Loading...

dimanche 23 août 2015

ETES VOUS FLEXITARIEN SANS LE SAVOIR??

SOURCE ET SUITE

PEUT ETRE BIEN SI VOUS AVEZ REDUIT VONTRE CONSOMMATION DE VIANDE ET OPTE POUR DES STEAKS VEGETAUX PAR EXEMPLE POUR DES RAISONS DE SANTE PAR EXEMPLE..
 MOI JE DIS BRAVO CAR JE PENSE QUE CETTE TENDANCE MENE VERS LE VEGETARISME PEU DE TEMPS APRES..
C' EST DANS LE DOSSIER MANGER MOINS DE VIANDE...

Comment expliquer ce phénomène et pourquoi parier sur son succès grandissant? Le nombre de végétariens en France a légèrement augmenté, mais pas tant que ça. Selon un sondage réalisé en 2012 par OpinionWay, ils représenteraient seulement 3% de la population. Mais ce n'est pas uniquement aux végétariens que s'adressent ces substituts de viande, bien au contraire.
Philippe Conte l'affirme, leur première cible, ce sont les "flexitariens". Le flexitarisme, néologisme qui vient des Etats-Unis, est, selon lui, "une volonté d'avoir une consommation raisonnable", plus consciente de différents enjeux, environnementaux par exemple (l'élevage industriel est l'une des causes les plus importantes du réchauffement climatique). Selon le sondage d'OpinionWay, plus d'un quart (27%) des omnivores seraient prêts à devenir flexitariens. C'est-à-dire à tendre vers une alimentation végétarienne sans renoncer pour autant à une escalope ou à un steak de temps à autres. Il semble que ce soit également pour cette population que les simili-carnés aient commencé à fleurir en Allemagne également: "en réalité la plupart de nos clients ne sont pas véganes à 100% et ne veulent pas bouleverser leur mode d'alimentation, ils veulent des produits qui ressemblent à ce qu'ils connaissent déjà", expliquait en 2013 Jan Bredack, fondateur d'une chaîne de supermarchés vegan.
Par ailleurs, les végétariens le sont pour différentes raisons, la plus importante d'entre elles n'étant pas le dégoût pour la viande - elles peuvent être éthiques, environnementales, de santé, etc. Il est donc normal que certains d'entre eux aient envie de retrouver le goût de la viande. "Je ne suis pas devenue végétalienne parce que je n’aimais pas la texture ou le goût de la viande, mais pour des raisons militantes, bien plus réfléchies. Les simili-carnés sont plus écologiques, meilleurs pour la santé et bien sûr, ne causent pas de souffrance aux animaux. Je n’ai donc pas à rougir de vouloir manger un hamburger de soja ou une paupiette de seitan!", soulignait Marina Privé sur son blog.