Loading...

samedi 25 juillet 2015

DANEMARK, SEA SHEPERD, 5 MILITANTS ARRETES

 

 

SOURCE ET SUITE

 AVEC VIDEO

 

Les images sont choquantes. Mais les autorités danoises laissent se perpétuer une cruelle tradition des Iles Féroé: le massacre de dauphins. Cinq activistes de l'ONG Sea Shepherd, dont un Français, ont été arrêtés pour s'être interposés. De leur côté, les autorités locales affirment défendre "une chasse régulée, durable et faisant partie intégrante du mode de vie féringien".

Le dauphin globicéphale encore appelé "baleine pilote" est une espèce protégée, mais certaines traditions de pêche locales s'affranchissent de cette considération. Ainsi, jeudi des habitants des Iles Féroé, qui dépendent du Danemark, ont exterminé en deux fois, vers 16 et 20 heures, quelque 283 cétacés rabattus vers la plage de Thorshavn par une quarantaine de bateaux.
L'ONG Sea Shepherd, qui s'est donné pour mission de défendre la faune et la flore marine, avait tenté d'empêcher ce massacre qui n'a épargné aucun des mammifères marins pourchassés. Les cinq militants, de nationalités française, sud-africaine, belge, italienne et luxembourgeoise, ont tous été arrêtés par les autorités locales. "Nous attendons des nouvelles de notre avocat cet après-midi", explique à BFMTV.com Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France. Après que la "législation locale s'est durcie après nos actions de l'année dernière, ils (les militants Sea Shepherd, Ndlr) risquent jusqu'à deux ans de prison contre quatre mois auparavant, pour s'être interposés dans une opération de pêche légale", explique-t-elle.

Les cris des dauphins massacrés

La page Facebook de l'ONG montre des images de cette curée, dans une mer rougie par le sang de ces "dauphins pilotes" connus pour suivre l'étrave des bateaux.