Loading...

lundi 17 août 2015

REFUGES SUBMERGES

SOURCE ET SUITE



ASA (Assistance et secours des animaux) croule sous les abandons des chiens et chats. Sa directrice lance un SOS à l’adoption.
L'été, c'est la période noire pour les refuges. Chaque année, 60.000 animaux sont abandonnés en France pendant la période estivale. Essentiellement des chiens et des chats. Ils sont recueillis par les SPA (Société protectrice des animaux) ou par d'autres associations de défense d'animaux. À Châtellerault, c'est l'ASA (Assistance et secours des animaux), au refuge communautaire de la Valette, qui recueille et prend en charge les animaux domestiques en situation d'abandon.
" Nous hébergeons 60 chiens et 60 chatons. On est au complet avec une liste d'attente "
Cet été encore, le refuge de l'ASA est saturé d'animaux et chats abandonnés. Il doit même en refuser. Sa directrice, Helen Chastenet, tire la sonnette d'alarme. Elle pousse un coup de gueule contre les abandons. « Cet été encore, c'est horrible. Les gens ne sachant pas quoi faire de leur chien et chat et les abandonnent. On a 60 chiens et 60 chatons. Et on a une liste d'attente de 40 chiens. On est au complet. Ça ne désemplit pas. Les gens abandonnent leurs chiens et chats dans la rue ou au refuge. L'autre jour, un maître est venu avec son chien et a décrété qu'il repartirait sans son animal. On avait beau lui expliquer qu'on avait une liste d'attente, il ne voulait rien entendre. »
Mais ce n'est pas tout. Il y a aussi les saisies d'animaux sur réquisition du procureur de la République, soit pour manque d'hygiène soit pour maltraitance. « Ces réquisitions, c'est catastrophique d'en arriver là. Début août, avec la police, on est intervenu pour sauver deux chiens livrés à eux-mêmes depuis un mois et détenus dans des conditions d'hygiène déplorable dans une maison à l'abandon en plein centre-ville de Châteauneuf. »
L'ASA de Châtellerault lance un appel urgent à l'adoption. « Vu tous les animaux qui rentrent au refuge, il faudrait sortir au moins deux animaux par jour, ce qui n'est pas le cas. On fait des opérations pour favoriser les adoptions. Le samedi 12 septembre, par exemple, on organise une journée adoption à l'animalerie de Gamm Vert à Châtellerault pour vendre des chatons à 50 €. Le bon, point, c'est qu'avec notre nouveau refuge depuis un an, nous avons plus de visites et d'adoptions. »