Loading...

dimanche 19 avril 2015

PAUVRES PLATANES

 Les déconstructeurs de la France

SOURCE ET SUITE
CREDIT PHOTO

 UNE HERESIE DE PLUS DE NOS GOUVERNANTS, ET LA ENCORE NOUS NE POURRONS RIEN FAIRE POUR EMPECHER CE VANDALISME..
VANDALISME CAR TTE DESTRUCTION GRATUITE EST UN ACTE  DE VANDALISME!
COMME DISAIT UN COMMENTAIRE :
"C' EST SI BETE CES ARBRES QUI SE JETTENT CONTRE LES MOTOS!!"

 QUI PROFITE??


Vous avez forcément en tête tous ces platanes qui jalonnent nos routes de campagne. Ces arbres, aujourd’hui centenaires, ont été plantés pour la plupart sous l’impulsion de Napoléon Bonaparte qui voulait offrir à ses troupes des voies de transports abritées du soleil. Deux cent ans plus tard, ces routes arborées contribuent au cachet de nos campagnes et embellissent magistralement nos paysages. Ils sont la France.

Pourtant, l’avenir de ces arbres est menacé. Des experts de la sécurité routière réclament leur suppression, laquelle est désormais étudiée par le ministère de l’intérieur. Le motif ? Chaque année, près de 300 personnes se tuent sur la route après avoir frappé un arbre. Certes, ces accidents sont des tragédies immenses. Certes, la sécurité routière est un combat de tous les instants. Mais qui peut raisonnablement penser qu’abattre des centaines de milliers d’arbres centenaires et sacrifier nos paysages résoudra le problème ? Nous avons là un cas typique de démagogie politique : si une personne se tue en percutant un arbre, c’est nécessairement la faute à l’arbre…
Cet exemple illustre tristement le processus entamé il y a plusieurs décennies, qui consiste à casser, détruire, remettre en cause, tout ce qui a fait et fait la France. Il n’y a pas derrière cela une intention machiavélique de la part de ceux qui nous gouvernent, mais plutôt une paresse intellectuelle, une incapacité à trouver des solutions réelles aux problèmes des Français, et une tendance sournoise à proposer des simulacres d’actions politiques. Les exemples, hélas, sont légions.
Ils ont nivelé par le bas l’éducation de vos enfants : suppression des bourses au mérite, des classes bilangues, de l’enseignement du latin, et bientôt des notes à l’école…
Ils ont perverti la laïcité pour en faire un dogme qui nie les racines de la France : interdiction des crèches de Noël ou de l’affiche du concert en faveur des chrétiens d’orient, retrait de François Ier, de Henri IV ou de Napoléon des programmes de collèges…
Ils ont inventé le principe de précaution pour vous dissuader d’innover et de prendre des risques.
Ils ont sacrifié notre armée, dont le budget a été écrasé depuis vingt ans.
Ils ont supprimé le service national, qui encourageait pourtant la mixité générationnelle et facilitait le vivre ensemble.
Ils ont transféré notre souveraineté à une entité européenne technocratique déconnectée des aspirations des peuples, dont la finalité est économique, et non pas politique.
Ils ont réduit les pouvoirs des maires, qui sont les élus les plus proches et les plus aimés des citoyens, et leur ont ôté tout levier d’action.
Ils ont travesti l’esprit de la Cinquième République en réduisant la durée du mandat présidentiel, transformant la vie politique française en une campagne électorale permanente. Mais ils n’ont pas renoncé à leurs avantages, et continuent à s’autoriser le cumul des mandats.
Ils ont dupé leurs électeurs, qui ne veulent désormais plus voter pour eux. Alors ils envisagent de rendre le vote obligatoire. Contraindre, à défaut de pouvoir convaincre…
Ils ont ressuscité George Orwell, en faisant voter une loi liberticide pour vous suivre, vous tracer, vous espionner sans garde-fou. Si vous n’avez rien à vous reprocher, ne craignez pas d’être écoutés, nous disent-ils !
Cette liste aurait pu être plus longue. Tout cela a des parfums d’auto-destruction, de décadence, de suicide…
En ce qui me concerne, j’ai décidé de me battre pour faire renaître la France. Le mouvement que j’ai initié s’appelle Objectif France. Parce que le temps est venu pour nous, peuple Français, de reconquérir la France. Cette France aux superbes atouts, cette France innovante, entreprenante et créative. Mais aussi, hélas, cette France étouffée par tant de pesanteurs et de conservatismes…
Alors prenons le pouvoir, et construisons ensemble en dix ans le pays plus influent du monde !