTE VIE QUI DEVRAIT ETRE LA LEUR.. ET LEUR DEMANDER D' EXPRIMER UN VOEUX DE BONHEUR ET DE LIBERTE POUR LES ANIMAUX DANS LE FUTUR PROCHE

AUGMENTATION DU NOMBRE DE VEGAN AUX USA , + DE 16 MILLIONS

SOURCE ET SUITE

 SURTOUT DES FEMMES MAIS LES HOMME COMMENCENT A SUIVRE LA TENDANCE 

LA RAISON EST AUSSI QUE LES RESTAURANTS ET LES HYPER PROPOSENT PLUS DE CHOIX VEGAN

 

 

Why the United States is Going Veg…

To think that 16 million people in this country eat absolutely no animal products is pretty amazing, considering the degree to which meat has an impact on most of our culture. Approximately 42% of those who do not eat animal products say that they went vegan after they saw an educational film. Sixty-nine percent said they chose to eat a vegan diet to support the ethical treatment of animals. Forty-five percent say they transitioned into veganism over time and of all those who are vegan, 52% say they have been eating vegan for less than 10 years. This could be an indicator of the way the country has become more knowledgeable about our food supply over the last five years. (2)

Which Other Factors Are Involved?

Of all these vegetarians and vegans, the vast majority are women. (2) In fact, in 2009 when only 1 million people were veg*n, a whopping 79% of those were women at the time. Now, out of 5% of the population, one million people report eating vegan and the rest vegetarian. Women still make up 79% percent of the vegan group and 59% of the vegetarian group. (2)
But veganism isn’t just for women. Many men have made the change as well and as of 2012, meat consumption was down a massive 12.2% from 2007. In fact, people aren’t just eating vegan, they’re also more curious about this way of life too. Google reported a three-fold increase in vegan searches from 2007 to 2014! A search for “vegan 2007” showed over 1,600 results while a search for “vegan 2014” showed over 24,000 results! (3)
Celebrities also make up a significant portion of those who are vegan or vegetarian.  Athletes, talk show hosts, millionaires, and even political figures are now turning to a veggie-based diet or a completely vegan diet. Restaurants are also changing by either offering a vegan or vegetarian entree and many new exclusive vegan restaurants are open now that weren’t around five years ago. Supermarkets now cater to vegans and offer more vegan or vegetarian products and the online raw vegan food industry has been thriving the last five years and only continues to grow. In fact, it’s now estimated that by 2050, America may be a “vegan country”, at least by a large percentage! (3,4)
No longer is veganism the diet for hippies and health nuts; according to statistics, it’s now just a smart way to live that can help decrease our ecological footprint and works our compassion muscles. Kale, anyone?
Sources for this article include: 
(1) www.onegreenplanet.org
(2) www.huffingtonpost.com
(3) www.huffintonpost.com
(4) www.huffingtonpost.com

MARRE DE CE PRETEXTE DES MANQUES DE PROTEINES VOIR TABLEAU


SOURCE ET SUITE



C' EST EXACT... LES VIANDARDS SONT SANS CESSE EN TRAIN D'UTILISER CET ARGUMENT..



 ET LE SPROTEINES TU LES TROUVES OU????



 



Les protéines


Le choix d’une alimentation végétale est souvent l’objet de commentaires sur les insuffisances supposées en protéines, en fer et en zinc. L’alimentation conventionnelle des pays développés est à l’origine de ces craintes, parce que la viande et le poisson sont des sources importantes de protéines, de fer et de zinc, tandis que les œufs et les produits laitiers contribuent fréquemment aux apports protéiques.
Les carences en fer et en zinc sont effectivement des problèmes majeurs dans certains pays, où les alimentations sont restreintes par des coutumes locales ou par la pauvreté. À moins d’être à base de manioc (pauvre en protéines), ces alimentations pourvoient pourtant aux besoins protéiques pourvu que l’apport calorique soit suffisant. Les alimentations végétales occidentales, quant à elles, ont prouvé qu’elles fournissaient des apports adéquats en zinc, en fer et en protéines.
Chaque point mérite cependant d’être traité en détail, afin de dissiper les éventuelles craintes et d’assurer des apports en protéines, en fer et en zinc propres à maintenir une santé optimale.
Il est fréquent qu’une inquiétude infondée soit exprimée vis-à-vis des alimentations végétales, notamment en ce qui concerne les apports en protéines.
Les protéines constituent une source d’azote pour fabriquer et réparer les muscles. Elles apportent également des acides aminés essentiels qui ont des rôles spécifiques et que le corps ne peut pas synthétiser à partir d’autres acides aminés. Dans une tranche d’âge donnée, les besoins en protéines et en acides aminés dépendent à peu près du poids d’une personne. C’est pourquoi les besoins sont exprimés en grammes par kilogramme de masse corporelle. Les besoins qui ont été identifiés par l’Organisation mondiale de la santé et qui ont été acceptés par la plupart des institutions nationales fournissent un référent fiable pour évaluer l’adéquation des sources protéiques.
Selon l’âge, les besoins sont très différents. Comme ils grandissent rapidement, les bébés ont les besoins les plus élevés en protéines et en acides aminés, ainsi qu’en calories par kg de masse corporelle. Un bébé a besoin de 108 calories par kg, tandis qu’un adulte âgé peut n’avoir besoin que de 30 calories par kg et par jour. Les besoins protéiques d’un bébé sont de 1,73 g par kg, tandis que ceux d’un adulte ne sont que de 0,75 g par kg. Par contre, le rapport entre les protéines et les calories nécessaires n’est pas si éloigné entre l’adulte âgé (25 g de protéines pour 1000 calories) et le bébé (16 grammes de protéines pour 1000 calories).
Contrairement aux idées reçues, un adulte âgé a besoin d’une alimentation plus riche en protéines qu’un bébé. Pour autant, 25 g de protéines pour 1000 calories satisferont tous les besoins et ce quel que soit l’âge. La teneur protéique d’un aliment en regard de sa teneur en calories est une notion pratique qui permet de savoir si cet aliment constitue une source protéique adéquate.
Bien qu’il existe huit groupes d’acides aminés essentiels en nutrition humaine, seuls deux d’entre eux doivent vraiment faire l’objet de notre attention, parce que certains aliments végétaux peuvent en contenir de faibles quantités. La lysine est l’acide aminé le moins abondant dans les grains, tandis que les acides aminés sulfurés que sont la méthionine et la cystéine constituent le facteur limitant des légumineuses. Lorsqu’une alimentation contient beaucoup de méthionine, celle-ci est convertie en cystéine (en passant par l’étape homocystéine, voir chapitre 6). On les considère donc généralement comme un ensemble.
Le tableau 11,1 se base sur les estimations de l’Organisation mondiale de la santé  pour les besoins protéiques, caloriques et en acides aminés. Ces chiffres sont obtenus en divisant les apports protéiques et en acides aminés recommandés par la moyenne des besoins caloriques selon l’âge. Cela tient compte de la marge de sécurité de 25 % de plus que les besoins moyens, bien qu’un individu dont les apports caloriques seraient particulièrement bas et dont les exigences protéiques seraient particulièrement élevées puisse avoir besoin de davantage de protéines par calorie que ce qui a été calculé.....
.............................
........................Le tableau 11,2 montre que de nombreux aliments végétaux satisferaient ces mêmes besoins pour des personnes de tous âges, en l’absence même de consommation de tout autre aliment. Les exceptions sont en rouge.

ASSISTANCE AUX ANIMAUX A TROUVE 171 CADAVRES DONT 90 CHIENS DANS LE CONGELATEUR GAV PRONONCEE

SOURCE ET SUITE

La Fondation Assistance aux animaux avec l’aide de la gendarmerie de La Capelle est intervenue ce lundi vers 11 h au domicile de Mme Leroux à Crupilly, entre Guise et La Capelle.
L’opération consistait à récupérer les nombreux animaux de la propriétaire dans la ferme qu’elle loue à l’entrée du village. C’est une centaine d’animaux en tout genre qui devaient être récupérés faisant suite à un jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Laon le 18 décembre dernier. Sur place, la locataire a été très peu coopérative, refusant de laisser entrer les gendarmes au domicile.
Après de longues minutes, une fois à l’intérieur, les bénévoles et les gendarmes ont constaté dans un véritable capharnaüm la présence d’une trentaine d’animaux dont certains étaient cachés dans des placards. La délégation a pu au final récupérer une dizaine de chiens, des chats, des poules, un bouc ainsi que des rongeurs et une mygale dans un aquarium. Beaucoup d’animaux morts ont aussi été retrouvés dans quatre congélateurs, « on a retrouvé 171 cadavres dans les congélateurs » confirme Anne Claire Chauvancy de la fondation Assistance aux animaux. Sur les 171 cadavres dont 90 chiens, une dizaine de chats, un faucon, une tortue, un iguane, des canards… Vivants ou morts, la plupart de ces animaux étaient en mauvais état apparent.
La plupart des animaux en vie évoluaient dans des conditions précaires mais la plupart d’entre eux ont été déplacés avant que la confiscation n’ait lieu par la propriétaire. « on se doute que le reste des animaux ont été déplacés et on a bon espoir de mettre la main dessus dans les prochains jours » confie Anne Claire Chauvancy. Les animaux embarqués vont être dispatchés en Seine-et-Marne et dans les Yvelines.


Mme Leroux avait déjà été mise en garde par la justice en 2011 pour une affaire similaire qui se passait à Fesmy-le-Sart. Elle devait se mettre en conformité. Cette fois, le parquet a décidé de la poursuivre. Elle a été placée en fin de matinée en garde à vue.

FOIE GRAS... ENCORE FAIM??

ESPERONS QUE CETTE FOIS IL N' Y AURA PAS DE PROBLEME AVEC CE PARTAGE DE VIDEO

dimanche 27 décembre 2015

PARIS ...SAMEDI 9 JANVIER 2016 CONFERENCE DE PRESSE ANTI CORRIDA



13H45 ESPACE JEAN DAME
17 rue Leopold Bellan ,75002, Paris

 SOURCE ET SUITE FB  AVEC PLUS D' INFOS




La tauromachie survivra-t-elle au procès de Rodilhan ? C'est peu probable ! Selon une étude Ifop, plus de 7 Français sur 10 (73%) sont favorables à la suppression des corridas avec mise à mort de taureaux. Le nombre de corridas a baissé, les retransmissions à la télévision aussi, le nombre de spectateurs de même. C’est un secteur désormais en crise qui survit sous perfusion des subventions européennes. Ce procès de la honte devrait acter la fin d'une pratique archaïque et barbare. Deux dizaines d’aficionados sont convoqués par la Procureur du Tribunal correctionnel de Nîmes pour répondre de leurs actes de violence. Après plus de quatre ans d’attente, le procès du lynchage de Rodilhan va marquer une étape historique de l'abolition de la tauromachie. Six jours avant le procès, une rencontre est organisée à l'Espace Jean Dame à Paris (75002), avec débat, animation, projection du film FAERYLAND (avec images de Rodilhan) et conférence de presse. Il est temps d'avertir le monde taurin que sa déchéance est proche, il est temps d'envoyer un signe fort à quelques jours d'un procès sans précédent ! Manifestation organisée dans le cadre des ''assises du monde animaliste et de la biodiversité". - Billeterie : https://www.helloasso.com/associations/institut-citoyen-du-cinema/evenements/la-fin-de-la-tauromachie
 

ACTION:TRACTS A LIRE IMPRIMER ET DISTRIBUER


SOURCE  
je pense qu’il y a une différence significative entre visiter un abattoir et regarder un film le représentant. Celui-ci est sanglant, mais une partie de l’horreur d’un abattoir réside dans le contact visuel que vous établissez avec des animaux particuliers que jamais vous n’oublierez. Si ce genre d’expérience n’éveille pas en vous de prédisposition à vous sentir moralement préoccupé ou à ressentir de l’empathie envers les animaux nonhumains, je ne vois guère ce qui le fera.
Par conséquent, nous devons être prudents quant à l’utilisation, dans le cadre du militantisme, de ce genre de documentation. Je n’y suis pas absolument opposé ; il peut aider une personne se débattant avec ces questions à développer l’inquiétude morale qui la rendra réceptive aux arguments rationnels en faveur du véganisme et de l’abolition. Il peut aussi être utile pour persuader quelqu’un qui est déjà concerné et possède l’impulsion morale, de s’orienter vers l’abolitionnisme. Mais, dans ce dernier cas, il peut aussi pousser cette personne à se focaliser sur le traitement et non l’utilisation, et dès lors nous retombons sur la viande « heureuse » et les réformes de bien-être.
- See more at: http://fr.abolitionistapproach.com/2012/06/01/images-violentes-et-militantisme/#sthash.SPmAfJm5.dpuf
 

je pense qu’il y a une différence significative entre visiter un abattoir et regarder un film le représentant. Celui-ci est sanglant, mais une partie de l’horreur d’un abattoir réside dans le contact visuel que vous établissez avec des animaux particuliers que jamais vous n’oublierez. Si ce genre d’expérience n’éveille pas en vous de prédisposition à vous sentir moralement préoccupé ou à ressentir de l’empathie envers les animaux nonhumains, je ne vois guère ce qui le fera.
Par conséquent, nous devons être prudents quant à l’utilisation, dans le cadre du militantisme, de ce genre de documentation. Je n’y suis pas absolument opposé ; il peut aider une personne se débattant avec ces questions à développer l’inquiétude morale qui la rendra réceptive aux arguments rationnels en faveur du véganisme et de l’abolition. Il peut aussi être utile pour persuader quelqu’un qui est déjà concerné et possède l’impulsion morale, de s’orienter vers l’abolitionnisme. Mais, dans ce dernier cas, il peut aussi pousser cette personne à se focaliser sur le traitement et non l’utilisation, et dès lors nous retombons sur la viande « heureuse » et les réformes de bien-être.
- See more at: http://fr.abolitionistapproach.com/2012/06/01/images-violentes-et-militantisme/#sthash.SPmAfJm5.dpuf

ET

 SUR CETTE PAGE COLONNE DE DROITE
DES TRACTS A IMPRIMER ET DISTRIBUER

OUVRIR NOS YEUX ET NOTRE COEUR... VOIR ENFIN LA SOUFRANCE ANIMALE , SE REVEILLER ET AGIR


 2015-06-27-1435420700-1467982-eyes2.jpg


SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO

CE QUI EST TERRIFIANT DANS LA SOUFFRANCE ANIMALE CE N' EST PAS SEULEMENT  LES DERNIÈRES HEURES A L' ABATTOIR, MAIS C' EST AUSSI CETTE VIE DE MISÈRE INFLIGÉE A CES PAUVRES ÊTRES SENSIBLES PRIVES D' UNE VIE DESTINÉE A ÊTRE MERVEILLEUSE, CETTE FATALITÉ DONT NOUS SOMMES RESPONSABLES CAR NOUS N' ATTACHONS POUR L' ENSEMBLE D' ENTRE NOUS AUCUNE VALEUR A LA CRÉATION.
LE BIG BUSINESS  A DEVINE NOTRE FAIBLESSE ET NOUS ASSOMME DE PUBS PRÉSENTANT LE STEAK COMME UNE NÉCESSITÉ ABSOLUE, ALORS QUE NOUS POUVONS SANS TROP D' EFFORT NOUS LIBÉRER ET LES LIBÉRER

On June 13 2015, all around the world -- in Paris, Brussels, London, Berlin, Istanbul, Delhi, Los Angeles, Toronto, Montreal -- people gathered to March for the Closing of the Slaughterhouses.
But the slaughterhouses will not close of their own accord.
To close the slaughterhouses people's eyes and hearts have to be opened. Opening people's hearts is the only hope for the countless victims -- innocent, helpless, without voices, without rights -- who are suffering, horribly and needlessly, every moment of every day, everywhere in the world, for our palates.
How to open people's hearts?
With two fundamental facts that most people do not yet know or believe.
1. The first fundamental fact is that eating meat is not necessary for human survival or human health.
The vegans from all over the world who marched on June 13 were the living proof of this first fundamental fact (Nearly one per cent of the world population of 7.5 billion is vegan today.)
2. The second fundamental fact is that in order to provide this meat that is not necessary for the survival or health of the 7.5 billion humans on the planet, an unimaginable amount of suffering is necessary for over 150 billion innocent, voiceless, defenceless victims every year.
Slaughter for meat is not euthanasia. It is not the merciful, pain-free, terror-free ending of a long, happy life in order to spare the victim from suffering a terrible incurable disease or unbearable pain.

Slaughter is the terrifying and horribly painful ending of a short, anguished life full of disease and fear and pain, for innocent, defenceless victims deliberately bred and reared for that purpose. And it is all carefully concealed from the public eye.
And it is completely unnecessary for our survival or health. We inflict all this pain on the victims only for taste pleasure, and out of habit.
Demonstrations like the June 17 march are very important, but they are not enough to open people's hearts and close the slaughterhouses.
For that, we first have to open access to the slaughterhouses, with audio-visual surveillance Webcams placed at all the sites of the abominations (breeding, rearing, transport, slaughter) -- cameras that will film the horrors and stream them all immediately, continuously and permanently on the Web so that all people on the planet can witness the terrible cost in agony that our taste-preferences are inflicting, every moment of every day, everywhere, on our victims: sentient beings, innocent, defenseless, without rights, without voice, without respite, without hope.

 SUITE


LAITAGES...... C' EST UNE HERESIE QUAND ON REFLECHIT...


 https://veganempowermentfrancophone.files.wordpress.com/2015/11/2028.jpg



SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO

J’ai été élevée en France, le pays du fromage et, toute ma vie, j’en ai mangé tous les jours jusqu’à ce que j’ai environ 36 ans. Ma région, l’Auvergne, a produit plus de variétés de fromage que tout le reste du monde combiné. Nous avions du Boursin, de la Fourme d’Ambert, du Brie (mon préféré) et des centaines d’autres variétés de fromages que les Américains ne connaissent probablement pas à moins qu’ils fassent leurs courses à « Whole Foods » (grande chaine de produits naturels et bios similaire à Bio-Coop). Quand j’étais enfant, ma mère nous conduisait à la ferme d’à côté, où nous ne faisions pas seulement que d’acheter du fromage fraîchement préparé, mais aussi du lait frais juste littéralement trait d’une vache. C’était la petite ferme typique de l’époque. Le lait était encore chaud et crémeux quand nous l’apportions à la maison. Entant qu’enfant, je vivais la vie rurale française typique de ma culture. Je n’avais aucune notion de l’idée qu’il puisse y avoir toute anomalie à ces rituels. Ils étaient culturellement acceptés comme normaux. J’adorais « mon » fromage.
Manger du fromage en France est à peu près aussi culturellement enracinée que le hamburger l’est pour les Américains. Les gens me demandent parfois si ça me manque. Voici mes réponses:
Les humains sont des mammifères et de la famille des grands singes. Fondamentalement, nous sommes des mangeurs de plantes. Notre système digestif et nos dents en sont la preuve. Nos soit-disant canines ne pourraient jamais arracher la chair des animaux et je ne vais pas perdre mon temps à débattre les omnivores qui croient aux mythes du chasseur carnivore. Comme tous les mammifères, les femelles de notre espèce produisent du lait pour leurs bébés. Les autres mammifères font de même pour leurs petits.
Il y a environ de 8 000 à 10 000 ans, les cultures d’élevage ont commencé à asservir des mammifères tels que chèvres, moutons et un peu plus tard les vaches et autres animaux, afin de prendre le contrôle de leurs sécrétions corporelles et de leur chair. Au lieu de vénérer les animaux comme des êtres vivant à nos côtés, nous les avons réduit à des objets. A ce titre, cette société patriarcale a également pris le contrôle du corps des femmes et les a déclassées en citoyennes de deuxième classe et la production de machines à bébés. Jusqu’à lors, la plupart des sociétés néolithiques étaient surtout égalitaires avec les femmes jouissant de droits égaux aux hommes. La plupart des gens ne savent pas que des femmes ont enseigné de célèbres philosophes grecs comme Aristote ou Platon. Les deux conséquences de cette culture de l’élevage sont directement liées l’une à l’autre. Avec ces nouvelles « habitudes » culturelles, il est devenu accepté comme normal de manger les sécrétions mammaires (et la chair) d’autres mammifères. Cependant, dans la nature, aucun autre mammifère prend volontairement le lait d’une autre espèce. Seuls les humains ont transformé cela en un comportement « normal et accepté » défiant ainsi les lois de la nature. En fait, les humains vont jusqu’à manger les produits mammaires d’autres mammifères à l’âge adulte. Ce n’est également pas pratiqué par d’autres mammifères dans la nature. Ils nourrissent leurs petits avec le lait qui est conçu pour leurs espèces, puis ils sont sevrés. Les mères humaines nourrissent leurs bébés avec leur propre lait spécialement conçu naturellement mais ensuite passent au lait d’une autre espèce et le cycle vicieux de la dépendance est lancé.
Nous endoctrinons nos enfants à accepter l’exploitation d’autres êtres commençant par cette étrange rituel après la naissance suivie en ajoutant, quand ils sont tout petits des aliments « solides » comme la chair des animaux. Une fois que nous sommes adultes, nous sommes tellement endoctrinés que nous ne voyons même pas que c’est anormal et psychotique si nous ne commençons pas à interroger nos rituels...
......
......Les laits de vache ou de chèvres n’ont aucune par dans le régime alimentaire normal d’une personne et ils cachent l’immense souffrance des mères sur les fermes laitières, que l’on parle des fermes industrielles ou des fermes biologiques à petite échelle. La plupart des gens qui deviennent végétariens croient que c’est suffisant. Très souvent, ils ne réalisent pas que la souffrance des vaches dans les fermes laitières est bien pire que les vaches destinées à être tuées pour leur chairs. Je ne veux pas placer des degrés de souffrance et vous faire croire que l’un est plus acceptable que l’autre cependant. Il n’est pas acceptable de faire souffrir un autre être sensible pour des raisons de goût, de commodité ou d’habitude. La souffrance est la souffrance...
 SUITE

VEGAN TOUS DEMAIN!

DEVENIR VEGAN C' EST FACILE
 VOIR CETTE VIDEO

QQ ANIMAUX HEUREUX

EVERYONE deserves joy! from Animals Australia on Vimeo.

TRAFIC DE CHIENS EN ROUMANIE PIRE ENCORE!

SOURCE ET SUITE

TELLEMENT INFECT CE PAYS, CETTE POPULATION EST IMMONDE
 ILS COMPTENT CES CRIMES AU KILO

La Roumanie est certainement le pays européen où les chiens errants sont le plus maltraités. Politique d’extermination, corruption… d’autant plus que l’on apprend que leurs cadavres sont monnayés contre de grosses sommes d’argent !
Des citoyens roumains, opposés au traitement réservé aux chiens des rues par la mairie de Bucarest, ont entrepris de dénoncer la mauvaise gestion et la corruption qui règnent en toile de fond de cette politique particulièrement agressive. Ils ont pour cela mis en ligne diverses informations sur un site qui vise à «exposer l’ASPA » (Autoritatea pentru Supravegherea si Protectia Animalelor), une entité qui a été crée en 2010 par le Conseil municipal de Bucarest. Financée par des subventions régionales, l’organisation a pour objectif de «lutter contre les abandons d’animaux de compagnie, gérer de façon sanitaire et vétérinaire les animaux errants, veiller au respect des lois de protection animale existant à Bucarest ».
L’ASPA est en outre le gestionnaire exclusif des fourrières et des 3 refuges pour animaux de la ville. Ses actions et ses valeurs devraient donc ressembler à celles de nos refuges SPA français. Pourtant, la vérité est toute autre.

500.000 kilos de chien vendus pour 1.2 millions de leis

Camionnette de l'ASPA (photo Association Charly Le Blanc)
Camionnette de l’ASPA (photo Association Charly Le Blanc)
D’après les citoyens mécontents, l’ASPA est «passée de la protection animale à l’extermination animale ». «En 2015 et 2016, l’ASPA prévoit de tuer entre 387.000 et 567.000 kilos de chiens sans famille, et a signé un contrat avec «STERICYCLE» pour la prise en charge des dépouilles, leur incinération et leur recyclage. Le contrat, signé le 17 juillet 2014, court pendant 21 mois, pour une valeur de plus de 1.2 millions de leis (ndlr : 300.000 euros) », révèlent-ils.
Dans les pages du contrat, les chiens ne sont jamais désignés comme des individus, mais seulement en terme de masse (kilos)… «Si l’on considère que le poids moyen d’un chien errant affamé est de 18 kilos, alors cela signifie que l’ASPA va tuer entre 21.500 et 31.500 canidés, soit une moyenne de 28.000 chiens tués sur 21 mois » pour la seule région de Bucarest, analysent ceux qui s’opposent au dispositif. Ces statistiques font froid dans le dos, quand on sait qu’en France, la SPA a enregistré, au niveau national et pour l’intégralité de ses établissements, 4297 euthanasies en 2013 (2176 euthanasies dans ses 56 refuges et 2121 euthanasies dans ses 30 fourrières).

Un juteux « recyclage de déchets »

vendredi 25 décembre 2015

CE CHEVAL MUSICIEN EST ETONNANT!! QUEL TALENT

LES CHATS!!

MON PROCHAIN ANIMAL SERA UN CHAT!!
TROP COMPLIQUE LES CHIENS ET LES PÉKINOIS C' EST ENCORE PIRE..
 DONC MA PASSION POUR LES CHATS REVIENT.
J' AVAIS TROP SOUFFERT DE PERDRE MES 3 CHATS A TRÈS COURT INTERVALLE, DONC TROP DE PEINE ET JE NE POUVAIS PLUS SONGER A PRENDRE UN CHAT QUAND J' AI  ACHETÉ MON PÉKINOIS...

 MAIS C' EST VRAI LES CHATS ONT QUELQUE CHOSE DE PLUS!!!!
 LIRE SHELDRAKE SI VOUS NE L' AVEZ PAS ENCORE LU... QUE DU PLAISIR
 SOURCE ET SUITE
 AVEC DE TRES BELLES PHOTOS




Objet d'investigations scientifiques menées depuis les années 1930 par le Dr J.B. Rhine, un botaniste américain, fondateur de recherche en parapsychologie, une branche de la psychologie, ce thème présente un intérêt qui dépasse le domaine des possesseurs de chats. Dans le laboratoire de l'université de parapsychologie Duke – le premier au monde de ce genre – Rhine découvrit que les chats sont capables de "pistage psy" (aptitude des animaux à voyager sur de longues distances pour retrouver leurs maîtres) ; de prescience d'un danger pour eux-mêmes et/ou leurs maîtres ; ils savent si leurs maîtres sont blessés ou morts, peu importe l'éloignement de ces derniers et connaissent le moment exact où leurs maîtres rentrent d'un long voyage.



Les expériences du Dr Rhine furent confirmées et diversifiées de nombreuses années plus tard par un biologiste et biochimiste de l'université de Cambridge, Rupert Sheldrake. Une histoire typique citée par Sheldrake est celle du fils d'une veuve, marin dans la marine marchande, qui préférait ne pas dire à sa mère quand il revenait à la maison, de peur qu'elle ne s'inquiète en cas de retard. "Mais sa mère le savait toujours grâce au chat de la famille. Il était très attaché au jeune homme et une heure ou deux avant son arrivée, le chat s'asseyait sur le paillasson de la porte d'entrée et se mettait à miauler bruyamment comme s'il était équipé d'un sixième sens, ce qui indiquait à la mère que son fils était en route. Le chat ne se trompa jamais et ce système avertisseur précoce donnait à la mère le temps de préparer la chambre de son fils et de faire à manger en savant avec certitude qu'il serait là bientôt."




Un autre possesseur de chat se souvient, "Après être revenu vivre quelques années avec ma mère après mon divorce, le repas était toujours prêt à mon retour. Mon travail n'avait pas d'horaires réguliers, alors comment savait-elle que j'arrivais ? Parce que quinze ou vingt minutes avant mon retour mon chat s'asseyait près de la porte et commençait à miauler. Je suis sérieux. Cela s'est produit à chaque fois."


Ces anecdotes ne sont pas uniques mais représentent de nombreux cas de la base de données de Sheldrake qui comporte plus de cinq mille cas similaires. Certains cas parlent de chats qui semblent savoir "quand ils vont aller chez le vétérinaire, qui se cachent dans l'espoir que leurs maîtres vont se fatiguer à les chercher et abandonner l'idée." Sur les 65 cabinets vétérinaires contactés par Sheldrake, 64 au moins répondirent que les propriétaires de chats avaient du mal à être à l'heure aux rendez-vous et n'en prenaient plus, précisant que leurs chats passeraient dans l'ordre d'arrivée. "Les rendez-vous ne fonctionnent pas avec les chats", a expliqué un vétérinaire.

LES SUCCES D' ANIMAL EQUALITY EN 2015... BRAVO!

TEMOIGNAGE D' UNE NOUVELLE VEGETARIENNE................. J' ADORE!!!

SOURCE ET SUITE

Grâce à la vidéo de l'abattoir d'Alès que vous avez diffusée, j'ai sauté le pas. En regardant la vidéo, j'ai pleuré. Pleuré de voir la façon dont l'humanité traite les animaux, dans l'irrespect le plus total pour la vie, quelle qu'elle soit. Les tuer pour les manger n'est pas suffisant, il faut en plus qu'on les fasse souffrir pour accroître la rentabilité.
Ma prise de conscience a été immédiate : je ne peux pas cautionner ça. JE ne peux pas donner mon seul bulletin de vote valable — mon argent — à des gens qui font ça. Ma décision a été prise, en ce qui me concerne, je ne prendrai plus de vie pour mon plaisir.
Et depuis, Tantale me paraît bien loin... Le saucisson que j'aimais tant dégage une odeur de mort. À chaque fois que je vois de la viande, je n'y vois plus une source de plaisir, mais le cadavre d'un être sensible, qui a très certainement vécu très malheureux quelques mois ou années dans une misère sociale et physique intense. C'est pas ce qu'il y a de plus appétissant !
Merci de m'avoir ouvert les yeux, L214. Et merci au blog Insolente Veggie d'avoir enfoncé des portes ouvertes, c'est tellement logique. Il faut "juste" y penser...
Aujourd'hui je parraine un petit cochon à l'association Groin-Groin. Parce que désormais je préfère les cochons vivants et heureux, que morts et dans mon assiette.
Merci pour vos efforts et votre implication,

abattoir d' ales, gavage des oies etc.. l214

jeudi 24 décembre 2015

ILLUMINATIONS DE NOEL COLMAR ET LIENS POUR LA NORMANDIE







Il y en a tt de meme quelques unes.. mais trop peu VOICI LA LISTE

 AVEC VIDEOS
 ET ICI AVEC LA CARTE DE VILLAGES 


 Depuis 1996, des dizaines de bénévoles s’activent dans l’Orne et le sud du Calvados, à chaque fin d’année, pour décorer leurs villes et villages aux couleurs de Noël. Que ce soit une commune entière, un quartier, un hameau… Nombreux sont ceux qui font preuve de créativité pour mettre en place des décors uniques. Un concours des villes et villages illuminés permet même de mettre en valeur les plus belles initiatives, parmi plus de 70 sites, dans ce Bocage en lumière. Le « plus grand événement touristique de l’hiver » Les riverains ne sont pas les seuls à profiter de cet événement. Chaque année, ce sont des milliers de visiteurs qui sillonnent les routes de l’ouest de l’Orne, en voiture, ou en profitant de circuits touristiques organisés par des compagnies d’autocars. En 2014, environ 45 000 personnes avaient fait le déplacement. Certaines restent plusieurs jours pour pouvoir admirer plusieurs villages », explique à Normandie-actu, Emmanuel Rochefort-Cunin, président de l’Association Le Bocage en lumière. Pour cette 19e édition, l’association attend au moins autant de monde pendant ces prochaines semaines. « C’est un événement très populaire, peut-être le plus important dans l’Orne, en hiver. C’est une prouesse d’attirer autant de visiteurs chaque année, dans une région peu touristique en temps normal », se félicite Emmanuel Rochefort-Cunin.

INCAPABLES SEA WORLD PERD SES ORQUES LA TROISIEME EN 6 MOIS HONTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

SOURCE ET SUITE

 MAIS QU' ILS LES FERMENT CES PARCS AQUATIQUES!!!!! 

EXACT SI LES TOURISTES ARRETAIENT DE S' Y RENDRE CELA PERMETTRAIT DE LES FERMER.

Nouvelle colère des écologistes et grande tristesse à l’approche de Noël alors qu’une toute jeune orque âgée de 18 ans est décédée au parc SeaWorld de San Antonio.


Une nouvelle orque en captivité vient de décéder à SeaWorld (parc aquatique zoologique controversé aux États-Unis). Unna, orque femelle âgée de 18 ans, est la troisième sur la liste des disparus depuis les six derniers mois dans l’un des complexes de SeaWorld. Le mammifère marin souffrait de candida (infection bactériologique grave) depuis septembre et n’a pu être sauvée. Se disculpant de toute responsabilité, le parc a précisé dans un communiqué que ce type de champignon était présent dans la nature.
Certaines associations de protection animale dont Peta (la plus influente au monde dans le domaine) ont levé immédiatement leur bouclier pour dénoncer des conditions de captivité qui entraînent des morts précoces chez ces animaux complexes, sociaux et inadaptés par nature à l’enfermement. Peta a d’ailleurs stipulé qu’Unna était la 38éme orque de Seaworld à décéder de façon précipitée depuis le début de cette industrie du spectacle. Rappelons qu’en liberté, une orque femelle peut espérer vivre plus de 100 ans.
C’est un « cadeau de Noël » dont le parc se serait bien passé. Cette perte tragique vient ternir un peu plus l’image des parcs zoologiques aquatiques comme Seaworld dont les bénéfices n’en finissent plus de chuter depuis la sortie du film BLACKFISH (L’orque tueuse). Les infections de la peau, les maladies ou encore les accidents semblent fréquents en captivité si l’on en croit le documentaire et les enquêtes de spécialistes comme Ingrid Visser (biologiste marine) ou encore Lori Marino (neuroscientifique présente dans les documentaires Blackfish et A Fall From Freedom). Si les orques sauvages rencontrent bien évidemment des dangers dans leur environnement naturel (notamment les polluants en tout genre), leur espérance de vie est écourtée en captivité. Le manque d’espace, l’entraînement forcé, l’incapacité de chasser ou encore d’utiliser leur sonar, contraignent les orques à une vie d’ennui et de frustrations diverses qui les mènent parfois à la violence ou la folie. Le cas tragique de Tilikum (qui n’est autre que le  » père  » par insémination de Unna) ayant déjà tué 3 personnes est assez parlant. Selon certains observateurs Unna aurait pu se blesser volontairement en se projetant contre les parois de son bassin, en raison du stress (d’autres orques ont déjà eu ce comportement en captivité, voir le cas de Hugo dans l’article : Lolita, l’orque qui vit dans un bassin de 10m depuis 40 ans).
............................
......................Seaworld vit-il ses derniers jours ? L’impact touchera t-il plus largement d’autres pays ? L’opinion publique, elle, semble s’allier plus que jamais contre ce business difficilement justifiable. Cependant, des millions de touristes continuent d’affluer dans les différents parcs marins du monde chaque année, justifiant la perpétuation de cette industrie du spectacle.

mardi 22 décembre 2015

AVOCAT L' ALIMENT MIRACLE


SOURCE ET SUITE

 4 RAISONS POUR EN CONSOMMER ..... DONT:

3. You might reduce your risk of cancer

Avocados provide us with numerous phytochemicals that may help prevent cancer, including the previously discussed xanthophylls and phenols. A protein compound called glutathione, along with the xanthophyll lutein (both found in avocados), have been associated with decreased rates of oral cancer. Preliminary data also show promising results for avocados potential role in reducing risk of both breast and prostate cancers. Additionally, preliminary studies demonstrate that a specific type of fav derived from avocados is able to exert anti-cancer effects on acute myeloid leukemia cells. Together, these studies show that further research needs to be conducted to draw more conclusive results.


Youve probably seen avocados being touted as a heart-healthy superfood in recent years. Realistically, the truth isnt too far off from the hype. The next time youre grabbing that burrito or turkey sandwich, you might want to consider adding a healthy dollop of guacamole. Here are four reasons that you should consider eating a little bit of avocado each day.




Avocado Smoothie
  • ½ ripe avocado
  • 1 ripe banana
  • ½ cup low-fat yogurt
  • ½ cup orange juice
  • OPTIONAL: handful of ice
Combine ingredients into blender and mix.

C' EST L' HEURE DU BIBERON AU SANCTUARIO GAIA

DE BELLES HISTOIRES D' ANIMAUX AYANT SURVECU A LEUR HANDICAP

PARKINSON ET LES LAITAGES CE SONT LES PESTICIDES DANS LE LAIT QUI SONT TOXIQUES

SOURCE ET SUITE

 SI VOUS NE POUVEZ PAS DEVENIR VEGAN..LIMITEZ  AU MOINS VOTRE CONSOMMATION POUR VOTRE SANTE

Drinking milk will keep you strong, right? Not so fast. While there is some debate as to whether dairy is inflammatory in the body, that may not be the biggest issue. It’s the ingredients that are unlisted that you may want to worry about.
It turns out that Parkinson’s, a degeneration of motor neurons in the brain, may be more diet-related than previously thought. In fact, a recent study published in Neurology suggests a significant correlation between pesticide-contaminated milk consumption and neurodegeneration. The research has shown that pesticides in our food supply — milk particularly — may accumulate in the brain, and over time, lead to Parkinson’s.
By investigating a Hawaiian mishap from the 1980s, these researchers have come very close to connecting a certain pesticide — in the class of pesticides known as organochlorines — to the thinning of nerve networks that signals compromised brain function. The team studied 449 brains of Japanese-American men who had agreed to participate in a heart disease study at the time and donated their organs to research once they passed. They provided detailed dietary information, including how much milk they consumed, throughout the span of mid-life to death. When researchers looked over and processed this data, it became clear that those who drank more than 2 glasses a day (16 ounces) of milk had more network thinning as well as pesticide accumulation than those who consumed less milk.
It should be known that, although researchers have no milk samples from the 80s, there was a widespread incident at that time in which cows were being fed a meal that contained parts of pineapples high in pesticides. It was well-documented that the cow’s milk was contaminated with residue of organochloride pesticides — specifically heptachlor epoxide, which is highly toxic and no longer used, according to the EPA. However, organochlorine pesticides continue to be found in quantities in human breast milk, as well as fat tissue.
With this new research, no one is saying to ditch dairy completely — the world practically runs on cheese. However, for those of you who are able to consume dairy, a quality organic brand is certainly the best choice. While pesticides persist in the soil decades after they’re applied and are nearly ubiquitous in our general food supply, limiting your overall pesticide exposure is a good step to take towards a healthier life.

lundi 21 décembre 2015

LAIT D' AMANDE LE MEILLEUR!!!!

LAIT DE SARAZIN EN QUELQUES MINUTES

SI FACILE!!! SARAZIN CUIT, EXTRAIT DE VANILLE UN PEU DE CACAO EN POUDRE TAHINI

FOIE GRAS PAS CETTE ANNEE POUR VOUS J' ESPERE ET PLUS JAMAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 broyage-canetons-foie-gras



le foie gras vous savez sans doute que l' elevage, le gavage est impitoyable, mais  savez vous aussi que les poussins sont broyés vivants??
 EN PLUS CETTE ANNEE LES VOLAILLES SONT CONTAMINEES, ALORS DANGER.....
DEJA PLUS DE 40 FOYERS TOUCHES!!!!
EN PLUS QUEL EST LE PLAISIR???? IL Y A TANT D' OPTIONS SANS CRUAUTE!

 CREDIT PHOTO SUR
 SOURCE SUITE ET VIDEO 

On se souvient des vidéos chocs, reprises par la presse britannique l'an dernier, montrant des oiseaux à la gorge endommagée, aux pattes ensanglantées, agonisants empilés les uns sur les autres ou encore couverts de vomi. Cette fois, ce sont des images tournées non plus dans des salles de gavage mais dans un couvoir de canetons et dans un élevage de canes reproductrices, dans lesquels les animaux sont également maltraités et violemment mis à mort, qui jettent une nouvelle fois l'opprobre sur la production française de foie gras.
La première vidéo, tournée courant décembre dans un couvoir pour les filières foie gras et chair en Pays-de-la-Loire, montre le tri des canetons selon leur sexe : les femelles, dont le foie est considéré comme trop petit, se retrouvent broyées à raison de plusieurs dizaines de milliers par jour – dont certains sortent disloqués mais encore vivants de la broyeuse. Seuls les canards mâles sont utilisés dans la production de foie gras, soit 43 millions de poussins chaque année selon le ministère de l'agriculture. Ces derniers voient leur bec brûlé par une machine, à la chaîne, pour éviter les agressions entre canards.

CARENCE EN IODE= DANGER

SOURCE ET SUITE
 A MON AVIS LE MIEUX EST DEJA D' INCLURE LA RECHERCHE DU TAUX D' IODE DANS UN BILAN SANGUIN AVANT DE PRENDRE DES  SUPPLEMENTS....

L'iode est un micronutriment essentiel. Cela signifie que chaque cellule de chaque individu en a besoin. Les biologistes évolutionnistes estiment que la consommation de poissons et fruits de mer, et donc l'absorption d'iode, a joué un rôle important dans le développement cérébral humain et l'évolution. L'iode possède également d'excellentes propriétés antibactériennes, anticancéreuses, antiparasitaires, antifongiques et antivirales.

Malheureusement, la carence en iode dans la population générale est d'une proportion pandémique dans notre monde moderne en raison du fait que les toxines environnementales comme le bromure, les pesticides et les additifs alimentaires supplantent l'iode dans notre corps. Les techniques agricoles modernes ont également abouti à des sols appauvris en iode et autres minéraux. Ainsi, les cultures ayant poussé sur un sol appauvri en iode manquent d'iode.
Certains régimes et modes de vie peuvent également prédisposer une personne à développer une carence en iode. Ceux qui mangent beaucoup de produits boulangers (pain, pâtes, etc.), qui contiennent des quantités élevées de brome, sont à risque. De même que les végétariens et ceux qui n'aiment pas les produits de la mer ou le sel.

Selon le Dr Brownstein, auteur du livre Iodine: Why You Need It, Why You Can't Live Without It, environ un tiers de la population mondiale vit dans une région de carence en iode. Lui et d'autres chercheurs ont testé des milliers de personnes et ont abouti à des résultats concordants : approximativement 96 % des patients testés manquaient d'iode. L'Organisation Mondiale de la Santé a reconnu que la carence en iode est l'unique plus grande cause évitable au monde de retard mental. La carence en iode a été identifiée comme un important problème de santé publique dans 129 pays et jusqu'à 72 % de la population mondiale souffre d'un trouble de carence en iode.


© Inconnu
De l'iode a été ajouté au sel aux États-Unis pour prévenir le goitre. Mais comme on le sait désormais, les quantités ajoutées ne font pas grand-chose pour prévenir ou compenser bien d'autres formes de maladie.
Les maladies suivantes sont liées à une carence en iode :
  • cancer du sein
  • cancer de la thyroïde
  • cancer des ovaires
  • cancer de l'utérus
  • cancer de la prostate
  • maladies thyroïdiennes auto-immunes
  • hypothyroïdie
  • maladie fibrokystique du sein
  • TDAH
  • fatigue chronique
  • fibromyalgie
  •  SUITE
  •  
  •  

CALVADOS .... A TOUQUES 40 ANIMAUX A ADOPTER AVANT NOEL


 http://www.lepaysdauge.fr/files/2015/12/NOEL-ANIMAUX1.jpg

 CREDIT PHOTO

SOURCE ET SUITE

Le refuge animal du vert buisson à Touques, créé en 1952 par Christiane Demaison, fondatrice de la SDAC (Société de défense des animaux de la côte fleurie), affiche complet pour cette fin d’année 2015.
Irresponsabilité, maltraitance, abandon… Les chiens et chats se voient atterrir au refuge en attente d’une adoption par une nouvelle famille, qui saura donner une nouvelle vie câline et bienheureuse avec du temps à leur consacrer.

20 chiens, 22 chats cherchent une famille

C’est une triste réalité que déplore Mélanie Berville, responsable du refuge au grand cœur pour « ses loulous ». « On arrive parfois devant la porte du refuge et l’on voit un carton avec un chat, des chatons ou des chiots, un chien attaché voir en divagation sur notre parking. C’est comme si c’était à nous d’essuyer l’irresponsabilité des propriétaires ! », confie-t-elle.
Le travail des bénévoles et des donateurs particuliers offrent aux petits pensionnaires des conditions de vie plus que satisfaisantes, tant par l’amour, que par le temps d’investissement, mais aussi par les donneurs qui viennent déposer nourriture (croquettes, pâtes, riz…), couvertures, jouets, friandises, litières, paniers tout au long de l’année. Parmi les amis à quatre pattes, Pilou et Titus, chiens de 9 et 10 ans dont 5 années de refuge chacun, Dolly la doyenne, 11 ans et 3 ans de box, mais aussi le chat Fanta, 6 ans avec à son actif 5 ans de chatterie. Ils dorment dehors dans leur box, même en hiver. « L’adoption est plus responsable que l’achat, cependant cela doit être un choix mûrement réfléchi. Ayez de l’espace et du temps à consacrer votre animal, il ne doit pas être un simple prétexte de ruban cadeau sous le sapin pour finir quelques semaines après attaché à un arbre parce que vous n’avez pas le temps de vous en occuper », indique la responsable. De quoi donner des idées pour la période des fêtes où la solidarité est importante. Ce qui sera certainement très apprécié des pensionnaires, de Mélanie et des bénévoles.

Pratique

Pour faire un don financier et matériel, il suffit de les adresser au refuge animal du vert buisson, chemin du calvaire à Touques. Contact : 02 31 88 09 15. Le refuge est ouvert du lundi au vendredi de 11 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30 et le samedi de 11 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 15 h 30.
00000 Touques

dimanche 20 décembre 2015

ELLE EST VEGAN ET NE MANGE QUE DU CRU.... ANALYSE DE SANG??? PARFAITE!!!!!

ELLE EST VEGAN DEPUIS 9 ANS ELLE VIENT FAIRE UNE ANALYSE DE SANG POUR VOIR SI SON ANALYSE VA MONTRER DES DEFICIENCES.. RESULTAT SUPERBE, PAS DE MANQUE DE PROTEINES, PAS D' ANEMIE, PAS DE MANQUE DE FER, C' EST MINIMUM MAIS C' EST MIEUX CAR TROP DE FER=CANCER PAS DE MANQUE DE CALCIUM, PAS DE CHOLESTEROL, MANQUE DE VITAMINE D CE QUI SURPREND LE MEDECIN... MEME PAS DE MANQUE DE B12.....

A GENTLE REMINDER

EN 90 SECONDES REMPLACER LES PRODUITS D' ORIGINE ANIMALE DISENT ILS.. BEN POUR NOUS FRANCAIS C' EST PLUS LONG...

EASY??? POUR EUX (USA?? UK?? CANADA??)  PAS POUR NOUS EN FRANCE, TRÈS PEU DE CES PRODUITS EXISTENT MALHEUREUSEMENT ICI AU PAYS DES VIANDARDS.. NOUS PAUVRES VEGANS DE FRANCE DEVONS TROUVER RECETTES ET ASTUCES POUR REMPLACER LES SAUCISSES, VIANDES, PÂTÉS FROMAGES ET AUTRES.. MAIS LE BON COTE DES CHOSES C' EST QUE QUAND DEUX VEGANS (OU PLUS) DISCUTENT ILS ONT PLEIN D' IDÉES A ÉCHANGER ET DE RECETTES A SE DONNER POUR EXEMPLE TOUT A L' HEURE JE DISCUTAIS AVEC UN AMI XA AUX USA ET JE LUI RACONTAIS LE PLAISIR QUE J' AI A FAIRE MON LAIT D' AVOINE.. ET LUI ME DEMANDAIT SI J' AVAIS ESSAYE LE LAIT DE LIN DU LAIT DE LIN??? JAMAIS MÊME ENTENDU PARLER MAIS PROMIS JE FAIS UNE RECHERCHE ET JE VOIS TIENS AU COURANT.... PT ETRE UNE VOIE POUR OBTENIR UN FAUX BEURRE, LE LIN ÉTANT PLUS RICHE EN GRAISSE M' A T IL DIT.. A SUIVRE EN ATTENDANT RÊVONS

samedi 19 décembre 2015

CAM CHANTEUSE MODERN COUNTRY...

J' AI DECOUVERT CETTE CHANTEUSE HIER ET LA VOIX EST SUPERBE..

FERME USINE DES 1000 VEAUX.. STOPPE EN ATTENTE.. BOYCOTT D' INTERMARCHE

SOURCE ET SUITE
 SUR FACEBOOK 
 avec petition a signer ici


Communiqué OEDA / 18 décembre 2015
Victoire !
Ferme-Usine des 1000 Veaux :
Le Procureur de la République instruit le dossier !
Nous venons de recevoir une réponse de la part de Monsieur le Procureur de la République, suite à notre plainte, déposée le 27 octobre dernier : « J’ai saisi le 12 novembre la gendarmerie nationale de cette enquête dont le développement prendra plusieurs mois. »
Voir le courrier en totalité:
http://www.collectif-oeda.fr/…/procureur%2017%2012%2015%200…
Le projet, qui devait ouvrir ses portes courant janvier 2016, est par conséquent stoppé, dans l’attente des suites données à notre plainte. Une première victoire pour l’éthique et l’OEDA ! Un grand merci à vous tous, qui avez soutenu notre démarche et avez permis cette première victoire !
Nous avions écrit à Monsieur Hollande, le 12 novembre dernier, comme le rappelait, Corinne Touzet, en direct sur FR3 Limousin, le jour même. La réponse de son cabinet, nous est parvenue le 18 novembre : « A la demande du chef de l’Etat, je n’ai pas manqué de transmettre votre courrier à Monsieur Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement, ainsi qu’au préfet de la Creuse, afin qu’il soit procédé à un examen attentif de votre intervention.»
Voir la lettre en totalité:
http://www.collectif-oeda.fr/…/president%2018%20novembre%20…
Nous vous encourageons à continuer à participer en masse aux actions citoyennes proposées sur notre site, notamment envers le groupe Les Mousquetaires Intermarché, client unique de la Ferme. Cliquez sur ce lien pour participer dès maintenant:
http://www.collectif-oeda.fr/te…/actions%201000%20veaux.html