Loading...

mercredi 5 août 2015

ALERTE ALGUES TOXIQUES CALIFORNIE...

Image
© Inconnu
La plus grande prolifération d'algues toxiques jamais enregistrée au large de la côte Ouest des États-Unis est beaucoup plus toxique, plus dense, plus étendue et plus profonde qu'on ne le pensait initialement.

SOURCE ET SUITE

 LA CALIFORNIE NE FAIT PLUS REVER QUE LES CONS...
MAIS IL EN RESTE BCP QUI CONTINUENT A Y DEMENAGER PENSANT TROUVER L' EL DORADO
ALERTE SUR LES POISSONS PECHES EN ALASKA JE DIRAIS..

Elle s'étend désormais de la Californie à l'Alaska. Ce ruban côtier d'algues toxiques microscopiques est en plein essor, il mesure désormais 65 km de large sur plus de 200 mètres de profondeur par endroit, et s'étend de la Californie dans le sud du pays jusqu'à l'Alaska dans le nord. C'est toute la côte Ouest des états unis qui est touchée.
Aux états unis les « marées rouges » sont devenues cycliques. Elles se sont déjà produites de nombreuses fois sur les côtes du pacifique depuis une dizaines d'années, mais les scientifiques confirment que celle de cette année est beaucoup plus toxique, plus grande, plus étendue et plus persistance que les années précédentes. Les températures anormalement chaudes ( + 3 degrés en moyenne ) de l'océan Pacifique prés des côtes semblent en être la cause. L'augmentation de son volume est devenu hors de contrôle.

Mardi les autorités sanitaires de l'état de Washington ont doublé la zone d'interdiction de pêche après avoir trouvé des niveaux très élevés de toxines marines dans les coquillages et les crabes Dungeness. Dan Ayres, directeur sanitaire du littoral pour le Washington Department of Fish and Wildlife, a déclaré que plus de 250 kilomètres de côte de l'État sont désormais fermées à la pêche au crabe, il annonce même la fin prématurée de la saison du crabe cette année.

En Oregon la pêche aux fruits de mer est fermée tout le long de la côte

En Californie la floraison brunâtre est particulièrement épaisse au large de la côte de Santa Barbara. Le professeur Odell a déclaré qu'elle est inhabituellement dominée par un type d'algue appelée pseudo-nitzschia, qui peut produire de l'acide domoïque en grand nombre, c'est un acide très toxique pour l'environnement marin. Les scientifiques confirment que cette floraison est la pire qu'ils ont jamais eu a étudier en 20 ans. Les efflorescences algales nuisibles sont généralement limitées à des petites zones de l'océan et disparaissent en quelques semaines.