Loading...

mercredi 14 janvier 2015

ACTION:PETITION POUR LES VEAUX!!!

 Pétition : Interdisons les igloos à veaux pour qu'ils restent auprès de leur mère

INTERDIRE LES IGLOOS A VEAUX, CELA ME SEMBLE INDISPENSABLE, DONC MERCI DE SIGNER AVEC NOUS POUR FAIRE ABOUTIR CETTE PETITION
 CES PAUVRES VEAUX QUI ENCOMBRENT LES ELEVAGES (ILS NE VEULENT QUE LE LAIT!! ET  LES VEAUX SONT LE PLUS VITE DESTINES AUX ABATTOIRS MAIS EN ATTENDANT LES ELEVEURS LES PARQUENT UNE DIZAINE DE SEMAINES ..)

 BIEN SUR NOS MALTRAITANCES ENVERS LES BOVINS NE PEUT PAS ENCORE SE COPARER AUX PRATIQUES CRUELLES D' AUTRES PAYS (USA ALLEMAGNE ET ITALIE  ENTRE AUTRES...) MAIS SI NOUS CONTINUONS A ACCEPTER  ET NOUS SOUMETTRE AUX  DESIRS DES ELEVEURS NOUS REJOINDRONS BIEN VITE LES PAYS BARBARES 


 ALORS MERCI DE SIGNER SUR CETTE PAGE ICI

À l'attention : de L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) Suisse

Nous défendons la cause de la vache mère et de son veau.

Le bien-être des animaux est notre priorité !
Nous sommes pour une détention naturelle, une agriculture respectueuse et soucieuse du bien-être des animaux.

Nous sommes pour l'interdiction de l'utilisation d'IGLOOS POUR VEAUX sur l'ensemble du territoire helvétique ! Nous voulons que les veaux restent avec leur mère le plus longtemps possible.

A la naissance, les veaux sont généralement retirés immédiatement ! Les veaux sont ensuite introduits dans un igloo. Ces derniers ne peuvent pas se mouvoir correctement. Ils sont privés de liberté, ils ne peuvent pas développer leur comportement naturel alors que dans la nature, ils jouent, sautent, courent, explorent l'environnement dans lequel ils vivent.
Dès le premier jour de confinement, ils boivent et mangent dans un seau en plastique.

Chaque année, 300.000 veaux sont engraissés. Une partie provient d'exploitations laitières qui affouragent les veaux avec des surplus de lait, une autre partie est issue d'exploitations spécifiques d'engraissement des veaux. Des dizaines de milliers de veaux proviennent d'exploitations industrielles suisses qui affouragent les bêtes uniquement avec de la poudre de lait.

Des souffrances inutiles: la séparation du veau de sa mère impose un stress important pour la vache qui peut meugler des heures suivant leur séparation voire des jours et pour le veau lui-même qui, en plus d'être privé du contact maternel, souffre de l'absence de quelque chose à téter.

Les avantages : L'agriculteur perd moins de temps pour les soins aux animaux, et cela permet de mettre en valeur des surfaces fourragères marginales. Cela permet d'utiliser des surfaces herbagères sans livrer de lait.

Santé : Les veaux sous la mère sont en meilleure santé. Il n’y aurait plus aucune perte à cause de diarrhées ou d’inflammations pulmonaires. Ils auraient un meilleur comportement social contrairement aux veaux retirés de leur mère qui sont plus fragiles et souvent malades.

Dans la nature, le sevrage est une opération progressive et le veau peut téter sa mère jusqu'à l'âge de 8 mois.

Nous vous remercions d'avance pour votre soutien dans nos démarches !