Loading...

jeudi 5 mars 2015

ESSAYER LES MEGA FERMES CE N' EST SANS DOUTE PAS LES ADOPTER

SOURCE ET  SUITE

 CATHERINE  NAY EST UNE OBSÉDÉE DES MEGA FERMES, DES QU' ELLE A BESOIN DE PONDRE QQ LIGNES ET EN RÉCLAME DE PLUS GRANDES SUR LE MODÈLE ALLEMAND OU PIRE AMÉRICAIN SANS DOUTE??
 ESPÉRONS POUR ELLE QUE SON KARMA SERA DANS UNE MEGA FERME TRAITE, INSÉMINÉE SANS RELÂCHE JOUR APRÈS JOUR....
PRÉSERVONS  LES FERMES  DE NOTRE ENFANCE, CELLES DE L' ÉLEVAGE FAMILIAL EFFECTIVEMENT  OU VOIR LE VEAU TÉTER SA MÈRE ÉTAIT UN APPRENTISSAGE DE LA VIE POUR LES ENFANTS QUI APPRENAIENT EN MEME TEMPS LA COMPASSION


 


Depuis deux ans — hormis dans la viticulture —, les revenus des agriculteurs ont baissé en moyenne de 25 %. 2015 marque la disparition des quotas laitiers, instaurés il y a quarante ans. Il va falloir s’adapter, Les pays d’Europe du Nord se lancent dans l’élevage à grande échelle. Des fermes qui comptent jusqu’à 3 000 vaches, quand le cheptel moyen, en France, est de 60 têtes. La Confédération paysanne veut préserver ce modèle d’élevage familial.
L’agriculture française perd du terrain par rapport à ses voisines européennes, notamment l’allemande, dans le porc et la volaille. Xavier Beulin, patron de la puissante FNSEA, syndicat majoritaire, veut remettre la France sur le podium. Son combat : les normes administratives. En plus des oukases de Bruxelles, la France en rajoute avec une réglementation délirante qui l’éloigne des standards européens.
La naissance d’un veau doit être déclarée sous 7 jours, sous peine d’amende. Pour entretenir un fossé, l’agriculteur doit obtenir l’accord de la police de l’eau. Les contrôles sont faits par des gens armés. Un éleveur a été condamné à une amende de 170 000 euros pour avoir taillé une haie. Chaque année, plus de 150 agriculteurs se suicident.
Il y avait 1 million d’exploitations il y a vingt ans. Il en reste aujourd’hui 450 000. D’où une perte d’influence politique. Les agriculteurs ne sont plus cette armée impérialiste qui faisait trembler les ministres. La proportion de maires ruraux d’origine agricole est passée de 36 à 9 % en deux mandatures. Ils sont aussi moins nombreux au Sénat et à l’Assemblée nationale. Ils ont perdu leurs repères. Attention, danger !
.... SUITE