Loading...

dimanche 14 juin 2015

INTESTIN POREUX ET L GLUTAMINE

SOURCE ET SUITE

J' ai decouvert ce supplement alimentaire grace a mon chien atteint deu syndrome  du colon irritable...

 mais ce qui vaut pour eux vaut pour nous..

 

 

L'intestin grêle... l'acteur principal de notre équilibre !

Les intestins font partie du système digestif et pourtant le rôle de l'intestin va bien au-delà de la simple digestion des aliments.
On pourrait même dire que l'intestin grêle est l'acteur principal de cette digestion alors que les autres organes du système digestif ont un rôle secondaires bien qu'indispensable.
L'intestin est également notre premier organe de défense immunitaire. Une véritable barrière contre les intrus (virus, microbes, etc)
C'est en fait un système complexe qui, lorsqu'il est perturbé et déréglé nous expose à des réactions allergiques ou inflammatoires.
On pourrait le comparer à un long tapis roulant de près de 6 à 7 mètres de longueur avec de multiples replis ce qui lui permet d'augmenter sa surface d'absorption à près de 250 m2.
Les cellules qui sont disposées tout le long des parois de l'intestin grêle ont un rôle majeur... (ce que l'on appelle les jonctions serrées)
Pour faire très simple, je peux dire que ce sont elles qui font le tri... le tri de ce qui est bon pour nous et ce qui ne l'est pas.
Autant dire qu'elles doivent faire preuve d'un certain discernement afin de ne laisser passer que ce qui est utile et nécessaire à notre organisme alors que tout ce qui ne sera pas considéré comme utile et nécessaire sera rejeté et évacué dans le gros intestin.
Ce qui est bon et nécessaire (acides gras à courte chaîne, glucose, acides aminés, etc) vont passer cette barrière et gare de triage et vont se retrouver dans le sang ou ils seront par la suite livrés à toutes les cellules qui en ont besoin. Les acides gras à longue chaïne et les tryglicérides vont passer eux par les vaisseaux lymphatiques alors que l'eau, les sels minéraux et les vitamines peuvent passer par l'un ou l'autre de ces circuits.
Et c'est justement lorsqu'il y a des déséquilibres au niveau de cette barrière intestinale que bon nombre de problèmes surgissent.
Alors justement... on peut se poser une question...

Comment savoir si votre intestin est en bon équilibre ou s'il présente une certaine porosité ?

Il faut savoir que des selles normales ne dégagent pratiquement aucune odeur alors que des gaz et des selles malodorantes sont un signe de dérèglement.
Ce déséquilibre peut effectivement être en lien avec une flore intestinale perturbée et nous aurons l'occasion d'y revenir tout à l'heure.
Pour l'instant, je souhaite surtout m'arrêter sur le phénomène de porosité intestinale.

Comment savoir si mon intestin est poreux ?

Si votre intestin est poreux, il va provoquer une perte d'étanchéité au niveau de la muqueuse et va de ce fait permettre une entrée massive d'antigènes.
Les perturbations s’exprimeront dans le meilleur des cas sous la forme de troubles fonctionnels, jusqu’au pire, sous la forme de maladies auto-immunes.
(source blog-micronutrition.com )
Les maladies auto-immunes touchent le système digestif lui-même mais peuvent aussi concerner la peau, les articulations, les tendons, les muscles, la thyroïde, les poumons, le système nerveux, etc..
L’hyper perméabilité intestinale est retrouvée dans toutes les pathologies suivantes, même si ce n’est pas le seul mécanisme en jeu car ce sont le plus souvent des pathologies multi-factorielles,  mais il  doit absolument être pris en considération   :
(source blog-micronutrition.com )

  • Le syndrome de l’intestin irritable,
  • la maladie de crohn,
  • la rectocolite ulcero-hémorragique,
  • les aphtes à répétition
  • Les allergies alimentaires digestives,
  • les allergies respiratoires,
  • l’asthme,
  • l’eczéma ,
  • l’urticaire,
  • le psoriasis,
  • le vitiligo,
  • le lupus érythémateux,
  • le syndrome de Sjögren
  • La polyarthrite rhumatoïde,
  • la spondylarthrite ankylosante,
  • les tendinites à répétition
  • Le syndrome de fatigue chronique,
  • la fibromyalgie
  • La thyroïdite,
  • la maladie de Meniere ,
  • les migraines 
  • suite
  •  
  •