Loading...

lundi 26 octobre 2015

ACTION PETITION POUR LES SOURIS CONTRE LA VIVISECTION POUR LA SAUCE DE SOJA

Dites à Kikkoman d'arrêter de tuer des animaux pour vanter les vertus de leur sauce soja sur la santé

SOURCE ET SUITE


PETA a récemment découvert que Kikkoman, la grande entreprise de sauce soja, a réalisé et financé des tests cruels et meurtriers sur les animaux afin de pouvoir vanter les bénéfices de leurs produits sur la santé humaine.



Selon les articles récemment publiés par Kikkoman (en août 2015) le groupe a effectué les expériences suivantes :
  • des souris génétiquement élevées pour être rendues obèses ont été nourries d'extrait de citrus avant d'être tuées pour leur retirer leurs muscles
  • des lapins ont été nourris avec des aliments riches en cholestérol afin de provoquer des maladies du cœur, puis ils on
  • expériences au cours desquelles des tubes étaient enfoncés dans la gorge des rats pour leur administrer du lait de soja fermenté
  • t été tués
  • des rats ont été gavés avec de la sauce soja, via un tube relié chirurgicalement à leur estomac, après quoi ils ont été « sacrifiés par décapitation… celle-ci rapidement suivie d'une ablation de leur cerveau ».
Ce genre d'expériences cruelles visant à révéler d'éventuels bénéfices pour la santé humaine ne sont pas exigées par la loi et il y existe des méthodes sans recours aux animaux, tels que les tests sur des tissus humains ou sur des volontaires humains, qui sont non seulement éthiques mais peuvent aussi réellement déterminer les bénéfices des produits alimentaires pour la santé humaine. PETA États-Unis a contacté Kikkoman à plusieurs reprises pour leur faire part de l'existence d'outils de recherche modernes sans animaux qui pourraient mieux répondre à leurs objectifs et permettre de sauver des animaux, mais le groupe a refusé de considérer cette option de façon sérieuse.

Faites pression sur Kikkoman pour que le groupe modernise son programme de recherche et qu'il suive l'exemple de Barilla, Coca-Cola, Welch's et Ocean Spray qui ont adopté une politique contre le financement et la conduite (y compris par un tiers) d'expériences sur les animaux.