Loading...

vendredi 3 juillet 2015

FERME DES 1000 VACHES DU NOUVEAU A SUIVRE MAIS PAS REJOUISSANT

 A MON AVIS CE SURPLUS DE VACHES, CES PAUVRES BÊTES VONT ÊTRE ENVOYÉES DIRECT A L'ABATTOIR.... DONC 296 ÂMES SACRIFIÉES D' URGENCE.
 VOUS ME DIREZ QUE CES VACHES VIVAIENT EN ENFER, MAIS SI AU MOINS UNE SOLUTION  ÉTAIT TROUVÉE POUR LES ÉPARGNER, FONDER UN REFUGE PAR EXEMPLE..
 MAIS BON, EN FRANCE ON N'\ A PAS BCP D' IDÉES ET LES ANIMAUX QUI S' EN PRÉOCCUPE???

SOURCE ET SUITE

La ferme des 1000 vaches située à Drucat, dans la Somme, a été mise en demeure de ramener son cheptel, dans un délai de 15 jours, à 500 animaux contre près de 800 constatés. Un contrôle des services de l'État, début juin, avait en effet montré que le nombre de vaches laitières était désormais de 796 vaches dasn l'exploitation.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, avait appelé à des sanctions: «J'avais indiqué que si on devait dépasser les 500 vaches, il faudrait qu'il y ait à nouveau une enquête publique. La demande n'ayant pas été faite, l'enquête n'ayant pas eu lieu, il y a eu là un manquement donc il sera sanctionné. J'applique toutes les règles et toute la loi.»

L'exploitant de la ferme des 1000 vaches, Michel Welter, n'avait pas fait la même lecture de la loi: «Le décret n°2011-63 du 17 janvier 2011 sur les regroupements laitiers nous permettait de passer sans difficulté à 899, argumente-t-il. La règle, c'est le cumul du seuil initial de 500 têtes plus deux fois le seuil dit d'autorisation, qui est de 200 têtes, moins une. C'est assez technique.»

Tout était parti des révélations d'un ancien salarié de cette exploitation publiées par la revue écologiste Reporterre publié ce lundi indiquant que le seuil autorisé des 500 vaches avait été franchi sans autorisation préalable.