Loading...

mardi 30 juin 2015

COUP DE CHAUD/HEAT STROKE FOR DOGS BE CAREFUL



 Hot dog (and cats), summer in the city

SOURCE SUITE ET CREDIT PHOTO

 RAPPEL DEJA QQ CHIENS ONT SUCCOMBE A LA CHALEUR, FAITES ATTENTION AU VOTRE. LES SIGNES A SURVEILLER

We all love our furry friends. So much so, that many of us consider their health and well-being before our own. Sometimes, however, we become wrapped up in our own activities and gatherings and forget just how susceptible pets are to heat stroke and heat exhaustion. Hartz and other sites have some invaluable information that just may save your pet's life, and may prevent the heartache that comes with losing a beloved pet.
Everyone enjoys being outside in summer: pool parties, family gatherings, holiday celebrations, hiking and playing at the park. It's natural to get tired and overheated after being outdoors, especially when you live in areas with extreme temperatures (including Las Vegas and other desert climes). Lack of water, overindulgence and too much extended exercise can lead to discomfort, illness and, unfortunately, severe health issues such as heat stroke.
So what is heat stroke anyway? Another word for this condition is hyperthermia (too high a body temperature). Pets normally have a body temperature that's slightly above our 98.6: for them, their normal temperatures range from 99.5 to 102.5 degrees Fahrenheit. Once your pet reaches 103 degrees, he is at risk of heat stroke. At 109 degrees, it becomes life threatening.
Signs may include lethargy, weakness, collapse or even coma. Pets pant excessively, stick out their bright red tongue, drool a thick, sticky saliva and they may become sluggish before vomiting.
Heat stroke is most commonly caused by leaving your pet in a car with closed windows and no water. Please take note that this is also now illegal in many states and countries. It's never acceptable to leave any pet unattended in a car during hot weather. Just think of a car as an oven and you may understand how your pet feels. Other causes are too much excitement, exercise or lack of shade and water when outdoors. Remember that danger zones are from 11:00 a.m. to 3:00 p.m. (or 4:00 p.m. to be safe) for pets and humans. All living creatures can lose electrolytes if outside for too long without shade, moving air (fans help slightly) or enough water. On very hot days, you may want to consider adding a tablespoon or two of Pedialyte or your Gatorade to your dog or cat's water dish. Outdoor cats suffer from the same dangers if not provided with shade, water and a cooler resting place. If you can, keep Fluffy inside during the hottest part of the day.
Sick, older or overweight pets, and kittens and puppies are also more prone to suffering heat strokes. If you have shaved your pet for the summer, they may also be at risk for sunburn, because for many breeds, the coat lends some natural protection. But also beware that very dark and thick coats also cause your pet to overheat more quickly. Dogs or cats with flatter faces: Pugs, bulldogs, boxers, Persians and Himalayans, are susceptible to heat stroke because of their shorter airways (this causes them to pant more).
Take any pet that you suspect of suffering from heat stroke to the vet right away. Try offering tiny spoons of cold water (or squirting it into their mouth if you can) and put cold washcloths or towels on their head, stomach, feet and under their legs. A bag of ice around the mouth and anus may also help. You can stop treatment once their rectal temperature decreases to 102.5 but still make sure they get to the vet. If not caught soon enough, heat stroke may be fatal.
Monitor your pets, keep them away from direct sunlight or closed vehicles and always make sure they have lots of fresh drinking water. Have fun, inside or out, but don't overdo it. Also, please remember to leave pets inside during fireworks, as they may panic and run away. So many pets have been lost during this time of the year.

MARGUERITE SAUVEE ARRIVERA A DOMMARTIN CE JEUDI

SOURCE ET SUITE 

 ET AUSSI ICI





La vache "Marguerite" sera sauvée ce jeudi 2 juillet prochain






Il aura fallu plusieurs semaines de négociations auprès de l'éleveur, afin de racheter la célèbre vache "Marguerite" (5 500 € au lieu de 11 000 €) qui s'était échappée de l'abattoir de Saint-Romain de Popey (Rhône) il y a tout juste 1 mois. Son histoire aura mobilisé plus de 30 000 personnes au delà des frontières (Etats-Unis, Europe, Afrique, Canada, Nouvelle-Zélande, Chine, Suisse) via les réseaux sociaux et une pétition publiée de Belgique. Celle-ci demandait que Marguerite, vache téméraire, ayant bravé tous les dangers, soit épargnée et ne retourne plus à l'abattoir.



C'est la chanteuse STONE, (ex duo de Stone et Charden), qui chantait "les vaches de Normandie" porte parole de l'Association Stéphane LAMART "Pour la défense des droits des animaux" qui viendra personnellement, accompagné de Stéphane LAMART (Président de l'association homonyme), sur place pour assister à l'évacuation de Marguerite ce jeudi 2 juillet 2015 dès 13h30. Marguerite sera ensuite transférée dans une ferme pédagogique du Loir et Cher ou elle ira rejoindre, dans la soirée plus de 300 autres animaux, tous sauvés de l'abattoir afin de finir ses vieux jours.

L'Association Stéphane LAMART remercie tous les donateurs ayant permis le sauvetage et l'évacuation de Marguerite.

Rendez-vous au dès 13h30 ce jeudi 2 juillet 2015 au 664, chemin de la Bergeonnière à DOMMARTIN (69380)


ET SI VOUS VOULEZ DES PHOTOS.
 MOI J' EN VEUX....ET JE VAIS EN DEMANDER!!!!

Si vous souhaitez recevoir des photos du sauvetage de Marguerite faites une demande sur cet e-mail stephane-lamart@hotmail.fr (Photos libre de droit)

ACTION: MANIFESTATION LE 04 JUILLET CONTRE 1000 VEAUX ENFERMES L214






SOURCE ET SUITE


 SUIVRE L' EVENEMENT SUR FB AVEC OFFRES ET DEMANDES COVOITURAGE

Après la ferme des 1000 vaches enfermées à vie à Drucat (Picardie), d'autres projets gigantesques émergent. C'est le cas d'une ferme industrielle de 1000 veaux qui est sur le point de voir le jour dans la Creuse. Malgré une nette opposition des Français aux élevages qui privent les animaux d'un accès à l'extérieur*, les projets d'élevage en claustration continuent d'être autorisés et soutenus par des subventions, et l'élevage bovin continue de s'intensifier.
L'atelier d'élevage en construction à Saint-Martial-le-Vieux promet une existence déplorable à 1400 jeunes bovins chaque année. Dans ce centre d'engraissement, les animaux disposeront de peu d'espace et recevront une alimentation très calorique et non adaptée (maïs, céréales, soja) destinée à doubler leur poids en 200 jours. Ces jeunes animaux, dont l'espérance de vie peut atteindre 20 ans, seront tués en abattoir à l'âge de 15 mois.
Le groupe Les Mousquetaires-Intermarché, via sa filiale Jean Rozé, sera l'unique client de cet élevage détenu par la SAS Alliance Millevaches. Il destinera la viande à l'export et en particulier au marché méditerranéen. Les animaux seront tués dans un abattoir pratiquant notamment l'égorgement sans étourdissement préalable.**
Ce centre d'engraissement a d'ores et déjà obtenu 400 000 € de subsides de l’État et pourrait recevoir d'autres sommes conséquentes des administrations régionale et départementale.

Refusons un élevage toujours plus intensif, une agriculture qui prive les animaux de leurs besoins les plus élémentaires, qui nie leur sensibilité et leur désir de vivre.

L214 appelle à se rendre à la manifestation, à l'initiative de l'OEDA, qui aura lieu le 4 juillet 2015 à Saint-Martial-le-Vieux (Creuse). Des cars sont organisés au départ de Paris et Lyon.

lundi 29 juin 2015

10 RECETTES DE POIS CHICHES MIAM MIAM

SOURCE ET SUITE
Y COMPRIS LES FALAFELS 

on peut vraiment tout faire avec les pois chiches
 meme des meringues

Eat Chickpeas All Summer with These Creative and Easy Recipes!

Aquafaba is all the rage. Did you know you can take chickpea brine – the liquid left in the can after you remove the chickpeas – to make vegan meringue? I know! It’s incredible. Check out the recipe for Vegan Meringue! and then use your new creation to make other amazing desserts like these Mini Vanilla Bean Pavlovas With Coconut Whip and Raspberries and these Raspberry and Elderflower French Macarons.
This summer try using chickpeas for something besides hummus (but definitely make hummus too) and try some of these creative and easy recipes. These humble legumes may be little but the number of ways you can use them are enormous.

UN VEAU TRES CALIN

un gros calin avec un veau, voila de quoi bien commencer la journee

CHIENS ET CANICULE....JAMAIS DANS LES VOITURES AU SOLEIL!!!!

SOURCE ET SUITE

 DEJA QUELQUES CHIENS MORTS DANS LES VOITURES RAPPORTS DE FACEBOOK

 C' EST HELAS VARI ET SI BETE!!!

 

 

Plan canicule activé : 5 conseils pour protéger votre chien de la chaleur

Attention à votre chien ces jours-ci : le plan canicule a été déclenché aujourd’hui.
Un épisode de fortes chaleurs est annoncé dans plusieurs régions, avec des températures anormalement élevées, en particulier aujourd’hui et demain. Le premier échelon du Plan National Canicule a été activé ce dimanche. Ce plan vise à informer le public des risques liés à la hausse des températures, en particulier les personnes fragiles.

Canicule : protégez votre chien de la chaleur

Les chiens doivent aussi être protégés des effets de la chaleur et du soleil : prenez soin de votre chien en l’hydratant et en limitant les activités sportives et son exposition au soleil.

1. Cherchez la fraicheur

Placez ou promenez votre chien dans des zones ombragées. Pour les promenades privilégiez les heures où il fait relativement frais, tôt le matin et tard le soir. Incitez votre chien à évoluer à l’ombre s’il ne le fait pas naturellement.

2. Evitez les activités sportives

Les activités sportives soutenues et les jeux trop intenses sont à éviter en cas de forte chaleur, même si le tonus de votre chien ne semble pas impacté par la canicule ou s’il se dépasse par envie de vous faire plaisir ou d’interagir avec vous. N’oubliez pas que les chiens sont assez mal équipés pour évacuer par la sudation l’excédent de chaleur. Soyez attentif à tout signe d’élévation de sa température corporelle, en particulier une respiration accélérée et une langue pendante.

CORRIDA 2 ENCORNES DECEDENT EN ESPAGNE

SOURCE ET SUITE

AVEC VIDEO
 CELA A DU REJOUIR LES AFICIONADOS.. UN SPECTACLE ENCORE PLUS GORE EN PRIME!!!

Deux hommes de 40 et 80 ans sont décédés après avoir été encornés et un autre a été blessé lors de lâchers de taureaux pendant les fêtes taurines de Coria en Espagne, ont indiqué vendredi les autorités locales. "Un habitant de Moraleja a été encorné. Il a été immédiatement pris en charge par les secours mais il a été victime d'un arrêt cardiaque" mercredi soir, a expliqué à la presse le maire de Coria Jose Manuel Garcia Ballestero.
Publicité

vendredi 26 juin 2015

ESPERONS QUE LA SERIE NOIRE DES ABATTAGES EN MASSE NE VA PAS RECOMMENCER

SOURCE ET SUITE

 JE NE PLAINS PAS LES ELEVEURS QUI SACRIFIENT LEURS BOVINS EN LES EXPEDIANT DANS DES VOYAGES TERRIFIANTS VERS LES PAYS DU TIERS MONDE ET AUTRES..
 JUSTE CES PAUVRES BETES...

Un coup dur pour la filière bovine irlandaise. Le premier cas depuis 2013 d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), communément appelé vache folle, a été détecté en Irlande, ont indiqué jeudi les autorités locales.
Maladie de la vache folle: La France passe de « risque maîtrisée » à «risque négligeable»
«Les résultats des tests finaux confirment que le récent cas suspect d’ESB est un cas isolé d’ESB « classique » chez un seul animal», selon le ministère de l’Agriculture. Le bovin en question avait été retrouvé mort dans une ferme du nord-est du pays début juin. Soixante-sept bovins de la même ferme ont été abattus, testés négatifs et exclus des chaînes alimentaires humaine et animale, a précisé le ministère.
L’Irlande est l’un des plus grands exportateurs de viande bovine au monde
Apparue au Royaume Uni dans les années 1980, l’ESB s’était étendue à de nombreux pays en Europe et dans le monde à cause de l’utilisation de farines animales contaminées. Suspectée d’être à l’origine du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l’homme, elle avait suscité l’inquiétude des consommateurs et entraîné une grave crise dans la filière bovine.
Un cas de vache folle a été détecté au Canada
Pour l’Irlande, parmi les plus grands exportateurs de viande bovine au monde, la confirmation de ce premier cas depuis 2013 est un coup dur, alors que le pays venait juste (tout comme la France) d’être requalifié au statut de «risque négligeable» par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
En début d’année, Dublin avait obtenu la levée de l’embargo sur les exportations de viande bovine aux États-Unis et en Chine pour la première fois depuis la crise de la vache folle de la fin des années 1990.  irlandaise,  Les autorités irlandaises s’attendent maintenant à ce que le pays soit rétrogradé au statut de «risque maîtrisé».
Source 20Minutes

UGO OLD DOG WITH IBS BATTLE AND GRATEFUL TO JANIE KNETZER WHO FOUND THE CLUE!!





It has been a long battle… 5 months of nightmares  and Ugo  my Pekinese here in the picture…
 losing weight  and strength fighting this strange illness .

To make it short:

Ugo got sick after being prescribed METACAM and after 5 days of administration,   started bloody diarrheas and an unbalanced intestinal flora. If you lose intestinal flora, you lose what you need to fight diseases caused by bad bacteria.

 So Ugo caught a pretty nasty bacteria called PSEUDOMONAS,  and veterinarians had to prescribe antibiotics( I guess)..
 but, after 2 weeks of antibiotics, he lost what was left of his normal intestinal function and healthy bacteria.

 Thanks God, I was able to find Mary Jane Knetzer on the web:







Step by step, Janie with patience and TLC  helped me adjust Ugo’s diet , adding much needed  supplements. Also very important, I was so very discouraged and she managed to convince me that we would find a way to stop this nightmare!!!!

UNBELIEVABLE!!  DURING 5 MONTHS and consulting 5 veterinarians without success, it took a nutritionist to find the perfect diet!!!!


 Conclusion:

 NEVER GIVE UP  WITH IBS!!.
BE PATIENT, STAY POSITIVE.
STOP FEEDING CANNED FOOD
UNDERSTAND THE IMPACT OF FOOD ON YOUR BODY
ADJUST WITH FOOD MINERALS, SUPPLEMENTS AND GIVE LOVE AND CARE TO YOUR BELOVED DOG!!!!

THIS BOOK  IS FULL OF GOOD RECIPES AND USEFUL TIPS ON HOW TO FEED  YOUR DOG CONSIDERING IT’S PARTICULAR DISEASE OR HEALTH PROBLEM.



 

AND REMEMBER,
 YOU ARE WHAT YOU EAT, IT IS TRUE FOR US, IT IS  EVEN  MORE TRUE FOR OUR PETS WHO ARE MORE FRAGILE.




jeudi 25 juin 2015

VICTOIRE!!!! MARGUERITE A ETE SAUVEE!!!!

 Une vache tarentaise prend le soleil à Champagny-en-Vanoise (Savoie), le 16 juin 2015.



SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO

"C'est un beau bébé de 3 ans et de 600 kilos, heureux d'aller rejoindre ses copines à la ferme", plaisante, aujourd'hui, son sauveur. Soulagement : Marguerite, "la vache qui ne voulait pas mourir", ne finira pas en beefsteak et s'apprête même à rejoindre son nouveau lieu de vie, dans le Loir-et-Cher, explique l'association qui lui a porté secours, jeudi 25 juin.

Une pétition qui a réuni 30 000 signatures

Depuis sa courageuse évasion d'un abattoir, le 2 juin dernier, le jeune bovin de Saint-Romain-de-Popey (Rhône) a vu son histoire faire le tour des réseaux sociaux, mobilisant associations et particuliers. Baptisée Marguerite par les internautes, en hommage au film La Vache et le Prisonnier d'Henri Verneuil, la vache rebelle, qui est en réalité un bœuf, doit son salut à une pétition lancée de Belgique. En vingt jours, elle récolte près de 30 000 signatures.
Alertée par cette mobilisation, l'association Stéphane Lamart, qui défend les droits des animaux, lance un appel aux dons et recueille des fonds du monde entier pour racheter le bœuf à son éleveur, non sans difficultés. "Il a surfé sur la vague médiatique et demandait 10 000 euros, trois fois plus que sa valeur", raconte Stéphane Lamart, le fondateur de l'association, joint par francetv info. Après quelques jours de négociations, il réussit à convaincre l'éleveur de céder son animal pour 5 500 euros.

"Elle va vivre tranquillement entourée d'autres animaux"

"Nous allons la chercher chez son propriétaire le 2 juillet pour la transférer dans une ferme pédagogique. C'est un véritable soulagement", se réjouit Stéphane Lamart, qui s'étonne encore de la mobilisation. Pour l'occasion, il a loué une bétaillère et viendra accompagné de la chanteuse Stone, qui milite, elle aussi, pour la défense des animaux. Marguerite sera alors renommée "Vegan", en référence au mode de vie qui consiste à ne consommer aucun produit issu des animaux.
Vegan rejoindra donc bientôt sa destinée champêtre, dans une ferme pédagogique du Loir-et-Cher. Mais Stéphane refuse de donner plus de précisions sur le lieu. "Nous sauvons de nombreux animaux et les transférons dans cette ferme. Nous ne voulons pas que certains propriétaires tentent de venir les reprendre." Mais pas d'inquiétude, le jeune bovin ne se sentira pas seul. Il sera entouré de "plus de 300 animaux, de vaches, et même d'un buffle", et recevra de nombreuses visites, "des enfants, des familles qui viennent tous les jours dans la ferme admirer les animaux".

BONNES NOUVELLES POUR LES CHIENS CHINOIS MALGRE LA TENUE DE YULIN ENCORE CETTE ANNEE


CHINA-DOG-MEAT



SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO


 ACTIVISTES CHINOIS DE PLUS EN PLUS NOMBREUX, REPORTAGES DENONCANT CETTE CONSOMMATION DE VIANDE TOXIQUE CAR LES ANIMAUX VOLES ONT ETE DROGUES.....
ENGAGEMENT DE QUELQUES AVOCATS POUR LA DEFENSE DES CHIENS 
BREF REVEIL CHINOIS MEME SI LES TRAFIQUANTS SONT ENCORE LES PLUS PUISSANTS
 ET PLUS IMPORTANT.. LES MENTALITES CHANGENT!!!!!

SHANGHAI -- Chinese animal rights activists have converged on the small town of Yulin in an attempt to sabotage its annual dog meat festival. Controversy over the event has grown in recent years -- with international campaigns to end it attracting hundreds of thousands of supporters -- including British actor Ricky Gervais, who recently tweeted his opposition to the festival, and singer Duffy. Yet some defenders of the event say China should not cave in to what they say are western concepts of animal welfare.
Chinese activists, including members of NGO the China Small Animal Protection Association, held vigils against the festival in several cities across China last week -- and some of their members are also reported to have tried to block vehicles carrying dogs to the festival on roads toward Yulin, Chinese newspaper the Global Times reported. Some dog restaurant owners, meanwhile, have received so many critical texts that they have had to turn off their phones.  
One animal welfare campaigner, 65-year-old Yang Xiaoyun, spent more than $1,000 dollars to save around 100 dogs at the weekend, according to local media. Yang, who traveled more than a thousand miles from her home in Tianjin, northern China, to Yulin, is one of a growing number of Chinese people who believe eating dog meat is wrong.  
As the festival, in the southwestern region of Guangxi, got under way to mark the summer solstice, an online poll on Chinese social media site Sina Weibo showed that around 88 percent of 4,600 respondents wanted a new law to prevent abuse of animals, according to China’s Xinhua news agency.
“A lot more people are paying attention to this issue -- they know about this and they talk about this. That’s a sign of change,” Zheng Zhishan, a Beijing-based project officer for the International Fund for Animal Welfare (IFAW), told International Business Times. One reason for the change, she said, was that “more people have pet dogs and cats now. Our surveys show that 20 or 30 percent of families in Beijing have dogs, and 70 percent have had close contacts with dogs or cats. And no-one wants to see life tortured.”
Supporters of the festival say that eating dog is part of traditional Chinese medical concepts -- the combination of dog meat and lychees served at the festival is supposed to combat the effects of hot and humid weather.
Yet while dog has traditionally been eaten in northeastern China, and in the southern province of Guangdong, particularly in winter, the Yulin festival only dates back to the late 1990s, and is reported to have been the brainchild of the local catering industry.
“This is all about money, this is nothing to do with local tradition or any values,” IFAW’s Zheng said, adding that China’s traditional culture also promoted “concepts of mercy and being at one with the universe. Even if this were a tradition, why should we promote the cruel traditions and not the kind ones?”
And while its defenders say that eating dog is no worse than eating beef, pork or chicken, one of the main criticisms of the festival is that it is based on an illegal -- and potentially dangerous -- trade in dog meat. A recent study by Hong Kong-based charity Animals Asia found that China had few dog-meat rearing farms, and some had closed in recent years because the trade was not viable. As a result, the study suggested, most of the dogs sold in restaurants were stolen, particularly from rural villages, where they are used to guard property and livestock. Out of 700 villages it surveyed across China, Animals Asia said, 70 percent had suffered "mysterious dog losses," with almost three quarters of these disappearances taking place in winter “when the demand for dog meat is traditionally the highest,” as the Global Times put it.
Zu Shuxian, a professor with the Anhui Medical University, added that dog meat was "not safe to be eaten because dogs were drugged when captured,” according to the Global Times. Activists say dogs are shot with poison-tipped darts, and then transported across China to places like Yulin, crammed into tiny cages on the back of trucks, with no food or water. According to Professor Zu, this “increased the risk of diseases such as rabies, because around 38 percent of dogs in rural China receive no vaccinations.” Indeed, Chinese media reports have said that Yulin has the highest incidence of rabies in China.
An investigation by a group of Chinese lawyers, legal academics and animal rights experts last year also found Yulin’s four dog meat-processing workshops lacked business licenses or health certificates.
The concerted campaign against the Yulin festival has had some impact. At its peak, the festival sold 10,000 dogs a year -- but protests saw the number drop by at least 30 percent last year, according to the Global Times, while Animals Asia said trade had fallen by 80 percent.
Zhong Peihua, a restaurant owner in Yulin, told China’s Xinhua news agency that five years ago he used to sell 30 dogs a day during the festival, but now would be lucky if he could sell five. “You can see people’s minds are changing,” he said, adding that his own children refused to eat dog meat.
Government attitudes to the festival appear to be ambivalent. On the one hand the authorities have, in theory, introduced tighter quarantine rules on transporting dogs and cats in China. And the local government in Yulin is reported to have tightened controls on restaurants, ordering them not to slaughter dogs in public, as used to be the case, and not to allow diners to eat outside.
The local tourism bureau has also stopped promoting the festival -- and the government now describes it as “just a gathering of locals on summer solstice.” 
At the same time, the festival may have been caught up in a political clash of values. “Some say that animal welfare is a western concept,” acknowledged IFAW’s Zheng. One op-ed piece in the official China Daily recently denounced animal protection groups in China’s cities as “a product of the very industrial system that believes in making money from people's insatiable greed and love for certain things, including dogs.”
And with the Chinese leadership currently criticizing western values, some analysts say it doesn’t want to look weak in the eyes of its nationalist constituency by appearing to bow to foreign pressure over events like Yulin.
Yet that hasn’t stopped local governments in some parts of China taking action against consumption of dog meat. In 2011, another dog meat festival, in Jinhua, in eastern Zhejiang province, was closed down by the authorities.
And the food safety administration in the southern city of Guangzhou "continually warns of the potential risks in eating unconventional meat," according to the China Daily -- not least because the city has experience of the risks of the spread of disease, as the 2003 SARS respiratory syndrome epidemic is thought to have spread to humans through consumption of civet cats sold in Guangzhou’s markets.
And while eating dog meat definitely is a traditional custom in Guangzhou, one of the city’s most famous dog meat restaurants recently closed down after 52 years, after being targeted by activists and seeing business slump.
Chinese animal welfare activists have grown increasingly outspoken in recent years, as the rise of the Internet and social media has provided a platform to share cases of abuses. In one recent case, a man who was filmed beating a dog in northwestern China was forced to make a public apology to an angry crowd of animal rights activists after being identified -- and denounced -- by Internet users.
Animal rights groups have sometimes succeeded in stopping the transport of dogs to restaurants across China, in some cases intercepting trucks carrying them and either alerting police to the illegal trade, or rescuing the dogs by buying them from the truck drivers.
Yet with the Chinese government currently cracking down on the use of social media for public activism, it remains to be seen how far such online organization will be tolerated in future.
And even as protests hit the sales of dog meat in places like Yulin, some people are seeing a fresh business opportunity. Tianjin-based activist Yang Xiaoyun, who traveled to Yulin to buy dogs to save them from being slaughtered, told Chinese media that since she hit headlines last year for spending some $24,000 to save dogs at the festival, she has received phone calls from dog dealers telling her that they have many dogs ready for her in Yulin and asking her how much she can pay for them.
"They think it is good business and they mock me for saving the animals' lives," Yang said, according to the Global Times.
However, undeterred, the 65-year-old is now reported to be planning to open a vegetarian restaurant in Yulin.

ENFIN UNE JUSTICE POUR CONDAMNER LES TORTIONNAIRES GRACE A 70 000 SIGNATURES


 

 SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO

 CE CRIME AVAIT BEAUCOUP REVOLTE LES DEFENSEURS DES  ANIMAUX.
HORS SOCIETE LE BONHOMME
 AU SUIVANT!!!

 
Les faits remontent au 31 août 2013 à Quincy dans le Massachusetts.
Radoslaw Czerkawsky, immigrant polonais, laisse Doe, un chiot pitbull sur le bord de la route à l'agonie. L'homme, avant de se débarasser du chien, l'a torturé : il l'a battu très violemment jusqu'à briser ses os et a causé des brûlures sur de nombreuses parties du corps. Doe n'a malheureusement pas survécu, ses blessures étaient trop graves et le vétérinaire n'a eu d'autres choix que de mettre fin à ses souffrances avec une euthanasie. 

 Une décision sans précédent aux États-Unis d'Amérique, soutenue par plus de 70 mille personnes qui ont pris à cœur le cas de Little Doe et qui ont demandé que l'homme reçoive une sanction exemplaire pour répondre de ses actes barbares envers le meilleur ami de l'Homme. L'histoire a en effet eu une couverture médiatique énorme aux Etats-Unis où les journaux ont même publié des photos où l'on voit le traitement terrible qui a été infligé au chiot. 
 

CONSEIL: REDUIRE LA CONSOMMATION DE VIANDE EST UNE BONNE IDEE

SOURCE ET SUITE


Est-il possible d’avoir une alimentation équilibrée tout en suivant le régime vegan ?
Dr Laurent Chevallier : Les régimes « à la mode » sont souvent excessifs. On a eu le régime hyperprotéiné, maintenant on a le vegan. Mais physiologiquement, cela ne marche pas. Ces régimes fonctionnent sur des déséquilibres nutritionnels. L’organisme a besoin d’une diversité alimentaire. En revanche, le fait de manger moins avec une tendance végétarienne, c’est une bonne chose.
Le régime végétarien est plus conseillé que le veganisme ? 
 
Un régime végétarien peut être tout à fait viable si, par ailleurs, il y a les combinaisons alimentaires suffisantes. La vitamine B12, par exemple, est absolument indispensable pour la fabrication des globules rouges et très rare dans le milieu végétal. Quand on est végétarien, les œufs et les produits laitiers suffisent. Pour les végétaliens, c’est beaucoup plus difficile. On peut en trouver en toutes petites quantités dans les algues ou le quinoa. On voit aussi des déficits en vitamine D qu’on trouve dans les poissons gras, le beurre ou grâce à l’exposition au soleil. Ce n’est pas spécifique aux végétaliens, mais ce régime accentue cette carence, qui favorise des pathologies telles que les insuffisances cardiaques. Enfin, il y a le déficit d’apport en fer. Le fer d’origine animale est plutôt bien assimilé, contrairement au fer d’origine végétale. Avec un régime végétalien strict, il y a un risque de grosses carences et de troubles de la nutrition. Je comprends le fait de manger moins de produits carnés, mais il faut faire attention à ne pas pousser à l’extrême. Physiologiquement, l’homme a besoin de ces éléments qu’il ne sait pas synthétiser, comme la vitamine B12. Pour ma part, je préconise à mes patients, cardiaques notamment, d’avoir une « tendance » végétarienne qui est un mode de vie plutôt sain.
Les Français mangent-ils trop de viande ?
Oui. La consommation de viande est un malentendu. Historiquement, on n’en a jamais beaucoup mangé. L’homme est un chasseur-cueilleur, mais un piètre chasseur, en comparaison avec les bêtes carnivores. Ses sources de protéines étaient d’une part les légumes secs et d’autre part les insectes. La viande a ensuite été un marqueur social, car la chasse était réservée aux nobles. Avoir accès à la viande était une preuve de richesse. Aujourd’hui, la consommation de viande est tout à fait excessive. Selon moi, 400 grammes de viande par semaine et une alimentation équilibrée doivent largement suffire pour couvrir les besoins en vitamine B12 et en fer.
Comment faire pour éviter les carences du régime vegan ?
En termes d’apports en protéines, ce n’est pas un problème. Les végétariens font des combinaisons entre légumes secs et céréales. En ce qui concerne les glucides, on en consomme déjà trop. Pour mieux assimiler le fer végétal, on peut prendre des vitamines C. Pour la vitamine B12, en revanche, c’est plus compliqué. Il faudrait prendre des algues, mais aucune étude ne prouve que la consommation d’algues arrive à suppléer au déficit d’apport en vitamine B12. Il faut également prendre un supplément en vitamine D.

mercredi 24 juin 2015

VIANDARDS, VOUS ETES ENCORE PLUS CRUELS QUE VOUS NE L' IMAGINEZ

SOURCE ET SUITE

Ce qui est assez consternant c’est que d’aucuns osent parler de la sauvagerie de l’abattage halal alors que l’abattage classique en arrive à tronçonner des bêtes vivantes. Est-il utile d’indiquer qu’une bête égorgée ne peut arriver vivante à l’étape de la découpe. Sans oublier les poules dont les pattes cassent sous leur poids tellement leur croissance est rapide ! Ce qui prouve, encore une fois, que toute la question du halal (qui n’existe même pas en tant que tel en France) n’est qu’une question politique liée à l’islamophobie ambiante. Tout ceci n’est qu’une question d’argent, de rentabilisation et d’industrialisation du vivant ! Tant que l’argent sera roi, le vivant sera humilié.
Glyphe_1300
Anne de Loisy, journaliste, est l’auteure d’une enquête sur la filière de la viande.La journaliste Anne de Loisy avait enquêté en 2012 sur les abattoirs pour l’émission Envoyé spécial. Elle en a tiré Bon appétit ! Quand l’industrie de la viande nous mène en barquette (1), un livre très documenté paru fin février sur la filière de la barbaque, des éleveurs à nos assiettes.
Est-ce difficile d’enquêter sur la filière de la viande ?C’est très compliqué parce que c’est hyper opaque. Les industriels refusent les interviews et interdisent les tournages dans les abattoirs. Le problème de la viande, c’est que c’est une industrie qui est dirigée par trois personnes : les groupes Bigard, Terrena, et SVA Jean Rozé. Du coup, rien ne sort.
Comment avez-vous eu accès aux abattoirs ?
J’ai d’abord demandé les autorisations officielles, qui m’ont été refusées. J’ai fini par y avoir accès grâce à des intermédiaires, notamment l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA). Je suis entrée avec le directeur, qui m’a présentée comme l’une de ses assistantes.
Lors de votre enquête, qu’est-ce qui vous a le plus choquée ?
Je ne me rendais pas compte à quel point l’industrialisation de la viande était en marche. A tous les niveaux. Les élevages de 40 000 volailles, de milliers de cochons, de centaines de bovins… On est loin des images de vaches dans les prés qu’on vend au consommateur. Mais le plus impressionnant, c’est l’industrialisation de l’abattage. Faire passer un animal de vie à trépas, c’est forcément un peu gore. Mais l’industrialisation de cette étape-là est extrêmement violente : les bêtes sont abattues à une telle cadence qu’elles sont encore vivantes au moment où on les tronçonne. En plus, ce sont des conditions extrêmement compliquées pour les ouvriers des abattoirs, qui travaillent dans le froid, le sang, les odeurs…
D’où vient la viande que l’on trouve dans nos assiettes ?
Dans la restauration collective, 70% des bovins et 87% de la volaille sont importés. Alors qu’on a des éleveurs qui crèvent de faim, et que la profession compte entre un et deux suicides par jour. Quand les gens chargés de nourrir une société se suicident à tour de bras, c’est qu’il y a un souci quelque part ! Le paradoxe, c’est que nos belles races à viande sont exportées et qu’on récupère des vaches laitières moins chères, de mauvaise qualité. C’est toute l’aberration du système : les industriels nous expliquent qu’on a une viande bas de gamme parce que le consommateur veut une viande bon marché, alors que les prix ont augmenté de 40% entre 1995 et 2010 pour le consommateur, mais n’ont pas changé pour l’éleveur. Ces deux bouts de la chaîne sont les grands perdants.
Vous expliquez qu’il n’y a pas assez de vétérinaires dans les abattoirs…
Les grands abattoirs ont choisi l’autocontrôle. Ça ne fonctionne pas, parce qu’ils se retrouvent juges et parties. Les bouchers disent qu’ils ont de plus en plus de carcasses qui arrivent avec des abcès. Eux les enlèvent, mais après, tout ce qui part en industriel… C’est parfois mixé ! On n’arrivera pas à améliorer le système tant qu’on ne mettra pas plus de vétérinaires pour contrôler les différentes étapes de l’abattage.
Qu’est-ce que l’abattage rituel ?
C’est un abattage, halal ou casher, fait par des personnes habilitées. Pour les juifs, ce sont des chokhet, pour les musulmans, ce sont des personnes qui possèdent une carte de sacrificateur, remise par trois mosquées en France. Dans les deux cas, ils tranchent complètement la gorge, et sont obligés de couper tous les canaux, dont l’œsophage et la trachée. Abattage rituel ne signifie pas qu’il est forcément sans étourdissement préalable. De plus en plus de musulmans considèrent qu’un abattage avec étourdissement est halal si la bête est tournée vers La Mecque et si le nom d’Allah est prononcé par le sacrificateur.
Pourquoi certains abattoirs généralisent-ils l’abattage rituel ?
Plutôt que de nettoyer la chaîne entre chaque type d’abattage, et donc stopper la production, les industriels préfèrent tout faire en rituel, en se disant que les consommateurs n’ont pas besoin de savoir.

mardi 23 juin 2015

CUMIN NOIR

 La Nigelle Sativa, et ses différents autres noms : Herbe aux épices, Cheveux de Vénus, Barbe des Capucins, Patte d'Araignée, Barbiche, Cheveux d'Ange. Les graines de cumin noir sont aussi appelée « poivrette »


SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO


 Il n'est pas abusé de dire, que cette graine noire « soigne toutes les maladies sauf la mort »

Voila une plante qui mérite d'être connue, cette plante, c'est...la Nigelle, que l'on appelle aussi cumin noir, qui est une plante aromatique de la famille des renonculacées. Ses graines noires, auxquelles elle doit son nom, sont comestibles. Souvent utilisée en cuisine comme épices, elle possède également de nombreuses vertus médicinales, plus ou moins connues. Elle nettoie le corps de ses toxines, stimule la régénération cellulaire, renforce le système immunitaire, détruit les bactéries... et plus encore !

Les chercheurs disent que la graine noire (graine de nigelle sativa) contient les éléments les plus bénéfiques que n’importe quel autre composé jamais découvert. Elle contient plus de 100 composés différents qui sont bénéfiques.......

lundi 22 juin 2015

UN NOUVEAU SCANNER POUR ANIMAUX EN BRETAGNE

SOURCE

Les propriétaires de chiens et de chats n’ont plus à effectuer le déplacement jusqu’à Auray ou à Rennes pour faire passer un scanner à leur animal de compagnie. Depuis janvier, le Dr François L’Herroux peut pratiquer cet examen à son cabinet Animage à Guipavas.
Un tel équipement représente une avancée de la médecine vétérinaire pour localiser une hernie discale ou bien mesurer l’étendue d’une tumeur. Ce qui peut conduire ou non le vétérinaire à pratiquer une intervention chirurgicale.

Sur prescritpion

« Le cabinet est ce que l’on appelle une structure de référé. Pour venir nous voir, il faut une prescription d’un vétérinaire », précise François L’Herroux. Il tient à souligner qu’il ne se positionne donc pas comme un concurrent de ses confrères.
Le professionnel a investi 120 000 euros (hors maintenance) dans le scanner. Le coût de l’examen est de 350 à 400 euros pour un chien. « Il est un peu moins élevé pour les plus petits animaux comme les lapins, les rats ou les tortues. »

CAMPAGNE ANTI ABANDONS DE 30 MILLIONS D' AMIS AVEC VIDEO

SOURCE SUITE ET VIDEO



La campagne de la Fondation 30 millions d'Amis lancée ce lundi poursuit un double objectif : dissuader ceux qui s'apprêtaient à commettre l'irréparable, sensibiliser ceux qui souhaitent accueillir un animal dans un foyer. La SPA met également en place sa campagne estivale contre les abandons, avec notamment un numéro d'urgence.

"Les encombrants" 

En plus de sa campagne d'affichage, la Fondation 30 Millions d'Amis met aussi en ligne une vidéo sur son site avec un titre choc : "Les encombrants". On voit un homme qui se débarrasse d'objets dans son appartement et l'angoisse de son chien, tapi au sol qui gémit. Il a peur d'être abandonné à son tour.

100.000 chiens et chats sont encore abandonnés, chaque année, dont 60.000 l'été.
PS LES VOTRES J' ESPERE

 

FRANZ OLIV IER GIESBERT ET LES ANIMAUX. PROJET DE DOCUMENTAIRE

SOURCE

Le journaliste prépare un documentaire pour France 3.
Franz-Olivier Giesbert travaille sur un documentaire pour France 3 consacré aux animaux.
Un travail considérable d'après le journaliste, qui le qualifie de «gros bouzin». «Je pars à la rencontre de beaucoup de gens, explique FOG, car on ne s'en tient pas qu'à un seul thème. On aborde tous les sujets sur l'animal: l'intelligence, la maltraitance et les recherches extraordinaires qui montrent que les animaux sont plus proches de nous qu'on ne le pense. Ce sera un film dur mais optimiste.»

A L' INTERIEUR D' UN ABATTOIR ANGLAIS

LE FESTIVAL DE YULIN A BIEN EU LIEU, QUELQUES CHIENS SAUVES..

source et suite

Yang Xiaoyun a payé environ 7 000 yuans (990 euros) samedi pour sauver les chiens dans la ville de Yulin, selon le site Netease. Des photos postées sur les réseaux sociaux ont montré cette femme de 65 ans arpentant un marché à Yulin où les chiens étaient exposés dans des cages. Elle compte loger les chiens chez elle à Tianjin, métropole du nord-est de la Chine, à environ 2 000 kilomètres de là.
Yulin, dans la région autonome du Guangxi, organise un festival annuel de la viande canine durant le solstice d’été, qui a provoqué les protestations des défenseurs des droits des animaux.
Des partisans de la cause animale se sont par le passé rendus dans la ville pour y manifester lors du festival, achetant parfois des chiens pour les sauver de la marmite.
Des habitants de la ville ont assuré que les chiens n’étaient pas abattus de manière cruelle. La viande de chien est servie accompagnée de litchis.
Le comique britannique Ricky Gervais a fait campagne cette année contre le festival, en postant une série de messages sur Twitter avec le hashtag "StopYuLin2015".
Les autorités locales ont tenté de se distancier de l’événement. "Des habitants de Yulin ont l’habitude de se regrouper pour manger des litchis et de la viande de chien pendant le solstice d’été", a écrit le bureau d’information de la ville sur Sina Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine. "La cité n’a jamais (officiellement) organisé un festival de viande canine", a-t-il ajouté, soulignant que "Yulin est une ville ouverte, tolérante et civilisée".
La consommation de la viande de chien n’est pas interdite en Chine, mais elle est inhabituelle dans la plupart des régions.
Vos commentaires

IMPACT DE LA SURPRODUCTION DE LAIT SUR LE MONDE

source et suite

L’élevage d’animaux pollue, certes. Mais à y regarder de plus près, les choses sont moins évidentes. En effet, certains produits laitiers sont plus «à forte intensité carbone» que certaines viandes. Notamment, les fromages à pâte dont la production nécessite beaucoup de lait et dont un kilo peut avoir une empreinte écologique plus importante que celle d’un kilo de poulet. En effet, le lait, pas si blanc que ça…
image: http://mktg.factosoft.com/consoglobe/image-upload/img/milkproduct.jpg
Produits laitiersDonc, si diminuer votre consommation de viande est positif d’un point de vue écologique, surtout pour la viande d’agneau et de boeuf, mais que vous compensez en augmentant votre consommation de fromage, qui est déjà de 23 kg par Français, le bénéfice en sera en grande partie effacé.Finalement, le moyen le plus efficace de réduire les émissions en gaz à effet de serre de votre régime alimentaire, sans parler du bénéfice santé, c’est de revenir au calendrier des fruits et légumes, de suivre nos menus bio, voire de devenir végétarien…

Près de 225 millions de vaches ont produit 551 millions de tonnes de lait en 2007 (contre 470 millions il y a dix ans). Les vaches sont nourries par des fèves de soja (56,5 millions de tonnes consommées par le bétail européen en 2003), qui viennent principalement du Brésil et d’Argentine.
Or dans ces pays, la culture intensive du soja se traduit par la déforestation, un usage conséquent de pesticides, d’OGM, la monoculture qui affaiblit les sols et appauvrit les populations locales qui ne sont plus en mesure de se consacrer aux cultures vivrières. Par ailleurs, pour produire 27 litres de lait, une vache doit boire plus de 170 litres d’eau !

En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/fromage-pollue-viande-3801-cg#WVxcxSqUIHsC1VxB.99