Loading...

lundi 27 juillet 2015

BB SUR TOUS LES FRONTS COMME D' HABITUDE BRAVO!!!

SOURCE ET SUITE

Au royaume des kangourous, on savait qu’il ne faisait pas bon être un lapin, mais la gente féline se trouve elle aussi désormais menacée avec l’abattage annoncé de 2 millions de chats, une mesure qui soulève l’indignation de l’opinion publique mondiale, et qui, en France, provoque le courroux de Brigitte Bardot.
On le sait, les lapins sont extrêmement nombreux en Australie, et régulièrement décimés en vue de « réguler » leur population. Mais ce sont aujourd’hui les chats errants qui se retrouvent dans le collimateur des autorités du pays, qui souhaitent tuer 2 millions d’entre eux, afin de réduire leur effectif (qui est actuellement estimé à 20 millions d’individus sur tout le territoire).

Un budget de 6 millions de dollars

Cette opération a un coût annoncé de 6 millions de dollars, qui « seraient bien plus utiles à la mise en place d’une campagne de stérilisation », comme le souligne Brigitte Bardot dans la lettre ouverte qu’elle vient d’adresser à Greg Hunt, le ministre australien de l’Environnement.
« Cet inhumain génocide animalier est ridicule (…) Tuer des chats pour protéger d’autres animaux est scandaleux, vous allez disperser dans la nature des produits nocifs, dangereux pour toutes les espèces, sans distinction et la mort par empoisonnement est une terrifiante souffrance. En plus d’être cruel, tuer des chats ne sert à rien, d’autres chats errants se multiplieront. Ma Fondation travaille depuis des années sur le sujet et je vous garantis qu’il n’y a pas d’autre alternative que stériliser. (…) C’est pourquoi je vous supplie, Monsieur le Ministre, de consacrer ce budget de 6 millions de dollars non pas à l’abattage de 2 millions de chats mais à la mise en place d’une vaste campagne de stérilisation », lui écrit-elle.
Brigitte Bardot sera-t-elle entendue par Greg Hunt (qui s’était récemment positionné contre l’import de trophées de chasse) ? A suivre.