Loading...

dimanche 19 juillet 2015

ABATTAGE HALAL FRANCE RAPPEL


 JUSTE UNE AFFAIRE DE FRIC CAR MEME CEUX QUI NE VEULENT ACHETER QU' HALAL  OU CACHER SONT DUPES 
EN ATTENDANT LES RISQUES SANITAIRES SONT ENORMES ET LA SOUFFRANCE DES ANIMAUX REVOLTANTE 


15/07/2015 – 08H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Le siteSaphirNews a publié en 2014 une liste des abattoirs « autorisés à déroger à l’obligation d’étourdissement et donc pratiquant l’abattage halal » pour la Bretagne (B4) . On y retrouvait 11 abattoirs bretons dont deux appartenant à la société Socopa Viandes, un des leaders des filières bovines (et porcines) en France. Pour l’année 2015, la liste n’a pas encore été publiée.
Les sociétés qui utilisent ces abattoirs commercialisent ainsi de la viande provenant d’animaux étourdis avant abattage mais aussi d’animaux non étourdis, abattus de façon rituelle, en présence d’un sacrificateur agrée et rémunéré par trois des établissements religieux autorisés (Mosquée de Paris, d’Evry, de Lyon, et Grand Rabinnat pour la viande Casher) . Une taxe religieuse est également perçue par ces organismes pour chaque kilode viande abattue, faisant du consommateur, un contributeur financier à cette religion.
Comme l’étiquetage du mode d’abattage n’est pas obligatoire, le consommateur peut acheter de la viande provenant de ces établissements « mixtes » sans être informé qu’elle es celle issue d’abattages sans étourdissement. Plusieurs enquêtes ont en effet démontré que certains morceaux de viande, refusés par les circuits de distribution halal et cachère, pouvaient être reversés dans le circuit de distribution classique.
L’OABA (oeuvres d’assistance aux bêtes d’abattoirs) avait publié, en 2013, une liste des abattoirs qui pratiquaient l’étourdissement des animaux de manière généralisée . On peut constater que la société Quintin Viandes, tout comme la société Lucien Corre au Faou (29), le groupe AIM (Antrain), ou encore la société vitréenne d’abattage (Tremorel et Liffré) , qui abattaient avec étourdissement généralisé, ont demandé et obtenu des dérogations pour procéder aux abattages rituels.
Dans son livre « vérités sur la viande halal »le Dr Alain De Peretti , qui avait réuni pour l’occasion un collège de scientifiques et de spécialistes, analysait tous les aspects (sanitaires, religieux ainsi qu’en terme de souffrance animale) de la viande halal, tandis que le site Al Kantzdénonce fréquemment (le « Halalgate ») les agissements d’industriels qui ont trouvé par ce biais une manne financière importante, en trompant l’ensemble des consommateurs avec l’approbation des autorités sanitaires.