Loading...

samedi 21 mars 2015

ETRE OU DEVENIR VEGETALIEN

Être végétalienne signifie pour moi manger sans avoir à tuer un être vivant pour cela. Cela semble naïf, surtout venant de la part d'un traiteur qui a commencé "classique" mais c'est grâce à mon métier que ma pensée a évolué et assez rapidement. Au delà de la prise en compte des conditions majoritairement épouvantables d'élevage, d'abattage et de l'impact environnemental que provoque une alimentation carnée, une véritable philosophie s'est imposée à moi au fur et à mesure de mes recherches, de mes lectures et de ma pratique de la cuisine : le respect des être vivants. Il me semble inconcevable aujourd'hui, pour 5 minutes de plaisir gustatif, d'engendrer une vie entière de souffrance et d'asservissement aux animaux. Et quand ils sont élevés dans des conditions "heureuses", parce que oui, ça existe des éleveurs soucieux du bien-être de leurs animaux, j'ai travaillé avec eux mes premières années de traiteurs, ils finissent dans tous les cas, immanquablement par la case abattoirs, parce que plus rentable, plus efficace. Alors que la cuisine végétale est époustouflante de diversité.
À ma très grande surprise, j'ai des demandes spécifiques même venant de personnes qui ne sont pas végétariennes/végétaliennes mais qui sont positivement surprises par la diversité de plats proposés. L'offre est très réduite et les rares traiteurs qui proposent des plats végétariens ne s'éloignent pas des plats de légumes par méconnaissance des possibilités de cette cuisine. La vraie inquiétude des gens est la façon dont leur repas va être perçu par les invités. J'ai déjà vu des parents refuser de venir aux mariages de leur enfants si le repas était végétarien...C'est extrême mais cela montre à quel point les a-priori sont puissants. Mon travail est de les rassurer et de proposer une offre qui va régaler tout le monde. Comme je dis souvent, lorsque vous devez choisir dans un buffet entre des antipasti, des falafels, des terrines, des salades super colorées et complètes, des makis, des tiramisu à la tomate confite, des crottins de cajou enrobés de sésame grillés, des pains variés...vous cherchez rarement le rosbeef !